Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

08 juin 05 Loin du Danemark / Conservatoire

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Festival Bournonville 2005
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 22119

MessagePosté le: Jeu Juin 09, 2005 5:56 pm    Sujet du message: 08 juin 05 Loin du Danemark / Conservatoire Répondre en citant

_______________________________________________________

Loin du Danemark

Chorégraphie : August Bournonville
Musique : J. Glæser
Décors et costumes : Henrik Bloch
Direction musicale : Henrik Vagn Christensen


Fernandes, le Consul : Poul-Erik Hesselkilde
Rosita, sa fille : Marie-Pierre Greve
Don Alvar : Jean-Lucien Massot
Le capitaine de la frégate danoise : Ib Jeppesen
Vilhelm, un lieutenant : Mads Blangstrup
Poul et Edvard, deux cadets (rôles travestis) : Diana Cuni, Izabela Sokolowska
Le premier lieutenant : Erling Eliasson
Le steward : Kenn Hauge
Le maître d'équipage : Alexander Sukonnik
Ole, le timonier: Frederik Farrington
Jason, un serviteur : Gabor Baunoch
Médée, une servante : Elisabeth Dam
Le chef indien : Marcin Kupinski

Danse des Esquimaux : Ellen Green, Kristoffer Sakurai
Danse chinoise : Dianan Cuni, Izabela Sokolowska, Tim Matiakis, Asger Schlichtkrull, Vincent van Webber
Fandango : Marie-Pierre Greve, Susanne Grinder, Alba Nadal, Femke Mølbach Slot, Yao Wei, Mads Blangstrup, Nicolai Hansen, Cédric Lambrette, Jean-Lucien Massot



_______________________________________________________

Conservatoire

Chorégraphie : August Bournonville
Musique : H. S. Pauli
Décors et costumes : David Walker
Direction musicale : Henrik Vagn Christensen


Monsieur DuFour, Inspecteur de la danse : Poul-Erik Hesselkilde
Mademoiselle Bonjour, gouvernante de DuFour : Jette Buchwald
Elisa : Yao Wei
Victorine : Gitte Lindstrøm
Alexis, professeur de danse : Jean-Lucien Massot
Ernst, vainqueur du 1er prix : Dawid Kupinski
Rambaud, un violoniste : Ib Jeppesen
Jeanne, épouse de Rambaud : Ulla Frederiksen
Fanny, leur fille : Ida Praetorius
Larose, un aubergiste : Alexander Sukonnik
Un jockey : Tim Matiakis
Deux serveurs : Kenn Hauge, Martin Stauning
Quatre gentlemen : Nicolai Hansen, Cédric Lambrette, Kristoffer Sakurai, Asger Schlichtkrull




[à suivre...]


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jonquille



Inscrit le: 22 Avr 2005
Messages: 1292

MessagePosté le: Jeu Juin 09, 2005 6:38 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour tous ses reportages, Haydn.
Dans la distribution vous venez de mentionner Cédric Lambrette. Il me semble qu'il faisait partie de l'Ecole de l'Opéra de Paris il y a quelques années car ce nom me dit quelque chose. Pouvez-vous me le confirmer ?


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 22119

MessagePosté le: Jeu Juin 09, 2005 6:42 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Cédric Lambrette n'a jamais été à l'Ecole de danse de l'Opéra, mais il s'est présenté au concours. Dans un magazine danois, ce jeune artiste belge a déclaré qu'en arrivant à l'examen, une "dame blonde un peu énervée lui a crié dessus", et qu'il s'est sauvé... Rolling Eyes


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jonquille



Inscrit le: 22 Avr 2005
Messages: 1292

MessagePosté le: Jeu Juin 09, 2005 6:59 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Désolée de vous contredire mais, après consultation d'anciens programmes du spectacle de l'Ecole, il apparaît qu'il était en 1ère division en 2000-2001 et qu'il a donc participé au magnifique Yondering de Neumeier la même année...


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 22119

MessagePosté le: Ven Juin 10, 2005 1:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Heu Jonquille, c'est juste ce qu'il a raconté à un journal danois...


En anglais dans le texte :

Citation:
Later on I studyed in Paris with the crazy blonde woman screaming at me, not really knowing a lot about it, and they said yes, and for me it was part of that contract I signed as a litte kid. This time, it was too far for my father to come and pick me up! Then, I went to study in Hamburg...



Donc, si vous l'avez démasqué... Rolling Eyes


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 22119

MessagePosté le: Mar Juin 14, 2005 10:11 am    Sujet du message: Répondre en citant

Loin du Danemark:

Loin du Danemark est un ballet-vaudeville créé en 1860. Il a une forte dimension nationale et comprend un certain nombre d'airs patriotiques et populaires. Cet aspect est typique de l'esthétique romantique. Il est aussi à relier au contexte historique qui a vu la victoire des Danois sur les Prussiens à l'issue de la guerre de trois ans (1848-1851), victoire qui a suscité un grand sentiment patriotique.
L'action se déroule, conformément au titre, loin du Danemark, sur la côte de l'Amérique du Sud espagnole, ce qui est l'occasion de montrer un certain nombre de danses espagnoles, boleros et fandangos, qui contrastent avec la tonalité patriotique du ballet.


Acte I:

Une frégate danoise a jeté l'ancre sur la côte de l'Amérique du Sud espagnole. Le lieutenant de vaisseau Vilhelm se trouve sous la véranda de la villa du Consul Fernandez dont la fille Rosita le captive. Celle-ci, étendue sur un hamac, jouit de l'attirance qu'elle exerce sur les hommes. Vilhelm a aussi un rival en la personne d'Alvar, ouvertement jaloux du Danois.
Les deux aspirants de marine, Poul et Edvard, invitent la Senorita Rosita à un bal costumé à bord de la frégate danoise. Le timonier Ole arrive, quant à lui, avec des lettres du Danemark, mais Vilhelm n'a pas le temps de lire la lettre de sa fiancée danoise. Edvard a le mal du pays et joue alors un air mélancolique au piano. La bague de fiançailles de Vilhelm glisse de son doigt et Rosita s'en empare pour l'attacher à son éventail, tandis que les deux domestiques noirs, Jason et Médée, apportent les costumes destinés au bal. L'acte se termine avec le retour de Poul et Edvard sur la frégate danoise.



Acte II:

Le deuxième acte se déroule à bord de la frégate. Les invités du bal arrivent. Ils assistent d'abord aux cérémonies de Neptune, puis à un quadrille dansé par les officiers. Suivent les danses de caractère: pas de deux eskimo, pas de cinq chinois avec Poul et Edvard , fandango avec Rosita et Alvar. Vilhelm apparaît alors, costumé en Espagnol. Rosita jette son éventail à la mer et promet d'accorder ses faveurs à celui qui saura le lui ramener. Vilhelm, au souvenir de sa bague de fiançailles, se jette à l'eau. L'inquiétude se répand à bord, mais Vilhelm revient, sain et sauf, avec l'éventail. Il récupère évidemment la bague: la baignade l'a fait revenir à la raison. Alvar reconquiert alors Rosita et les marins exécutent la danse des Indiens. Les invités s'en vont et les Danois finissent la soirée en buvant et en dansant. Poul, déguisé en fille d'Amager, remet la lettre de la fiancée danoise à Vilhelm qui avait refusé de la lire le matin même. Le ballet se termine sur la frégate, loin du Danemark, par des danses et un feu de joie.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 22119

MessagePosté le: Mar Juin 14, 2005 11:29 am    Sujet du message: Répondre en citant

Le Conservatoire ou Une demande en mariage dans un journal:

Encore un ballet-vaudeville en deux actes, créé pour celui-ci en 1849. C'est un ballet qui a Paris pour décor et qui est inspiré par les souvenirs qu'Auguste Bournonville avait gardés de l'époque de sa jeunesse où il était élève du Conservatoire. On rappellera que Bournonville a passé six ans dans les années 1820 à Paris, où il a étudié la danse avec Auguste Vestris et d'autres grands maîtres. Ce ballet comporte plusieurs dimensions: une dimension narrative, à savoir l'histoire amusante de Monsieur Dufour, inspecteur de la danse, et de Mademoiselle Bonjour, sa gouvernante qui meurt d'envie de se marier, et une dimension plus historique et artistique, puisqu'il offre un tableau du Paris du XIXème siècle et plus spécialement d'une école de danse, un peu à la manière de Degas. Un magnifique témoignage donc, sur le style chorégraphique français qu'apprit Bournonville à Paris et qu'il ramena à Copenhague: un style plein de charme, d'élégance et de grâce.


Acte I:

Le ballet débute dans une salle de répétition au Conservatoire. Monsieur Dufour, inspecteur de la danse, lit le journal dans lequel il a passé une annonce matrimoniale. Sa gouvernante, Melle Bonjour, est inconsolable à la vue de cette annonce, Dufour ayant promis de l'épouser. Le violoniste Raimbaud arrive alors avec sa fille Fanny qui veut entrer au Conservatoire. Elle fait une démonstration de ses talents devant Dufour, mais le père et la fille sont mis dehors par celui-ci.
Le cours de danse est sur le point de commencer sous la conduite d'un jeune professeur, Alexis. Eliza et Victorine dansent avec lui. C'est alors qu'arrive Ernst, violoniste qui vient d'obtenir un Premier Prix de Conservatoire. Il offre sa couronne de lauriers à Eliza, se met à jouer et Alexis danse un brillant pas de trois avec Eliza et Victorine.
A la fin du cours, Ernst se met à raconter l'histoire d'une annonce matrimoniale. Melle Bonjour révèle qu'il s'agit de Dufour. Les enfants décident alors de jouer un tour à Dufour en se rendant déguisés au rendez-vous prévu à Saint-Germain.
Dufour finit de se préparer pour son rendez-vous avec l'aide de Melle Bonjour. Il attrape le train de justesse. Les élèves du cours de danse parviennent à persuader Melle Bonjour de les accompagner. Tous prennent le train pour St Germain.



Acte II:

Le deuxième acte se déroule sur la terrasse du Pavillon d'Henri IV à St Germain-en-Laye. Le restaurateur Larose accueille ses hôtes de la soirée. Des étudiants joyeux et des grisettes font également leur apparition et dansent. Raimbaud et sa femme Jeanne sont aussi au restaurant. Il s'inquiète quant à l'avenir de sa fille Fanny qui console son père par une danse. Un homme, que le violoniste propose de divertir, arrive au restaurant. Mais il essuie un refus de sa part. Raimbaud reconnaît alors l'inspecteur de la danse du Conservatoire qu'il a rencontré le matin même et, par sens de l'honneur, il lui rend l'argent que celui-ci lui a donné.
Dufour se prépare à son rendez-vous. Une femme voilée apparaît. Dufour essaye de la convaincre en vain d'ôter son voile. Elle s'en va mais promet de revenir. Dufour est subjugué, mais un homme à l'allure militaire vient le prévenir qu'il est fiancée à elle. C'est alors qu'arrive une lady anglaise avec son domestique. Elle complimente Dufour sur son physique et sur ses supposées qualités de danseur de polka. Le repas est servi et c'est cette fois un élégant hussard qui apparaît. Un jeune couple, Victorine et Ernst déguisés, se met à danser une joyeuse polka. Dufour, très en colère, voit ensuite arriver à sa table une dame âgée. Dufour n'est pas intéressée au premier abord, mais quand celle-ci se met à évoquer sa fortune, Dufour lui fait une proposition de mariage qu'elle accepte. Ernst et Eliza complimentent Alexis sur son déguisement: c'était lui qui jouait la veuve.
Le restaurant est plein. Raimbaud joue du violon avec sa famille, sans qu'on lui prête véritablement attention. Ernst se saisit alors du violon et se met à en jouer avec virtuosité. Eliza et Victorine commencent à danser avec la jeune Fanny. Le public est conquis. Des dons sont faits en faveur de la famille du pauvre musicien Raimbaud.
Dufour revient accompagné du notaire, mais il ne trouve pas sa promise. Eliza, Victorine, Ernst et Alexis lui révèlent la supercherie, à son grand étonnement.
Les élèves du Conservatoire arrivent alors avec Melle Bonjour. Dufour finit par honorer sa promesse de mariage. Il y aura deux autres mariages à célébrer pour le notaire: celui d'Ernst et Eliza et celui d'Alexis et Victorine. Le ballet se termine au son joyeux du violon de Raimbaud.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 22119

MessagePosté le: Lun Nov 17, 2008 12:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

La question de Marie-José Cazals a été transférée dans le forum général, dans la mesure ou elle ne concernait pas spécifiquement le Festival Bournonville :


Cherche vidéo "Le Conservatoire" (Bournonville)


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Festival Bournonville 2005 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com