Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

Le Rouge et le Noir [ONP Garnier 16/10-04/11/2021]
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 20960

MessagePosté le: Jeu Aoû 26, 2021 8:31 am    Sujet du message: Répondre en citant

La première de Manon Lescaut a eu lieu le 30 avril 1830, soit trois mois avant la révolution de Juillet, qui abolit (momentanément) la censure. Cool
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k56964324. (notons le nom du librettiste ajouté à la main... et celui du chorégraphe carrément absent).
Le Rouge et le Noir n'est pas sous-titré pour rien "Chronique de 1830".


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
chien en peluche



Inscrit le: 29 Oct 2011
Messages: 1475

MessagePosté le: Jeu Aoû 26, 2021 9:08 am    Sujet du message: Répondre en citant

Merci, sophia, d'avoir fait le lien pour le livret de Scribe sur Gallica. Mais la première de ce spectacle a été prévue le 30 avril 1830, il est vrai, mais en fait a été reportée au 3 mai pour quelques raisons (Les décors de Cicéri inachevés, la répétition générale sans costumes ou la rivalité entre les danseuses etc.). Il existe au moins un exemplaire du livret qui indique la date exacte de la première ainsi que le nom du librettiste et du chorégraphe imprimé à l'Arsenal. De toutes façons, c'était, comme vous le dites, avant la révolution de Juillet Wink
Voici le lien pour la première page du ballet-pantomime Manon Lescaut dans le tome I de la Troisième série (Opéras, ballets) des OEuvres complètesde Scribe, publié en 1875 : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k58342065/f194.item
Vous y trouverez la date de la première.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Katsu



Inscrit le: 21 Déc 2019
Messages: 710

MessagePosté le: Lun Sep 20, 2021 10:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

https://twitter.com/BalletOParis/status/1439930876238913544/photo/1
Il me semble que cette toile est "teasée" pour la première fois.
Les lecteurs du livre auront peut-être une idée de l'extrait auquel correspond ce décor.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 20960

MessagePosté le: Lun Sep 20, 2021 10:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

La venue du roi à Verrières et la cérémonie religieuse?


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gimi



Inscrit le: 09 Mar 2014
Messages: 1090

MessagePosté le: Lun Sep 20, 2021 10:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Peut-être la dernière page du livre : la décoration de la grotte au moment où Mathilde enterre la tête de son amant (autre cérémonie religieuse), en attendant les marbres à profusion ?


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gimi



Inscrit le: 09 Mar 2014
Messages: 1090

MessagePosté le: Mar Sep 21, 2021 11:55 am    Sujet du message: Répondre en citant

sophia a écrit:
La venue du roi à Verrières et la cérémonie religieuse?
    Le dais semble bien mesquin pour accueillir le Roi de *** à Bray-le-Haut, semble-t-il peu de temps après le Sacre du réactionnaire Charles X (29 mai 1825), cette visite intervenant au plus tard en 1826, si Stendhal fait mourir son “héros” en 1830.
Gimi a écrit:
. . . la décoration de la grotte
    Mathilde assise avec la tête de Julien sur les genoux n’est guère chorégraphiable, mais Stendhal expédiant la fin de son roman en une page pour le rachat du corps “coupé en deux” (selon la formule de Robert Badinter) au bourreau par Fouqué, l’enterrement et la mort de Louise (3 lignes), on peut imaginer que ce décor puisse servir à projeter cette conclusion.
    P.S. : après lecture du synopsis (voir ci-après), je me range à l’avis de sophia, l’arrière-plan évoquant la région de Verrières et non Besançon, Paris ou la campagne anglaise (dont il n’est pas question dans le ballet).
    Mais on ne parle pas de la visite du roi dans le synopsis; c’est pourtant une des rares occasions (avec le bal et le tribunal) de faire intervenir le Corps de Ballet dans une œuvre intimiste.




Dernière édition par Gimi le Jeu Sep 23, 2021 12:55 pm; édité 2 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gimi



Inscrit le: 09 Mar 2014
Messages: 1090

MessagePosté le: Mar Sep 21, 2021 5:05 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je viens de découvrir sur le site de l’Opéra le synopsis du ballet de Pierre LACOTTE (en addendum à “À propos”), j’ignore Embarassed Embarassed depuis quand il a été publié.
J’avais été étonné de ne pas voir apparaître l’abbé Pirard dans la distribution; c’est à l’abbé Chélan qu’est dévolu ce rôle de père spirituel de Julien.
Le rôle de la néfaste Élisa est étoffé. Elle remet elle-même à Monsieur de Rênal la lettre anonyme qu’elle a écrite (vous avez dit “bizarre”). Après avoir quitté le service de Mme de Rênal, elle n’entre plus au service de Monsieur Valenod mais … du Marquis de la Mole; à ce poste, elle lui remet la lettre que l’abbé Castanède a dictée à Mme de Rênal.
À noter que, comme dans le film de Claude Autant-Lara, Mathilde n’est pas enceinte (on comprend mal que le Marquis de la Mole consente à une mésalliance sans cette cause).
Le ballet ne s’achève pas sur la guillotine; les trois femmes qui ont aimé Julien Sorel occupent la scène, Mme de Rênal y mourant.




Dernière édition par Gimi le Jeu Sep 23, 2021 12:52 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
chien en peluche



Inscrit le: 29 Oct 2011
Messages: 1475

MessagePosté le: Mer Sep 22, 2021 4:54 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai lu le synopsis de Lacotte sur le site de l'ONP dont parle Gimi : C'est une nouvelle Sylphide ou Giselle très mal écrites, non plus Le Rouge et le Noir Rolling Eyes
Il a trop étoffé le personnage d'Elisa. Dans l'univers stendhalien, il n'existe jamais ce type de méchante ou une femme vengeresse, ni une nouvelle Madge ni une autre Myrtha, du moins, contre le héros. A cause de ça, trois personnages principaux ont perdu à la fois leur complexité et leur charme. On ne sait plus qui est le plus important / la plus importante.
L'échec de Julien Sorel vient, d'une part, de son conflit intérieur, de l'autre, de l'oppression contre ce "plébéien révolté" par la société elle-même. Pas besoin d'une femme éperdument jalouse, pas besoin de la troisième héroïne (Ou comme je l'avais déjà sinaglé, on a trop de danseuses étoiles à l'ONP?). Ou bien, Lacotte pensait-il que les spectateurs du XXIe siècle ne puissent comprendre pourquoi Mme de Rênal écrit une lettre qui condamne Julien? Ou est-ce lui-même qui ne le comprend pas?
Le thème très important de la "prison romantique" est aussi négligée, ce qui est vraiment dommage. D'ailleurs, les héros stendhaliens sont morts secrètement, jamais dans le tapage (Le thème de l'euthanasie des héros stendhaliens.). Ce n'est pas l'exécution d'Esméralda.
En tenant compte de la sensibilité de Lacotte qu'ont suggérée ses travaux dans le passé, la personnalité de cet écrivain dauphinois (ou milanese?) doit être pour ce chorégraphe trop forte et trop complexe pour bien comprendre ses oeuvres. Certes, on dit que Le Rouge et le Noir est un roman réaliste, mais l'adaptation de Lacotte est plus réaliste que le roman lui-même, sinon mélodramatique.
N'y a-t-il personne qui l'a aidé à approfondir la comréhension du roman dans ce projet de l'Opéra national de Paris?
Peut-être que comme spectacle, ça pourrait être intéressante. Un beau Julien Sorel comme Ganio ou Louvet, cela suffira. Mais dans la mesure où je lis le synopsis, j'ai complètement perdu l'envie d'y aller Embarassed
Sans la situation sanitaire actuelle, j'aurais dépensé beaucoup d'argent pour ce spectacle qui n'aurait pas manqué de me décourager, ce qui est ironique...
Quand même, je vais essayer le regarder s'il m'est accessible sur l'Opéra chez soi... en payant Laughing
En tout cas, une très grande déception de ma part. Lacotte du moins était plus habile quand il a chorégraphié Les Trois Mousquetaires pour un spectacle au Japon. Je n'oublierai jamais une superbe Milady de M.-A. Gillot.
Et s'il s'intéresse à ce type de femme plus ou moins "diabolique", on a dû choisir, par exemple, La Cousine Bette.
p.s. Une digression hors sujet : J'ai enfin eu ma première vaccination il y a peu de temps, je ne me sens donc pas très bien depuis quelques jours et je me repose de temps en temps pendant mon travail devant mon oridinateur Sad




Dernière édition par chien en peluche le Jeu Sep 23, 2021 4:54 am; édité 2 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ballerina



Inscrit le: 01 Juin 2016
Messages: 1169

MessagePosté le: Mer Sep 22, 2021 9:59 am    Sujet du message: Répondre en citant

Plus le temps passe et plus j'hésite.
Je vais attendre le dernier moment et peut être voir si je prends une place au poulailler histoire d'avoir une bonne visibilité sans trop de regrets.
Peut-être.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
paco



Inscrit le: 28 Oct 2005
Messages: 3209

MessagePosté le: Mer Sep 22, 2021 10:00 am    Sujet du message: Répondre en citant

Chien en peluche, attendez de voir le spectacle avant de savoir si vous serez déçu ou pas ... La façon avec laquelle le synopsis est rédigée peut parfois donner une impression erronée de ce que l'on va voir, il ne faut pas vous forger une conviction sur la base de quelques phrases lues sur le site de l'ONP ...

Le Casse-Noisette de Lev Ivanov et Tchaikovski est assez éloigné de l'esprit de la nouvelle de Hoffmann, cela n'en fait pas moins un chef-d'oeuvre !


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 25631

MessagePosté le: Mer Sep 22, 2021 10:10 am    Sujet du message: Répondre en citant

Effectivement en vaut sans doute mieux attendre d'avoir vu ce que donne le spectacle (apparemment, il y a de l'élagage en cours). Mais si j'ai bien compris, notre amie chien en peluche, qui certes est Japonaise, n'en a pas moins fait des études assez poussées de littérature française, et a un attachement tout particulier à Stendhal, d'où sa circonspection à la lecture du synopsis.



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kao



Inscrit le: 13 Juil 2017
Messages: 15

MessagePosté le: Mer Sep 22, 2021 11:18 am    Sujet du message: Répondre en citant

En effet, je comprends que le synopsis soit plutôt maladroit. Peut être qu'une relecture n'aurait pas été de trop.

Cependant, j'ai envie de faire confiance à Pierre Lacotte, qui est un artiste brillant et sensible et j'imagine bien qu'il a étudié le roman avant, pendant et après la création de la chorégraphie.

Mais, comme la réalisation d'un film, la création d'un spectacle vivant demande certaines modifications. Des choses qui marchent en littérature car une phrase suffit à développer 100 idées peuvent être impossible à créer en image.
L'idée de simplifier les caractères doivent être obligatoire pour rendre lisible les mimes, les scènes.

Notamment, Onéguine et la Dame aux Camélias sont sublimes. Mais des détails ne sont pas totalement retrouvés et il y a des raccourcis (Tatiana est moins royale dans le ballet, les émotions d'Armand sont sur jouées, des scènes importantes sont coupées/fusionnées...) mais ça rend l'action visible.

Tant que l'esprit est respecté et que le ballet est bon, je pense qu'il y aura forcément des deuils a faire si on aime passionnément le roman.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
chien en peluche



Inscrit le: 29 Oct 2011
Messages: 1475

MessagePosté le: Mer Sep 22, 2021 2:29 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je comprends bien ce que vous dites : wait and see.
Mais d'autre part, j'aimerais aussi expliquer un peu plus pourquoi le synopsis sur le site de l'ONP (On ne sait s'il est celui que Lacotte a écrit pour son oeuvre.) m'a si choquée. Or, malheureusement, comme je l'ai écrit dans le post-scriptum de mon dernier message, je ne vais pas très bien en ce moment à la suite de ma vaccination.
Je me contente donc ce soir d'oser avouer à vous, aux balletomanes : J'aime la danse; mais j'aime encore plus : N°1 La langue française; N°2 La littérature française (J'en ai bien entendu mes auteurs préférés dont un est l'auteur du Rouge et le Noir.)
@paco : Je comprends aussi ce que vous dites. Mais La Casse-Noisette n'est pas un de mes ballets préférés parmi les grands classiques. Je préfère Giselle, La Bayadère et La Belle au bois dormant.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kao



Inscrit le: 13 Juil 2017
Messages: 15

MessagePosté le: Mer Sep 22, 2021 6:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Vous avez donc du bien détester mon post précédent et ses horribles fautes !

Je comprends votre point de vue, et je pense que le texte est écrit avec les pieds. Peut être trop de précipitation...
Mais j'ai l'habitude d'être humble devant les grands hommes de culture, et penser qu'ils connaissent et savent ce qu'ils font.

A chaque adaptation (des liaisons dangereuses à Harry Potter en passant par le Seigneur des anneaux), il y a ce débat pour savoir quel équilibre faire entre la fidélité et s'adapter à son média


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 20960

MessagePosté le: Mer Sep 22, 2021 7:27 pm    Sujet du message: Répondre en citant

paco a écrit:
Le Casse-Noisette de Lev Ivanov et Tchaikovski est assez éloigné de l'esprit de la nouvelle de Hoffmann, cela n'en fait pas moins un chef-d'oeuvre !


Il est plutôt inspiré de la version de Dumas, plus enfantine, moins sombre, mais le conte n'est en réalité qu'un prétexte pour mettre en scène les attendus du ballet de l'époque.
Il est difficile à mon sens de comparer les livrets du XIXe siècle (très rarement inspirés d’œuvres littéraires du reste), conçus tout exprès pour la danse, et ceux des ballets narratifs du XXe type Neumeier ou MacMillan, qui se veulent beaucoup plus ambitieux.
Le truc est que Le Rouge et le Noir est un peu le classique des classiques en France, une œuvre patrimoniale en tout cas, ce qui n'est pas le cas d'Onéguine.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Page 5 sur 6

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous pouvez voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com