lausanne 2009 menu sous dossiers



dossier le prix de lausanne 2009
finale 2009


D’année en année, le rituel reste inchangé. En ce samedi soir, l’arrière-scène du Théâtre de Beaulieu, déserte il y a quelques minutes encore, se transforme en fourmilière ardente, prise d'assaut par d'innombrables danseurs, accompagnés de parents ou de professeurs. Rassemblés autour de l’écran qui projettera bientôt les noms des heureux élus, cernés par les caméras aux aguets, les candidats doivent encore subir patiemment les annonces générales données dans différentes langues, du japonais au chinois en passant par le coréen ou l’anglais, et notamment l'invitation à participer au Networking Forum organisé par le Prix de Lausanne pour tous les non-finalistes. Miracle de l'informatique, la fameuse liste comportant les noms des vingt finalistes apparaît alors, en même temps que les flashs crépitent de toutes parts, tentant de capturer la moindre émotion sur les visages et de la fixer pour la postérité. Rituel inchangé certes, à un détail près toutefois : les candidats sélectionnés pour la finale ne sont plus de simples numéros cerclés de noir, leurs nom et prénom n'ont pas été oubliés. Un peu d'humanité ne fait jamais de mal, même en de telles circonstances.

Ils sont vingt tout rond - 11 filles et 9 garçons - et après une édition 2008 en demi-teinte, on est dans l’obligation de reconnaître cette année que le choix du jury ne comporte aucune surprise de taille ni aucun sujet de réelle discorde. On pourra certes regretter l’absence de tel candidat qui nous aura semblé particulièrement remarquable, ou, à l’inverse, s’interroger de la présence de tel autre qui nous aura paru plus discutable, ou simplement plus inégal, mais, au fond, il n’y a rien de fondamentalement injustifié ni de farfelu dans les résultats de cette édition 2009. Parmi les 73 sélectionnés ayant concouru, il fallait en désigner 20, et chacun de ces jeunes danseurs, qu’on l’ait du reste apprécié ou non, a une bonne raison de figurer parmi les finalistes. Vanité des vanités, on se sent plutôt rassuré, étranger alors à tout sentiment d’amertume.

Dimanche 15h, c’est l’heure de la grande finale. Pour nous, l’âme volontiers mélancolique, c’est aussi le signe qu’à peine entamé, le Prix est déjà sur le point de s’achever. Toujours le même petit pincement au coeur qui revient lorsque l'on sent que l'on doit quitter la fête... Rien, au fond, ne passe plus vite que cette journée où tout semble réglé, minuté, retransmission télévisée oblige. Le cocktail d'après-spectacle, dans un tourbillon de bruit et d'excitation démultipliés, a lui-même un air irréel, presque fantomatique. Pour l'instant, en ce début d’après-midi, on a la vague impression d'être transformée malgré soi en figurant involontaire, perdu au milieu d’un plateau de télévision improvisé, installé pour l’occasion à l’arrière-scène du Théâtre de Beaulieu. Entre un présentateur empressé, deux caméras et trois spots aveuglants, les tutus multicolores se faufilent, brillant de tous leurs feux. Face au miroir, on tente une ultime pirouette, on peaufine un dernier geste, on vérifie la tiare ou le ruban d’un chausson…

A vrai dire, au regard de ce qu’on a pu percevoir les jours précédents, la finale n’est pas forcement le moment le plus révélateur pour apprécier pleinement toutes les qualités des candidats. De la complexité, du ridicule même parfois, de juger avec un air d’autorité d'un danseur à l'aune d’une prestation de quelques brèves minutes… Même si l'art de la variation laisse aussi passer une certaine forme de vérité... Au terme d’une semaine de compétition et d’épreuves quotidiennes accumulées, la fatigue se fait en effet légitimement sentir chez ces jeunes gens et il est parfois périlleux, dans ces conditions, de livrer le meilleur de soi-même. Pourtant, les prestations de ce dimanche ne peuvent être considérées comme un simple spectacle à destination de la télévision et à l'issue connue d'avance, dont les sélections du samedi auraient en quelque sorte constitué la répétition générale. Autrement dit, les jeux ne sont pas faits, ou du moins pas complètement, et la finale laisse le débat encore en partie ouvert. A l’issue des sélections, les candidats choisis pour participer à la finale apprennent la note qu’on leur a attribuée. Révélée publiquement (elle figure sur la liste éditée à l’occasion de la finale à côté du nom et de l’âge de chaque candidat, au même titre que la mention de leur école d’origine et de leur choix de variations), cette note sur 9 est la moyenne des quatre épreuves sur lesquelles ils ont été jugés : leçon classique, leçon contemporaine, variation classique, variation contemporaine. Peng Zhaoqian (20), en tête, devance à peine Hannah O’Neill (14) et Edo Wijnen (38 ). Un peu plus loin, Telmo Moreira (79), Miki Mizutani (1), Rafaelle Queiroz Rodrigues (68 ) et Sebastian Concha (80) ex-aequo avec Rina Nemoto (47)… See you later, all of you...

Emmenés par Machi Moritaka (43), Gamzatti souveraine, les finalistes défilent alors, sans perdre une seule seconde, dans leur variation classique, puis dans leur variation Neumeier. Une série de prestations qui nous aura permis d’apprécier l’excellence de ce cru 2009, en dépit de l’absence, cette année encore, d’une personnalité écrasante susceptible de mettre à peu près tout le monde d’accord. Si quelques rares candidats paraissent, à l’occasion de cette finale, légèrement en-deçà du niveau général pour espérer se voir attribuer une bourse – de probables futurs "simples finalistes", ce qui en soi est déjà considérable -, il paraît en revanche bien difficile de faire un choix définitif parmi tous les autres, intéressants et talentueux à un titre ou à un autre et souvent remarqués dès les sélections, voire les répétitions. Certes, les variations "contemporaines" n’auront pas donné lieu cette année, sauf exception, à des miracles d’interprétation – le cru 2009 était dans l’ensemble sans doute plus classique, plus technique aussi, que celui de l’an dernier -, mais dans les variations classiques, en revanche, très peu auront véritablement failli.

Il y a ceux toutefois qui dominent de manière évidente, et c’est là moins une question de goût personnel que de qualités conjuguées et objectivement identifiables. Peng Zhaoqian (20), dernière de la liste et première du classement, appartient, au-delà de ses lignes admirables, à cette catégorie. La variation de la 3ème Ombre est exécutée avec une aisance qu'on a envie de qualifier d'implacable, perceptible notamment dans toute la série de développés qui composent la chorégraphie, le tout assorti d’un sourire évanescent, marque d’une assurance tranquille et sereine. Presque inhumaine en Ombre à force de perfection, Peng Zhaoqian séduit plus encore dans un Nocturnes la montrant sous un jour très différent, qui aurait dû, à nos yeux, lui valoir le Prix d’interprétation contemporaine, étrangement et régulièrement attribué à des garçons depuis au moins trois ans. La variation de Nocturnes est naturellement poétique, fluide, "facile", mais avec cette jeune fille, on pressent que tout autre chose est en jeu. Là où tant de candidates brillent essentiellement par leur plastique ou leur grâce naturelles, ne réussissant pas à dépasser le cadre du tendre et du joli, Peng Zhaoqian en renouvelle enfin l’intérêt et en livre une interprétation très personnelle, violente, abrupte et traversée d’une sensibilité exacerbée. Hannah O’Neill (14) pour sa part frôle le drame – de ceux qui ont toutefois le mérite de remettre un peu d’humanité dans les compétitions - avec un ruban récalcitrant qui la conduit à sortir de scène et à reprendre sa variation classique. Néanmoins, la concentration et la rigueur toute professionnelles de la candidate l’emportent… Peut-être est-ce ce réflexe qui a fait la différence ? On en doute tant son style sensuel et solaire se situe aux antipodes de celui, minéral et lunaire, de la Chinoise. Outre ces deux candidates, on aura une nouvelle fois apprécié le talent des deux candidates japonaises, si fraîches et juvéniles, Miki Mizutani (1), Swanilda à l’imperturbable perfection, et peut-être plus encore Futaba Ishizaki (3), dont les deux variations nous auront cette fois ravie sans réserve aucune. Loin de s’asseoir, un peu fatiguées, sur leur statut de finaliste, on les sent, pour cette ultime confrontation au regard du jury, en constante évolution, prêtes à tout pour éblouir. Des "bêtes à concours" comme le Japon seul sait en fabriquer, oui, certes, mais encore ?... On sait bien que la voix de la rancoeur parle toujours aussi en ces termes... Yang Chae-Eun (53) pour sa part séduit une fois de plus dans la variation de Kitri, malgré une fatigue visible dans l'exécution des tours-attitude. Elle montre, avec une grande liberté de mouvement et un vrai sens de l'abandon, sa capacité à échapper au monolithisme interprétatif qui guette le tout-venant des candidates et son talent à jouer autour de différents registres dans une même variation. Une séduction et une autorité conquérante qui émanent encore de nos trois Gamzatti du jour, à propos desquelles on suspendra momentanément notre jugement, tant il nous semble difficile de les départager : Moritaka Machi (43), musicale et d'une élégance tout aristocratique, Jemima Dean (66), d'une assurance sereine, Rafaelle Queiroz Rodrigues (68 ), d'une beauté éblouissante, et un brin exotique, dans un tutu de rêve. Au sein de cette triade, à vous de choisir votre princesse indienne !…

A l’occasion de cette finale, avouons que les prestations des garçons nous auront paru un peu plus fragiles, sinon plus ternes, que celles des filles, notamment sur le plan de la maîtrise de la technique classique. Dominateur, Telmo Moreira (79) s’impose néanmoins – sans grande surprise ni particulière magie - dans ses deux variations, menées l’une comme l’autre avec aisance et brio. Edo Wijnen (38 ), autre personnalité incontestable de ce Prix, se révèle sans doute plus convaincant - bien qu’un peu lisse - dans Spring and Fall que dans la variation du Lac des cygnes entachée de quelques imprécisions dans les réceptions des tours en l’air. Une réserve formelle que l’on pourrait émettre aussi à propos des prestations en demi-teinte des deux candidats japonais, Tatsuki Takada (78 ) et Takeshi Ikeda (33) dont la propreté est parfois mise à l’épreuve, pour le premier dans la variation de Basilio, pour le second dans Spring and Fall. Place ici à une subjectivité assumée, c’est Tigran Mkrtchyan (76) et Qi Chen (34) qui auront su, chacun dans un style bien spécifique (et sans rapport aucun), emporter notre adhésion lors de cette finale. Qi Chen livre notamment une excellente prestation – la meilleure jusque-là - dans La Fille mal gardée, où l’on retrouve toute sa précision et ses qualités de style dans le travail des épaulements et l'exécution de la petite batterie, tandis que Tigran Mkrtchyan, en dépit d’un Corsaire un peu tendu et souffrant de réceptions parfois brutales, nous convainc pleinement dans un Yondering échappant à toute mièvrerie, puissant et porteur de sens.

Face à la diversité des talents rassemblés et – tout de même - l’excellence constatée cette année, un palmarès de concours, jusque dans son laconisme même, porte toujours, aux yeux du public, un petit air de déception. Sept bourses attribuées, de valeur égale et permettant d’intégrer pour un an une école ou une compagnie, un Prix d’interprétation contemporaine, donnant droit à un stage, un Prix du public, reconnaissant et désintéressé, la plupart des lauréats de l’année 2009 étaient au fond attendus, dans cet ordre ou dans un autre… En ce qui nous concerne, on l’aurait peut-être écrit de manière sensiblement différente, mais au fond qu’importe ? Pour le public, le spectacle n’est ici qu’accidentel. Pour les candidats, la récompense, quelle qu’elle soit, n’est qu’un point de départ, une étape, un moyen de se former et de s'élever vers autre chose. Les étoiles ? Qui sait ?... Il y a seulement trois ans, un certain Sergueï Polunin était ovationné sur la scène de Beaulieu, à la place où Hannah O’Neill, belle, radieuse et triomphante, sourit en ce dimanche de février. Le hasard des programmations aura voulu qu'en même temps que se déroulait le 37ème Prix de Lausanne, le gagnant du Prix 2006, âgé de 19 ans à peine, débute à Londres dans le rôle de Solor. A tous donc, ici ou ailleurs, rendez-vous dans quelques années…



Les finalistes du Prix de Lausanne 2009

1.. Mizutani Miki, Japon
3. Ishizaki Futaba, Japon
9. Yang Ruiqi, Chine
14. O'Neill Hannah, Nouvelle Zélande
20. Peng Zhaoqian, Chine
22. Johnson Karen, USA
33. Ikeda Takeshi, Japon
34. Chen Qi, Chine
37. Leblanc Gergely, Hongrie
38. Wijnen Edo, Belgique
43. Moritaka Machi, Japon
47. Nemoto Rina, Japon
53. Yang Chae-Eun, Corée
66. Dean Jemima Rose, Australie
68. Queiroz Rodrigues Rafaelle, Brésil
76. Mkrtchyan Tigran, Arménie
77. Campbell Skylar, USA
78. Takada Tatsuki, Japon
79. Moreira Telmo, Portugal
80. Concha Sebastian, Chili


Les lauréats du Prix de Lausanne 2009

1. Prix de la fondation Leenaards :
Hannah O'Neill, Nouvelle-Zélande
2. Prix Beau-Rivage :
Zhaoqian Peng, Chine

3. Prix Advenq :
Miki Mizutani, Japon

4. Prix de la fondation Julius Bär :
Edo Wijnen, Belgique

5. Prix de l'Oak Foundation :
Telmo Moreira, Portugal
6. Prix de la Fondation Coromontel :
Rina Nemoto, Japon

7. Prix de la Fondation Coromontel :
Sebastian Concha, Chili

8. Prix d'interprétation contemporaine :
Edo Wijnen, Belgique

9. Prix du public :
Telmo Moreira, Portugal

album photo finale premier fevrier 2009

finale prix de lausane 01 02 2009 finale prix de lausane 01 02 2009 finale prix de lausane 01 02 2009 finale prix de lausane 01 02 2009
finale prix de lausane 01 02 2009



finale prix de lausane 01 02 2009 variations classiques finale prix de lausane 01 02 2009 variations classiques finale prix de lausane 01 02 2009 variations classiques finale prix de lausane 01 02 2009 variations classiques
finale prix de lausane 01 02 2009 variations classiques finale prix de lausane 01 02 2009 variations classiques finale prix de lausane 01 02 2009 variations classiques finale prix de lausane 01 02 2009 variations classiques
finale prix de lausane 01 02 2009 variations classiques finale prix de lausane 01 02 2009 variations classiques finale prix de lausane 01 02 2009 variations classiques finale prix de lausane 01 02 2009 variations classiques
finale prix de lausane 01 02 2009 variations classiques finale prix de lausane 01 02 2009 variations classiques finale prix de lausane 01 02 2009 variations classiques finale prix de lausane 01 02 2009 variations classiques
finale prix de lausane 01 02 2009 variations classiques finale prix de lausane 01 02 2009 variations classiques finale prix de lausane 01 02 2009 variations classiques finale prix de lausane 01 02 2009 variations classiques
finale prix de lausane 01 02 2009 variations classiques finale prix de lausane 01 02 2009 variations classiques finale prix de lausane 01 02 2009 variations classiques finale prix de lausane 01 02 2009 variations classiques
finale prix de lausane 01 02 2009 variations classiques finale prix de lausane 01 02 2009 variations classiques finale prix de lausane 01 02 2009 variations classiques finale prix de lausane 01 02 2009 variations classiques
finale prix de lausane 01 02 2009 variations classiques finale prix de lausane 01 02 2009 variations classiques finale prix de lausane 01 02 2009 variations classiques finale prix de lausane 01 02 2009 variations classiques
finale prix de lausane 01 02 2009 variations classiques finale prix de lausane 01 02 2009 variations classiques

finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier
finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier
finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier
finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier
finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier
finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier
finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier
finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier
finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier
finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier
finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier
finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier
finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier
finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier
finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier
finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier finale prix de lausane 01 02 2009 variations neumeier

finale prix de lausane 01 02 2009 remise des prix finale prix de lausane 01 02 2009 remise des prix finale prix de lausane 01 02 2009 remise des prix finale prix de lausane 01 02 2009 remise des prix
finale prix de lausane 01 02 2009 remise des prix finale prix de lausane 01 02 2009 remise des prix finale prix de lausane 01 02 2009 remise des prix finale prix de lausane 01 02 2009 remise des prix
finale prix de lausane 01 02 2009 remise des prix finale prix de lausane 01 02 2009 remise des prix finale prix de lausane 01 02 2009 remise des prix finale prix de lausane 01 02 2009 remise des prix
finale prix de lausane 01 02 2009 remise des prix finale prix de lausane 01 02 2009 remise des prix finale prix de lausane 01 02 2009 remise des prix finale prix de lausane 01 02 2009 remise des prix
finale prix de lausane 01 02 2009 remise des prix finale prix de lausane 01 02 2009 remise des prix


http://www.forum-dansomanie.net
haut de page