Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

Don Quichotte [ONP Bastille 11/12/2017-06/01/2018]
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 22, 23, 24, 25, 26  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Ballerina



Inscrit le: 01 Juin 2016
Messages: 643

MessagePosté le: Ven Jan 05, 2018 2:08 am    Sujet du message: Répondre en citant

MOB est une très belle danseuse.
Mais toutes les très belles danseuses ne sont pas infaillibles sur des excercices de virtuosité comme les fouettés.
C'est vraiment une étoile que j'apprécie énormément ( et il y en a peu à l'ONP Evil or Very Mad ) mais dès que des fouettés arrivent, mon estomac se noue.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 18924

MessagePosté le: Ven Jan 05, 2018 11:45 am    Sujet du message: Répondre en citant

Don Quichotte - 3 janvier
La qualité de cette représentation tient d'abord au charme superlatif du duo que forment Myriam Ould-Braham et Mathias Heymann. Le couple est apprécié et célébré depuis longtemps, notamment pour ses qualités de style, mais dans cette comédie de caractère, qui mêle virtuosité et théâtralité, leur complicité, plus visible encore, s'épanouit idéalement. Loin de la flamboyance russe, que nous adorons aussi, MOB et Mathias trouvent une beauté à eux, assez unique en son genre (une sorte d'"exception française"?), qui ne fait nullement regretter "l'autre", dans un esprit à mi-chemin du théâtre à l'italienne revisité par Molière et de la pastorale XVIIIe - on pense parfois aux avatars d'une Fille mal gardée qui se serait exilée en Espagne. On est là, en tout cas pour moi, aux antipodes de la représentation qui réunissait Dorothée Gilbert et Paul Marque, où chacun "faisait le job" avec ses moyens, mais où Kitri régnait, à peu près seule, par jeu ou par ennui.
Ensuite, et tout autant, il y a la prestation, époustouflante, de Mathias Heymann en Basilio. Je ne vois pas qui, aujourd'hui, peut danser du Noureev ainsi, avec tant de facilité, d'esprit et je dirais même de sens, dans la compagnie. Cela le place à mon avis, avec son style propre, dans la cour des très grands. Ses débuts, il y a quelques années, dans ce rôle, aux côtés d'Aurélie Dupont, furent pourtant loin d'être glorieux, pour ceux qui s'en souviennent. Aujourd'hui, il emballe la scène comme personne et déroule, avec une autorité qu'on ne lui a pas toujours vue, sa verve de séducteur, son humour de potache et ses variations magnifiques (sans oublier des portés à une main superbement tenus - que MOB était belle tout là-haut!), avec une aisance simplement irrésistible. MOB, bonne fille toujours bon genre, sort de sa réserve, entraînée par la fougue de son partenaire, même s'il est évident - fatigue ou tempérament - qu'elle ne possède pas la même force ni la même virtuosité que lui. On regrette notamment, mais elle est loin d'être seule à procéder ainsi, cette variation du I où l'éventail ne vient pas claquer au sol dans le manège, cette variation de Dulcinée, certes royale dans l'attitude, mais aux petits équilibres, trop étriquée dans la diagonale de ballonnés, cette coda, enfin, qui se termine sur une chute dans les fouettés.
Du côté des seconds rôles, on aura également apprécié le duo que formait, en miroir presque inversé de Kitri et Basilio, la Danseuse de rue d'Hannah O'Neill et l'Espada d'Arthus Raveau. Certes, il n'est pas dans son emploi naturel et il (et elle aussi) n'est pas toujours parfaitement à l'aise avec les pas noureeviens (et la fameuse cape lui donne encore du fil à retordre - ah, ces reprises une fois tous les dix ans avec des danseurs qui ne sont jamais les mêmes...), mais humour et outrance au second degré étaient clairement perceptibles dans leur numéro du premier acte, d'une théâtralité très vivante.
Curieusement, je suis restée un peu à côté de la prestation de Sae Eun Park, au si beau saut pourtant, en Reine des Dryades. J'aime son amplitude de mouvement, son occupation large de la scène, mais elle m'a tout de même paru un peu sèche dans ses équilibres et autres fouettés à l'italienne, et sa froideur contrastait de trop avec le Cupidon, peut-être pas très technique, mais très souriant et joueur, de Lydie Vareilhes. Déception plus vive toutefois avec le Gitan de Paul Marque, à qui il manque le tempérament de feu pour ce type de rôle où l'on attend autre chose que de la propreté, et les Deux Amies, peu de piquant et de gambettes charmantes et pas plus synchros que la dernière fois.
Du parterre, les errements du corps de ballet sont moins visibles ou gênants que dans les hauteurs de la salle. Mais au-delà de cela, je n’exonérerais pas, loin de là, cette version Noureev de tout défaut. On assiste là à un spectacle qui, dans les tableaux purement académiques comme dans les tableaux "réalistes" ou de caractère, donne une impression d'inachevé, plus particulièrement du côté des ensembles : en vrac, une bien curieuse occupation de l'espace au I, des scènes de foule complètement désordonnées, des filles de Barcelone et des pêcheurs qui se bagarrent, tels des Montaigu et Capulet des faubourgs, sans qu'on comprenne pourquoi, une scène des Dryades sans magie aucune au II, sise de surcroît dans un décor et des éclairages sinistrissimes (le prologue m'a paru lui aussi sombre à un point inquiétant... Font des économies?...), et jusqu'au Grand pas du III, ouvert par des danseuses costumées en Bavaroises, d'une lenteur ridicule (même si Ovsianikov a considérablement relevé le niveau musical) et déserté de tout spectaculaire - en cause ici, cette triste variation de Basilio que même Heymann n'arrive pas à rendre magique.
A sauver de cette production toutefois : les décors pittoresques du I et du III, inspirés des gravures des voyageurs du XIXe siècle, au dessin raffiné et au relief superbe.




Dernière édition par sophia le Ven Jan 05, 2018 2:20 pm; édité 5 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Joelle



Inscrit le: 06 Avr 2013
Messages: 825

MessagePosté le: Ven Jan 05, 2018 12:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ayant assisté aux représentations de Don Quichotte des 14, 17, 30 décembre et 3 janvier, j'en suis ressortie (encore plus) subjuguée par la prestation de M. Heymann... Moi qui ne l'avais pas encore vu officier en Basilio, il m'a emmenée quatre fois dans un voyage "céleste", et ce aussi bien avec L. Pagliero qu'avec M. Ould-Braham, ce qui tend à confirmer mon humble impression que ses partenariats (souvent pointés du doigt il y a quelques temps) se sont grandement améliorés.

Les duos ont bien fonctionné dans les deux cas, et son attention envers MOB le 3 janvier était très touchante.

Et puis sa modestie me sidère lors que vous lui adressez des félicitations...
Il est vraiment au top !


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 18924

MessagePosté le: Ven Jan 05, 2018 12:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Au top, oui! Magic Mathias! Very Happy


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Delly



Inscrit le: 14 Juin 2016
Messages: 603

MessagePosté le: Ven Jan 05, 2018 3:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Sophia, rassurée de voir que nous avons à peu près la même impression de nos deux soirées (que vous racontez avec beaucoup plus de talent que moi). Smile A part Marque, objectivement je partage ce que vous en dites, mais j'ai bien aimé quand même Smile
Et je ne parle même pas des perruques.... Rolling Eyes


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
paco



Inscrit le: 28 Oct 2005
Messages: 2882

MessagePosté le: Ven Jan 05, 2018 3:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

sophia a écrit:
Don Quichotteet jusqu'au Grand pas du III, ouvert par des danseuses costumées en Bavaroises, d'une lenteur ridicule (même si Ovsianikov a considérablement relevé le niveau musical) et déserté de tout spectaculaire - en cause ici, cette triste variation de Basilio que même Heymann n'arrive pas à rendre magique.

Euh... ce n'est vraiment pas le souvenir que j'en ai pour ce qui est du tempo et du spectaculaire, je pense qu'il faudrait aller faire un petit tour du côté des témoignages vidéo de l'époque des Le Riche et Hilaire pour voir que le problème n'est pas Noureev mais plutôt ce que l'on en fait 30 ans plus tard... (et ici ni Ovsianikov ni Heymann ne sont en cause, mais plutôt ceux qui au sein de l'ONP ont en charge la mémoire de cette chorégraphie).


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 18924

MessagePosté le: Ven Jan 05, 2018 3:43 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Oh non, paco, tout ce que vous voulez, mais la variation de Basilio version Rudi, c'est juste pas possible! Sad Sad Sad

ça, oui, c'est possible : https://www.youtube.com/watch?v=owb_Ezc8G70 Very Happy Very Happy Very Happy




Dernière édition par sophia le Ven Jan 05, 2018 3:54 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 18924

MessagePosté le: Ven Jan 05, 2018 3:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Delly a écrit:
Et je ne parle même pas des perruques.... Rolling Eyes


J'ai entendu beaucoup de critiques, mais je connaissais la scénographie de Georgiadis et j'avoue que ça ne m'a pas gênée tant que ça (sauf celle de la Danseuse de rue, qui lui donne des airs de Mère Simone avec ses bigoudis). C'est assez moche en soi, c'est vrai, mais finalement, ça s'accorde assez bien avec cette version, disons... un peu triviale.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
paco



Inscrit le: 28 Oct 2005
Messages: 2882

MessagePosté le: Ven Jan 05, 2018 5:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

sophia a écrit:
ça, oui, c'est possible : https://www.youtube.com/watch?v=owb_Ezc8G70 Very Happy Very Happy Very Happy

Ah oui mais là vous attaquez avec des armes nucléaires interdites par la Convention de Genève Laughing Laughing Laughing
(attention car je pourrais répliquer par la vidéo du dernier Nutcracker d'Igor Tsvirko Wink


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Florestiano



Inscrit le: 28 Mai 2010
Messages: 1802

MessagePosté le: Ven Jan 05, 2018 9:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Communiqué de l'OnP sur son site :
Citation:
Hommage à Rudolf Noureev
Cette 222ème représentation de Don Quichotte, entrée au répertoire de l’Opéra national de Paris en 1981, est dédiée à Rudolf Noureev, disparu il y a 25 ans le 6 janvier 1993 à l’âge de 54 ans.
Directeur de la Danse de l’Opéra de Paris de 1983 à 1989, puis chorégraphe principal jusqu’à son décès, le danseur et chorégraphe reste présent au sein de l’Opéra et de la Compagnie.

Source : https://www.operadeparis.fr/actualites/breves


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Alexander



Inscrit le: 05 Déc 2007
Messages: 19

MessagePosté le: Ven Jan 05, 2018 10:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bravo Valentine Colasante!
Danseuse étoile!!!
WELL DESERVED Smile


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Estrée



Inscrit le: 08 Oct 2017
Messages: 11
Localisation: Nantes

MessagePosté le: Sam Jan 06, 2018 12:48 am    Sujet du message: Répondre en citant

Au-delà de la nomination de Valentine Colasante (félicitations à elle), quelqu'un pourrait-il nous toucher deux mots sur sa prestation ?


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Imtheboy



Inscrit le: 06 Déc 2008
Messages: 77

MessagePosté le: Sam Jan 06, 2018 1:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

@Sophia. Merci pour votre compte-rendu. Me voilà "rassuré" de constater qu'une personne qui connaît cent fois mieux la danse que moi apprécie de la même manière les performances de MH. Wink


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
céline



Inscrit le: 21 Oct 2016
Messages: 355
Localisation: province

MessagePosté le: Sam Jan 06, 2018 3:55 pm    Sujet du message: Don Quichotte Répondre en citant

J'ai la même question pour ceux qui ont vu Alice Renavand.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
blaesm



Inscrit le: 11 Oct 2006
Messages: 159

MessagePosté le: Sam Jan 06, 2018 4:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Dès que j'ai une minute en fin d'après-midi, je vous en parle, Céline !


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 22, 23, 24, 25, 26  Suivante
Page 23 sur 26

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous pouvez voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com