Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

Spectacle de l'Ecole de Danse, 25-30 mars 2020
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Alexis29



Inscrit le: 22 Avr 2014
Messages: 906

MessagePosté le: Mer Avr 22, 2020 11:55 am    Sujet du message: Répondre en citant

Oui j'ai trouvé ce texte bien écrit et assez mesuré, un témoignage sensible et intéressant !


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gimi



Inscrit le: 09 Mar 2014
Messages: 885

MessagePosté le: Mer Avr 22, 2020 2:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Alexis29 a écrit:
Oui j'ai trouvé ce texte bien écrit et assez mesuré, un témoignage sensible et intéressant !
    C’est en effet bien écrit. On peut toutefois regretter certains “règlements de compte” vis à vis de certaines professeures🧘‍♀️.
    A noter, comme Clara n’a pas modifié les prénoms de ses camarades, qu’on peut les suivre à l’École de 2011 [le stage de 6 mois] à 2019 [entrée de la «survivante» dans le Corps de Ballet]🌝.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Alexis29



Inscrit le: 22 Avr 2014
Messages: 906

MessagePosté le: Mer Avr 22, 2020 2:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Surtout vis-à-vis de la directrice.... S'agissant des noms des professeures ils ne sont pas cités, il faut donc bien connaître l'école pour savoir de qui elle parle.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 19978

MessagePosté le: Mer Avr 22, 2020 2:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Néanmoins, l'organigramme est public.

Le texte est effectivement bien écrit et d'autant plus efficace et convaincant qu'il est relativement nuancé sur la forme. A ce titre, je suis assez d'accord avec Gimi sur l'aspect "règlement de compte", subtilement présent entre les lignes.

J'ai quand même bien ri en lisant ce qu'elle écrit de Scaramouche. Laughing Mr. Green


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sarra



Inscrit le: 29 Sep 2009
Messages: 217

MessagePosté le: Mer Avr 22, 2020 8:13 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne pense pas qu'il faille, de ce petit récit, regretter les "règlements de comptes", car en fait... ils n'en sont pas !
Outre que les phrases, les expressions paraissant en être s'annihilent souvent d'un moment du texte à un autre, ces "règlements de compte" supposés ne sont pas à prendre au pied de la lettre : ce ne sont pas des méchancetés telles que l'on peut en émettre pour des raisons d'intérêt, de jalousie, de rancœur, d'aigreur, de ressentiment, etc. (autrement dit : la définition même du "règlement de compte" passant sans trop de métaphore du chargeur 9 mm à la rafale de vacheries), et du coup, nul ne peut les utiliser comme éventuelles munitions visant une personne ou une autre. Qui, par exemple et par impossible, n'aimerait pas l'admirable Madame Platel, ne pourrait charger son fusil de telle phrase de Clara : en fait de cartouche, il n'aurait même pas une flèche à ventouse pour jeu de bambin...

En effet ce texte -qui n'apporte presque rien que l'on ne sache déjà sur "ce qui se passe" dans la clôture du "monde à part entière" Smile (comprendre : du monde à part) qu'est l'École de danse- n'est pas à apprécier selon les critères de la fonction référentielle (à mon avis il ne serait pas pertinent de le dire "véridique" ou "biaisé", "hargneux" ou "pondéré" -non que ces qualificatifs ne soient justes, ou faux, mais ici simplement non adaptés), mais selon ceux de la fonction émotive : il relève à l'évidence d'un processus de travail de deuil, et semble même (je l'espère pour la jeune Clara) en manifester l'aboutissement : les dernières lignes (parfois un peu obscures... Smile) sont, comme diraient les architectes, une "reprise d'appareil" où les moellons bien équarris moralement viennent contrebuter les pierres un peu brutes du corps du texte, et en tout cas veulent les distancier avec une sérénité sans doute de bon présage.
Processus de travail de deuil arrivant à son aboutissement en ce qu'on peut le penser au point où l'on tue le mort : ce "monde à part" qu'est l'École de danse est -contre ceux qui en parlent sans en avoir été- revendiqué en Clara par elle-même, en son esprit, mais désormais comme enkysté, en voie de n'être plus qu'un souvenir psychiquement inoffensif (elle en est revenue, un peu comme d'un outre-monde -d'où les : "Comment c'était ?!" des autres...) : par ce récit, Clara le sort maintenant d'elle-même où il aura toujours sa place (tel un objet d'un tiroir où après il sera remis), se prouve (veut se prouver) qu'elle peut le saisir sans s'y brûler, sans douleur, et le tendre à bout de main, froid...
Il est d'ailleurs notable qu'elle passe du mot "mémoire" comme équivalent logique de "souvenir" (au tout début), à -demeurant au singulier- celui moins attendu d'"exposé d'étude", fatalement objectivateur, exempt de passion...

Mais si ce texte hélas ne suffisait pas, je ne vois guère que la psychanalyse après... Laughing -même à qui n'aurait sur lui qu'un petit Freud de poche, la lecture montre qu'il y a du grain à moudre !... (Ce qui n'est pas forcément une mauvaise chose pour l'artiste que doit toujours être cette jeune femme, au fond...)

En tout cas, littérairement parlant, Clara semble avoir de belles qualités d'introspection et d'écriture, et elle pourrait fort bien métamorphoser son récit auto-thérapeutique en une petite nouvelle plaisante à lire, peut-être un peu à la manière de celle d'Akutagawa dont Kurosawa a fait Rashômon : Dans les fourrés (cf Akutagawa Ryûnosuke, Rashômon et autres contes, Gallimard "Connaissance de l'Orient"), ou chacun des êtres qu'elle évoque -y compris E. Platel devenant alors personnage- donnerait sa perception... de Clara. Smile

P.-S. 23 avril
Lu le message de Haydn, ci-dessous, j'ai l'impression (mais je peux me tromper) que l'agacement qu'il manifeste est -peut-être- dû à mon propre message, où je ne voyais pas le "règlement de compte" qu'Haydn, lui, perçoit.
Mon intention présente n'est certes pas de discuter cela : ce serait tout à fait contraire à la bienséance : nous savons le surcroît de travail que ce site demande à son créateur et animateur, et la charge morale qu'il subit en tant qu'administrateur.
Mon intention passée (au moment de la rédaction du message, donc), n'était en aucun cas de justifier des mots pouvant être vus comme blessants par ceux qui en étaient visés, mais au contraire de tenter de rendre sensible l'aspect cathartique -indéniable- de ces mots, leur rôle dans l'évacuation de la souffrance psychique de qui (Clara) doit faire le deuil d'un rêve, en un mot : d'émousser ce qui aurait pu apparaître comme "pointe" volontairement, froidement méchante sous tout autre plume que celle d'une jeune fille/jeune femme d'à peine vingt ans sans doute, devant achever pour son bien-être mental le travail de deuil que sa page avait commencé -probablement peu après sa démission de son rêve. Et, plus indirectement, de "désamorcer" tout reproche qu'on aurait pu faire à Alexis29 d'avoir signalé cette page.
J'ai apparemment échoué en cela, et c'est regrettable... Sad Sincèrement désolé, donc. Embarassed




Dernière édition par Sarra le Jeu Avr 23, 2020 1:09 am; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24923

MessagePosté le: Mer Avr 22, 2020 11:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ce fil commence sérieusement à me gêner. Jusqu'à présent j'ai laissé la discussion se poursuivre, peut être parce que par les temps qui courent, on se fait plus indulgent, mais moi j'ai vu dans ce texte surtout du règlement de comptes et cela ne me plait vraiment pas beaucoup.



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24923

MessagePosté le: Jeu Avr 23, 2020 9:09 am    Sujet du message: Répondre en citant

Sarra, je ne visais personne en particulier, j'ai relu et relu ce billet de blog, et à chaque fois, il me mettait davantage mal à l'aise. On débat doctement sur les états d'âme d'une adolescente qui n'a pas trouvé sa voie à l'école de danse. Elle est loin d'être la seule, il n'y a pas de mal à changer d'orientation si on constate qu'on s'est fourvoyé (je l'ai fait moi même, j'en sais quelque chose), mais on donne ici beaucoup trop d'importance à quelque chose qui devrait rester du domaine de l'anecdotique. A quinze ans, je voulais rageusement mettre fin à "la dictature des provios [proviseurs de lycée]". Fort heureusement, je ne disposais pas d'Internet et des réseaux sociaux pour faire part de mon ire à la terre entière...



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ballerina



Inscrit le: 01 Juin 2016
Messages: 914

MessagePosté le: Jeu Avr 23, 2020 9:42 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ce texte est bien écrit mais je partage l'avis de Haydn.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
rail45



Inscrit le: 02 Déc 2016
Messages: 215

MessagePosté le: Jeu Avr 23, 2020 9:44 am    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour.
Je ne reviendrai pas sur le fonds car je n'ai pas les compétences pour juger de quoi il en retourne exactement à l'école de danse de l'Opéra.
En lisant le texte de la demoiselle, elle évoque une tournée au Bolshoi.
Il me semble avoir vu un jour un reportage à la télévision sur l'Opéra où l'on montrait justement cette tournée avec tous les enfants partant à Moscou.
De mémoire on voyait dans ce reportage, outre les élèves de l'école de danse, des danseurs adultes, première danseuse ou étoile, je ne sais plus.
Est-ce le reportage d'Arte dont elle parle ? Ou bien une autre émission ?
Je ne sais pas si cela vous dit quelque chose ?


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
rail45



Inscrit le: 02 Déc 2016
Messages: 215

MessagePosté le: Jeu Avr 23, 2020 9:51 am    Sujet du message: Répondre en citant

Sinon.
Parmi vous, y-a-t-il des personnes qui ont fait cette fameuse école de danse de l'Opéra ?
Si c'est le cas peut-être pourriez-vous partager vos souvenirs et votre point de vue et apporter votre témoignage ?
Cela pourrait enrichir le débat et nous permettrait d'avoir une meilleure vision des choses.
Bonne journée à tous.
Pierre


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 19978

MessagePosté le: Jeu Avr 23, 2020 9:59 am    Sujet du message: Répondre en citant

Il y a surtout, à mon avis, un surinvestissement chez un certain nombre de spectateurs vis-à-vis de tout ce qui concerne l’École de danse. Le texte est dense et bien rédigé - cela devient si rare qu'il faut le souligner - et a tout de même une valeur de témoignage, au-delà de l'exposé des états d'âme d'une adolescente qui n'a peut-être pas réglé tous ses conflits intérieurs (et il n'y a pas à juger de cela). Le biais (mot à la mode) de l'attaque (certes relativement modérée) de professeurs potentiellement identifiables me semble plus gênant, d'autant que tout cela est subtilement noyé dans un récit, certes anecdotique, mais intéressant.

Pour répondre à rail45, le reportage en question - sur Paquita au Bolchoï - avait été diffusé par France 5. Peut-être qu'on le trouve encore sur YT.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Alain



Inscrit le: 25 Déc 2008
Messages: 122

MessagePosté le: Jeu Avr 23, 2020 11:16 am    Sujet du message: Répondre en citant

sophia a écrit:
Pour répondre à rail45, le reportage en question - sur Paquita au Bolchoï - avait été diffusé par France 5. Peut-être qu'on le trouve encore sur YT.


Le voici en effet sur Youtube, rail45 et Sophia. Je suppose que c'est de ce reportage dont vous parliez.
https://www.youtube.com/watch?v=WlPHv5dJn4g

Par ailleurs la série Graines d'étoiles que la demoiselle évoque aussi est une série en plusieurs épisodes (5 ou 6 de mémoire) diffusée à l'origine par la chaîne Arte (série toujours disponible en DVD et vidéo à la demande semble-t-il). La série initiale portait sur plusieurs élèves de l'école dans différentes classes. On y voyait apparaître par exemple Pablo Legasa... Elle fût complétée par un second volet "Graines d'étoiles... 5 ans après" également fort intéressant pour suivre l'évolution et les parcours très différents de chacun.

Concernant le texte publié sur le blog, je suis d'accord avec Haydn sur le fait que les attaques relativement injustifiées de mon point de vue à l'encontre de certains adultes cités dans le texte ne sont pas très loyales. On peut ne pas comprendre les tenants pédagogiques de certains professeurs sans pour autant qu'ils soient "fous". Elle reconnaît parfois que son jugement a pu évoluer avec le temps et la distance.

En revanche je trouve toujours intéressant que la parole des danseurs se libère puisque ils sont souvent "muets" ou peu interviewés dans les médias. S'exprimant beaucoup avec leur corps on leur dénie parfois la capacité à porter un discours personnel sur leur art. Il me semble que de ce point de vue la culture en Russie est très différente avec une grande place donnée aux interprètes parlant de leurs prises de rôles...

Il reste à mon sens important de lever le voile sur certains aspects de la formation d'excellence qui dérangent de nos jours dans une société beaucoup plus permissive que ne peut se le permettre une structure formant de probables futurs professionnels. Le texte long et construit comporte il me semble quelques brutalités dans les formulations, à mon sens inutiles, mais rentrer dans des éléments de vécu de cette danseuse durant son parcours éclaire sur ce qu'implique pour les enfants - et leurs familles - sur divers plans une entrée dans un tel établissement. Je suppose que si un texte émanant d'un(e) jeune sportif (tennis, foot, basket, natation...) parlait de son passage à l'INSEP, des récits similaires émaillerait son témoignage.

Rappelons que dans le sport il y a beaucoup de jugements qui se posent en terme de performances et moins en terme de physique (silhouette, cou de pied...) comparativement à la danse où les enjeux de regard des enseignants et des camarades sur le corps de l'élève est teinté par de nombreux critères très subjectifs qui peuvent dépendre des styles (au sens d'école de danse : Ecoles russe, italienne, française...). Dans cette subjectivité se glisse la nature humaine (bonne ou moins bonne) et la personnalité en construction pour certains et quelquefois "abîmée" pour d'autres. C'était Ghislaine Thesmar qui parlait de "machine à broyer les faibles..." en parlant de l'Ecole de l'Opéra.

Je n'ai pas de lien avec l'Ecole de danse ni aucun des professeurs y enseignant mais j'estime que Mlle Platel a transformé en partie les rapports humains entre élèves et professeurs avec une bien plus grande empathie pour les enfants ou très jeunes adultes qu'ils sont.



_________________
"Toute oeuvre est morte quand l'amour s'en retire." André Malraux
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
tuano



Inscrit le: 27 Mar 2008
Messages: 853
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Avr 23, 2020 11:43 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai visité l'école en septembre 2016, je crois que c'était lors des Journées du Patrimoine. La guide, passionnante, était une certaine Elisabeth Platel. La visite était longue et très complète, sauf peut-être pour les cours qu'on ne pouvait qu'apercevoir.

Les conditions de vie et de travail sont quand même excellentes. Les locaux sont superbes, les salles de classe agréables.
J'avais eu la curiosité de regarder le menu de la cantine, j'avais été surpris qu'il soit tout à fait ordinaire, avec sucre et graisses comme dans n'importe quelle cantine.

Il y a eu d'autres occasion de visiter l'école mais malheureusement la prochaine est sans doute pour dans très longtemps.




Dernière édition par tuano le Jeu Avr 23, 2020 1:53 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
rail45



Inscrit le: 02 Déc 2016
Messages: 215

MessagePosté le: Jeu Avr 23, 2020 1:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pour la cantine et les repas, Clara a d'ailleurs dit qu'il n'y avait pas de soucis et que ceux étaient forts corrects et copieux et qu'il n'y avait pas de pression particulière à ce sujet et que contrairement à ce que l'on voulait parfois laisser croire, on ne les obligeaient pas à faire de régimes.
Par contre effectivement, elle n'aurait peut-être pas dû citer de noms ou du moins les changer car les différentes personnes sont trop facilement identifiables (une rapide recherche de quelques minutes sur internet suffit pour trouver le nom de quasiment tout le monde !). Après, elle est encore très jeune (à peine majeure à priori) et elle n'a peut-être pas saisi l'ampleur des répercussions que ses propos pourraient avoir sur les personnes concernées.




Dernière édition par rail45 le Jeu Avr 23, 2020 8:30 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aurélie



Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 1155
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Avr 23, 2020 6:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je crois qu'elle mentionne aussi cette fiction autour du ballet Scaramouche, tournée dans Paris :
https://www.medici.tv/fr/ballets/enfants-scaramouche-francois-roussillon-jose-martinez/

Personnellement, son témoignage me donne l'impression d'une enfant qui est arrivée à l'école avec un vrai amour de la danse et qui en est ressortie vidée.

Alain a écrit:
C'était Ghislaine Thesmar qui parlait de "machine à broyer les faibles..." en parlant de l'Ecole de l'Opéra.

Elle parlait de l'opéra, pas forcément de l'école.

Alain a écrit:
J'estime que Mlle Platel a transformé en partie les rapports humains entre élèves et professeurs avec une bien plus grande empathie pour les enfants ou très jeunes adultes qu'ils sont.

Il y a quand même encore des soucis

[édité par la modération : je n'ai trouvé aucune information publique - et je n'en ai pas non plus à titre privé - à ce sujet. Si je trouve des sources officielles - presse, etc... je les signalerai bien entendu]


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous pouvez voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com