Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

La Dame aux camélias [ONP Garnier 04/12/2018-03/01/2019]
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 23856

MessagePosté le: Jeu Déc 06, 2018 9:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

tuano a écrit:
Comment cela, "supplémentaire" ?


Gimi voulait simplement dire "une de plus qui commencera à 20h00 au lieu de 19h30".

Il y a d'une part les contraintes techniques s'il y a une représentation en matinée, il faut le temps de déblayer le plateau, permettre au personnel de dîner etc... et d'autre part, d'après l'ONP, une demande d'une partie du public qui trouve que 19h30 c'est trop tôt et qui ne peut pas arriver à temps pour le début des représentations.



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
CatherineS



Inscrit le: 09 Mai 2015
Messages: 810

MessagePosté le: Ven Déc 07, 2018 11:25 am    Sujet du message: Répondre en citant

Gimi a écrit:
Delly a écrit:
.... le nombre de dates à 20 h m'étonne, est-ce lié à la période des fêtes? (personnellement ça m'arrange, mais pour ceux qui viennent de loin, ça fait rentrer tard et prendre des risques sur les transports en commun)
    Et, avec le report des Démonstrations du 8 décembre au 19 décembre, cela entraîne (sans crier gare) une représentation supplémentaire de la Dame aux camélias à 20 h (même remarque pour l’éventuelle représentation de Cendrillon en soirée du samedi 15 décembre 2018).


Les représentations du soir lorsqu'il y a matinée ont toujours commencé à 20h. C'est logique et ce n'est pas une nouveauté. Il faut aussi que les danseurs se reposent un peu entre deux spectacles.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Gimi



Inscrit le: 09 Mar 2014
Messages: 551

MessagePosté le: Ven Déc 07, 2018 1:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

CatherineS a écrit:
Les représentations du soir lorsqu'il y a matinée ont toujours commencé à 20h. C'est logique et ce n'est pas une nouveauté. Il faut aussi que les danseurs se reposent un peu entre deux spectacles.
    Ne dites jamais « toujours »; il y a quelques années, l’heure de début de soirée dépendait de la durée du spectacle (qui devait se terminer entre 23 h 30 et 23 h 45, pour ne pas payer des feux supplémentaires) et se situait la plupart du temps entre 20 h 30 et 21 h.
    Je ne pense pas qu’une matinée impactait l’heure de la soirée.Laughing


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
doudou



Inscrit le: 03 Mai 2005
Messages: 1045
Localisation: PARIS

MessagePosté le: Ven Déc 07, 2018 4:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Gimi a écrit:
CatherineS a écrit:
Les représentations du soir lorsqu'il y a matinée ont toujours commencé à 20h. C'est logique et ce n'est pas une nouveauté. Il faut aussi que les danseurs se reposent un peu entre deux spectacles.
    Ne dites jamais « toujours »; il y a quelques années, l’heure de début de soirée dépendait de la durée du spectacle (qui devait se terminer entre 23 h 30 et 23 h 45, pour ne pas payer des feux supplémentaires) et se situait la plupart du temps entre 20 h 30 et 21 h.
    Je ne pense pas qu’une matinée impactait l’heure de la soirée.Laughing

Il y avait aussi les soirées "habillées" commençant souvent plus tard.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gimi



Inscrit le: 09 Mar 2014
Messages: 551

MessagePosté le: Ven Déc 07, 2018 5:52 pm    Sujet du message: Répondre en citant

doudou a écrit:
Il y avait aussi les soirées "habillées" commençant souvent plus tard.
    Là, vous parlez d’une période plus récente : les Soirées Habillées (pour lesquelles il n’était pas question de rentrer à Garnier avec au moins une robe mi-longue pour les femmes et un smoking pour les hommes) remontent à l’ère Liebermann qui accordait une demi-heure de grâce aux spectateurs (et surtout spectatrices) pour parfaire leurs tenues (et leurs coiffures).
    À titre d’exemple, pour le Gala d’Ouverture de ladite ère au Palais Garnier (avec Orphée et Eurydice de Christophe Willibald GLUCK / René CLAIR / George BALANCHINE) le 4 avril 1973, la soirée débutait à 20 h 30 alors que les 5 autres représentations effectives de la série (grève des machinistes du 18 avril déduite) étaient programmées à 20 h.
    N’ayant pas assisté aux deux soirées inaugurales de l’ère Liebermann avec Les Noces de Figaro à Versailles les 30 mars et .2 avril précédents, j’ignore Embarassed l’heure de ces deux soirées. Je peux toutefois signaler que la série de 6 représentations qui ont suivi au Palais Garnier était programmée à 19 h 30.
    D’une manière générale, Rolf Liebermann a inauguré les spectacles lyriques à 19 h 30, sauf spectacle court (comme Orphée) ou long (le premier que je trouve : Parsifal à 18 h en novembre 1973) et maintenu globalement à 20 h 30 les spectacles de danse.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
CatherineS



Inscrit le: 09 Mai 2015
Messages: 810

MessagePosté le: Sam Déc 08, 2018 10:24 am    Sujet du message: Répondre en citant

Gimi a écrit:
CatherineS a écrit:
Les représentations du soir lorsqu'il y a matinée ont toujours commencé à 20h. C'est logique et ce n'est pas une nouveauté. Il faut aussi que les danseurs se reposent un peu entre deux spectacles.
    Ne dites jamais « toujours »; il y a quelques années, l’heure de début de soirée dépendait de la durée du spectacle (qui devait se terminer entre 23 h 30 et 23 h 45, pour ne pas payer des feux supplémentaires) et se situait la plupart du temps entre 20 h 30 et 21 h.
    Je ne pense pas qu’une matinée impactait l’heure de la soirée.Laughing


Enfin on parlait des soirées normales avec matinées normales. Vous aviez l'air de dire que c'était nouveau que ce soit à 20h. On ne parlait pas de l'exception et des soirées dans la semaine qui effectivement ont fluctué. Mais bon ça fait quand même plus de 20 ans que les soirées traditionnelles sont à 19h30 (je ne parle pas du lyrique où ça peut commencer à 17h30 pour des Wagner) !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 23856

MessagePosté le: Sam Déc 08, 2018 7:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

On ne va pas non plus couper les cheveux en 4 avec les "anciennes" et les "nouvelles" soirées, habillées ou non.

Plus sérieusement, d'après les tweets de spectateurs qui étaient à la représentation de vendredi 7/12, Eve Grinsztajn, qui faisait Manon, n'a pas pu terminer le spectacle, et Léonore Baulac et Marc Moreau ont du improviser à deux un pas de trois...


https://twitter.com/fandorine/status/1071516218937565184



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
chien en peluche



Inscrit le: 29 Oct 2011
Messages: 1126

MessagePosté le: Dim Déc 09, 2018 8:39 am    Sujet du message: Répondre en citant

Non, Manon n'était pas là au dernier pas de trois. Mlle Grinsztajn n'est même pas revenue au salut, ce qui m'inquiète. L'absence de Manon au dernier moment du spectacle est vraiment dommage, car le couple principal a été très beau, et Manon de Grinzstajn aussi. Celle-ci m'a semblé née pour ce rôle.




Dernière édition par chien en peluche le Ven Déc 14, 2018 3:43 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 23856

MessagePosté le: Mar Déc 11, 2018 10:58 am    Sujet du message: Répondre en citant

Héloïse Bourdon remplacera Eve Grinsztajn en Manon les 18/12, 22/12 (20h00) et 25/12.



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 23856

MessagePosté le: Mar Déc 11, 2018 12:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Les distributions mises à jour :




_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 23856

MessagePosté le: Sam Déc 15, 2018 12:43 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Quelques mots sur la Dame aux Camélias du vendredi 14 décembre 2018, la première de cette série à laquelle j'assistais, suite à diverses vicissitudes et annulations. Après avoir vu sans doute une bonne trentaine de fois ce ballet, dont les longueurs - notamment de l'acte 2 et de la fin de l'acte 3 - m'ennuient, je dois le confesser, on est forcément un peu blasé, et j'espère que des lecteurs pourront nous apporter un regard neuf sur cet ouvrage.

Cette soirée du 14/12 était marquée par plusieurs prises de rôles. Si Florian Magnenet et Laura Hecquet s'étaient tous les deux déjà produits de manière convaincante respectivement en Des Grieux et en Manon, c'était la première fois qu'ils incarnaient les personnages principaux, Armand Duval et Marguerite Gautier.

M. Magnenet s'est montré convaincant, avec une danse soignée, fluide et surtout très élégante. Il est par ailleurs plutôt bon partenaire, même si il est très sollicité physiquement dans les portés. Laura Hecquet est pour sa part une excellente technicienne, mais son jeu est plus inégal. Elle est toute à son affaire dans les scènes d'affliction de la fin du second acte et du troisième (les Champs-Elysées), et se livre à un duel remarquable avec Ludmila Pagliero (Manon). En revanche, son austérité digne des puritains de Fall River Legend semble décalée lorsqu'il s'agit de jouer les demi-mondaines. Laura Hecquet a du mal à forcer sa nature et à se rendre aguicheuse et vulgaire. On est loin ici de la flamboyance d'Isabelle Ciaravola ou d'Eleonora Abbagnato.

Autres débuts intéressants, ceux de Naïs Dubosc, qui étrenne en Olympie son titre récemment conquis de Coryphée. Même si elle est encore un peu "verte" techniquement, elle incarne parfaitement son personnage, une cocotte aguicheuse et effrontée, avec beaucoup d'aplomb et de fraîcheur. A suivre. Le rôle symétrique de Prudence Duvernoy était lui confiée à l'un des piliers du corps de ballet, Sabrina Mallem, qui a déjà dansé la Dame aux camélias des dizaines de fois, et qui n'a plus rien à prouver, sinon que l'on peut toujours compter sur elle.

Axel Magliano était lui un Gaston Rieux trop sage - il est censé être un coureur impénitent - mais ce rôle avait été par le passé, très bien distribué, à des danseurs expérimentés tels Christophe Duquenne, Karl Paquette ou Josua Hoffalt. La succession était donc délicate, et peut-être que des spectateurs découvrant l'ouvrage, sans être influencés par ces références prestigieuses, auraient sans doute un jugement différent.

Andrey Klemm est un Duval Père de haut niveau, et on prend toujours plaisir à le retrouver dans ce ballet un peu "fétiche" pour lui. Il avait été engagé comme répétiteur lors de son entrée au répertoire de la compagnie nationale en 2006, et s'était montré si convaincant que, fait exceptionnel, les danseurs ont unanimement demandé à la direction de l'époque de l'engager comme professeur, ce qui fut fait.

Cette reprise de la Dame aux camélias fut aussi l'occasion d'une scène un peu surréaliste, avec Héloïse Bourdon désormais Première danseuse mais cantonnée à un Bal masqué un peu atone, aux côtés de quadrilles et de surnuméraires...



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
chien en peluche



Inscrit le: 29 Oct 2011
Messages: 1126

MessagePosté le: Sam Déc 15, 2018 3:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci, Haydn, pour votre compte-rendu sur les distributions que je n'ai pas pues voir pendant mon séjour à Paris. J'avais déjà vu 14 fois cette oeuvre de Neumeier sans compter ce que j'avais vu aux DVD ou dans la salle de cinéma, par conséquent, je ne peux non plus jeter un regard neuf sur ce spectacle. Mais à la différence de haydn, j'aime normalement ce ballet (ou plus précisément ce type de ballet narratif et néo-classique.). D'ailleurs, les complaintes de Violetta Valéry dans l'acte II sont aussi assez longues que l'agonie de Marguerite dans Neumeier Wink
Si, donc, je n'ai malheureusement qu'une Cendrillon, j'ai assisté à quatre Dames aux camélias, soit les soirées du 5, 7, 10 et 12, donc deux fois pour chacune des deux premières distributions : Abbagnato / Bullion et Baulac / Ganio.
Pour les couples principaux, tous les deux sont bien convaincants. Mais j'ai bien compris ce qu'avait dit sophia en ce qui concerne Marguerite d'Abbagnato, ctdr., "too much". Elle est particulièrement trop farouche dans l'acte I. Mais heureusement, à partir du pas de deux blanc (de l'acte II), ça marche bien. Bullion incarne Armand comme personnage plutôt intériorisé. Ce qui est dommage, le couple Abbagnato / Bullion a quelques difficultés pour les portés, ce qui empêche de temps en temps de jouir de la beauté de trois pas de deux. Ils ont moins de différence de taille que Baulac / Ganio dans la mesure où j'ai observé, ainsi ce fait a dû poser quelques problèmes, en particulier, à un danseur, donc Bullion.
Quant au prise de rôle de Baulac, c'était un peu une heureuse surprise---Je dis un peu, car grâce au lien que sophia avait fait sur ce forum dans je ne sais quel fil, ce dont je ne me souviens pas bien, j'avais pu regarder l'image des répétitions du couple Baulac / Ganio. J'avais alors pensé que ce ne serait pas mauvais peut-être.---ainsi une petite heureuse surprise. Certes, Marguerite de Baulac n'est pas une Margurite dramatique à la manière Ciaravola, elle n'est pas non plus une grande tragédienne comme Letestu. Mais ses lignes de corps correspondent parfaitement à la chorégraphie de Neumeier. Elle sait très bien concrétiser le langage chorégraphique du maestro de Hambourg. La beauté plastique qu'elle fait avec son bel Armand, Mathieu Ganio, est irrésistible. Celui-ci, comme un grand partenaire, sait faire briller magnifiquement la charme corporelle de sa Marguerite. J'aime tous ces deux couples principaux, mais si je dois choisir, je donne la préférence au couple Baulac / Ganio. J'espère que désormais les organisateurs japonais ne feront plus danser à cette belle danseuse Casse-Noisette avec Germain Louvet.
Sae Eun Park, que j'avais beaucoup appréciée lors du Songe d'une nuit d'été (le rôle d'Hélène, si ma mémoire est bonne) est trop sage dans le role de Manon, particulièrement quand elle affronte Marguerite d'Abbagnato. Elle doit être plus belle dans le répertoire classique.
Quant à deux Des Grieux, je préfère celui de Révillion. Mais pour Marc Moreau que je n'ai vu qu'une fois, Manon de Grinsztajn m'attirait toute l'attention pendant le spectacle, je ne suis pas juste pour lui.
Deux Olympia sont belles toutes les deux, soit Scudamore soit Bourdon. Peut-être que la personne de celle-là (non pas sa danse) est un peu verte pour incarner une courtisane. Je vous envie qui puissiez avoir l'occasion d'assister à la prise de rôle de Bourdon dans le rôle de Manon.
Entre deux belles Marguerites et deux fraîches Olympia, la pauvre Zuspperguy s'immerge dans le corps de ballet, malgré une certaine priorité que donne la chorégraphie à ce rôle. Sans doute qu'il est un peu dur de le dire pour cette première danseuse qui assume presque toute seule Prudence pendant toutes les premières représentations. Et cependant, pour quatre représentations, elle ne m'a jamais attiré l'attention.
En ce qui concerne le rôle de Gaston Rieux, je suis à peu près de même avis que Haydn : J'avais trop vu Duquenne et Paquette dans ce rôle.
Une mention spéciale au pauvre comte N. de Valastro et au père Duval de Saïz. Quant à Klemm, haydn vous en a déjà parlé. Non seulement il réussit à incarner le protecteur de la morale bourgeoise, mais aussi il montre une très belle technique avec le pas de deux avec Abbagnato.
Cette série de La Dame m'a donc envoûtée. Je me demande encore une fois pourquoi le même spectacle m'avait si ennuyée au moment de la tournée du Ballet de Hambourg en février dernier. Etait-ce la magie du Palais Garnier? Ou bien, la trop grande salle comme celle du Tokyo Bunka Kaïkan ne convient-t-il pas à ce ballet de Neumeier? Je ne peux pour le moment donner la réponse à mes propres questions.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4
Page 4 sur 4

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous pouvez voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com