Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

Le Rouge et le Noir [ONP Garnier 16/10-04/11/2021]
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
chien en peluche



Inscrit le: 29 Oct 2011
Messages: 1476

MessagePosté le: Jeu Sep 23, 2021 5:22 am    Sujet du message: Répondre en citant

Casse-Noisette n'est pas un de mes ballets préférés, je l'ai hier dit, mais j'en aime quand même la version de l'Académie Vaganova, un très beau spectacle avec ses élèves Smile
Je n'ai aucune intention de comparer ce qui est écrit sur le site de l'ONP pour Le Rouge et le Noir avec les liverts de Nourrit ou de Gautier et De Saint-Georges. Tout simplement, Elisa, décrit dans le synopsis de l'ONP, m'a rappelé une femme vengeresse comme Madge et Myrtha (ou les wilis), parce que, dans ma tête, Lacotte excelle dans la reproduction des ballets à l'époque romantique (Mais il ne respecte pas toujours le livret de Nourrit pour l'acte II.).


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
chien en peluche



Inscrit le: 29 Oct 2011
Messages: 1476

MessagePosté le: Jeu Sep 23, 2021 5:47 am    Sujet du message: Répondre en citant

Kao a écrit:
Vous avez donc du bien détester mon post précédent et ses horribles fautes !

Je comprends votre point de vue, et je pense que le texte est écrit avec les pieds. Peut être trop de précipitation...
Mais j'ai l'habitude d'être humble devant les grands hommes de culture, et penser qu'ils connaissent et savent ce qu'ils font.

Je ne doute pas que Lacotte fasse un très beau pas de deux de Julien Sorel avec Mme de Rênal ou avec Mathilde de La Mole ou même avec Elisa. Il fera aussi une superbe scène de bal au deuxième acte avec ces costumes fastueux que nous avons déjà vus sur ce forum, laquelle sera un régal aux yeux. Je respecte moi aussi les professionnels quelle que soit leur profession.
p.s. Une digression hors sujet : Je ne comprends pas ce que vous voulez dire par votre première phrase. Parlez-vous des fautes de français? Et si vous plaisantez, c'est bon. Sinon, j'ai d'abord corrigé mes fautes dans mes derniers messages. Et je ne sais ce que vos profs ont fait dans la classe. Mais moi, si j'essaie toujours de faire attention à ne pas faire des fautes, je ne les déteste jamais. Car quand on a peur de faire des fautes, ça ne sert à rien dans l'apprentissage d'une langue étrangère Wink (La fin d'une digression.)




Dernière édition par chien en peluche le Jeu Sep 23, 2021 2:06 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 21026

MessagePosté le: Jeu Sep 23, 2021 7:59 am    Sujet du message: Répondre en citant

chienenpeluche a écrit:
Je n'ai aucune intention de comparer ce qui est écrit sur le site de l'ONP pour Le Rouge et le Noir avec les liverts de Nourrit ou de Gautier et De Saint-Georges. Tout simplement, Elisa, décrit dans le synopsis de l'ONP, m'a rappelé une femme vengeresse comme Madge et Myrtha (ou les wilis), parce que, dans ma tête, Lacotte excelle dans la reproduction des ballets à l'époque romantique (Mais il ne respecte pas toujours le livret de Nourrit pour l'acte II.).


Chien en peluche, ma remarque ne vous visait pas. Je réagissais simplement à la comparaison avec Casse-Noisette, mauvaise "adaptation" et grand ballet du répertoire.
Les ballets du XIXe siècle ne sont pas des adaptations à proprement parler, contrairement aux ballets narratifs à la Macmillan/Neumeier. Après il faut reconnaître que le ballet de Neumeier, quoiqu'insupportablement bavard, est très fidèle à Dumas, mais c'est aussi une œuvre beaucoup plus simple que celle de Stendhal.
Pour le reste, je dirais que le public Opéra se fiche un peu de tout ça. Il vient avant tout pour voir de belles robes, de beaux décors et de beaux danseurs. Et là, je pense qu'il aura droit à cette débauche visuelle qui a fait la réputation de la maison.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
chien en peluche



Inscrit le: 29 Oct 2011
Messages: 1476

MessagePosté le: Jeu Sep 23, 2021 11:28 am    Sujet du message: Répondre en citant

sophia a écrit:
Pour le reste, je dirais que le public Opéra se fiche un peu de tout ça. Il vient avant tout pour voir de belles robes, de beaux décors et de beaux danseurs. Et là, je pense qu'il aura droit à cette débauche visuelle qui a fait la réputation de la maison.

Je le sais très bien, sophia.
Mais cent dernières pages (à peu près) du Rouge et le Noir (donc, à partir du chapitre XXXV "Un orage") sont un des chefs-d'oeuvre parmi les textes stendhaliens, et la dernière scène écrite sur le site de l'ONP gâchera la beauté du dénouement du roman original, ce qui me serait impardonnable. On peut supprimer l'abbé Pirard, même si personnellement, je préférait le conserver et supprimer l'abbé Chélan. Et Lacotte supprime aussi M. Valenod---Du moins, on ne trouve pas ce rôle dans la distribution.---, à la fois adversaire et rival éternels de Julien Sorel et qui incarne la société devenue de plus en plus insupportable pour le romancier lui-même. Peut-être que le chorégraphe aimerait donner ce rôle, me semble-t-il, à Elisa, qui sera une femme vengeresse, qui n'existe normalement pas dans l'imaginaire stendhalien (Je pense un peu à Mme Raversi dans La Chartreuse de Parme, mais elle n'est qu'une comparse.). D'ailleurs, il est assez bizzare qu'en France de 1830, un personnage féminin incarne la société autoritaire et oppressante. D'autre part, en tirant deux coups de pistolet à Mme de Rênal, Julien tue lui-même, Julien Sorel ambitieux, car "son (mon) roman est fini" à la fin du chapitre XXXIV. L'important, c'est sa "conversion" dans la prison, il accepte la mort sereinement. Je cite :
Citation:
---Autrefois, lui (Mme de Rênal) disait Julien, quand j'aurais pu être si heureux pendant nos promenades dans les bois de Vergy, une ambition fougueuse entraînait mon âme vers les pays imaginaires. Au lieu de serrer contre mon coeur ce bras charmant qui était si près de mes lèvres, l'avenir m'enlevait à toi; j'étais aux inombrables combats que j'aurais à soutenir pour bâtir une fortune colossale... Non, je serais mort sans connaître le bonheur, si vous n'étiez venue me voir dans cette prison. (Stendhal, Le Rouge et le Noir. Chroniques du XIXe siècle, Ed. Pierre-Georges Castex, Garnier Frères, 1973, p.485.)

Mme de Rênal, heroïne douce et maternelle, héroïne aimée typiquement stendhalienne, ne peut survivre à son bien-aimé, mais comme c'est une femme croyante, elle ne se suicide pas. D'autre part, Mathilde est une des amazones, héroïnes héroïques, mais finalement mal aimées par les héros, reste ce qu'elle est jusqu'à la fin. Il n'y a donc plus de place pour la société réelle et banale dans cet univers idéalisé, même "sublime". Le "sublime" est une des notions-clés chez Stendhal qui adorait Le Cid dès l'âge tendre. J'ai donc écrit : pas besoin de la troisième héroïne, cette femme vengeresse qu'est Elisa, étoffée ou ajoutée par Lacotte, qui me paraît pour le moment donner trop d'importance sur le côté réaliste du roman et négliger la partie poétique de l'oeuvre.
On peut supporter la longueur de Neumeier (Je pense qu'il était toujours conscient, non seulement du roman et du théâtre de Dumas fils, mais aussi de La Traviata lors de sa création. ). Mais pour ce spectalce d'après le roman de Stendhal, si on reporduit la dernière scène comme on l'écrit sur le site de l'ONP, je n'irai jamais le voir, car il y aura une quatrième personne très inconvenante pour mon imagination. Certes, Lacotte pourra réussir à en faire une adaptation pas si mauvaise et à en créer un beau ballet. Et cependant, si la façon de terminer le spectacle me choque, je ne pourrai pas en avoir une bonne impression. Ce sera très désagréable.
On a le droit, comme sophia le dit, de jouir d'un beau Julien Sorel comme Ganio ou Louvet, de leur belle danse avec les superbes danseuses étoiles comme Gilbert. Il y aura ces beaux costumes et ces beaux décors qui éblouiront les spectateurs. Oui, bien entendu, pourquoi pas?
Mais je n'aime pas gâcher ce que j'adore. Au lieu d'éprouver cette désillusion, je préférerai regarder énièmement et éternellement Giselle Cool


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
chien en peluche



Inscrit le: 29 Oct 2011
Messages: 1476

MessagePosté le: Dim Sep 26, 2021 2:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J’ai hésité si je posterais ce message, car Dansomanie est un forum sur la danse, non pas sur la littérature. Mais pour des raisons personnelles, je n’aime pas dire ce qui n’est pas exact en ce qui concerne Henri Beyle.
Je me suis rappelé une héroïne stendhalienne que l’on peut considérer plus ou moins comme « femme vengeresse » contre son amant : c’est Vanina Vanini, héroïne d’une nouvelle s’intitulant Vanina Vanini, ou particularités sur la dernière vente de carbonari, découverte dans les États du pape. Comme le sous-titre l’indique, l’histoire se passe à Rome. Vanina, fille du prince don Asdrubale Vanini, doit lutter, pour avoir le cœur de son amant, non pas contre une autre femme, mais contre l’amour pour la patrie chez un jeune homme de dix-neuf ans, car son amant, Missirilli, est un des carbonari. Je n’en parle pas ici tous les détails, il paraît être possible de la lire sur internet ou normalement elle est recueillie dans un livre de poche sous le titre : Les Chroniques italiennes.
J’évoque Vanina, car un certain nombre de spécialistes tiennent cette princesse romaine pour un prototype de Mathilde de La Mole, et il n’est pas rare que l’on compare cette nouvelle avec Le Rouge et le Noir, parce qu’elle est rédigée vraisemblablement peu après (ou presqu’en même temps que) la première ébauche de Julien, et qu’elle a été publiée le 13 décembre 1829 dans la Revue de Paris, revue qu’avait fondée en avril de la même année Louis-Désiré Véron, futur directeur de l’Opéra de Paris, comme vous le savez bien.
Malheureusement, le Wiki en français sur Vanina Vanini n’est pas à mes yeux bien écrit. Pour ceux qui s’y intéressent sérieusement, je me premets de faire ce lien pour un site, je le précise, pour les spécialistes : https://www.fabula.org/actualites/revue-stendhal-n-5-2024-relire-les-chroniques-italiennes_102973.php.
Ajoutons qu'il existe plusieurs traductions de Vanina Vanini en japonais.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hermes22



Inscrit le: 04 Fév 2019
Messages: 7

MessagePosté le: Dim Sep 26, 2021 9:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

haydn a écrit:
Dernières nouvelles du front :

Julien Sorel : Ganio ou Heymann ou Louvet ou Marchand, remp. Magnenet

Madame de Rênal : Albisson ou Gilbert ou Pagliero ou O'Neill, remp. O'Neill [recte]

Mathilde de la Môle : Baulac ou Ould-Braham ou Scudamore, remp. Bon

Elisa : Colasante ou Grinsztajn ou Stojanov, remp. Duboscq

Monsieur de Rênal : Bullion ou Marc Moreau ou Mura, remp. Docquir

L’Abbé Chélan : Bezard ou Magnenet, remp. Bittencourt

L'Abbé Castanede : Legasa ou Docquir ou Conforti

La Maréchale de Fervaque : Bourdon ou Grinsztajn ou Duboscq

La Marquise de La Mole : Cozette ou de Bellefon

Le Marquis de La Mole : Klemm ou Novis ou Chokroun

Le Comte Altamira : Bittencourt ou Mitilian

Le Marquis de Croisenois : Chailloux ou Contat

Madame Derville : Arnaud ou Raux, remp. Mateci



Dorothée Gilbert vient d'annoncer sur Instagram qu'elle dansera avec Hugo Marchand les 15, 19, 23 octobre puis le 2 novembre.

Moi j'ai une place pour le 30 et je suis bien curieuse qui ce sera...


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kao



Inscrit le: 13 Juil 2017
Messages: 19

MessagePosté le: Lun Sep 27, 2021 10:36 am    Sujet du message: Répondre en citant

chien en peluche a écrit:
Kao a écrit:
Vous avez donc du bien détester mon post précédent et ses horribles fautes !

Je comprends votre point de vue, et je pense que le texte est écrit avec les pieds. Peut être trop de précipitation...
Mais j'ai l'habitude d'être humble devant les grands hommes de culture, et penser qu'ils connaissent et savent ce qu'ils font.

Je ne doute pas que Lacotte fasse un très beau pas de deux de Julien Sorel avec Mme de Rênal ou avec Mathilde de La Mole ou même avec Elisa. Il fera aussi une superbe scène de bal au deuxième acte avec ces costumes fastueux que nous avons déjà vus sur ce forum, laquelle sera un régal aux yeux. Je respecte moi aussi les professionnels quelle que soit leur profession.
p.s. Une digression hors sujet : Je ne comprends pas ce que vous voulez dire par votre première phrase. Parlez-vous des fautes de français? Et si vous plaisantez, c'est bon. Sinon, j'ai d'abord corrigé mes fautes dans mes derniers messages. Et je ne sais ce que vos profs ont fait dans la classe. Mais moi, si j'essaie toujours de faire attention à ne pas faire des fautes, je ne les déteste jamais. Car quand on a peur de faire des fautes, ça ne sert à rien dans l'apprentissage d'une langue étrangère Wink (La fin d'une digression.)


Je parlais de mon message ! Qui est rempli de fautes d'orthographe et de syntaxe car je l'ai très mal relu. Pas des vôtres qui sont bien rédigés.

Sinon, j'ai très envie de voir Dorothée Gilbert et Hugo Marchand qui forment le couple en forme en ce moment.
J'aime aussi l'idée de Mathieu Ganio en Julien Sorel qui va pouvoir apporter beaucoup de nuance et je suis ravie de revoir enfin Hannah O'Neil dans un grand rôle !


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JulietteA



Inscrit le: 07 Fév 2016
Messages: 155

MessagePosté le: Lun Sep 27, 2021 5:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Les distributions par date sont en ligne


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Claudia



Inscrit le: 09 Fév 2021
Messages: 129

MessagePosté le: Lun Sep 27, 2021 5:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est donc la distribution Ganio/Albisson/Ould-Braham/Colasante qui sera filmée le 21/10.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gimi



Inscrit le: 09 Mar 2014
Messages: 1116

MessagePosté le: Mar Oct 05, 2021 1:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

JulietteA a écrit:
Les distributions par date sont en ligne
    Publiées le 27 septembre, elles ont déjà été modifiées deux fois, le 29 pour le rôle de la Marquise de la Mole et ce 5 octobre pour les rôles de l’abbé Chélan et de Monsieur de Rênal. Ces modifications ne portent que sur des changements de dates, sans disparitions d’interprètes (ni apparitions de remplaçants).
    À combien de rectifications aura-t-on droit d’ici le 15 octobre ❓


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Katsu



Inscrit le: 21 Déc 2019
Messages: 763

MessagePosté le: Ven Oct 08, 2021 1:18 am    Sujet du message: Répondre en citant

En attendant...
https://www.resmusica.com/2021/10/06/pierre-lacotte-choregraphie-le-rouge-et-le-noir-de-stendhal-pour-lopera-de-paris/

Citation:
RM : Quelles sont les femmes qui le mènent à sa perte ?

PL : Elles sont trois : Mme de Rênal et Mathilde de la Mole, et la petite servante, Elisa, qui est très amoureuse de lui et qu’il repousse, parce qu’il veut sortir de son milieu et qu’elle constitue un obstacle. Elle a décidé de tenir bon et le suit partout. J’ai imaginé qu’elle pouvait se faire engager à Paris, par le marquis de la Mole. Lorsqu’elle voit que Julien réussit à séduire la fille du marquis, Elisa est jalouse et dénonce sa liaison avec Mme de Rénal au prêtre qui n’aime pas Julien Sorel. J’ai trouvé plus lisible d’avoir ce personnage tout au long du ballet, près de Julien, avec l’envie de se l’approprier. Cette manière de donner à Elisa un rôle très important permet au spectateur de comprendre les directives qu’elle prend, de manière à le séduire davantage et lui éviter des faux pas. Mais elle ne réalise pas qu’elle court à sa perte, et lui avec.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Katsu



Inscrit le: 21 Déc 2019
Messages: 763

MessagePosté le: Ven Oct 08, 2021 12:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Photos de répétition
https://www.instagram.com/p/CUw2FUGqO7w/?utm_medium=copy_link


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Katsu



Inscrit le: 21 Déc 2019
Messages: 763

MessagePosté le: Ven Oct 08, 2021 5:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Interview de Pierre Lacotte pour La Vie
https://www.lavie.fr/ma-vie/culture/pierre-lacotte-le-rouge-et-le-noir-est-une-etude-de-caractere-passionnante-pour-un-choregraphe-78130.php
Citation:
Un temps précepteur chez M. de Rênal, Julien Sorel enseigne aussi la danse dans votre adaptation. Pourquoi ce clin d’œil ?

Ce n’est pas dans le roman, mais c’est crédible à l’époque où se déroule l’histoire. Dans l’aristocratie, on pratique l’escrime, l’équitation… et la danse ! Tous les enfants devraient pouvoir étudier la musique et la danse dès leur plus jeune âge.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gimi



Inscrit le: 09 Mar 2014
Messages: 1116

MessagePosté le: Ven Oct 08, 2021 6:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Katsu a écrit:
Interview de Pierre Lacotte pour La Vie
https://www.lavie.fr/ma-vie/culture/pierre-lacotte-le-rouge-et-le-noir-est-une-etude-de-caractere-passionnante-pour-un-choregraphe-78130.php
Citation:
Un temps précepteur chez M. de Rênal, Julien Sorel enseigne aussi la danse dans votre adaptation. Pourquoi ce clin d’œil ?

Ce n’est pas dans le roman, mais c’est crédible à l’époque où se déroule l’histoire. Dans l’aristocratie, on pratique l’escrime, l’équitation… et la danse ! Tous les enfants devraient pouvoir étudier la musique et la danse dès leur plus jeune âge.
    Dans le roman, c’est l’inverse;
    Deuxième Partie - Chapitre II - Entrée dans le monde : le Marquis de La Mole veut faire donner des “leçons de danse” à Julien Sorel, ce qui pétrifie l’Abbé Pirard (qui est passé à la trappe dans le Ballet).
    On peut presque parler d’un non sens : quand Julien Sorel, à peine 18 ans, arrive vers 1825 chez Monsieur de Rênal, c’est un petit paysan mal dégrossi, certes très doué (connaissant par cœur la Bible en latin) mais pas encore “éduqué”…


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 21026

MessagePosté le: Ven Oct 08, 2021 9:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le professeur de danse est un archétype de ballet. Julien est beau, mais maladroit socialement et aux antipodes d'un corps qui danse. Comme on pouvait le prévoir, Le Rouge et le Noir est un prétexte, un titre pour vendre.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivante
Page 6 sur 10

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous pouvez voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com