Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

Prix de Lausanne 2019 [03/02-10/02/2019]
Aller à la page Précédente  1, 2, 3
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> ダンソマニ 日本語バージョン- Dansomanie en Japonais
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
mizuko



Inscrit le: 16 Avr 2006
Messages: 13894
Localisation: tokyo

MessagePosté le: Sam Fév 09, 2019 8:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant

第47回ローザンヌ国際バレエコンクール、終了しました。結果は、マッケンジー・ブラウンが第1位+観客賞+コンテンポラリー賞の3つ受賞、日本人は3名が入賞、うち佐々木須弥奈さんはベストスイス賞も受賞です。素晴らしい!

公式発表も出ました!
https://www.prixdelausanne.org/prize-winners-2019/


結果

第1位 マッケンジー・ブラウン
126 BROWN Mackenzie / 16.9 United States
Académie Princesse Grace
La Bayadère, 3rd soloist cariation, Kingdom of the Shades (Minkus - Petipa)
Abstract (Mantovani - Maillot)

脚が長~い。私は最初のエカルテでやられました。このヴァリエーションをこんなにドラマチックに踊るなんて。素晴らしい。まだ伸びしろもありそうですよね。あと一年くらいトレーニングしてもよさそうですが(ご本人もダンソマニのインタビューにまだ学校で学びたいと答えてますし)、将来は確実に上のほうまで行くダンサーになるでしょうね。とても好きです。


第2位 ガブリエル・フィグエレド
416 FIGUEREDO Gabriel / 18.3 Brazil
John Cranko Schule
Paquita, Grand Psa variation (Minkus - Petipa)
Chroma (Talbot - McGregor)

ジョン・クランコ・スクールで学ぶブラジル人。あんなに背が高くて脚が長いとは思わなかったー。素晴らしいつま先と十分なスター性。好感度抜群でしたね。クローマもすごくよかった!


第3位 佐々木須弥奈
313 SASAKI Sumina 佐々木須弥奈 / 18.3 Japan
Tanz Akademie Zurich
La Esmeralda, Esmeralda variation (Pugni - Perrot)すごく訓練されてる感じ。バランスが素晴らしい。タンバリン打つところの音の取り方はいただけないけど。手足長い。
Chroma (Talbot - McGregor)

とてもよく訓練されている印象を受けました。身体のコントロールが素晴らしいし、手足が長く、脚もきれいです。エスメラルダでは品を保ちながら濃い表現で良かったと思います~。クローマもよかったですよね。どの一流カンパニーにでもは入れそうです。


第4位 脇塚 優
408 WAKIZUKA Yu 脇塚 優 / 17.7 Japan
Hungarian Dance Academy / Tokunaga Noriko Ballet school
Grand Pas Classique, Men's variation (Auber - Gsovsky)
Urge (Vallon - Spoerli)

よく跳ぶしテクニックも申し分ないし、何より明るくてクラスの人気者的キャラクターがいい。コンテンポラリーもよかったですよねぇ。このエネルギーをずっと持ち続けて、輝く未来を歩んでいってほしいです。どこを選ぶか注目したいと思います。


第5位 シャールン・ウー
412 WU Shuailun / 17.10 China
『眠れる森の美女』デジレ王子のヴァリエーション
Becomings

すごくいいなと思ったダンサーの一人。


第6位 ホアン・ヴィクトール・ダ・シルヴァ
203 DA SILVA João Vitor / 15.9 Brazil
Ballet Vórtice
Coppélia, Franz Act 3 (Delibes - Saint-Léon)
Furia Corporis (Beethoven - Bigonzetti)

黒人のダンサーらしく、筋肉がすごく柔らかそうです。全力ぶりが好印象だったので、入ってよかった!


第7位 アレクサンドル・ホアキム
418 JOAQUIM Alexandre / 18.7 Portugal
『パキータ』より男性ヴァリエーション
Abstract

力強い踊りをするダンサーです。コンテンポラリーがすごくよかったので、コンテンポラリー賞は彼が持っていくと思いました。オランダ国立とか合いそうです。


第8位 住山美桜
316 SUMIYAMA Mio 住山美桜 / 18.9 Japan
Tanz Akademie Zurich
La Bayadère, Gamsatti (Minkus - Petipa)申し分ない感じ
(A) Swan Lake (Tchaikovsky - Wherlock)

ガムザッティは申し分ない感じの踊りでしたね。しかし、コンテンポラリーがとにかく良かった!表現力、ステージプレゼンス、ちょっとした驚きでした~。



コンテンポラリー賞 マッケンジー・ブラウン

今年は年長さんのグループBにコンテンポラリーがよかった人たちが集中していたし、その誰がとってもおかしくない感じでしたが、マッケンジー・ブラウンが持っていきました。わたくしは寝落ちしてしまった瞬間で、見ていないのですけど・・・。


ヌレエフ財団賞 ジュリア・シュガー
117 SHUGART Julia / 16.1 United States
All American Classical Ballet
La Bayadère, 3rd soloist cariation, Kingdom of the Shades (Minkus - Petipa)
Solo from Rossini Cards (Rossini - Bigonzetti)

一番最初に踊ったダンサーですね。ヌレエフ財団賞はベストヤングタレント賞ということで、最も若いファイナリストに贈られる賞ですかね?


ベストスイス賞 佐々木須弥奈

これまではスイス在住歴3年以上が対象でしたが、今年から少なくとも2年に対象枠が広げられたそうです。資格はばっちり、踊りも納得の受賞でしたね。


観客賞 マッケンジー・ブラウン

会場での投票による賞のようですね。彼女は素敵ですからねぇ。本当に将来が楽しみなのですが、どこかしらロパートキナを思い起こさせる雰囲気を持っていると感じるのは私だけでしょうか。


WEB観客賞 ジーユン・チョイ
125 CHOI Jihyun / 16.6 South Korea
Seoul Arts High School; Yewon School
Patuita, First girl's variation from pas-de-trois Act 1 (Minkus - Petipa)
(A) Swan Lake (Tchaikovsky - Wherlock)

品のある踊りをするダンサーでした。コンテンポラリーには住山さんと同じくワーロックの(A) Swan Lakeを選んでましたね。

------

けっこう、あれ、この人はいらなかったんだ~と思うところもあったり、でも受賞者を見ると納得の結果。今年も素晴らしくレベルが高く、眉をひそめてしまうような踊り方をするダンサーもいなかったように感じます。

私の予想では、ガブリエル・フィグエレド、マッケンジー・ブラウン、ベアトリッツ・クペラス、淵山隼平、佐々木須弥奈、ホアン・ヴィクトール・ダ・シルヴァ、シャールン・ウー、最後に踊ったSEO Yoon Jung。当たったような外れたような。ま、それはどうでもいいんですけどね。


生涯功労賞のマルシア・ハイデがチャーミングで、大好きなダンサーでしたけど、改めてすごいダンサーだったのだなと思い起こさせられました。スピーチにも感動した!

最後に、今年もホストを務めたデボラ・ブルが知的で素敵でしたー。


ローザンヌ賞を受賞された皆さん、おめでとうございます! ここからが始まりです。輝かしい将来に向かって、情熱をもって進んでいってください。
受賞を逃した皆さんも、これで終わりではないので、ローザンヌの地で得たかけがえのない経験を糧として、夢に向かって歩んでいっていただきたいと思います。

お疲れさまでした~ Very Happy


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
mizuko



Inscrit le: 16 Avr 2006
Messages: 13894
Localisation: tokyo

MessagePosté le: Dim Fév 10, 2019 7:52 am    Sujet du message: Répondre en citant

一夜明け、3名も入賞したということで、たくさんの報道が出ています。

swissinfo.は都さんのコメントもあって、必読です!
> ローザンヌバレエ決選 佐々木須弥奈さんが3位とベスト・スイス賞受賞 留学中の日本人3人が入賞

主要各紙とテレビは以下

毎日新聞は共同NEWSの動画付き:
https://mainichi.jp/articles/20190210/k00/00m/040/008000c

日経新聞にも動画がありまーす。毎日新聞と同じ共同通信の動画ですが編集が違う感じ。:
https://www.nikkei.com/article/DGXMZO41134100Q9A210C1000000/

朝日新聞にはチューリッヒ・ダンス・アカデミーのロベルタ・マルティンスさんのコメントあり。共同NEWSの動画で二人と抱き合っている方ですかね。:
https://www.asahi.com/articles/ASM2B0RWKM29UHBI02S.html

テレビのニュースも各社報道してます。
http://www.news24.jp/articles/2019/02/10/10416659.html
https://news.tv-asahi.co.jp/news_international/articles/000147330.html

あとさっきNHKでも報道してました。


また、佐々木須弥奈さんと住山美桜さんはチューリッヒのバレエ学校で学んでいるということで、スイスのメディアも盛んにインタビューしてたみたいです。
https://twitter.com/dansomanie/status/1094301247417606144
https://twitter.com/dansomanie/status/1094263828001538048


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
mizuko



Inscrit le: 16 Avr 2006
Messages: 13894
Localisation: tokyo

MessagePosté le: Dim Fév 10, 2019 8:06 am    Sujet du message: Répondre en citant

本家より、Dansomanie exclusive photos! 一番下の写真、佐々木須弥奈さんと住山美桜さんがチューリッヒの先生と一緒に大爆笑してますよ。いい光景ですね~ Very Happy

Interludeに『ライモンダ』を美しく踊った八菜オニール


コレオグラフィック・プロジェクト参加者たちがファイナリストにお花を配っているところ、手元が狂って思いっきりばらまいちゃってます。


第1位のマッケンジー・ブラウン。受賞直後のコメントもしっかりしてた!


今年も女子のクラシックヴァリエーションのコーチングを担当したモニク・ルディエールを囲むファイナリストたち


きっとインタビュー攻めにあったであろうマッケンジー・ブラウン。性格まで良さそう。


韓国からのファイナリスト。二人とも綺麗でした~。


これは日本のメディアかな。インタビューを受ける佐々木須弥奈さん。


ほっとした瞬間でしょうか。充実した笑顔の大爆笑!いい光景です。



写真はまだ来るみたいなので、お楽しみに!


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
mizuko



Inscrit le: 16 Avr 2006
Messages: 13894
Localisation: tokyo

MessagePosté le: Dim Fév 10, 2019 8:21 am    Sujet du message: Répondre en citant

決勝の動画はこちらから見られるようになってます。今のところlive streamされた映像丸ごとなので、最初の30分は前日までのサマリーと最後にファイナリスト発表の様子です。決勝は30分過ぎから。Interludeのパフォーマンスも見られますよ! 八菜さんの登場は02:42頃からです。

https://www.arte.tv/en/videos/087075-011-A/47th-prix-de-lausanne-final/


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
mizuko



Inscrit le: 16 Avr 2006
Messages: 13894
Localisation: tokyo

MessagePosté le: Mar Mar 05, 2019 9:41 am    Sujet du message: Répondre en citant

Sophiaさんがフリオ・ボッカにインタビューしているので、こちらでもご紹介しますね!


Rencontre avec Julio Bocca


Vous n'avez pas été vous-même candidat au Prix de Lausanne. Quels sont vos liens avec cette compétition ?

J'ai d'abord des liens avec de nombreux danseurs présents, ainsi qu'avec des membres du jury. Je connais bien Amanda Bennett, qui était la directrice artistique auparavant, et c'est elle qui, la première, m'a invité, il y a quelques années, comme président du jury [en 2016, ndlr]. Bien sûr, j'étais aussi familier du Prix dans la mesure où je connais pas mal de lauréats passés. J'ai eu la chance d'y venir comme professeur et coach une fois ma carrière terminée. C'est une belle compétition et une compétition différente de celles de Moscou ou de Pékin, dont j'ai également été membre des jurys.

Commençons par le commencement. Quelle a été votre formation initiale et qu'est-ce qui vous a conduit à participer à des concours, à Osaka, puis à Moscou ?

J'ai commencé la danse à l'âge de quatre ans avec ma mère. J'ai grandi dans un environnement d'artistes. Ma famille n'était pas riche du tout, on était même plutôt pauvres. Nous habitions pas très loin de Buenos Aires, à environ une ou deux heures de train de la capitale. A l'âge de sept ans, j'ai donc rejoint l'école nationale de ballet [Escuela Nacional de Danza, ndlr.] et, à huit ans, l'école du Teatro Colón [Instituto Superior de Artes del Teatro Colón, ndlr.]. J'étais très soutenu par ma famille et c'est, je pense, ce qui est le plus important pour aider un enfant à poursuivre la danse. A l'âge de quatorze ans, j'étais déjà prêt à travailler. J'ai obtenu mon premier contrat au Venezuela [en 1982, ndlr.] et à quinze ans, j'ai pu danser mon premier rôle de soliste à Rio, au Teatro Municipal : c'était La Fille mal gardée de Frederick Ashton. Je suis ensuite revenu au Teatro Colón, où je suis devenu soliste et danseur principal.

Mais je voulais voir un peu plus le monde extérieur. C'est la raison pour laquelle j'ai participé à une première compétition, à Osaka. Comme je l'ai raconté à la conférence l'autre jour, dès le deuxième tour, on m'a remercié et dit au revoir. Je suis cependant très reconnaissant à cette compétition, car elle m'a permis de rencontrer Manuel Legris, qui, lui, a gagné la compétition. Après Osaka, je suis rentré à la maison, à Buenos Aires. Là, j'ai découvert qu'allait avoir lieu un autre concours, à Moscou. Tout le monde autour de moi me disait d'y aller. De mon côté, je me disais que j'avais déjà un travail ; de plus, j'étais déçu de ce qui s'était passé à Osaka et je ne me sentais pas vraiment sûr de moi pour faire Moscou. Mon professeur a quand même insisté pour que j'y aille, ne serait-ce que pour l'expérience, pour voir des danseurs différents, un endroit différent. J'ai fini par acquiescer. Je me suis dit que c'était peut-être la seule chance de ma vie que j'aurai de danser au Bolchoï. Je suis parti pour Moscou en étant plus détendu que pour Osaka. Je m'étais dit que j'allais montrer ce que je savais faire : « Voilà, je viens d'Argentine, voilà comment nous sommes formés... » J'ai donc participé à la compétition, il y avait 145 candidats, et j'ai remporté la médaille d'or – sept mois après Osaka..

Pour moi, le concours de Moscou a représenté une toute nouvelle expérience. C'est en effet grâce à cette médaille que tout a commencé, que tout s'est éclairé. Juste après, j'ai été invité à un gala à Paris, au Théâtre du Châtelet, puis j'ai été invité à l'ABT. Un ami de Barychnikov m'a appelé pour me dire que celui-ci voulait me voir. Je suis parti à New York, j'ai passé une audition avec lui – une leçon privée, seul, avec le pianiste et le professeur. Le lendemain, je recevais un contrat de danseur principal à l'ABT. J'avais 19 ans.

Tout est donc arrivé très tôt pour moi. Bien sûr, je dirais qu'il y a toujours eu le travail, c'est le seul seul moyen d'y arriver... mais j'ai aussi eu de la chance, celle de pouvoir danser dans le monde entier – avec Natalia Makarova, Noëlla Pontois, Monique Loudières, Ludmila Semenyaka, Carla Fracci... –, de danser dans de grands et beaux théâtres, et aussi celle de pouvoir mener ma propre carrière. Je n'étais pas un danseur de compagnie régulier. J'ai monté ma propre compagnie, j'ai créé ma fondation – elle existe depuis vingt ans maintenant –, destinée aux jeunes danseurs qui n'ont pas les moyens financiers de poursuivre leur formation. J'ai eu une carrière différente de celle de la majorité des danseurs. Aujourd'hui je suis très heureux, même si je regrette parfois de ne pas avoir pris le temps de travailler avec plus de chorégraphes, mais je ne peux pas me plaindre non plus de ma carrière.

Vous venez d'évoquer votre fondation pour les jeunes danseurs. Quelle influence pensez-vous avoir eu sur les plus jeunes générations de danseurs en Amérique latine ?

Je pense que j'ai été le premier à rendre la danse vraiment populaire en Argentine. Très tôt, je me suis demandé pourquoi, par exemple, on ne pourrait pas donner du ballet dans un stade de football. Pour moi, le ballet est un art. Il n'y a pas à « comprendre », il faut juste savoir apprécier ce que cet art et ses artistes nous donnent. J'ai donc beaucoup travaillé dans cette optique.

En Argentine, nous avons une longue histoire avec le ballet : nous avons de bons danseurs, de bons professeurs, de beaux théâtres. Mais le peuple, lui, a toujours été plus ou moins exclu de cet art, car pour voir du ballet, il fallait avoir de l'argent, pouvoir s'habiller... Et beaucoup de gens ne pouvaient pas se le permettre. J'ai changé ça et j'en ai fait un art très populaire. J'ai beaucoup dansé dans les stades et je me suis produit partout en Argentine afin que les gens puissent découvrir cet art. Je pense que si je laisse quelque chose en héritage, il faut poursuivre dans cette ligne : faire en sorte que le ballet reste un art populaire, tout en conservant la qualité et le niveau d'excellence dont il a besoin.

C'est Alicia Alonso, originaire elle aussi du monde hispanique, qui a en quelque sorte tracé la route. A Cuba, elle a su faire la différence et elle nous a permis, à nous les gens d'Amérique latine, d'être connus dans le monde, de participer à des concours, d'être engagés dans des compagnies... D'une certaine manière, je poursuis cet héritage.

Vous êtes devenu une sorte de héros en Amérique du Sud, mais quand vous étiez jeune, aviez-vous vous-même des héros ?

L'un de mes héros était Vladimir Vassiliev, l'étoile du Bolchoï. Bien sûr, il y avait aussi Noureev et Barychnikov. J'ai eu la chance – nous ne l'avons plus en ce moment ! - de voir danser tous les grands au Teatro Colón : Michael Denard, Patrick Dupond... Ils sont tous venus danser chez nous. Nous avions aussi les ballets de Pierre Lacotte. Beaucoup de danseurs différents m'ont influencé à différents niveaux : comme artiste, comme partenaire, comme personne... et j'ai eu la chance de travailler avec eux. J'admirais beaucoup par ailleurs les gens de ma génération : Manuel Legris, José Manuel Carreño, Sylvie Guillem, Aurélie Dupont, Élisabeth Platel, Isabelle Guérin,.. De beaux danseurs, des danseurs différents, mais qui cherchaient tous la même chose sur scène : la qualité et l'excellence artistiques.

Vous avez été président du jury du Prix de Lausanne en 2016. Au-delà des qualités mises en avant dans le règlement du Prix, quelles sont celles que vous appréciez en priorité chez un danseur ?

Ce que je cherche d'abord chez un danseur, c'est la personnalité. Je regarde s'il est présent à la barre, s'il prend plaisir à la classe ou à la répétition ; l'attention prêtée aux corrections est aussi quelque chose d'important. Ensuite, il y a évidemment le physique : les jambes, les pieds, les pirouettes, la technique en général. Mais vous savez, dans le monde, il y a toutes sortes de compagnies différentes, donc je pense aussi aux opportunités que pourrait avoir tel danseur à tel endroit. Tout le monde ne peut pas danser à l'Opéra de Paris, tout le monde ne peut pas être engagé au Bolchoï, tout le monde ne peut pas aller à l'ABT... Il y a là une question de style. Mais en tant que danseur ou en tant que directeur, ce que je cherche, c'est la personnalité et, j'ajoute, la qualité dans le travail. J'aime quand le travail est pur, vrai, naturel. Je veux voir un être humain sur la scène.

Beaucoup de danseurs argentins brillent aujourd'hui dans le monde. Y a-t-il un « style » argentin ?

Nous n'avons pas d'école à proprement parler. A l'école de danse, j'ai moi-même été formé à différents styles de danse : le style Cecchetti, le style français, le style Vaganova, le style Bournonville... Chaque année, c'était un peu différent. En fait, à l'époque, on nous préparait à tout danser. En revanche, on n'était pas du tout préparés à être de bons danseurs contemporains. Aujourd'hui, c'est différent, on attend des danseurs qu'ils aient le même niveau en classique et en contemporain, et je pense que c'est bien. Je ne pense pas non plus que nous, Argentins, ayons un « style ». Ce qui fait peut-être la différence, c'est qu'en Argentine, les gens vont jusqu'au bout des choses. On fait les choses et on s'efforce de les rendre naturelles. Et notre danse est un peu comme ça : spontanée. Nous dansons sans trop réfléchir.

Vous avez dirigé récemment le Ballet Sodre, autrement dit le Ballet national d'Uruguay, et vous en avez finalement démissionné. Pouvez-vous nous expliquer ce choix ?

Oui, j'en ai démissionné en 2017, au bout de sept ans. J'avais vraiment besoin de faire une pause dans ma tête. Il faut savoir que le théâtre national a connu un grand incendie en 1971... et que sa reconstruction a duré jusqu'en 2009. Les travaux furent donc très très longs (rires) et, à la fin, la compagnie était au plus bas : il n'y avait plus que vingt-cinq danseurs, ils ne donnaient qu'une vingtaine de représentations par an, avec cinq personnes dans la salle, et des grèves à répétition... On m'a alors proposé de reprendre en main la compagnie. J'ai tout de suite décidé qu'il fallait travailler dans une autre direction. A partir de là, je peux dire que j'ai monté une nouvelle compagnie. L'effectif a grimpé à soixante-cinq danseurs et durant ma dernière saison, nous avons donné un total de cent-cinq représentations, ce qui est vraiment beaucoup pour l'Amérique du Sud. Nous avons également monté un vrai répertoire : Cranko, MacMillan, Forsythe, Kylian, Duato, Balanchine, Tudor, Goyo Montero... et tous les grands classiques. Et le public est passé de cinq personnes à 20 000 personnes dans un pays qui compte trois millions d'habitants et une capitale - Montevideo - d'un million d'habitants. Là aussi, j'ai fait en sorte de rendre le ballet populaire. Et aujourd'hui, les gens aiment la compagnie nationale, ils en sont fiers, comme ils sont fiers de leur équipe de football. J'ai décidé d'arrêter, car cela représentait vraiment trop de travail, la politique s'en mêlait aussi... Bref, il était temps pour moi de revenir vers les danseurs et depuis, je suis professeur et répétiteur invité à travers le monde. Je travaille avec l'ABT, le Houston Ballet, le San Francisco Ballet, le Ballet d'Orlando, l'English National Ballet, le Ballet de Finlande, le Ballet de Zurich... Je vais aussi au Bolchoï, en Australie... Je suis très content de faire ça, de transmettre aux autres ce que j'ai moi-même reçu des différents danseurs, professeurs, chorégraphes, et directeurs.

Avez-vous un « meilleur souvenir » en scène ?

C'est très difficile de répondre, car la chose la plus importante à mes yeux, c'est justement d'être en scène. J'ai aimé danser, j'ai aimé être sur scène, quel qu'ait été le spectacle. Bien sûr, avoir été le partenaire d'Alessandra Ferri pendant tant d'années, avoir eu avec elle ce lien si intime représente quelque chose de spécial. Je me souviens également avec émotion d'un gala à l'Opéra Garnier, où nous avons partagé la scène avec le Ballet de l'Opéra de Paris. Il y a aussi eu mon dernier spectacle : 300 000 personnes debout durant deux heures dans les rues de Buenos Aires, et tous mes amis présents : Tamara Rojo, Manuel Legris, Nina Ananiashvili, Jose-Manuel Carreño, des acteurs, des chanteurs...C'était vraiment une grande soirée. Voir le respect du public, le silence pendant le spectacle, les cris à la fin... c'était très émouvant. Je repense aussi à Roméo et Juliette pour le dernier spectacle de Makarova à Covent Garden, la dernière Giselle de Carla Fracci au Metropolitan Opera. Ces quelques moments me reviennent à l'esprit et j'ai bien conscience que peu de danseurs ont de tels souvenirs, non seulement parce que j'étais un danseur itinérant, mais aussi parce que j'ai eu la chance de vivre à une grande époque pour la danse classique.

Pensez-vous faire partie de l'histoire de la danse aujourd'hui?

Bien sûr, je suis très fier de ma carrière et je sais ce que j'ai pu apporter à la danse, au moins en Amérique du Sud. Certains se souviendront de moi, mais j'espère surtout que l'art du ballet, et spécialement du ballet classique, continuera d'être fort et vivant.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
mizuko



Inscrit le: 16 Avr 2006
Messages: 13894
Localisation: tokyo

MessagePosté le: Mar Mar 05, 2019 9:58 am    Sujet du message: Répondre en citant

相当時間が経ってしまいましたが、ちょっとご紹介しておきたかったので。

1位となったマッケンジー・ブラウンの Monaco infoのルポ映像です。スタジオが綺麗なの。
https://youtu.be/Y82LYMIRr7E

マッケンジー・ブラウンについては、米ポワント・マガジンの記事も出ています。両足の脛に問題を抱えていて、ローザンヌに間に合うかどうかというところだったそうです。
https://www.pointemagazine.com/mackenzie-brown-prix-de-lausanne-2630101737.html


こちらは2位のブラジル出身ガブリエル・フィグエレドの記事。
https://www.tca.com.br/news/bailarino-taquarense-e-segundo-colocado-no-prix-de-lausanne-2019-na-suica/

ブラジルはテレビの取材も入ってたみたいですね。
https://www.brasilflashtv.com/eventos/prix-de-lausanne-2019?fbclid=IwAR2Fbsom3ns7w2ElCIh8B2VvH1RZKtDShae9K5SgLUPwnMrDNJN0sCivuto


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
mizuko



Inscrit le: 16 Avr 2006
Messages: 13894
Localisation: tokyo

MessagePosté le: Mar Avr 02, 2019 3:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

ローザンヌ賞受賞者たちの進路が発表されました。

https://www.prixdelausanne.org/schools-companies-chosen-by-the-prize-winners-2019/

第1位 マッケンジー・ブラウン
126 BROWN Mackenzie / 16.9 United States
Académie Princesse Grace
La Bayadère, 3rd soloist cariation, Kingdom of the Shades (Minkus - Petipa)
Abstract (Mantovani - Maillot)

- バレエ学校 モナコ プリンセス・グレース・アカデミー


第2位 ガブリエル・フィグエレド
416 FIGUEREDO Gabriel / 18.3 Brazil
John Cranko Schule
Paquita, Grand Psa variation (Minkus - Petipa)
Chroma (Talbot - McGregor)

- シュツットガルト・バレエと終身契約をしたため、賞を辞退。

研修生の権利は、セオ・ユン・ジュンへ
- 研修生 ABT スタジオカンパニー


第3位 佐々木須弥奈
313 SASAKI Sumina 佐々木須弥奈 / 18.3 Japan
Tanz Akademie Zurich
La Esmeralda, Esmeralda variation (Pugni - Perrot)
Chroma (Talbot - McGregor)

- 研修生 研修先は未定


第4位 脇塚 優
408 WAKIZUKA Yu 脇塚 優 / 17.7 Japan
Hungarian Dance Academy / Tokunaga Noriko Ballet school
Grand Pas Classique, Men's variation (Auber - Gsovsky)
Urge (Vallon - Spoerli)

- バレエ学校 サンフランシスコ・バレエ・スクール (Trainee Program)


第5位 シャールン・ウー
412 WU Shuailun / 17.10 China
『眠れる森の美女』デジレ王子のヴァリエーション
Becomings

- バレエ学校 ロイヤル・バレエ・スクール


第6位 ホアン・ヴィクトール・ダ・シルヴァ
203 DA SILVA João Vitor / 15.9 Brazil
Ballet Vórtice
Coppélia, Franz Act 3 (Delibes - Saint-Léon)
Furia Corporis (Beethoven - Bigonzetti)

- バレエ学校 サンフランシスコ・バレエ・スクール


第7位 アレクサンドル・ホアキム
418 JOAQUIM Alexandre / 18.7 Portugal
『パキータ』より男性ヴァリエーション
Abstract

- 研修生 モンテカルロ・バレエ


第8位 住山美桜
316 SUMIYAMA Mio 住山美桜 / 18.9 Japan
Tanz Akademie Zurich
La Bayadère, Gamsatti (Minkus - Petipa)
(A) Swan Lake (Tchaikovsky - Wherlock)

- 研修生 バーミンガム・ロイヤル・バレエ

----

マッケンジー・ブラウンはもう一年バレエ学校で学ぶようですね。ガブリエル・フィグエレドはシュツットガルトからオファーがあったようです。ん、研修生をやる必要はないっっす。住山さんはカルロス・アコスタの新体制になるBRBへ。ちょっと意外な選択でした。脇塚さんはアメリカですか~。トレイニープログラムは、選抜メンバーだけが入れるみたいなのですが、ローザンヌ賞受賞者にも門戸は開かれているのですね。プロ一歩手前の教育を経済的なサポートのある環境で受けられるということで、しっかり地盤を固めたい作れそう。佐々木さんだけまだ進路が確定していないようですが、さぁ、どこに行くのか楽しみです。


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
mizuko



Inscrit le: 16 Avr 2006
Messages: 13894
Localisation: tokyo

MessagePosté le: Dim Avr 14, 2019 1:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

見事ローザンヌ賞を受賞したチューリッヒ留学中のお二人、佐々木須弥奈さんと住山美桜さんに密着取材した番組が4/28(日)に放送されるそうです!

https://www4.nhk.or.jp/bs1sp/x/2019-04-28/11/21495/2225677/

NHK BS1 2019年4月28日(日) 23:00~
BS1スペシャル「ローザンヌでつかんだ未来~バレエダンサー 須弥奈と美桜~」

ローザンヌが始ます前から密着してたそうですよー。


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
mizuko



Inscrit le: 16 Avr 2006
Messages: 13894
Localisation: tokyo

MessagePosté le: Mer Mai 01, 2019 12:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant

研修先が保留になっていた佐々木須弥奈さんですが、英国ロイヤル・バレエに進むことが決まったようですね。Very Happy ローザンヌの公式サイトで発表されています。

https://www.prixdelausanne.org/schools-companies-chosen-by-the-prize-winners-2019/


日曜日に放送されたNHKの番組は、GW中に見たいと思います。


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
mizuko



Inscrit le: 16 Avr 2006
Messages: 13894
Localisation: tokyo

MessagePosté le: Sam Juin 15, 2019 4:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

テレビ放送は明日です!

第47回ローザンヌ国際バレエコンクール
2019年6月16日(日)15:00~17:00 NHK Eテレ


https://www2.nhk.or.jp/hensei/program/p.cgi?area=001&date=2019-06-16&ch=31&eid=24802&f=3022


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
mizuko



Inscrit le: 16 Avr 2006
Messages: 13894
Localisation: tokyo

MessagePosté le: Dim Juin 16, 2019 1:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

今日のテレビ放送、今年も山本康介さんの解説でしたが、すごく勉強になるし面白かったですねー。そしてやはりマッケンジー・ブラウンについては、山本さんも初日から「あ、このダンサーは上位入賞するな」と思われたとのこと。彼女は本当に将来が楽しみです。年齢がまだ若すぎて就労できないのかもしれず、あと一年モナコで学びますが、来年あたりオペラ座に挑戦するかもしれないですね。

番組の最初に吉田都さんのコメントを山本さんが紹介されてましたが、コンクール期間中にコンクールが都さんにインタビューしたVTRがYTで見られます。英語で日本語の字幕なしですけど、なんと!1983年に都さんがローザンヌ賞を受賞した時のヴァリエーションが2曲とも全編見られますので、是非どうぞ!

https://www.youtube.com/watch?v=K2GzQvlXJAk

当時はクラシックヴァリエーションは生ピアノの伴奏だったのですよね。コッペリアの白の衣装とか髪飾りとか、自分が踊ることになった時にまねをしたのを思い出しましたー Very Happy
あと、コンテンポラリーは今のようなシステムではなくて、自由曲だったんです。私は都さんのこのヴァリエーションがすごく好きだったんですけど、全編を観たのは初めてで、作品のクレジットも初めて見ましたが、振付が T. SHIMIZUってなってますね。清水哲太郎さんの振付だったの?


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> ダンソマニ 日本語バージョン- Dansomanie en Japonais Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3
Page 3 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com