Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

Le Lac des Cygnes [ONP Bastille 16/02/2019-19/03/2019]
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 22, 23, 24, 25  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
JMJ



Inscrit le: 16 Mai 2009
Messages: 611

MessagePosté le: Lun Mar 11, 2019 9:01 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Elle fait preuve d'une continuité théâtrale, oui c'est le mot, à l'intérieur de laquelle la pantomime doit couler avec naturel.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ballerina



Inscrit le: 01 Juin 2016
Messages: 589

MessagePosté le: Lun Mar 11, 2019 10:20 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pour cette soirée, j'aime bien parce qu'il y a tous les à côtés, mais plus de places. Laughing


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
LucyOnTheMoon



Inscrit le: 18 Nov 2008
Messages: 978

MessagePosté le: Mar Mar 12, 2019 12:48 am    Sujet du message: Répondre en citant

La dernière reprise du Lac avait été précédée d'une "Rencontre" (gratuite) à l'amphi Bastille, où justement la pantomime de la reine du Lac avait été expliquée au public par les danseurs eux-mêmes (idem à la reprise d'avant, d'ailleurs). C'était il y a quelques années à peine et ça paraît déjà une autre époque. Il me semble me souvenir aussi d'un "Ligne 8" (magazine papier, gratuit aussi, de l'ONP... autant dire la préhistoire) ou peut-être d'un programme, où cette même pantomime était expliquée plan par plan en photo. C'était une époque où l'on encourageait "l'acculturation" du public. Sans vouloir jouer le refrain du "C'était mieux avant"... j'espère que ça reviendra. Un jour...


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
paco



Inscrit le: 28 Oct 2005
Messages: 2835

MessagePosté le: Mar Mar 12, 2019 1:09 am    Sujet du message: Répondre en citant

sophia a écrit:
Néanmoins, je pense qu'aujourd'hui on ne peut plus ignorer le travail de fond mené par Alexeï Ratmanski autour du répertoire classique, et même si ses "reconstructions" sont loin d'être indiscutables, elle tendent aussi à donner un sacré coup de vieux aux "versions d'après", complètement vidées de leur substance (Le Corsaire au premier chef!). Ses reconstructions ont quand même permis de redonner une importance perdue à la pantomime, de même qu'une vigueur narrative aux ballets classiques, souvent gommée au profit des seuls grands moments de virtuosité.

Tout à fait d'accord. De façon générale, les récentes nouvelles productions de classiques (Lacs, Bayadère etc. ), qu'elles soient de Ratmanski ou d'autres chorégraphes moins "historiciens", tendent vers davantage de théâtralité et de narratif. Davantage d'opulence visuelle aussi. Je n'ai vu, de la nouvelle production de Rome, que les somptueuses photos, mais je crois savoir qu'il y a eu également une véritable réflexion de fond sur l'histoire elle-même, avec notamment un 4e acte particulièrement intéressant.

De fait, pour la première fois le Lac de l'ONP m'a semblé avoir pris un gros coup de vieux. Toutefois il faut se garder de parler de la version "Noureev", car je trouve qu'il ne reste plus grand-chose de ce qu'était cette version à l'origine. Dans mes souvenirs des Noureev même il y a vingt ans (donc déjà pas mal d'années après son décès), il y avait une toute autre théâtralité, c'est d'ailleurs justement cela que j'aimais bien dans ses chorégraphies. J'ai l'impression que ces versions se sont affadies au fil du temps et ont été vidées de leur substance. C'est aussi ce qui m'a frappé lors de la dernière reprise de Roméo.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 18665

MessagePosté le: Mar Mar 12, 2019 9:29 am    Sujet du message: Répondre en citant

Le visuel, qui n'a jamais brillé par son caractère pittoresque (mais il y avait une réelle volonté de rompre avec le style gothique troubadour des productions traditionnelles), fait en tout cas de plus en plus "délavé", surtout à l'acte I. Même le beau tableau crépusculaire qui ouvre et clôt le ballet semble avoir perdu ses couleurs.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JulietteA



Inscrit le: 07 Fév 2016
Messages: 67

MessagePosté le: Mar Mar 12, 2019 9:48 am    Sujet du message: Répondre en citant

Il y a sur le site de l'opéra une explication de la pantomime avec Hannah O'neill

https://www.operadeparis.fr/magazine/decoupage-dun-pas-1

Cela ne remplace pas les rencontres qui avaient lieu autrefois mais cela a le mérite d'être accessible aux spectateurs provinciaux. En ce qui concerne la production, les décors et les costumes aux couleurs pâles correspondent je crois à la volonté de Noureev, dans sa version, le lac est une réverie du prince.
Après on aime cette version ou pas.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 18665

MessagePosté le: Mar Mar 12, 2019 9:51 am    Sujet du message: Répondre en citant

Oui, bien sûr, mais la production aurait quand même besoin d'être sérieusement refaite (c'est vrai notamment des décors, alors que ça ne m'avait pas frappée lors des séries précédentes), si l'on n'en veut pas changer pour une autre.

La pantomime d'Odette reste un détail dans un ensemble et il s'agit là du texte d'Ivanov, non d'une spécificité noureevienne. Le premier acte, par exemple, est très confus dans son déroulement et sa mise en scène. A l'acte III, les danses de caractère sont fades au possible. Le dernier acte reste le plus réussi, mais parce que la danse est simplement éloquente par elle-même.

Personnellement, j'ai énormément aimé le couple Ould-Braham / Marque (elle, d'une féminité magique et d'un raffinement extrême, avec des bras et des attitudes magnifiques, lui, beau danseur, moins stéréotypé que d'autres, et partenaire très délicat), mais j'y ai surtout vu le grand retour du Lac tradi avec duo (et non trio - où est Rothbart?) de conte... On était quand même loin de la psychologie des profondeurs chère à cette version.




Dernière édition par sophia le Mar Mar 12, 2019 10:29 am; édité 2 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
paco



Inscrit le: 28 Oct 2005
Messages: 2835

MessagePosté le: Mar Mar 12, 2019 10:24 am    Sujet du message: Répondre en citant

sophia a écrit:
On était quand même loin de la psychologie des profondeurs chère à cette version.

C'était vrai aussi de la distribution Marchand-Docquir. En fait, dans cette reprise, en dehors du décor et de quelques ensembles pour lesquels les danseurs actuels sont techniquement un peu dépassés (surtout à l'acte 1), il ne reste plus grand-chose de la vision Nureyev : cette production est devenue une succession de tableaux, d'images, mais il n'y a plus de fil narratif, de fil conducteur.
La réaction de rail45 a été très significative de ce point de vue, je ne suis pas étonné et je pense que l'impression aurait été toute autre il y a 20/25 ans, lorsque la chorégraphie d'origine de cette production avait encore conservé sa substance narrative.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JulietteA



Inscrit le: 07 Fév 2016
Messages: 67

MessagePosté le: Mar Mar 12, 2019 10:51 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je n'ai ni les connaissances ni les compétences pour pouvoir comparer ainsi les différentes versions du Lac. Je n'aime pas vraiment celle du Bolchoï qui me paraît désuète. La production du Royal ballet est très belle mais le prince danse vraiment peu dans cette version (je n'ai vu ces versions qu'au cinéma). Je ne connais pas celle du Mariinski. J'en reste donc à la version Noureev dont je trouve le quatrième acte sublime. Mais comme je n'ai jamais vu les représentations antérieures de la génération précédente, je ne peux pas dire que c'était mieux avant. Cela étant, si j'habitais Paris, je verrais plusieurs distributions lors des reprises et mon avis diffèrerait probablement.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ambrine



Inscrit le: 10 Déc 2008
Messages: 289

MessagePosté le: Mar Mar 12, 2019 2:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne sais pas si les distributions changent quelque chose dans la manière d’appréhender les différentes versions.
Je n’ai ni les compétences, ni les connaissances non plus mais pour avoir vu la version du Bolchoï (avec Svetlana Zakharova), du Marrinksi (avec Ouliana Lopatkina), du Royal Ballet (avec Zenaïda Yanowsky), et même si bien entendu un ballet ne se résume pas au dernier acte, je place également la version de Noureev en tête des 3 autres pour son dernier acte et son finale (celui de Maillot dans la relecture de son Lac « d’épouvante » est également très réussi).


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Katharine Kanter



Inscrit le: 19 Jan 2004
Messages: 1085
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar Mar 12, 2019 4:18 pm    Sujet du message: SAFE? Les costumes de ce Lac Répondre en citant

Des danseuses ont frôlé l'incident dans les danses de caractère en raison de la longueur des jupes, se prenant la pointe de la botte dans l'ourlet sans doute.

La longueur d'ourlet mi-mollet est en général une imprudence y compris avec les costumes style nuisette (par ailleurs, ceux du pas de trois sont une véritable horreur visuelle, style Salle de Bain années 1970).

Historiquement, de nombreux accidents sont à déplorer avec cette longueur.

Or, on obtient EXACTEMENT le même impact esthétique en faisant arrêter la "nuisette" ou la jupe volumineuse juste en dessous du genou.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Aurélie



Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 1135
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar Mar 12, 2019 10:52 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Un accident de ce type est d'ailleurs bien visible sur la captation Laughing


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
tuano



Inscrit le: 27 Mar 2008
Messages: 676
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar Mar 12, 2019 10:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'avais cru voir un danseur se relever à l'acte I lors de la soirée du samedi 23 février mais comme personne n'en a parlé, j'avais peut-être mal vu.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JMJ



Inscrit le: 16 Mai 2009
Messages: 611

MessagePosté le: Mar Mar 12, 2019 11:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Aurélie a écrit:
Un accident de ce type est d'ailleurs bien visible sur la captation Laughing


Dans la mazurka précisément. Décidément cette vidéo a un avenir sombre.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lauriston



Inscrit le: 13 Déc 2017
Messages: 6

MessagePosté le: Mer Mar 13, 2019 1:28 am    Sujet du message: Répondre en citant

Quelques réflexions après cinq représentations (19, 20, 23 février ; 1 et 12 mars).
Le corps de ballet féminin mérite une ovation pour leur prestation dans les actes II et IV. Soirée après soirée, les filles ont hypnotisé la salle en se fondant dans un ensemble gracieux et harmonieux. Il y a des moments dans l’acte IV surtout où j’ai du mal à retenir des larmes face à la beauté de ce qui se déroule sur scène. Les filles-cygnes sont les fondations mêmes de ce ballet – sans elles, ça n’aurait pas le même mystique – et la compagnie peut en être fière. Leur discipline et synchronisation sont d’autant plus frappantes qu’elles sont parfois absentes ailleurs. Les mouvements d’ensemble de l’acte I sont plus aléatoires quand il s’agit de garder les alignements (nourrissant l’impression que j’ai depuis plusieurs saisons à l’Opéra que les impératifs géométriques sont moins bien respectés quand les garçons dansent avec les filles que quand celles-ci s’assemblent entre elles). Quant à acte III, il y a un côté ennuyeux en attendant l’arrivée d’Odile, car les danses folkloriques ont peu de caractère (l’interlude espagnol sort du lot tout simplement parce qu’il permet aux danseurs de camper l’esprit de Don Quichotte ; toutes ces danses profiteraient d’une exécution plus joyeuse – même au prix de quelques écarts, comme le moment où Hugo Vigliotti et Alice Catonnet s’étaient trouvés par terre à la fin de la danse Napolitaine le 12/03 simplement parce qu’ils avaient achevé leur prestation avec une vigueur qui seyait bien avec le morceau).
Un constant des représentations que j’ai vues (quatre sur cinq) était la présence de Thomas Docquir comme Wolfgang et Rothbart. Il n’a pas dû être facile d’aborder ce rôle tout juste après le départ de Karl Paquette, et j’avoue que la façon dont Paquette dominait physiquement Siegfried dans leurs pas de deux me manquait, mais j’ai apprécié Docquir de plus en plus au fur et à mesure des soirées.
Un Lac, donc, avec des assises remarquablement solides et qui ont un poids aussi important que la prestation des étoiles. Elles lui permettent de compenser un couple principal qui manque d’éclat (Baulac/Louvet) ou de projeter vers les cimes un couple d’une forme extraordinaire (Gilbert/Marchand – je suis sorti le 20 et 20 février en me disant que Dorothée Gilbert est actuellement l’arme ultime du Ballet contre laquelle nulle résistance n’est possible). J’ai aussi apprécié la maîtrise et la présence d’Amandine Albisson mais la surprise de la série pour moi était Valentine Colasante, qui a choisi un registre bien à part, son Odette faisant preuve d’une grande dignité et retenu et même une force cachée (quand d’autres visaient des bras graciles, les siens suggéraient une puissance potentielle qui me rappelait un des caractéristiques des vrais cygnes – le fait que leurs ailes sont redoutables) ; de ce fait son Odile, avec sa certitude de gagner et sa morgue face au prince et sa cour, était donc l’extension plutôt que l’opposé de son Odette.
Tout compte fait, un Lac d’une grande qualité et qui se regarde à répétition avec un plaisir constamment renouvelé.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 22, 23, 24, 25  Suivante
Page 23 sur 25

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous pouvez voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com