Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

Hommage à Jerome Robbins [Garnier - 27/10 - 14/11 2018]
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Skywie



Inscrit le: 12 Juin 2015
Messages: 69

MessagePosté le: Ven Nov 09, 2018 12:46 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis allée voir la retransmission à l'UGC ce jeudi 8.

À cause d'un problème technique, nous avons été privés de son pendant le début du spectacle (5 minutes peut être). Le problème étant national, nous allons être remboursés de nos places.

C'était une totale découverte pour moi ce spectacle, et j'ai été enchantée. J'y allais un peu refroidie par mes dernières expériences à l'Opéra quand je sortais du registre classique, mais je ne regrette absolument pas d'avoir fait le déplacement cette fois-ci.

4 pièces très différentes qui se complètent très bien.
et une distribution qui m'a bien plu ! Smile


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gimi



Inscrit le: 09 Mar 2014
Messages: 583

MessagePosté le: Sam Nov 10, 2018 7:01 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le 8 novembre, Gimi a écrit:
Aucune modification (pour l’instant) pour les 5 représentations suivantes.
    Il suffisait d’être patient :
    • pour le 9 novembre, l’ONP a trouvé un partenaire à Sae Eun PARK dans Glass Pieces (Florian MAGNENET, pas vraiment un scoop) et a choisi entre Léonore BAULAC et Myriam OULD-BRAHAM pour Afternoon of the Faun, avec Audric BEZARD comme partenaire, en remplacement de Mathias HEYMANN;
    • ce même Audric BEZARD remplaçant Mathias HEYMANN les 11 et 14 novembre prochains.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24049

MessagePosté le: Sam Nov 10, 2018 7:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Mathias Heymann n'assurera malheureusement plus aucun spectacle de la série "Robbins". Il faut espérer qu'il sera rétabli à temps pour Cendrillon, où il est heureusement programmé seulement fin décembre.



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Delly



Inscrit le: 14 Juin 2016
Messages: 603

MessagePosté le: Mar Nov 13, 2018 12:43 am    Sujet du message: Répondre en citant

Quelques impressions de la représentation d'hier après-midi. Un beau programme, avec une qualité d'interprétation qui est allée, à mon sens, croissant. Je découvrais les chorégraphies de Robbins, à ce stade mon chorégraphe favoris... et qui va le rester Very Happy Quel génie !!

Fancy Free ouvrait le bal, avec humour et simplicité du propos, et le style inspiré des comédies musicales, avec le pep's américain. L'orchestre ainsi que les trois danseuses (Eve Grinsztajn, M. Zusperreguy et Roxane Stojanov méconnaissable), s'ils n'ont pas le pep's américain, ils ont le "pep's" français, joueur, dynamique et élégant, et tout à fait crédible. Du côté des messieurs (M. Contat, A. Magliano et A. Couvez), hélas, le piquant s'était perdu en route : impliqués, réussissant assez bien à marquer les tempéraments de leurs personnages, énergiques et en place, les trois danseurs bougeaient comme des princes de la Belle. Trop lié, trop fluides, trop silencieux, notamment dans les ensembles. Un peu scolaire, bref, ça manquait de mordant. Comme je regrette de ne pas avoir vu la distribution "étoilée", avec des danseurs plus matures !!

Hugo Marchand prenait la suite, et on montait déjà d'un bon cran. Joie tout d'abord de voir Bach magnifiquement chorégraphié. (J'ai plus de réserves sur le pyjama rouge Rolling Eyes ). L'interprétation par la violoncelliste, sans couacs, et pas trop grinçante, surprenait par quelques notes inhabituellement longues sur la 1ere variation. Le "dialogue" entre elle et le danseur ne m'a pas semblé évident (heureusement que j'avais lu ici que c'était l'idée....), et ce n'est pas faute d'avoir un danseur communicant. 15 minutes c'est long aussi pour le public manifestement, car toute la pièce fut parsemée de quintes....de toux.
Cependant, il il y a encore une marge de progression sur la musicalité, et sur l'interprétation : Hugo Marchand a un visage très expressif mais je n'ai pas souvent compris son propos, sauf sur la Gigue, à mon sens la plus réussie. Tout le monde n'a pas les épaulements de Ganio et c'est parfois, dans le haut du corps, encore un peu trop marqué.
Mais c'est peu de choses, Hugo Marchand est assurément un danseur pour Robbins, il en a l'esprit, le mouvement. Il occupe extraordinairement la scène, par son grand gabarit certes mais aussi par son regard, son amplitude gestuelle et d'expression. Du reste il aime danser Robbins... et Bach, il le montre et on le sent. Voilà un danseur qui, à chaque fois, se donne corps et âme, se met à nu. Il termine d'ailleurs la pièce manifestement épuisé mais aussi bouleversé. Nul doute qu'avec le temps il approfondira ce rôle qui lui va magnifiquement bien.

Venait ensuite l'après-midi d'un Faune par Audric Bézard et Myriam Ould-Braham. Quelle oeuvre !!! Le duo physiquement très contrasté me semble très bien trouvé. M. Bézard poursuit une carrière de mannequin et son entrée en mouvement ressemble plus à une marche sur un podium qu'à un ballet, c'est assez troublant mais assez approprié ici. Il propose ensuite un jeu très animal, plus que narcissique. L'entrée en scène de MOB, frêle, légère, timide et pourtant assurée, ouvre un échange où on voit cet homme incarnant la force brute comme impressionné, et troublé par cette femme frêle et solide à la fois, et cherchant donc les voies de la délicatesse. A. Bézard réussit ce mariage du toucher très doux et du geste puissant, MOB maîtrise complètement ce rôle, elle y a un charisme qui manque un peu à son partenaire, lequel finit par sembler de papier glacé. Les quelques regards croisés sont prenants et le reste du temps cet échange sans contact semble très harmonieux. Je n'y ai pas vraiment vu deux danseurs qui se cherchent sans se trouver parce que trop préoccupés d'eux-mêmes. Ici on a plutôt affaire à un pas de deux à distance et c'est très beau.

Last but not least, Glass pieces. Enfin le corps de ballet !!! Ici on retrouve particulièrement le génie de Robbins pour "mettre la musique en Hommes". Le mouvement de foule, les trois couples (beaux duos "piliers du ballet" Révillion/Robert, Giezendanner/Valastro, Westermann/Bertaud qu'on est heureux de voir ainsi mis en valeur) qui jaillissent. J'ai trouvé cette "foule" manquant d'esprit de corps, certes il s'agit bien de montrer des individus qui se croisent mais c'était à la limite de l'hostilité...est-ce le propos? Ou l'après Concours?
Le 2e mouvement et ses "Ombres", est fascinant. Elles sont loin de faire tapisserie, ces ombres. Entre elles et le duo Bullion/Hequet, on croit voir la musique écrite par les corps, l'ostinato au fond et la mélodie devant. Très beau duo, assorti physiquement, très harmonieux et en symbiose, avec un style sobre mais expressif. Le dernier mouvement m'a à nouveau fascinée, et le CdB, particulièrement masculin, est dans son élément (quelques décalages chez les filles...).
Beau programme donc, avec une troupe qui, si elle n'a pas le style américain, propose dans Robbins quelque chose qui lui est propre, la met en valeur surtout dans son collectif, le fait avec un plaisir manifeste et une aisance qui font plaisir à voir !! Beaucoup de danseurs sortaient du concours, reprenant leur place pour une nouvelle année ou malgré leur promotion, et il n'y a eu ni sentiment de fatigue ni de lassitude (sans doute même le plaisir de retrouver le vrai sens de leur métier....), merci à eux.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
keriluamox



Inscrit le: 24 Aoû 2017
Messages: 13

MessagePosté le: Mer Jan 02, 2019 10:06 am    Sujet du message: Répondre en citant

Tiens, si — comme moi — vous avez raté Mathias Heymann dans A Suite of Dances après son retrait des distributions, on peut au moins le voir dans l’enregistrement sur Culturebox ; c’est la captation de l’une de ses dates qui a été insérée a posteriori, à la place du direct du 8 novembre qui avait été assuré par Paul Marque. (La distribution mentionne toujours Marque, d’ailleurs.)


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Delly



Inscrit le: 14 Juin 2016
Messages: 603

MessagePosté le: Mer Jan 02, 2019 2:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour l'information Smile

Le procédé n'est pas très élégant pour Paul Marque mais cela permet si je comprends bien d'honorer le programme annoncé puisque Marque avait remplacé Heymann sur cette date. Du coup nous aurons pu voir les deux, et tant mieux. Very Happy


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
Page 7 sur 7

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous pouvez voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com