Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

Disparition de Jean-Paul Belmondo (1933-2021)
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Estelle



Inscrit le: 17 Juin 2009
Messages: 95
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Dim Sep 12, 2021 3:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

sophia a écrit:
Je ne peux pas vérifier, n'ayant pas sous la main ce livre-là d'Ivor Guest.


Si un lecteur de dansomanie l'a sous la main, cela permettrait peut-être d'éclaircir un peu ce mystère...

Citation:

Dans l'historique de la page Wikipédia, à la date du 7 septembre (correction : "arrière-grand-tante" de JPB changé en "arrière-grand-mère") : "Information trouvée dans le magazine Historia, qui m’a été confirmée par l’acteur Jean-Paul Belmondo en personne. La firme de production qu’il a créée s’appelle d’ailleurs Cerito films, il a enlevé un R."


La page Wikipédia n'arrête pas d'être modifiée ces jours-ci (maintenant il n'y a plus aucune référence à Fanny Cerrito), il y a eu tellement de modifications le 7 septembre que je n'ai même pas réussi à retrouver dans l'historique celle dont vous parliez (mais la modification a sans doute été supprimée à cause du manque de précision de la source ?)

En tous cas, le fait que Fanny Cerrito soit l'arrière-grand-mère et pas l'arrière-grand-tante paraît surprenant au vu des noms de famille (il semble que le seul descendant avéré de la danseuse soit sa fille Mathilde, dont les enfants s'appelaient Le Motheux-Bourbaki, et pas Cerrito comme la grand-mère de l'acteur).


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ballerina



Inscrit le: 01 Juin 2016
Messages: 1169

MessagePosté le: Dim Sep 12, 2021 5:43 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Un nom de famille, ça se change.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 20960

MessagePosté le: Dim Sep 12, 2021 5:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je parle de la page de Fanny Cerrito, pas de celle de Bebel. Il n'y a eu qu'une modification récente, concernant justement le lien de parenté de la ballerine avec JPB, signalée plus haut - info qui vaut ce qu'elle vaut, mais sans doute pas moins que les allégations de Macauley.

https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fanny_Cerrito&action=history




Dernière édition par sophia le Dim Sep 12, 2021 5:52 pm; édité 3 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 25631

MessagePosté le: Dim Sep 12, 2021 5:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Attention car j'ai l'impreession que Sophia parle de la page wikipédia de Fanny Cerrito et Estelle de celle de Jean-Paul Belmondo, qui n'ont pas été modifiées symétriquement.



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Katsu



Inscrit le: 21 Déc 2019
Messages: 710

MessagePosté le: Dim Sep 12, 2021 6:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Il y a eu ces discussions entre contributeur au sujer de Cerrito. Mais la récente modification (qui se comprend au vu des règles de wikipedia) n'a fait l'objet d'aucun commentaire.

Citation:
Belmondo est-il vraiment le nom à d'Etat-Civil ?

Il me semble avoir lu que c'était Cerito (d'où le nom de sa société de production).

Evidemment dans ce cas, c'est plutôt son père qui avait déjà changé son nom puisque lui aussi on l'appelle Belmondo.

Merci de préciser.

--AXRL (discuter) 4 mai 2014 à 14:37 (CEST)

Cerrito est le nom de sa grand-mère. Au moment de l enregistrement du nom de sa société de production, sa secrétaire a oublier un r : d où Cerito. Jean-paul Belmondo c est donc son nom d état civile. — Le message qui précède, non signé, a été déposé par l'IP 176.151.187.82 (discuter), le 6 janvier 2016 à 14:51 (CET)


La page pourrait être modifiée en ce sens "Dans telle émission, JP Belmondo affirme avoir tel lien de parenté". Ce serait conforme aux règles, à mon sens.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 20960

MessagePosté le: Dim Sep 12, 2021 8:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Selon d'autres *sources* généalogiques, Fanny aurait d'abord eu un fils en 1840, Antoine (d'où descendraient les Belmondo, via sa fille Rosine, la couturière de Cefalù), avec le danseur et chorégraphe Arthur Saint-Léon, puis, après leur divorce, une fille, Matilde (née en 1853, ép. Le Motheux-Bourbaki), et un fils, Rodrigo, avec Manuel Antonio de Acuña y Dewitte.
Macauley met en doute, peut-être à juste titre, la date de naissance du supposé Antoine (en 1840, Cerrito et Saint-Léon ne s'étaient pas rencontrés). J'ai regardé dans un autre bouquin de Guest (plus général), qui écrit la chose suivante (je traduis/résume) : Fanny danse pour la première fois à Londres en 1840 et c'est aussi là qu'elle tombe amoureuse d'Arthur Saint-Léon, avec lequel elle danse d'abord à Vienne en 1841 (le timing n'est pas très clair). Le couple se marie ensuite à Paris en 1845. Pas de précision sur une descendance, mais je n'ai pas tout relu en détail. Sans doute la biographie nous en dirait-elle plus.




Dernière édition par sophia le Dim Sep 12, 2021 8:41 pm; édité 4 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 20960

MessagePosté le: Dim Sep 12, 2021 8:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant

A consulter aussi : "De Fanny Cerrito à Muriel Belmondo", dans la revue Miroir de l'histoire, n° 163 (1er juin 1963).


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Estelle



Inscrit le: 17 Juin 2009
Messages: 95
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Dim Sep 12, 2021 11:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Désolée pour la confusion, nous ne parlions pas de la même page Wikipédia (mais en tous cas la justification "ça m'a été dit personnellement" n'est pas me semble-t-il une justification considérée comme correcte par Wikipédia).

sophia a écrit:
Selon d'autres *sources* généalogiques, Fanny aurait d'abord eu un fils en 1840, Antoine (d'où descendraient les Belmondo, via sa fille Rosine, la couturière de Cefalù), avec le danseur et chorégraphe Arthur Saint-Léon, puis, après leur divorce, une fille, Matilde (née en 1853, ép. Le Motheux-Bourbaki), et un fils, Rodrigo, avec Manuel Antonio de Acuña y Dewitte.


Oui, j'avais vu ça aussi (mais dans dans ce cas, pourquoi la famille Belmondo n'aurait-elle pas mentionné aussi Saint-Léon ? Certes il n'est pas très connu du grand public, mais Fanny Cerrito non plus...)

Il ne reste plus qu'à trouver une biographie de Saint-Léon pour en savoir plus à ce sujet Laughing (Ou alors à aller voir les registres d'état-civil de Cefalù, mais ça risque d'être compliqué...)


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 20960

MessagePosté le: Dim Sep 12, 2021 11:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le prestige de la ballerine, sans comparaison à mon avis avec celui d'un chorégraphe et danseur de l'époque, fût-il grand, dont l’œuvre est presque entièrement perdue... Elle fait quand même partie des quatre ou cinq gloires du ballet romantique.
Je consulterai à l'occasion le livre de Guest.
A Cefalù, il paraît que c'est un nom courant... Laughing


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Estelle



Inscrit le: 17 Juin 2009
Messages: 95
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Dim Sep 12, 2021 11:27 pm    Sujet du message: Répondre en citant

sophia a écrit:
Le prestige de la ballerine, sans comparaison à mon avis avec celui d'un chorégraphe et danseur de l'époque, fût-il grand, dont l’œuvre est presque entièrement perdue... Elle fait quand même partie des quatre ou cinq gloires du ballet romantique.


Le nom de Saint-Léon n'est pas très connu, mais celui de "Coppélia" l'est...

Par ailleurs, au sujet de l'article de Macaulay: je n'avais pas fait attention qu'il imaginait qu'il aurait pu y avoir un mensonge délibéré de la part de la famille Belmondo ("isn’t it possible that the Belmondo family, on achieving some eminence and remembering that Paul’s mother was a Cerrito, began to invent a direct lineage from the ballerina Fanny?") mais il serait possible aussi que les dernières générations ne fassent que répéter de bonne foi un "mythe" familial datant de générations antérieures...


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 20960

MessagePosté le: Dim Sep 12, 2021 11:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est évidemment possible mais j'ai vu que le musée Paul Belmondo (dont j'ignorais l'existence, c'est à Boulogne-Billancourt) conservait un portrait de Fanny Cerrito. Le mythe aurait été bien construit quand même. Les Belmondo en avaient-ils vraiment besoin?
Quant à Coppélia, il me semble qu'elle est presque plus souvent attribuée à Mérante (d'après..), qui l'a dansée et adaptée plus tard. De même, la mémoire de Petipa a éclipsé celle de Saint-Léon en Russie. Pauvre Saint-Léon dont on célèbre l'anniversaire cette année...


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Estelle



Inscrit le: 17 Juin 2009
Messages: 95
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Lun Sep 13, 2021 12:15 am    Sujet du message: Répondre en citant

Au moins le spectacle de l'Ecole de Danse attribue Coppélia à Saint-Léon ("Pierre Lacotte d'après..."), il n'est pas totalement oublié. Smile

sophia a écrit:
Pauvre Saint-Léon dont on célèbre l'anniversaire cette année...


Sait-on de quoi il est mort ? Il n'a hélas pas eu la même longévité que son ex-femme (et en plus le malheureux est mort le 2 septembre 1870, jour de la capitulation, donc on peut supposer que les journaux avaient d'autres préoccupations ce jour-là...)


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Katsu



Inscrit le: 21 Déc 2019
Messages: 710

MessagePosté le: Lun Sep 13, 2021 2:56 am    Sujet du message: Répondre en citant

sophia a écrit:
Le prestige de la ballerine, sans comparaison à mon avis avec celui d'un chorégraphe et danseur de l'époque, fût-il grand, dont l’œuvre est presque entièrement perdue...


Comment mesure t-on le prestige des artistes d'hier ? A leur gloire passé ? Au degré de préservation de leur oeuvre jusqu'à nos jours ? C'est une question de perception.
A mon sens, Arthur Saint-Léon un artiste au moins aussi prestigieux que Fanny Cerrito, et presqu'aussi prestigieux que Petipa et Bournonville, et ce malgré de la "perte" (notion complexe dans un art comme la danse) de son oeuvre.
(Je suis encore hors-sujet, donc je m'arrête là Cool)


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 20960

MessagePosté le: Lun Sep 13, 2021 8:19 am    Sujet du message: Répondre en citant

Katsu a écrit:
Comment mesure t-on le prestige des artistes d'hier ? A leur gloire passé ? Au degré de préservation de leur oeuvre jusqu'à nos jours ? C'est une question de perception.
A mon sens, Arthur Saint-Léon un artiste au moins aussi prestigieux que Fanny Cerrito, et presqu'aussi prestigieux que Petipa et Bournonville, et ce malgré de la "perte" (notion complexe dans un art comme la danse) de son oeuvre.


Vous pouvez sans doute mettre un signe d'égalité entre eux aujourd'hui, parce que les grandes figures de la danse - danseur, danseuse ou chorégraphe - sont plus ou moins également célébrées pour ce qu'ils ou elles sont ou ont été, mais ce n'était pas exactement le cas en France au XIXe siècle et la mémoire du ballet en a gardé quelques traces. C'est la ballerine qui est alors admirée, médiatisée, portraiturée, starisée, discutée jusqu'à plus soif, je n'y peux rien. Comparez seulement le nombre de portraits qui nous reste de Cerrito et de Saint-Léon (et encore, il fut le partenaire de Cerrito et plus tard maître de ballet, donc pas le plus mal loti). Et si l'on veut des images d'Epinal sur le ballet romantique, on montrera en priorité et à coup sûr Taglioni, Elssler and co, pas Saint-Léon, Jules Perrot ou Lucien Petipa, même s'ils furent de grands danseurs et/ou chorégraphes de leur temps (et même pour SL, un violoniste virtuose).
Quant au chorégraphe, les choses ont changé, mais à l'époque, dans le ballet, on met bien plus souvent en avant le librettiste que le chorégraphe, ne parlons même pas du compositeur (cela changera plus tard, notamment en Russie).
Je veux bien que la perte soit une notion complexe, mais concrètement, Saint-Léon n'a pas été gâté par la postérité, à la différence de Bournonville et Petipa, dont une partie plus notable des œuvres a été préservée et qui ont acquis par ailleurs, l'un au Danemark, l'autre en Russie, une dimension d'emblème national.

Estelle a écrit:
Au moins le spectacle de l'Ecole de Danse attribue Coppélia à Saint-Léon ("Pierre Lacotte d'après..."), il n'est pas totalement oublié.


Oui, vous avez raison, je devais penser à Sylvia, mais les versions de Coppélia non directement attribuées à Saint-Léon sont quand même nombreuses. Embarassed




Dernière édition par sophia le Lun Sep 13, 2021 11:09 am; édité 5 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 20960

MessagePosté le: Lun Sep 13, 2021 9:21 am    Sujet du message: Répondre en citant

Estelle a écrit:
Sait-on de quoi il est mort ? Il n'a hélas pas eu la même longévité que son ex-femme (et en plus le malheureux est mort le 2 septembre 1870, jour de la capitulation, donc on peut supposer que les journaux avaient d'autres préoccupations ce jour-là...)


Sa santé (et son moral) s'était dégradée, d'après Ivor Guest, depuis 1866, d'autant qu'il menait carrière entre Paris et Saint-Pétersbourg, ce qui devait l'épuiser. Sous pression en Russie, Saint-Léon est notamment frustré de ne pouvoir assister aux répétitions finales de La Source à Paris. Dans une lettre à Nuitter de 1868 (correspondance publiée par Ivor Guest), il évoque en détail des souffrances insupportables et une maladie compliquée des poumons et des intestins. Il ne peut pas se coucher, ni s'asseoir, ni rester débout et vit et travaille dans un fauteuil spécialement conçu pour lui apporter quelque soulagement. Pour sûr Coppélia a été conçu dans la douleur! Deux semaines après la première du ballet, il se rend, sur les conseils de son médecin, aux eaux de Wiesbaden. Il rentre ensuite à Paris et fait une crise cardiaque au Café du Divan, Passage de l'Opéra, le 2 septembre 1870. Il succombe avant même que ses amis aient pu le ramener à son domicile, rue de Laval. Il a seulement 48 ans (ASL est né le 7 septembre 1821).


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous pouvez voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com