Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

Le Lac des Cygnes [ONP Bastille 16/02/2019-19/03/2019]
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 23, 24, 25
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 18650

MessagePosté le: Mar Mar 19, 2019 11:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

L'auteur pense-t-elle vraiment que Clive Barnes a vu Marie Taglioni? Laughing Cool


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jonquille



Inscrit le: 22 Avr 2005
Messages: 1381

MessagePosté le: Mer Mar 20, 2019 12:47 am    Sujet du message: Répondre en citant

Dernière ce soir avec les facéties de rigueur : pétard dans l'orchestre, échange des chapeaux des danseurs et des danseuses dans la mazurka.

Hugo Marchand s'est éclipsé un moment pendant les saluts, semblant au bord du malaise. J'espère qu'il va bien.

Bravo à tous pour cette longue série de représentations !


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Idamante



Inscrit le: 29 Nov 2015
Messages: 60

MessagePosté le: Jeu Mar 21, 2019 11:19 am    Sujet du message: Répondre en citant

De la vertu et des infortunes des longues séries ( Le 19)…
La vertu d’abord . C’est une merveille de voir le corps de ballet maître du plateau, dans les actes blancs, bien sûr, mais aussi au premier acte, dans un plaisir de danser et un élan qu’on ne voyait guère lors de la retransmission télévisée. La valse prenait toutes ses couleurs ainsi que la mazurka des garçons, ordonnée et fringante. Le pas de trois était merveilleusement servi par Mlles Park et O’Neill, impériales , non seulement par l’aisance technique mais aussi le sentiment joyeux qu’on percevait si bien ( « grâce rayonnante » semble un terme éculé mais c’est ce que j’ai envie d’écrire ) . Pablo Legasa qui les accompagnait , était encore plus époustouflant dans le pas espagnol ainsi que JL Quer. Citons aussi la tarentelle si juste et entrainante. Les danses de caractère de l’acte III prenaient alors un relief particulier. Enfin Thomas Docquir, en alter ego de Hugo Marchand - et il faut se mettre à ce niveau ! - absolument formidable de risque ( variation acte III) et d’interprétation ( scène finale) - J’aurais aimé assister aux premières et à ces dernières représentations pour mesurer comment un bel artiste en devenir devient un artiste qui touche le coeur, en une trajectoire qui force l’admiration.
Quelques bémols ensuite . La fatigue aidant, le partenariat si important dans cette oeuvre semble moins magique que pour d’autres duo - si on en croit les messages postés ici. Hugo Marchand est magnifique . On oublie sa précision technique et son élégance au profit du personnage incarné , changeant tour à tour d’humeur et de ressenti au gré des actes . Comment ne pas être ébloui par un tel danseur, malgré la fatigue visible en fin de série ? J’attendais Valentine Colasante en cygne noir plus qu’en cygne blanc . A Elle, il aura peut-être manqué la longueur d'une série pour me convaincre , et dans l’un et dans l’autre .

Relayons donc les commentaires et les souhaits destinés à la Directrice de la Danse, lus ici, souventes fois : Merci et S’il vous plaît . Merci de nous donner de longues séries de classique pour voir revenir l’aisance et le plaisir d’oser de notre ballet . Merci et s’il vous plaît de valoriser les partenariats qui fonctionnent pour sublimer les chorégraphies - notamment les Noureev qui nécessitent ce dépassement de chacun pour faire chavirer le coeur du public . Merci d’oser mettre en avant des jeunes capables de se donner à des personnages forts. Et S’il vous plaît d’enregistrer les soirées mémorables plutôt que banales . Pour nous permettre de voir et revoir à l’infini le meilleur de notre beau ballet. Notre plaisir et notre fierté. Et pour tous ces danseurs que nous remercions, leur fierté et leur plaisir ...


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
vincentledanseur



Inscrit le: 01 Fév 2018
Messages: 35
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Mar 21, 2019 12:58 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Qu’écrire de neuf sur ce monument de la danse quand tout a déjà été dit, redit ?

Plutôt que de juger chaque distribution une à une en distribuant les bons points, et malheureusement les mauvais points, je préfère sortir les qualités des représentations que j’ai vues et proposer quelques distributions idéales et qui auraient à mon sens été cohérentes, explosives et auraient pu sublimer ce ballet ! Je me glisse dans la peau de la Directrice de la danse: à moi de créer mes propres distributions.

Première distribution : Ould-Braham/Marchand/Alu
Myriam Ould-Braham ne danse pas, elle incarne le cygne dans toute on animalité. Elle est frêle et fragile en cygne blanc. Sa danse brille de délicatesse, de subtilité. Elle est un oiseau blessé. Puis elle se transforme à l’acte suivant et devient magnétique en cygne noir. Malgré des tours attitudes en berne le soir où je l’ai vue, elle dégage une intensité folle. Elle est immédiatement pardonnée.
Hugo Marchand est très juste dans son interprétation. Loin des princes perdus inexpressifs à la Louvet, il est présent sur scène et nous dit quelque chose. Il est prince et donc sa danse est puissante. Il croit Wolfgang, il le considère comme un modèle. Il cherche à plaire à sa mère. Mais il ne veut se trahir lui-même. Il tombe amoureux d’Odette. Son cœur est véritablement brisé à la fin de l’acte III, et la peine qu’il ressent lorsqu’il se jette au pied de sa mère est tristement communicative.
Pour avoir vu le duo Ould-Braham/Marchand dans Agon de Balanchine, c’est un couple qui fonctionne à merveille. De leur couple se dégage sur scène une forte complicité, tant émotionnelle, que technique.
François Alu quant à lui aurait permis d’apporter la note juste à ce trio. Il est aujourd’hui le seul artiste de l’opéra de Paris à pouvoir donner sens à tous ses gestes, même les plus insignifiants. On lui donne un petit rôle ? Il le sublimera. Chaque posture est réfléchie, chaque mouvement est engagé, chaque pas s’intègre dans une musicalité qui lui est propre. François Alu est vivant. C’est pour cela qu’il réveille l’opéra de paris à chacune de ses représentations. #aluetoile est-ce encore la peine de le dire ? Quand on voit le faible niveau technique des étoiles de l’opéra de Paris, et qu’on sait qu’il n’est pas nommé car il ne tend pas assez ses jambes… Il brille d’une lumière particulière, il apporte un nouvel éclairage aux rôles qu’il incarne. N’est-ce pas là la définition d’une étoile ? Mais il ne correspondrait apparemment pas au « standard » Opéra.

Pas de trois : Marque/O’neill/Park
Aucune hésitation pour le pas de trois : Paul Marque, Hannah O’neill, Sae Eun Park. Quel pas de trois de haut vol ! Du grand art. De la finesse à l’état pur. La précision de ces trois-là était à ravir. Paul Marque est toute en élévation, Sae Eun Park est impressionnante dans sa diagonale de temps de flèche développés, Hannah O’neill se détache de la technique tellement sa danse est légère et simple. Bravo.

Danse espagnole : Legasa/O’neill/Park
Cette danse espagnole est difficile à incarner. J’y ai vu des étoiles actuelles s’y casser les dents. Représenter l’Espagne, la virilité, le caractère, alors que l’on est affublé d’une tunique moulante violette, ce n’est pas donné à tout le monde. Seul Pablo Legasa s’en est sorti avec brio lors de cette série du Lac. Il montre une noirceur dans sa danse, un machisme espagnol digne des toreros.
J’ai été étonné des qualités d’interprétation de Sae Eun Park que je n’attendais pas dans ce registre. Hannah O’neill a été très convaincante également, à l'instar de sa danseuse de rue dans don Quichotte.

Danse napolitaine : Mura
En jeune fougueux bondissant, Francesco Mura est le meilleur représentant à l’heure actuelle. Est-il napolitain ? Avait-il un avantage concurrentiel ? Toujours est-il que j’étais triste de le voir relégué au second plan sur le reste de la série alors même qu’il était parfait dès la première et que ses successeurs n’étaient pas au même niveau.

Czardas : Bianca Scudamore
Bianca Scudamore s’amuse sur scène. Aucune fébrilité technique, du charisme, une présence scénique indéniable. Elle confirme les résultats de son concours de promotion.

Deuxième distribution : Gilbert/Ganio/Quer
Parce qu’il faut bien un pendant à la première distribution, voici ma seconde distribution idéale, et tout aussi équilibrée. J’ai hésité entre Dorothée Gilbert et Myriam Ould-Braham dans le rôle de mon cygne préféré. Elles apportent chacune une couleur différente, une interprétation différente.
Dorothée Gilbert n’a aucun problème technique. Aucun. Ses ondulations de bras du cygne blanc sont parfaites. Littéralement. Celle-ci se prolonge de l’épaule jusqu’à l’ongle sans la moindre discontinuité. Chapeau bas. Elle n’a pas de rivale sur ce plan.
Là où Myriam Ould-Braham est un oiseau blessé, Dorothée Gilbert est un cygne qui a gardé la souvenance de son passé de reine. Son cygne blanc est plus impérial. Moins animal. Quant à son cygne noir, il est trop sarcastique à mon sens, parfois burlesque (c’est le risque d’ouvrir la bouche en mimant un « haha » alors qu’elle retire sa main presque saisie par un Siegfried transi d’amour). Encore une fois, c’est je le crois un choix d’interprétation. Les deux cygnes de ces étoiles se valent et éclairent réciproquement le talent de l’autre !
Mathieu Ganio est quant à lui le prince idéal. Dans les lignes, dans l’interprétation théâtrale. Sans la justesse des émotions de Marchand. Les années passent et il garde son niveau technique. Quelques anicroches. Mais elles sont rapidement pardonnées.
Enfin Jérémy-Lou Quer aurait apporté un bel équilibre à ce duo. Difficile de se comparer à François Alu, et je le déconseille à quiconque. L’alchimie fonctionne entre Mathieu Ganio et lui. C’est palpable. Point de stress, point de trac pour ce danseur expérimenté, qui passe ses doubles tours sans soucis et sans déséquilibre.

Quitte à rêver, osons rêver grand : Bourdon/Huxley/Bezard
Après son concours réussi, donner le rôle d’Odette/Odile à Héloïse Bourdon eut été non pas un cadeau, car elle le mérite, mais un acte de reconnaissance de son talent. Lors de sa prise de rôle, le public aurait été conquis d’après les critiques de l’époque. J’eusse aimé la voir danser. Et je crains malheureusement qu’elle ne surpasse toutes les autres. Malheureusement, car nous ne le saurons pas tout de suite, et car l’horizon d’étoile est bouché pour le moment.
Se pose alors la question du partenaire masculin. Qui serait à la hauteur du talent d’Héloïse à l’Opéra de Paris ? Qui pourrait interpréter de façon juste Siegfried, à la fois perdu et entier. Entier dans ses émotions. Entier dans ses choix. Entier dans sa technique. Madame Dupont avait voulu chercher à l’étranger un danseur russe sur le déclin. Puisque l’on rêve, allons chercher Anthony Huxley au New York City Ballet. Vu dans a Suite of Dances l’été dernier à la Seine musicale, il a fait de l’ombre à tous les François Alu, Mathias Heymann, Hugo Marchand et Paul Marque qui ont repris le ballet en septembre dernier. Juste musicalement, juste dans l’interprétation, juste techniquement… Je demande à le voir en Siegfried.
J’aurais certes envie de choisir à nouveau François Alu pour cette distribution idéale. Mais pour éviter de limiter nos horizons, c’est à Audric Bezard que j’aurais donné sa chance. C’est un beau danseur avec de grande qualité, et dans sa technique et dans son interprétation.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 23, 24, 25
Page 25 sur 25

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous pouvez voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com