Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

Concours de promotion 2019 Opéra de Paris
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24385

MessagePosté le: Ven Nov 08, 2019 3:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Sous réserve d'erreurs et d'omissions


Francesco Mura et Pablo Legasa promus Premiers danseurs.



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24385

MessagePosté le: Ven Nov 08, 2019 3:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Sujets - Classement complet, sous réserve d'erreurs et d'omissions, sans valeur officielle


1. Francesco Mura, promu
2. Pablo Legasa, promu
3. Axel Magliano
4. Jérémy-Loup Quer
5. Antoine Kirscher



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
doudou



Inscrit le: 03 Mai 2005
Messages: 1058
Localisation: PARIS

MessagePosté le: Ven Nov 08, 2019 3:42 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Visiblement ce qu'il fallait danser c'était Dances at a gathering, première variation du Danseur en brun. Wink


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ombeline



Inscrit le: 09 Déc 2017
Messages: 75
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven Nov 08, 2019 3:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

De bien belles nouvelles Very Happy !


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
leblogdemisstutu



Inscrit le: 18 Nov 2016
Messages: 23
Localisation: Dijon France

MessagePosté le: Ven Nov 08, 2019 3:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bravo à eux !!! Very Happy
J'attends les comptes rendus du concours Laughing



_________________
La danse c'est la vie !!!

https://leblogdemisstutublog.wordpress.com
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24385

MessagePosté le: Ven Nov 08, 2019 6:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bon, alors je m'y mets!


Le concours masculin a été tout d'abord marqué par une grande correction, et les résultats - classement compris - ont été peu ou prou conformes aux prestations que l'on a pu voir sur scène. Il n'y a en tous cas pas eu d'injustice flagrante.


Classe des Quadrilles

Le niveau de la classe des Quadrilles est apparu étonnamment bon. Sur les 13 candidats, une dizaine ont maîtrisé avec brio la très technique variation de Napoli (Bournonville), et aucune prestation indigne n'était à déplorer. Le choix de Napoli en tant que variation imposée tendait par ailleurs à favoriser des candidats plutôt jeunes, car le ballon et la fraîcheur physique priment sur l'interprétation proprement dite.

Nikolaus Tudorin, jeune Australien passé par le Prix de Lausanne, m'a semblé le plus homogène sur les deux variations, et a réussi un concours très équilibré. Antonio Conforti s'est lui bien mis en valeur avec la variation de Don José (Carmen, Roland Petit) et balise sans doute déjà le terrain pour la prochaine saison chorégraphique...

Guillaume Diop, classé troisième, a également laissé une impression très favorable, et n'a pas grand chose à se reprocher.

Petit regret en ce qui me concerne, Nathan Bisson. Si sa variation imposée n'était pas exceptionnelle, en revanche, il a réalisé une formidable prestation dans la très longue et très difficile variation du Prince de l'acte II de La Belle au bois dormant. M. Bisson n'a pas seulement réalisé une prouesse technique (les adages s'avèrent souvent plus difficiles que les pièces de pure virtuosité), il s'est aussi comporté en véritable artiste, construisant avec le plus grand soin son interprétation, avec une danse très lyrique, déliée et musicale. Une graine de soliste.



Classe des Coryphées

Seulement six candidats chez les Coryphées, pour trois postes de Sujet à pourvoir. Paradoxalement, ils sont apparus moins à l'aise que les Quadrilles dans la variation imposée (Basilio, Don Quichotte acte III), et aucun candidat n'était vraiment irréprochable. Les trois promus ont été, fort logiquement, ceux qui s'en sont le mieux - ou le moins mal - sortis.

Les variations libres étaient bien plus satisfaisantes. Hugo Vigliotti a fait des merveilles dans Genus, rendant la chorégraphie de Wayne McGregor extrêmement expressive et vivante. Malheureusement, son Basilio était, lui, trop approximatif pour lui permettre de figurer au nombre des lauréats. Les leaders du classement ont tous trois réalisé de jolies prestations dans leur variation libre. Florent Mélac a courageusement choisi la variation lente de Siegfried, défiant de la sorte LE spécialiste de ce morceau de bravoure du Lac des cygnes dans la version de Nouréev, Mathias Heymann, qui siégeait au jury, et à qui aucun défaut n'aurait échappé.

Néanmoins, le plus remarquable aura été à mes yeux Simon le Borgne, qui, comme Nathan Bisson chez les Quadrilles, a réalisé, avec In the middle (Forsythe) une véritable performance artistique, et pas seulement un bel exercice académique.


Classe des Sujets

Comme chez les Coryphées le ratio nombre de postes / nombre de candidats était cette année, avec 2 pour 5, exceptionnellement favorable.

Aucun candidat n'a vraiment dominé le concours, mais le classement final reflète de manière très fidèle la hiérarchie des prestations. Si la variation du Prince de Casse-Noisette a donné du fil à retordre aux postulants (comme dans la classe des Coryphées, aucun d'entre eux n'a été irréprochable dans le programme imposé), le jury a, lui, réalisé un sans faute et le palmarès es difficilement contestable.

Les variations libres étaient de bon niveau. Le Solor (La Bayadère, acte II) de Francesco Mura a été le plus enthousiasmant, mais Axel Magliano, qui a incarné le même personnage, mais dans l'acte III de La Bayadère cette fois, s'est aussi favorablement distingué. Il aurait éventuellement lui aussi pu prétendre à une promotion, car il ne se situait pas bien loin des deux premiers du classement.



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
keriluamox



Inscrit le: 24 Aoû 2017
Messages: 25

MessagePosté le: Ven Nov 08, 2019 7:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

haydn a écrit:

Petit regret en ce qui me concerne, Nathan Bisson. Si sa variation imposée n'était pas exceptionnelle, en revanche, il a réalisé une formidable prestation dans la très longue et très difficile variation du Prince de l'acte II de La Belle au bois dormant. M. Bisson n'a pas seulement réalisé une prouesse technique (les adages s'avèrent souvent plus difficiles que les pièces de pure virtuosité), il s'est aussi comporté en véritable artiste, construisant avec le plus grand soin son interprétation, avec une danse très lyrique, déliée et musicale. Une graine de soliste.


Heureux de vos impressions sur Nathan Bisson, qui avait été mon coup de cœur du spectacle de l’école l’an dernier. S’il avait dans sa variation lente autant de musicalité et de fluidité qu’en ouvrant Spring and Fall de Neumeier, ça devait être en effet beau à voir.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aurélie



Inscrit le: 27 Déc 2003
Messages: 1139
Localisation: Paris

MessagePosté le: Sam Nov 09, 2019 9:02 am    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour vos comptes-rendus.
doudou a écrit:
Visiblement ce qu'il fallait danser c'était Dances at a gathering, première variation du Danseur en brun. Wink

En effet, bien vu Laughing


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Katharine Kanter



Inscrit le: 19 Jan 2004
Messages: 1095
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim Nov 10, 2019 1:41 pm    Sujet du message: Révillon Répondre en citant

Est-ce quelqu'un pourrait nous expliquer ce qui s'est passé avec M. Révillon ... qui semble avoir définitivement jeté l'éponge?

Jamais réussi à comprendre pourquoi il n'a pas été promu.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24385

MessagePosté le: Dim Nov 10, 2019 3:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Fabien Révillion ne pouvait pas se présenter au concours cette année pour des raisons administratives et de toutes façons il était membre du jury, ce qui est bien évidemment incompatible avec une candidature...


C'est en 2014 que Fabien Révillon a manqué de chance. Sa carrière aurait alors pu prendre un autre tour. Il y avait deux postes de Premier danseur en jeu. L'un est allé, sans discussion possible, à François Alu. L'autre a été âprement disputé entre Arthus Raveau et Fabien Révillon. Remarquable dans sa variation libre (un inédit pour l'époque : Marco Spada, dans la reconstitution de Pierre Lacotte), il avait peut-être été un tout petit peu moins brillant dans le programme imposé, mais la différence avec A. Raveau était vraiment infime, et l'un comme l'autre auraient mérité une promotion.



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Marie-A



Inscrit le: 29 Déc 2016
Messages: 78

MessagePosté le: Dim Nov 10, 2019 4:22 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Arthus Raveau n'avait-il pas eu la première place à ce concours?


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
CatherineS



Inscrit le: 09 Mai 2015
Messages: 854

MessagePosté le: Dim Nov 10, 2019 5:46 pm    Sujet du message: Répondre en citant

En 2014, la place était promise à Pierre-Arthur Raveau, il était avec François Alu l'un des deux prodiges ! Et il avait bien terminé premier devant Alu,

Il avait effectivement dansé un extrait de Marco Spada qu'on ne prenait pas au concours, les danseurs prenaient plutôt la variation du premier acte que celle du second.

Personnellement, je dirais que si Fabien Révillion s'était présenté l'an passé, il aurait certainement eu sa chance face à Marc Moreau.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
LysNoir



Inscrit le: 18 Déc 2009
Messages: 330

MessagePosté le: Dim Nov 10, 2019 5:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Très contente pour Simon Le Borgne, un artiste talentueux et une personne attachante.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Constance



Inscrit le: 13 Juin 2016
Messages: 68
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim Nov 10, 2019 6:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Effectivement, Pierre-Arthur Raveau était premier, lors du Concours de novembre 2013. Magnifique danseur, hélas trop souvent blessé.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Constance



Inscrit le: 13 Juin 2016
Messages: 68
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim Nov 10, 2019 8:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Quelques impressions, évidemment personnelles, sur le concours :

Concours hommes

Quadrilles :

Une belle classe, avec beaucoup de potentiel. Chun-Wing Lam, classé quatrième, méritait d'être promu cette année. Si par le passé, il a pu apparaitre encore scolaire et trop lisse, ce n'était plus le cas sur ce concours et il y a fait montre d’une autorité de soliste. Sa variation imposée était de très belle facture, mais il a surtout livré une variation libre -Romeo, Noureev- maitrisée techniquement, musicale, raffinée, enfin interprétée. Antonio Conforti, classé 1er et donc promu, s'est montré plus faible et moins assuré techniquement tant dans l'imposée, bien brouillonne, que dans la libre. Certes son Don José était bien marqué, bien" joué", mais sans fluidité. M. Conforti, très sympathique danseur, ne méritait certes pas de rester éternellement dans la classe des quadrilles, mais en tout cas, ce n'est pas sur sa prestation de vendredi que sa promotion s'imposait, qui plus est à la première place de deux. En revanche, Nikolaus Tudorin a parfaitement emporté mon adhésion: imposée bien maitrisée, et variation du Danseur en brun de Dances at a Gathering très fluide, très musicale, très bien dansée. Supérieure du reste à celle du coryphée et futur promu sujet Thomas Docquir. Guillaume Diop est encore très vert, et part un peu dans tous les sens mais il a montré un vrai potentiel. En revanche, j'ai été fort déçue par Loup Marcault Derouart, qui a raté son concours, tout en lourdeur et approximation.


Coryphées :

Simon le Borgne, très apprécié des chorégraphes invités, Don José très convaincant de la Carmen de Mats Ek en juillet dernier, est un soliste, c’est assez clair, et le Ballet de l’Opera a besoin de danseurs comme lui pour faire vivre son répertoire contemporain. Pour autant, son concours n’a pas été époustouflant ; il a assuré une variation imposée assez moyenne et je ne l’ai pas vu au summum de son incandescence dans In the Middle, Somewhat Elevated, œuvre dans laquelle il est par ailleurs assez aisé de marquer les esprits. Florent Mélac a réussi un concours équilibré, a donné une belle variation de Siegfried, encore un peu précautionneuse peut-être. La danse de M. Mélac manque un peu de nerf et il est difficile de dire jusqu’où il peut progresser techniquement mais la promotion est méritée, surtout au vu de ses prestations récentes (encore Carmen de Mats Ek/Escamillo, etc.). Thomas Docquir a eu du mal avec la variation imposée, et les choses ne se sont pas améliorées avec le Danseur en brun de Dances at a Gathering : brouillon, sec, une danse hachée et pas généreuse, aucune incarnation ; comme je l’ai dit plus haut, la même variation, par Nikolaus Tudorin, chez les quadrilles, était autrement convaincante et prenante. Thomas Docquir est jeune, il a certainement le potentiel d’un sujet, voire davantage -bien que je n’ai pas été si enthousiasmée par son Rothbart, reposant beaucoup sur des regards sombres et des mouvements de manteau -, mais sur ce concours il m’a paru fort décevant, et nettement en deçà d’Andrea Sarri, qui reste injustement, avec la quatrième place, « au pied du podium ». Son Basilio lui permettait largement de monter, mais c’est surtout la variation d’Arepo qui était extraordinaire de maitrise et de dynamique. Un immense regret, une fois de plus, pour Hugo Vigliotti. Il a totalement raté la variation imposée, faisant beaucoup trop d’erreurs pour avoir une chance, mais quelle libre, juste magnifique! Hugo Vigliotti aurait dû être promu par le passé, notamment en mars 2018, avec un Lenski sublime et un Frederi bouleversant. Il faut craindre qu’il ne soit trop tard maintenant.

Sujets :

Chez les sujets, au vu du concours, il n’y avait guère de choix ou de discussion possible ; Jeremy Loup Quer ayant largement raté son concours, Pablo Legasa et Francesco Mura ont été supérieurs. Et pourtant, placer Francesco Mura en première place? Certes, il a « survolé » le concours au sens propre du terme, sautant plus haut, plus loin , tournant plus fort, plus vite que tout le monde. Bien, mais est-ce la seule exigence pour un premier danseur ? On a glosé, à propos de Bianca Scudamore et de sa non-promotion, sur le fait qu’elle n’avait rien prouvé dans un rôle principal. M. Mura non plus. Qu’elle n’avait dansé que quelques Pas de trois. Comme et avec M. Mura. Qu’elle n’a rien montré quant à l’interprétation, au-delà de son charme naturel ? M. Mura non plus. Mais Melle Scudamore, contrairement à M. Mura, n’a jamais sacrifié, en concours ou en scène, ni le style, ni la ligne. Dans la variation de Solor, chacune des réceptions et les pas d’appui suivants désarticulaient la ligne général , et la beauté de la danse, car il fallait « refaire le plein » pour l’acrobatie suivante, la tête constamment décalée en arrière. Certes, il s’agit certainement d’erreurs de jeunesse, de fougue mal contrôlée, mais les deux variations étant de la virtuosité pure, Francesco Mura ne s’est jamais vraiment mis en danger et il va devoir développer autre chose que d’essayer de s’accrocher au lustre pour être à la hauteur de cette promotion. Pablo Legasa était incontournable, il a très bien dansé et a répondu présent au moment juste. Au vu de la programmation, une place ne pouvait lui échapper. Comme dit plus haut, J.L. Quer a raté son concours, faisant beaucoup trop d’erreurs dans l’imposée et se montrant très crispé, avec une danse rétrécie, dans la Mazurka de Suite en Blanc de Lifar. Il avait sa chance l’an dernier, il est fort dommage que pour des raisons administratives, il n’ait pu concourir. Axel Magliano s'est montré particulièrement lourd, sa danse est assez indigeste et fort peu élégante. La prestation d’Antoine Kirscher laisse perplexe. Rien de rédhibitoire, mais c’est assez transparent, cela manque de poids, de saveur.


Le concours femmes à suivre….


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Page 5 sur 6

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous pouvez voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com