Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

11 - 12 octobre 2011

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> La presse au quotidien
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 23852

MessagePosté le: Mar Oct 11, 2011 10:49 am    Sujet du message: 11 - 12 octobre 2011 Répondre en citant

L’Opéra secoué par une nouvelle tempête judiciaire

Citation:
Un scandale couve derrière le grand rideau de l’Opéra de Nice. Qui pourrait se traduire, en janvier 2012, par un nouveau séisme judiciaire. À l’épicentre : André Chauvet, avocat honoraire et membre « repenti » de l’Entente Républicaine, le parti de l’ancien maire Jacques Peyrat. En vertu de l’article 40 du code pénal, qui impose à toute autorité constituée d’aviser le procureur de la République d’éventuels crimes ou délits, André Chauvet s’est inquiété auprès d’Eric de Montgolfier des conditions dans lesquelles Alain Lanceron s’était vu confier en septembre 2009 une mission de direction artistique. L’enquête préliminaire ferait peser sur ce Niçois, établi à Paris, des soupçons de prise illégale d’intérêts. Il semble qu’à l’époque, Alain Lanceron, par ailleurs directeur d’EMI Classics France et de Virgin Classics, était partie prenante dans une société baptisée Allmusic Consulting. La justice cherche à savoir si cette activité était compatible avec la programmation et donc la facturation de prestations artistiques.


Ballet de Lorraine : saison de transition, par Ju. B. (Le Républicain Lorrain)

Citation:
Le Ballet de Lorraine fait le grand ménage ! Pour preuve, même son nouveau directeur met la main à la pâte et participe à l’évacuation des reliquats de dix ans de Didier Deschamps. Il restera de l’ancien directeur une drôle de saison avec simplement trois programmes joués à Nancy. Du 23 au 29 octobre, la chorégraphe Ginette Laurin proposera sa vision du Sacre du Printemps, d’Igor Stravinsky. La soirée s’annonce somptueuse, puisque la musique sera jouée, en direct, par l’orchestre symphonique et lyrique de Nancy, avec les chœurs. Les spectateurs retrouveront en complément Mariage, la réinterprétation par Tero Saarinen des Noces, du même Stravinsky. A défaut de satisfaction chorégraphique pour les plus conservateurs, il restera le plaisir auditif. Du 7 au 15 janvier, les compagnies régionales sont invitées à concocter un programme. Du coup, il est difficile pour l’instant d’avoir la moindre idée de ce dont il s’agira...


DANSE. "Le Sacre" au Dauphiné, par Raphaël de Gubernatis (Le Nouvel Observateur)

Citation:
Trente ans après la création d’"Ulysse", cette épopée magnifique faisant figure en 1981 d’acte fondateur d’une danse contemporaine française qui allait briller durant toute la décennie à venir, trente ans plus tard donc, Jean-Claude Gallotta affronte encore une fois le public. Il n’est plus l’inconnu de jadis. Maire, député, sénatrice et ancienne ministre, notables locaux sont là pour découvrir la nouvelle œuvre du phénix du Dauphiné qui ose, comme tant d’autres avant lui, se confronter à la partition phénoménale du "Sacre du Printemps". Sa chorégraphie a été conçue pour treize danseurs. Ce même soir, quelque part dans le monde, trois autres danseurs interprètent "Daphnis é Chloé", reprise d’un trio enchanteur du même Jean-Claude Gallotta, créé naguère par le chorégraphe lui-même, sa lumineuse compagne Mathilde Altaraz et le poétique Pascal Gravat...


L’art de tirer les bonnes manettes - Une Interview de Kader Belarbi, prochain Directeur du Ballet du Capitole, par Jacqueline Thuilleux (ConcertClassic)

Citation:
Quitter l’Opéra fut un moment douloureux, j’y avais passé trente-trois ans ! Mais en même temps, je crois au cycle de la vie et de la mort, et j’ai toujours pensé à ce terme avec une anticipation très calme. Sans doute parce que danser ne fut pas une vocation pour moi. J’ai suivi ce cursus d’une manière indéterminée. Mon père était militaire, je suis né en France, mais c’est surtout ma mère, à Amiens et à Grenoble, qui m’y a poussé. Pour moi c’était alors une forme de sport, qui induisait une camaraderie. C’étaient aussi des échanges culturels avec d’autres villes, qui me laissent de jolis souvenirs...


Danse : Cocktail explosif, par Grégory Cimatti (Le Quotidien - Luxembourg)

Citation:
Blanca Li est une artiste étonnante. Insatiable, elle s'ouvre, absorbe, assimile et recrache tout ce qui lui passe à portée de la main, dans une originalité qui lui est propre. Née à Grenade (Espagne) puis résidente new-yorkaise, elle a su, durant ses nombreuses escapades planétaires, s'attacher à de multiples formes d'expression corporelle, de la danse classique au hip-hop en passant par le flamenco. L'artiste collectionne les étiquettes– danseuse et chorégraphe, bien sûr, mais aussi metteur en scène et réalisatrice – et son art ne connaît pas de frontières, bien au contraire. Avec elle, tout se croise, se mélange, s'inspire... pour créer la trame d'une œuvre peu commune. La démarche de celle qui est établie en France depuis 1992 la fait immédiatement remarquer comme l'un des talents les plus personnels de la scène contemporaine. Mais pour son premier spectacle au pays, Le Jardin des délices – inspiré du célèbre tableau de Jérôme Bosch, réalisé au tout début du XVIe siècle – il faut remonter à l'époque de son enfance, dans la moiteur madrilène. «Petite fille, j'habitais à deux pas du Prado, explique-t-elle. Dès que j'avais deux minutes, je filais au musée voir cette toile. Elle m'amusait énormément. J'inventais l'histoire de chacun des personnages et j'y revenais toujours, avec l'impression de ne pas réussir à le mémoriser en entier.»...


Benjamin Millepied, une vie au galop, par Alexandre Demidoff (Le Temps)

Citation:
Admiré à New York et à Paris, le jeune chorégraphe français monte à Genève «Les Sylphides» et «Le Spectre de la rose». Le compagnon de vie de l’actrice Nathalie Portman décline ses passions romantiques...


« Les Sylphides » et « Le Spectre de la rose », deux classiques des Ballets russes, par Emmanuelle Giuliani (La Croix)

Citation:
En revisitant ces œuvres mythiques, Benjamin Millepied porte un regard contemporain sur un âge d’or toujours inspirant de l’histoire chorégraphique. Petite présentation des oeuvres-sources… En 1907, Serge de Diaghilev (1872-1929) réunit autour de lui les plus grands danseurs du théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg, donnant ainsi naissance à la troupe des Ballets russes. Dès 1909, la nouvelle compagnie se lance dans une première une tournée internationale avant de devenir, deux ans plus tard, une entité privée qui prend ses quartiers principalement à Monte-Carlo, Paris et Londres...


Benjamin Millepied, d’une rive à l’autre, par Marie-Valentine Chaudon (La Croix)

Citation:
Benjamin Millepied ne court pas, il vole : d’une scène à l’autre, des écrans aux pages des magazines… Il est partout. Visage du nouveau parfum d’Yves Saint Laurent, il danse pour une compagnie aérienne dans une publicité signée Angelin Preljocaj quand il n’est pas aux bras de Natalie Portman à pouponner leur petit Aleph, né en juin dernier...


Le grand jeté, par Merie-Christine Vernay (Libération)

Citation:
Il faudrait fermer constamment les yeux pour ne pas le voir. Au détour d’une parfumerie, le danseur et chorégraphe Benjamin Millepied vous fixe en homme libre, posant pour le nouveau parfum d’Yves Saint Laurent. Dans les cieux, il s’envole pour Air France dans un décor minimaliste, un miroir au sol de 400 m2 sur lequel il virevolte avec Virginie Caussin, dans une chorégraphie épurée d’Angelin Preljocaj. Dans les magazines people, il se tient aux côtés de Natalie Portman et d’un tout jeune petit gars de 4 mois. Là, il ne pose pas. L’actrice et réalisatrice américaine est sa fiancée et Aleph, son bébé...


Hommage à Igor Stravinsky à Bayonne, par Carole Suhas (Le Journal du Pays Basque)

Citation:
Igor Stravinsky honoré par le corps, celui des dix danseurs franco-russes qui se mettent au service de l’écriture sensuelle du chorégraphe Régis Obadia. Jeudi 13 octobre prochain, à 20h30, le théâtre de Bayonne accueille une soirée Stravinsky exceptionnelle, érigée sur le socle de deux des œuvres majeures du compositeur russe, Noces et Le sacre du printemps. L’espace de Noces est une épure de salle de fêtes dans laquelle trônent trois grandes tables, espace prêt à accueillir la bataille des sentiments enfouis qui se manifestent sous forme de jeux et de danses. Le mystère de l’amour et l’illustration d’un rite initiatique que peut constituer Noces sont sous-tendus par la dimension onirique de la partition de Stravinsky...


« Salves » sulfureuses, par Fanny Veysset (Essonne Info)

Citation:
La dernière création de danse contemporaine de Maguy Marin, « Salves », sera jouée au théâtre de l’Agora à Evry, vendredi 14 octobre à 20h. Une pièce politique au sens fort, la chorégraphe a cherché à « travailler [sur] notre pessimisme et nos peurs », nous présentant « un monde malade où la rage l’emporte encore sur le désespoir », citation de Walter Benjamin dont elle s’est inspiré...


Trisha Brown, mouvement perpétuel, par Marie-Christine Vernay (Libération)

Citation:
Le programme proposé à Chaillot, composé de deux pièces de 1980 et de 1978, d’une première européenne et d’une première mondiale rend compte du large répertoire de la chorégraphe francophile et de sa capacité à transformer toute chose en acte de création. Chez elle, comme chez Cunningham avec ses events, tout est recyclé avec talent. On avait pu le constater à Montpellier Danse, en 2002, dans It’s a Draw : Trisha Brown dansait sur une grande feuille de papier, dessinant ses parcours, ses intentions, gravant la qualité de ses mouvements. Un de ces dessins live sert de toile de fond à la pièce les Yeux et l’âme, elle-même tirée de la mise en scène qu’elle avait faite en 2010 à Aix-en-Provence du Pygmalion, de Jean-Philippe Rameau. Deux anges au féminin, suspendus à des filins invisibles, volent au-dessus de la scène, s’enlacent, s’amusent, bientôt rejoints par de fluides danseurs à terre qui semblent eux aussi débarrassés de la pesanteur. Dans un entretien, Trisha Brown nous avait jadis confié qu’elle avait réussi à libérer les bras, le dos mais pas encore les jambes. C’est fait...


A Gypsy Love Story, Now With a Happy Ending, par Alastair Macaulay (The New York Times)

Citation:
Presentations of live, high-definition ballet in movie theaters worldwide, keeping abreast with those of opera and theater, have become a trend in the last year or so. Just now, however, only one ballet company is making the most of them: the Bolshoi in Moscow. During the 2010-11 season it screened performances of “Don Quixote,” “Coppélia” and “Swan Lake”; in the 2011-12 season it is presenting six more, starting last Sunday with “Esmeralda.” ...



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> La presse au quotidien Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com