Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

15 - 16 septembre 2011

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> La presse au quotidien
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 23852

MessagePosté le: Jeu Sep 15, 2011 9:37 am    Sujet du message: 15 - 16 septembre 2011 Répondre en citant

Temps d'Aimer de Biarritz : Une clôture monégasque, par Stéphane Baillet (Aqui.fr)

Citation:
Depuis quelques jours, le Temps d'Aimer séduit son public et emporte plus que jamais son pari d'amener de nouveaux spectateurs à la danse. Un peu partout dans la ville, qu'ils soient gratuits ou payants, les spectacles savamment choisis par le directeur artistique Thierry Malandain, plaisent, étonnent ou choquent. Et tandis que les ballets dansent, la danse fait parler d'elle. Pour le plus grand bonheur des organisateurs. Point d'orgue de cette édition 2011, les Ballets de Monte Carlo se produiront à la Gare du Midi le dimanche 18 septembre. Une première française signée Jean-Christophe Maillot, directeur et chorégraphe de cette compagnie qui traversent les époques et se renouvellent sans cesse...


Monaco fait aimer la danse à Biarritz... (Paris - Côte d'azur)

Citation:
Le maître de Ballet Jean-Christophe Maillot aura la charge de clôturer la 21ème édition du Festival « Le Temps d’Aimer », rendez-vous devenu incontournable de la danse en France avec des compagnies renommées ou à découvrir, venant d’ici et d’ailleurs. Il y présentera deux pièces : Altro Canto 1 et pour la première fois en France, Opus 50, sa dernière création. La représentation aura lieu à la Gare du Midi, théâtre de 1400 places et résidence du Centre Chorégraphe National/Malandain Ballet Biarritz...


21e Festival « Le Temps d’Aimer la Danse » à Biarritz - Aux quatre vents, par Jacqueline Thuilleux (ConcertClassic.com)

Citation:
Difficile de faire le décompte de tout ce qu’a présenté ce joyeux et inventif festival sur les scènes biarrotes depuis deux décennies. L’océan partout claque, son air donne de la légèreté aux tentatives de chorégraphes en mal de devenir, de la grandeur aux réalisations plus abouties. Tout se côtoie avec souplesse, mais avec la vivacité d’un terroir sensibilisé à la chose dansante. Le Temps d’aimer la Danse, géré par Thierry Malandain, le talentueux chorégraphe implanté dans les beaux studios de la Gare du midi, où un Centre chorégraphique a été créé pour lui, est un vrai trésor biarrot. Et outre la vingtaine de compagnies qui se sont succédées cette année en apportant le souffle des îles lointaines ou celui d’Israël, de la Côte d’Ivoire ou du Pays du matin calme, Malandain lui a offert cette fois sa dernière création, Lucifer, sur une musique spécialement composée par Guillaume Connesson, jouée par l’Orchestre de Pau et Fayçal Karoui, lesquels accueillent Connesson en résidence, et dansée avec l’engagement total du vigoureux Malandain Ballet Biarritz...


Un nouveau cap au Ballet (L'Est Républicain)

Citation:
« La seule chose constante est le changement ». Cette phrase, qui figure sur la plaquette 2011-2012 du Centre chorégraphique national, traduit bien l’orientation, le nouveau rythme que souhaite imprimer au ballet de Lorraine, Petter Jacobsson, son nouveau directeur général. Nommé en février dernier, mais officiellement investi dans ses fonctions en juillet, le Suédois devra, pour sa première saison à Nancy, composer avec la programmation élaborée par son prédécesseur, Didier Deschamps, parti au Théâtre national de Chaillot. 2011-2012 constituera ainsi « une saison de transition », avant que la « patte » Jacobsson ne se fasse sentir. « Nous avons toute une nouvelle synergie à mettre en place », appuie Pierre-Yves Mas, le nouvel administrateur, venu de Strasbourg. « L’héritage est un peu lourd, c’est vrai, on nous l’a fait comprendre. Il faudra faire encore mieux… »...


Du goulag à Lausanne, via La Havane (24 Heures - Suisse)

Citation:
Il aurait pu disparaître dans les tourments de l’histoire agitée de l’URSS. Ses premiers pas, Azari Plissetski les a effectués au Kazakhstan, dans un camp de concentration regroupant plusieurs milliers d’épouses de «traîtres à la patrie». De Moscou, sa mère y avait été déportée, son nourrisson dans les bras, au terme d’un voyage de vingt-deux jours dans un wagon à bestiaux. L’Union soviétique vivait alors en pleine terreur stalinienne: les grandes purges. «Mon père a été arrêté, à la suite de calomnies, peu avant ma naissance. C’était un temps de folie et de cruauté où le mot «pourquoi» n’existait pas», raconte Plissetski, 74 ans, d’une voix douce où roule un fond d’accent russe. Pour échapper à l’orphelinat, sa sœur et son frère furent adoptés par des membres de la famille. Mais, au bout de trois ans et demi, le garçonnet et sa mère sont revenus du goulag, grâce à la sœur de cette dernière, qui profita de son statut de première danseuse du Ballet Bolchoï et de ses relations pour intercéder auprès des autorités. Dès lors, le destin d’Azari était tracé: il serait danseur, comme son oncle, père des Ballets russes, comme sa tante, comme son frère, comme sa sœur, l’étoile Maïa Plissetskaïa, de 12 ans son aînée...


"Faces" la nouvelle création de Maguy Marin pour l’Opéra de Lyon, Maguy Marin interviewée par Claire Beaudéan (France-Info)

Citation:
Sortir ce week-end à l’Opéra de Lyon, pour découvrir en création mondiale "FACES", le nouveau ballet de Maguy Marin, interprété par 28 danseurs. Une pièce radicale, une proposition salutaire et forte. A 60 ans tout juste, la chorégraphe Maguy Marin et son complice le compositeur Denis Mariotte viennent d’écrire avec Faces une 5è création pour le ballet de l’Opéra de Lyon. On se souvient du succès mondial de Cendrillon en 85 ou de Coppélia en 93 créés pour cette compagnie.


Baryshnikov Breaks Out His Russian For ‘In Paris’, par Elaine Sciolino (The New York Times)

Citation:
In 1978, the first time Mikhail Baryshnikov performed in Paris, he was booed. Loudly. He was dancing the role of the doomed Herman in Roland Petit’s interpretation of “Queen of Spades,” and the audience hated it. “It was a new work from a great French choreographer,” Mr. Baryshnikov recalled recently in a cafe overlooking the Seine. “I thought it was one of his best ballets. It was a learning experience for me.” This week Mr. Baryshnikov is performing in the Paris premiere of “In Paris,” a stark, experimental theatrical adaptation of a 1940 short story by Ivan Bunin, the first Russian to win the Nobel Prize in Literature...


Russian performers excel at Bulgaria fest (Voice of Russia)

Citation:
Lead dancers from the Mariinsky and Bolshoi Theatres won standing ovations at the opening of the Russian Culture Festival in Bulgaria on Friday. Top class dancers from Moscow and St.Petersburg performed classical pas de deux to the music by Pyotr Tchaikovsky, gopak from the ballet Taras Bulba by Vasily Solovyov-Sedoi and fragments from The Corsair by Adolphe Adam...


Der Semperoper-Ballettchef Aaron S. Watkin nach fünf Jahren Arbeit und kurz vor der ersten Ballettwoche (Dresdner Neuesten Nachrichten)

Citation:
Nach Dresden zu kommen, die Leitung des Semperoper Balletts zu übernehmen, das bereue er keinen Augenblick, so Aaron Sean Watkin in einem Gespräch zu Beginn seiner sechsten Saison, kurz nach der erfolgreichen "Juwelen"-Premiere und vor der ersten Ballettwoche, die am 22. September mit dem mehrteiligen Abend "Zaubernächte" beginnt und am 1. Oktober mit einer Dresdner Ballettgala zu Ende geht. Watkin kommt aus Kanada. Er hat in bedeutenden Kompanien getanzt, im Kanadischen und im Englischen Nationalballett oder dem Nationalen Ballett der Niederlande. Da hat er das klassische Repertoire gründlich erlernt und verinnerlicht. William Forsythe machte ihn zum ersten Solisten seines Ballettes in Frankfurt, später wurde Watkin sein persönlicher Assistent und verantwortlich für die Einstudierung seiner Choreografien. Ein wesentlicher Schritt zur Erarbeitung eines modernen Repertoires auf klassischer und neoklassischer Grundlage. Für die Funktion der Leitung einer der größten deutschen Kompanien in Dresden konnte er sich als stellvertretender künstlerischer Leiter des Victor Ullate Ballet in Madrid qualifizieren...


Karina Sarkissova live in der Stadthalle (Oesterreich 24)

Citation:
Erfolgswelle: Perfekte ­Figur, elegante Bewegungen und eine Zunge, die sie wie eine scharfe Klinge führt: Karina Sarkissova (27) punktet als ORF-Jurorin neben Zabine, Sido und Bernhard Paul bei der neuen Castingshow Die große Chance mit Charme, Humor und treffender Ehrlichkeit. Da sieht selbst Rüpel Sido manchmal alt aus. „Ich bin sicher – ähnlich wie Sido – sehr kritisch, weil ich Top-Leistungen und keine Verarschungen erwarte“, so Sarkissova. Trotzdem sei’s nicht leicht, gerade Kindern zu erklären, dass es für die große Karriere eben nicht reicht. „Ich versuche, stets charmant zu bleiben.“...



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> La presse au quotidien Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com