Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

09 - 10 septembre 2011

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> La presse au quotidien
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 23852

MessagePosté le: Ven Sep 09, 2011 7:32 am    Sujet du message: 09 - 10 septembre 2011 Répondre en citant

Benjamin Millepied : A petits pas, par François Délétraz (Le Figaro)

Citation:
Ce danseur lyonnais, qui a fait l'essentiel de sa carrière à Manhattan, revient vers l'Europe pour y monter ses ballets. L'étoile du New York City Ballet, qui vit avec Natalie Portman, dont il vient d'avoir un petit garçon, sera à Genève le mois prochain pour une création mondiale. Rencontre avec un homme pressé. Il a toujours été en avance sur les autres et on le lui a souvent reproché. Mais sa capacité physique à être un grand danseur a eu raison des critiques. Cet artiste qui est souvent insaisissable est entré à 15 ans au New York City Ballet avant d'en devenir le danseur étoile...


Somptueux début de saison chorégraphique, par Raphaël de Gubernatis (Le Nouvel Observateur)

Citation:
De Louis XIII à Trisha Brown, en passant par Mikhaïl Baryshnikov, Maguy Marin, la compagnie DV8 ou Serge Lifar, que ce soit à Paris, à Lyon, à Marseille, à Grenoble ou Biarritz, la rentrée chorégraphique s’annonce riche en surprises. Elle trouvera un écho magnifique dans la plus imposante exposition jamais consacrée en France aux rapports entre la danse et les arts plastiques au cours du XXe siècle, une exposition qui débutera le 23 novembre au Centre Pompidou. Biarritz ouvre la saison chorégraphique. Quand ce n’est pas Lyon, avec sa Biennale de la Danse, c’est Biarritz avec son festival qui ouvre traditionnellement la saison chorégraphique en France. En dix jours y défilent plus de vingt compagnies : le Ballet de Biarritz évidemment avec une création de Thierry Malandain, "Lucifer", et une reprise d’un ouvrage du même chorégraphe sur "l’Amour sorcier" de Manuel de Falla, mais aussi les Ballets de Monte Carlo avec des chorégraphies de Jean-Christophe Maillot, un superbe trio de Yuval Pick, la Compagnie Illico de Thomas Lebrun, Israël Galvan ou la Compagnie Ariadone, le Ballet d’Europe ainsi qu’un inédit en France, la Compagnie nationale de danse contemporaine de Norvège...


Mikhail Baryshnikov, l'acteur, par Raphaël de Gubernatis (Le Nouvel Observateur)

Citation:
Si les foules ont pu admirer, voire idolâtrer Mikhail Baryshnikov du temps qu’il était le danseur virtuose que l’on sait, on peut à juste titre admirer davantage encore la voie qu’il s’est tracée dès lors que son âge ne lui permit plus d’interpréter les héros dorés et poudrés des grands ballets du répertoire classique. Las peut-être d’un univers trop brillant et factice, il aura su se mettre au service de grands chorégraphes du XXe siècle, comme Martha Graham ou Merce Cunningham, puis aura placé sa notoriété au service de grandes figures de la "post modern dance" américaine en contribuant à la résurrection d’un répertoire né dans les années 1970 à la Judson Church, mais qui avait été abandonné...


La nouvelle création de Baryshnikov, par Ariane Bavelier (Le Figaro)

Citation:
Le danseur joue «In Paris». Dans un entretien au «Figaro», il évoque son parcours d'exilé qui ne regrette pas vraiment son pays. Il reçoit dans son fief de l'île Saint-Louis. Mikhaïl Baryshnikov porte la moustache pour les besoins d'In Paris : il incarne un général de l'Armée blanche exilé à Paris dans les années 1930. Le spectacle, mis en scène par Dmitri Krymov, est inspiré d'une nouvelle du Prix Nobel Ivan Bounine. Le danseur y retrouve les échos de son passé...


Temps d'Aimer de Biarritz : Interview de Thierry Malandain, par Stéphane Baillet (Aqui!)

Citation:
Les estivants ont déserté la grande plage, les glaciers baissent leurs rideaux et le soleil se plonge dans l'océan tous les jours un peu plus tôt. Septembre est là, c'est le temps de la fin des vacances, mais c'est surtout «Le Temps d'Aimer». Le désormais incontournable festival biarrot déploie ses entrechats du 9 au 18 septembre. Sur les scènes des salles de spectacles, dans les rues, les jardins public ou sur le sable, les danseurs du monde entier offrent de sublimes ou d'improbables ballets et osent le grand écart des styles. A l'occasion de sa 21ème édition, éclectique à souhait, Thierry Malandain, son intrépide directeur artistique, répond aux questions d'Aqui...


Le fabuleux destin de Guillaume Bordier (Sud-Ouest)

Citation:
En résidence depuis le milieu de la semaine au Colisée, l'ex-soliste de Maurice Béjart y présente ce soir sa première création. Un aboutissement pour sa compagnie, lancée en 2009. Un moment de grâce après des semaines et des semaines de travail d'équipe. Une incroyable revanche sur le destin aussi. Car Guillaume Bordier a bien un secret. Il est un survivant. Une histoire personnelle qui lui a donné envie d'habiter chaque minute de sa vie avec intensité. Et ça fait 42 ans que ça dure...


Le Temps d'Aimer : Biarritz ouvre le bal ce soir (Eitb.com)

Citation:
Quand ce n’est pas Lyon, avec sa Biennale de la Danse, c’est Biarritz avec son festival Le Temps d'Aimer qui ouvre traditionnellement la saison chorégraphique en France, avec sa 21ème édition aussi éclectique que les précédentes. En dix jours y défilent plus de vingt compagnies : le Ballet de Biarritz évidemment avec une création de Thierry Malandain, "Lucifer", et une reprise d’un ouvrage du même chorégraphe sur "l’Amour sorcier" de Manuel de Falla, quand le chorégraphe avait sublimé la 20ème édition avec son "Romeo et Juliette"...


La danse se met en marche aujourd'hui à Biarritz (Sud-Ouest)

Citation:
La compagnie nationale de danse contemporaine de Norvège inaugure ce soir la 21e édition du festival Le Temps d'aimer et présente « Corps de walk », une chorégraphie de Sharon Eyal, artiste venue d'Israël et résidente de la Batsheva basée à Tel-Aviv. Bruno Heynderickx est le directeur artistique de la compagnie Carte Blanche depuis 2008. Elle existe depuis 1989, il en est le huitième directeur artistique, mais le premier à ne pas être norvégien. « Je pense d'ailleurs que c'est une des raisons pour lesquelles j'ai été sélectionné, souligne-t-il. Le ballet a une identité nordique forte, avec des pièces de répertoire, deux à trois créations par an et des collaborateurs sur le long terme comme Ina Christel Johannessen. Mais il a aussi vocation à s'ouvrir à l'international, à collaborer avec des chorégraphes étrangers, à être une plate-forme de la création contemporaine. » Ayant d'abord été danseur, coordinateur d'un projet à échelle européenne, collaborateur du Portugais Rui Horta, il génère de fait une dynamique particulièrement enthousiasmante, portée vers le mélange des cultures et des genres...


Chaise musicale à l'Opéra : Hier, l'Opéra national de Bordeaux a ouvert ses réservations pour la saison 2011-2012. On se pressait au portillon., par Camille Bourleaud (Sud-Ouest)

Citation:
Il est midi et les portes n'ouvrent que dans une heure. Qu'à cela ne tienne, Michel Laffitte, 70 ans, passionné d'opéra, fait le pied de grue « depuis 6 heures et demi du matin ». La foule est dense sous la galerie du Grand Théâtre : chacun scrute d'éventuels fraudeurs. « On ne va pas sortir le couteau », ironise une jeune femme. Mais quand même, premiers arrivés premiers servis. Hier, l'Opéra a mis en vente ses places de spectacle à l'unité. Trentenaires, étudiants, retraités et mères de famille sont venus gonfler une file d'attente serpenteuse. Un habitué l'atteste : « Chaque année, c'est le rush »...


"Giselle" follement romantique au Casino Barrière, par Anne-Marie Chouchan (La Dépêche du Midi)

Citation:
« Giselle », chef-d'œuvre de la danse classique romantique, ouvre ce week-end la nouvelle saison du Ballet du Capitole au Casino-Théâtre Barrière. Il était une fois Giselle, jeune paysanne amoureuse d'un villageois nommé Loys. Le jeune homme est en fait Albrecht, noble fiancé d'une princesse, Lorsqu'elle apprend la vérité, Giselle meurt après avoir interprété une dramatique scène de folie. Elle va renaître sous les traits d'une wili, créature fantastique qui, la nuit venue, entraîne dans la mort les hommes infidèles. Giselle finira par pardonner à son duc...



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> La presse au quotidien Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com