Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

Les confessions de Sylvie Guillem
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Pierre



Inscrit le: 31 Déc 2003
Messages: 978
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven Fév 13, 2004 11:34 pm    Sujet du message: Les confessions de Sylvie Guillem Répondre en citant

Le Monde annonce pour son édition de demain Samedi :

"L'éblouissante danseuse se met à nu pour le Monde. Au propre et au figuré..."

Cela promet !




Dernière édition par Pierre le Ven Fév 13, 2004 11:49 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24278

MessagePosté le: Ven Fév 13, 2004 11:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'avoue que cela me parait d'un racolage assez déplacé. Evil or Very Mad
C'est dans le Monde ou dans Voici?!!!


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Pierre



Inscrit le: 31 Déc 2003
Messages: 978
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven Fév 13, 2004 11:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pour être exact, ce dossier est à retrouver dans "Le Monde 2" qui est le supplément vendu obligatoirement avec le Monde du WE, formule en place depuis quelques semaines pour 2 euros (je ne suis pas actionnaire du journal !)

Il est vrai que l'annonce page 34 de l'édition datée de samedi 14(avec petite photo de la diva effectivement délicieusement posée) est racoleuse d'autant que le message se conclut par "En nous montrant ses autoportraits et en répondant, sans fard à nos questions."

Boudiou !


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24278

MessagePosté le: Sam Fév 14, 2004 12:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ce sujet a provoqué un petit débat au sein de l'équipe de Dansomanie. Personnellement, j'étais partisan de le supprimer purement et simplement, compte-tenu de son caractère trop "people" et mercantile... mes deux complices ne partageaient pas mon avis, s'agissant d'un dossier publié par le Monde, et non par un vulgaire magazine de presse de caniveau, dont il convenait donc d'en rendre compte. Je me range donc au vote démocratique, et de toutes façons, le dernier mot revient à la modératrice Wink , pas à moi!

Les quatres clichés de Sylvie Guillem "nue" ont, si l'on en croit le Monde, été réalisés par la danseuse elle-même (avec un retardateur??), et sont présentés comme des "auto-portraits". Si c'est le cas, Mme Guillem possède un réel talent de photographe ; qu'on se rassure d'ailleurs, les choses demeurent relativement chastes, et un gros appareil photo format 6 x 6, une abondante chevelure ou un plaid viennent opportunément dissumuler aux regards les parties les plus sensibles de l'anatomie de la ballerine. On est pas chez Play-Boy, qu'on se le dise!

Reste que Sylvie Guillem n'avait peut-être pas besoin de cela pour nous persuader de ses qualités artistiques ; aux critiques qui ne manqueront pas de fuser, elle réplique par avance :
Citation:
Beaucoup pensent que cette manière de me montrer est choquante. moi je me trouve plus naturelle que sexuelle
Soit.

Sur le fond, l'interview réalisée par Dominique Frétard et pompeusement titrée "les confessions de la diva de la danse" ne contient strictement aucune révélation sulfureuse, ni même de règlement de comptes avec l'Opéra de Paris. Sylvie Guillem évoque ses rapports orageux avec Nouréev, qui l'ont conduite à quitter la France avec la plus grande retenue, et l'on peut s'interroger sur les méthodes du Monde, qui cherche semble-t-il à faire monter le soufflet pour "vendre du papier".

A retenir :
Sylvie Guillem reprend vigoureusement la défense de Claude Bessy face aux critiques dont elle a fait l'objet en ce qui concerne les méthodes d'enseignement supposées "musclées" à l'école de danse de l'Opéra, rejettant l'essentiel de la responsabilité de certaines dérives sur l'attitude des parents.


A venir :
Akram Khan et Russel Maliphant sont les chorégraphes avec lesquels elle aimerait travailler.

A méditer :
Citation:
Le ballet classique va avoir besoin de regards sacrément décapants pour subsister. Les danseurs, par leurs personnalités, doivent le transformer. Ils sont très nombreux à avoir cette force. Et pourtant le public, même néophyte, comprend d'instinct l'exceptionnel. Mais c'est si rare l'exceptionnel. On est dans une époque qui aime qu'aucune tête ne dépasse.


On ne saurait mieux dire.




Dernière édition par haydn le Sam Fév 14, 2004 3:44 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Katharine Kanter



Inscrit le: 19 Jan 2004
Messages: 1084
Localisation: Paris

MessagePosté le: Sam Fév 14, 2004 1:42 pm    Sujet du message: Si Mlle. Guillem fût une danseuse classique cela se saurait Répondre en citant

Ce serait un repos bien mérité pour tout le monde si nous pouvions simplement accepter ce qui est pourtant une

EVIDENCE

cette malheureuse petite dame (exhibitioniste ? contortioniste ?)

n'est pas une danseuse

et certainement pas une danseuse classique

Toute ce saga Guillem relève d'un

CONSUMER FRAUD


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24278

MessagePosté le: Sam Fév 14, 2004 3:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Plusieurs remarques :

Si je suis d'accord avec Mme Kanter en ce qui concerne le côté aguicheur de l'article du Monde, je ne partage pas ses opinions sur Sylvie Guillem, qui est à mon sens une grande artiste. L'année dernière, je l'ai beaucoup appréciée dans Manon, de MacMillan, un ballet que je déteste pourtant... Quand à savoir si elle est ou non une danseuse classique, je n'aurai pas la prétention de trancher... Mais l'on peut être une danseuse, sans être une danseuse classique... Cela dit, c'est quelqu'un qui déchaîne les passions, et elle est régulièrement attaquée par une partie de la presse - Raphaël de Gubernatis par exemple dans le Nouvel Obs - et encensée par l'autre. Tant mieux si pour une fois, l'indifférence n'est pas de mise.




Dernière édition par haydn le Sam Fév 14, 2004 6:24 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Alex
Invité





MessagePosté le: Sam Fév 14, 2004 5:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Article très intéressant ...

Tout d'abord les photos qui sont réellement impudiques. Elles ne sont pas pornographiques certes, mais il ne faudrait pas en rajouter énormément ...

L'interview est intéressante aussi.

Pour l'exhibitionnisme reproché par Katharine, Sylvie Guillem n'hésite pas à le revendiquer.

Ensuite l'étoile reconnait elle-même que les rôles classiques l'ont rapidement ennuyé et qu'ils n'ont constitué qu'une étape. Evidemment, lorsqu'on lit les (très interessantes) interventions de Mme Kanter et son amour du classicisme on comprend le désaccord. Mais quelque part, Sylvie Guillem fait écho à ce que je ressens parfois en assistant à des ballets comme Giselle (qu'elle cite nommément avec La Bayadère), quelle est la part de création artistique dans les reprises présentées ?

Sur l'école de danse, elle défend vigoureusement Claude Bessy. Je la trouve assez cruelle et injuste lorsqu'elle rejette la faute sur les parents lors de problèmes d'anorexie (il serait tout aussi injuste de rejeter la faute seulement sur l'école de danse bien sûr).

Elle aborde bien d'autres thèmes comme son rapport au corps, la maternité, ses créations etc et l'interview vaut le coup d'être lue dans son intégralité.

ps : j'oubliais une perle
Citation:
Comme les gens intelligents ne pullulent pas, et dans le monde du ballet moins qu'ailleurs, si vous arrivez avec des questions idiotes, vous êtes mal.


Revenir en haut
shylock



Inscrit le: 04 Jan 2004
Messages: 367
Localisation: Nanterre

MessagePosté le: Sam Fév 14, 2004 10:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ce topic m'a donné envie d'acheter l'édition du Monde (certains l'appellent "L'Immonde"), même si la qualité du journal de Beuve-Méry est devenue très insuffisante. (Shylock, je me suis permis de changer la formulation de votre phrase, Alex)
Concernant La Guillem (pour parler le langage Décygnes), je ne l'ai jamais vu sur scène et ne peut donc en parler.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24278

MessagePosté le: Dim Fév 15, 2004 12:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis d'accord avec Shylock en ce qui concerne la qualité du journal Le Monde - passablement mis sur la sellette ces derniers mois - et certaines dérives qui ne sont pas forcément à son honneur... Et cette interview de Sylvie Guillem avait certainement plus sa place dans Voici ou Gala... Je ne partageais pas l'opinion de Kataherine Kanter et Sylvie Guillem est une artiste que j'appréciais, mais là, elle a beaucoup baissé dans mon estime. Je la croyais vraiment au-dessus de celà... D'autant que l'article ne nous apprend rien de bien intéressant et nouveau sur le travail et les projets artistiques de la danseuse... Est-ce vraiment le meilleur moyen de conforter la dignité de la profession?

Quelques propos choquants aussi : Sylvie Guillem dénonce avec raison certaines critiques relevant de la méchanceté gratuite, en rappellant au passage quelques commentaires déplacés de Pierre Bergé, mais pour lâcher ensuite des perfidies du genre :

Citation:
Si une gamine commence à faire la montgolfière [sic!], il faut lui dire : "Mademoiselle, ou vous perdez du poids ou vous ne pouvez pas rester"


Les "montgolfières" apprécieront. On pourrait peut être dresser la liste de tout ceux qui sont devenus de grands artistes de la danse, après avoir été refusés - sur des critères physiques - à l'école de danse de l'Opéra...


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Eric



Inscrit le: 07 Jan 2004
Messages: 8

MessagePosté le: Dim Fév 15, 2004 12:55 pm    Sujet du message: C'est quoi un danseur classique? Répondre en citant

Je pars acheter le Monde 2!
Les considérations sur les qualités de danseuse classique de Sylvie GUILLEM sont assez drôles. Qu'y a-t-il de moins classique qu'un grand danseur? Ils sont tous éminemment différent les uns des autres, et plus ils progressent et plus c'est vrai. Pour notre plus grand plaisir, je crois.
Qui est classique à l'Opéra de Paris, à part la belle LETESTU ? Certainement pas l'immense et merveilleuse Marie-Agnès GILLOT, ni notre ami ROMOLI.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24278

MessagePosté le: Dim Fév 15, 2004 1:20 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Il est effectivement assez difficile de déterminer ce qu'est un danseur / une danseuse classique.

Si par "classique", l'on entend, au sens premier, "formé dans les classes", alors tous les danseurs de l'Opéra sont des danseurs "classiques". Serge Lifar préférait lui parler de danse "académique", ce qui est à mon sens plus clair...

Je pense qu'ici, Eric comprend "classique" au sens de "spécialiste du répertoire classique". Mais là aussi, il y a ambiguité sur la notion de "clacissisme"... Au sens strict, on y rangerait que Feuillet, Pécourt et Pierre Rameau. Dans ce cas, ce serait feu Francine Lancelot qui était une "danseuse classique".

Admettons donc qu'ici, "classique" s'oppose à "contemporain", ce qui fait déjà partie du "patrimoine" chorégraphique, et ce qui en fera peut-être partie - l'Histoire en décidera.

Dans ce cas, oui, Wilfrid Romoli et quelques autres sont plutôt des danseurs "contemporains", ce qui ne diminue en rien leurs mérites. En ce qui concerne Agnès Letestu, je doute qu'il s'agisse vraiment d'une danseuse "classique". Certes, j'ai apprécié sa Giselle (essentiellement pour l'expression), mais sa technique n'est pas si "académique"... Et là où elle m'a le plus impressionné cette saison, c'est dans Tchaïkovsky-Pas de deux (Balanchine) et Le fils prodigue (Kochno / Balanchine)...

Quant à Marie-Agnès Gillot, depuis des années étiquettée "spécialiste du contemporain", eh bien, je n'hésite pas à dire que c'est la meilleure Odile /Odette et la meilleure Gamzatti qu'il m'ait été donné de voir...


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Alex
Invité





MessagePosté le: Dim Fév 15, 2004 5:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Si Le Monde est effectivement devenu un journal très quelconque voire pire Rolling Eyes , cette interview est à mes yeux très intéressante car Sylvie Guillem s'y exprime sans langue de bois et c'est devenu très rare.

Eric, Guillem dit la même chose que vous sur les rôles classiques

Citation:
Tant que vous pensez à un grand rôle du répertoire avec l'idée que vous pouvez l'interpréter comme personne ne l'a fait avant vous, il faut le danser. Tant que le désir de vous surpasser vous habite, il faut le danser. Mais arrive un moment où cette idée de se surpasser devient dangereuse car vous atteignez des limites très diffiles à supporter psychologiquement. Bien sûr, il y a le public qui vous découvre, mais aux connaisseurs, à ceux qui vous suivent partout, on ne peut pas montrer ce qu'ils ont déjà vu, il faut leur donner toujours plus. Jusqu'au point de rupture. Quand vous trouvez que Giselle est une sotte, quand vous n'avez plus envie d'arriver avec une cruche sur l'épaule comme l'héroïne de La Bayadère, le moment est venu de changer.


Revenir en haut
Katharine Kanter



Inscrit le: 19 Jan 2004
Messages: 1084
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim Fév 15, 2004 11:33 pm    Sujet du message: Lynn Seymour/Muriel Valtat/Sylvie Guillem Répondre en citant

Lido, Crazy Horse, gouvernante des Chippendales -

cette dame a raté sa vocation !


En attendant des amis dans un hôtel du XVième, j'ai vu cet entretien lamentable dans Le (Petit) Monde.

Créature qui habite un monde Darwinien où

L'Homme est un Loup pour l'Homme

Qu'elle y reste !


M. Eric, lorsque je dis "pas classique", et "pas danseur", je ne blague pas.

J'ai vu Lynn Seymour


Muriel Valtat


et

Sylvie Guillem

pour ne citer que ces trois noms, dans

"A Month in the Country" de Frederick Ashton.


Contrairement à ce que nombre de français puissent croire, Ashton est un chorégraphe techniquement très difficile, très "français" (beaucoup de saltation, petite batterie, rapidité, et EPAULEMENT rapide et difficile)


Mlle. Guillem y révèle toute l'étendue de son

NON TALENT

ET

NON TECHNIQUE

Penser que des gens comme Muriel Valtat aient du aller se rasseoir pour lui faire place, en dit long, très long, de là où nous en sommes venus.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
shylock



Inscrit le: 04 Jan 2004
Messages: 367
Localisation: Nanterre

MessagePosté le: Lun Fév 16, 2004 9:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai donc sacrifié quelques pièces jaunes pour acquérir un exemplaire du supplément hebdomadaire du Monde. Première surprise, le deshabillage commence dès la page de couverture. On ne peut faire plus raccoleur! Concernant les autres photos, on ne peut dire qu'elles soient choquantes car aujourd'hui, plus rien ne choque. Disons que Mme Guillem montre tout sauf l'essentiel... Le prétexte à ce déshabillage est la volonté affichée de la danseuse de "casser son image" auprès de son public. Comprenne qui pourra. Que diable est-elle allé faire dans cette galère? Il est inutile de poser cette question à la rédaction d'un journal dont on sait maintenant qu'il est prêt à tout, sous couvert d'intellectualisme, pour vendre du papier. Sur le fond, j'ai relevé la question/réponse suivante: "Allez-vous , comme Noureev, remonter à votre manière tous les ballets du répertoire classique?" "Oui, je pourrais (rires) Vingt ans après la cure de rajeunissement de Noureev, ça peut se faire, non? Le ballet classique va avoir besoin de regards sacrément décapants pour subsister..." Est-ce pour lancer sa campagne de rajeunissement que Mme GUILLEM a accepté de se deshabiller ?


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 18632

MessagePosté le: Lun Fév 16, 2004 10:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Réponse un peu inquiétante, en tout cas pour le moins ambiguë, comme si elle ne croyait plus vraiment à ce qu'elle faisait et à ce qui l'a formée. Mais je n'ai pas lu cette interview, donc je ne peux pas vraiment en juger... A ce propos, Guillem a-t-elle déjà chorégraphié des ballets et qu'en est-il de son travail de chorégraphe?


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous pouvez voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com