Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

2018 - 200e anniversaire de la naissance de Marius Petipa
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
ElenaK



Inscrit le: 24 Avr 2013
Messages: 586

MessagePosté le: Sam Mai 26, 2018 2:29 am    Sujet du message: Répondre en citant

Aucun risque, aucun risque... Il y a quelques jours, suite à l'hospitalisation de quelques artistes, on a trouvé des salmonelles au buffet du Mariinski.

Et sérieusement, avant le spectacle, certes, le parking a été fermé pour le passage des véhicules, il y avait de gros camions et des hommes en uniforme militaire autour du théâtre, mais, à l'entrée, il n'y avait rien de particulier. Le sevice de sécurité ne faisait pas de zèle. L'accès au grand foyer où se trouve l'entrée de la loge de tsar n'était pas fermé. Les gens de l'extérieur rentraient librement dans le foyer à l'entrée où se trouvent les guichets. J'ai pu facilement sortir et rentrer plusieurs fois sans que l'on fouille dans mon sac. Enfin, on me voit si souvent que l'on me connaît déjà. Smile Mais s'il y avait que ça ! Sad


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ElenaK



Inscrit le: 24 Avr 2013
Messages: 586

MessagePosté le: Sam Mai 26, 2018 2:47 am    Sujet du message: Répondre en citant

C'est honteux ! Pour la deuxième fois de suite la "Maison de Petipa" laisse n'importe qui se mêler et découper ses chorégraphies. Pour la deuxième fois, un grand n'importe quoi au lieu d'un hommage au grand chorégraphe. Si la première fois c'était un bénéfice de Guerguiev. Cette fois-ci, c'était un gala Macron. Je ne vois pas comment le théâtre Mariinski pouvait faire un tel massacre de son plein gré. Est-ce de la faute des service protocolaires ? Et les incohérences entre le programme affiché au préalable sur le site, le programme imprimé et ce que l'on a finalement pu voir laissent croire que certaines coupures ont été infligées au dernier moment.

Le président de tous les français est arrivé avec plus d'une vingtaine de minutes de retard, mais, même malgré ça, il est entré dans la loge de tsar, où, pendant tout ce temps, patientait sagement Christine Lagarde, bien avant Guerguiev. Vous croyez peut-être que la place de Guerguiev, désigné sur la feuille de distribution en tant que l'un des deux chefs d'orchestre de la soirée, était dans la fausse devant son pupitre ? Naïfs que vous êtes ! Sa place était parmi les spectateurs, entre Madame Lagarde et le Président Macron. Avec Alexeï Repnikov, ils ont bien partagé les tâches. Repnikov dans la fausse, Guerguiev dans la loge ce qui n'a pas empêché le grand chef de tous les Mariinski d'être applaudi bien plus que son confrère avant et après le spectacle. Seulement, dans ce cas, il serait plus honnête d'écrire sur la feuille de distribution que Maestro, ce soir, exceptionnellement, interprète le rôle du Hôte ou (pourquoi pas ?) le rôle du Président Poutine. Mais de quoi je parle ? Le théâtre sous sa direction a décidé de faire passer un événement protocolaire pour un gala Petipa où le héros présumé de la fête servait de l'appât pour les spectateurs sensés de servir des décors. Et tout ça, aux frais du public totalement méprisé.

Pourtant, malgré le retard de 35 minutes, ça a commencé plutôt bien. Comme je supposais, l'extrait du Divertissement du roi a servi de l'introduction rigolote pour annoncer en français ce spectacle "totalement original", "nouveau et étrange." Les deux morceaux choisis ne sont pas parmi les plus marquant, mais c'était très agréable, d'autant plus qu'il y a une surprise inespérée, la seule bonne surprises de la soirée : c'est bien l'orchestre dirigé par Alexeï Repnikov qui a joué les deux morceaux de Rameau. D'ordinaire, Le Divertissement du roi passe sous la phonogramme. Philippe Stepine, le plus aristocratique des princes du Mariinski, a été à la hauteur, comme (presque) tous les autres danseurs participant au gala. C'est bien dommage, mais on n'a pas laissé tous ces magnifiques artistes s'exprimer davantage.

Sophia avait bien raison de s'inquiéter pour la façon dont tous ces extraits annoncés seraient découpés. Mais mêmes les plus pessimistes ne pouvaient pas imaginer ce que l'on a vu en réalité. Les extraits de La Bayadère ont été réduits à la décente et l'adagio des ombres suivis de l'entrée de Solor et de l'adagio de Solor et de Nikia. Pourtant, Ekaterina Kondaourova était si poétique, j'avait tellement envie de la voir dans les variations. C'était une telle déception qu'à partir de là la soirée a perdu pour moi toute sa magie.

Après la blancheur immaculée des ombres, la valse paysanne de La Belle au bois dormant avec les costumes de la production Vikharev ressemblait à une explosion des couleurs. Une petite s'est retrouvée avec une guirlande de fleurs autours de son cou, mais elle a réussi à s'en débarrasser avant que son partenaire l'étrangle avec. Adagio de la princesse Aurore et du prince Désiré était celui du troisième acte que l'on a rallongé avec la coda. Alina Somova était égale à elle même lors du gala du 11 mars (mais où est passée l'artiste que l'on a vue la veille dans Raymonde, elle a disparue en une nuit ?), même Timour Askerov, qui est toujours assez réservé sur scène, s'est montré plus engagé qu'elle.

Si les extraits des trois premiers ballets ont bénéficié de véritables décors de ces spectacles, le pas de deux de Don Quichotte et la mazurka du Lac des cygnes qui l'a suivi n'avaient droit qu'à un fond de scène plus (pour mazurka) ou moins (pour Don Quichotte) adéquat et les coulisses noirs. Chkliarov a été très enthousiasmant, mais le duo avec Renate Chakirova ne fonctionnait pas archi bien comme on a l'habitude de le voir avec d'autres ballerines. Néanmoins, les portés aériens ont été bien réussis. Le public néophyte poussait des soupirs extatiques en le regardant lever Renate Chakirova avec une main en se mettant simultanément sur les demi pointes. En fait, qui a dit le pas de deux ? Le programme ? Mais non, ce n'était que des extraits du pas de deux : l'entrée, l'adagio et la coda. La mazurka avec ses quatre couples au milieu du plateau vide ne valait peut-être pas la peine d'être présentée. Dépourvue de l'entourage habituel propre au spectacle, cette somptueuse danse de caractère avait l'air orpheline. J'ignore pourquoi on a mis au milieu de tout ça Le Cygne de Fokine (était-ce pour répondre aux souhaits du vrai héros de la fête ou de son entourage ?), mais le public l'a accueilli avec pas mal d'enthousiasme (il faut dire que, ce soir, le public s'est montré particulièrement accueillant). Le cygne d'Oxana Skorik a beau être parfait, poétique et très esthétique, mais, au milieu d'une telle soirée patchwork, il ne pouvait pas faire autant d'effet que dans un cadre plus adéquat. En automne, je l'ai vu dans le cadre d'une soirée Fokine très réussie, ça m'a laissé un souvenir indélébile.

Le "grand pas" de Raymonde, donné avec les décors habituels, a été imputé de toutes les variations masculines ainsi que d'une variation féminine. Yana Selina, qui devait danser cette variation et qui figure toujours sur le site parmi les interprètes, n'a même pas été mentionnée dans le programme distribué au théâtre. À ce stade de la déception, la prestation d'Olessia Novikova dans la variation de Raymonde, incarnant toute la grâce de la danse classique pétersbourgeoise, est devenue un véritable remède. J'avoue, que c'est principalement à cause d'elle que je me suis rendue à ce gala, mais, après tous ces massacres, je ne m'attendais plus à la voir danser la variation. En fait, c'était la seule variation de la soirée, le grand pas de Paquita étant réduit à la mazurka et la coda. Viktoria Terechkina a eu droit à quelques passages éphémères et à une magnifique série de fouettés. Enfin, les décors (un peu réduits, mais tant mieux) et l'incontournable beau gosse avec son manège de jetés en tournant, dont on pourrait bien se passer, étaient là.

Les applaudissements ont été biens vifs , mais pas trop longs. On a vite rallumé les lumières et les spectateurs reconnaissants, débout, ont salué avec les applaudissements (alors qu'après tout ça je m'attendais à des sifflements) les locataires de la loge du tsar. Je ne comprends pas, tous ces gens ne se sont pas rendus compte qu'on les a arnaqués ou ça ne les a pas dérangés ? Peut-être, ça aurait été plus clair si on avait mis à la fin du programme l'apothéose de La Belle au bois dormant ? On m'a fait remarquer que ce n'était pas majoritairement le public pétersbourgeois habituel. Avant et après le spectacle, j'ai entendu partout parler français. Il y a avait aussi pas mal de touristes. Et il y avait quelques habitués désabusés, dont certains ont fait quelques 600 kilomètres ou plus exprès pour ce gala, qui, en sortant du théâtre, se posaient la même question : qu'est-ce que c'était ? C'est malheureux de le dire, mais la réponse est claire : c'était une arnaque !

Après le spectacle, les désagréments continuaient. Comme le Président Macron avec sa suite ne se pressait pas de quitter les lieux, la circulation dans le quartier s'est arrêtée pour fort longtemps. Une foule de journalistes et de badauds s'est rassemblée pour attendre la sortie de sa majesté présidentielle. Enfin, c'était vendredi soir et il faisait encore plein jour, une promenade piétonne s'imposait donc. Le temps printanier magnifique et les paysages pétersbourgeois majestueux à couper le souffle, faut-il autre chose pour se remettre d'une grosse déception ?


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ballerina



Inscrit le: 01 Juin 2016
Messages: 484

MessagePosté le: Sam Mai 26, 2018 9:04 am    Sujet du message: Répondre en citant

En vous lisant, je me dis que je j'ai pas à regretter d'avoir dû renoncer à ce gala. Laughing


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
paco



Inscrit le: 28 Oct 2005
Messages: 2722

MessagePosté le: Sam Mai 26, 2018 9:35 am    Sujet du message: Répondre en citant

ElenaK a écrit:
et l'incontournable beau gosse avec son manège de jetés en tournant, dont on pourrait bien se passer, étaient là.

Laughing Ce fameux incontournable beau gosse que la presse UK, pas du tout chauvine bien entendu, réclame à corps et à cris au RB (et dont on se passe bien volontiers au RB, qu'il reste au Mariinsky Wink


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 17905

MessagePosté le: Sam Mai 26, 2018 1:52 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Il y a quelques souvenirs du "gala Macron" sur YT (j'en déduis qu'il y avait au moins deux balletomanes dans la salle...) :
Olessia Novikova et Andrei Ermakov dans le Grand Pas de Raymonda : https://youtu.be/4vr3ZJD_WFw
Viktoria Tereshkina et Xander "bôgoss" Parish dans la coda du Grand Pas de Paquita : https://youtu.be/lPSeJtJi7nY


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 17905

MessagePosté le: Dim Mai 27, 2018 10:43 am    Sujet du message: Répondre en citant

On a retrouvé l'exposition Petipa!

Elle est en ligne sur le site du Mariinski, bien planquée (la page FB du théâtre donne de surcroît un mauvais lien pour en faire la promo, à croire que c'est du sabotage...), et apparemment uniquement sur la partie russe.
On y trouve des photos des productions encore au répertoire (d'hier à aujourd'hui), des pages tirées des programmes, ainsi que des dessins des décors et des costumes originaux, notamment ceux, magnifiques, d'Evguéni Ponomarev (qui n'étaient pas exposés, me semble-t-il, dans le grand foyer en mars dernier).

https://www.mariinsky.ru/about/exhibitions/petipa200



Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ElenaK



Inscrit le: 24 Avr 2013
Messages: 586

MessagePosté le: Dim Mai 27, 2018 2:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Sophia ! En effet, il y a des documents qui n'ont pas été exposés au grand foyer.
Non seulement cette exposition virtuelle se cache elle même, mais elle cache aussi ses tresosrs. Pour les retrouver, il faut cliquer sur la legende de chaque photo sur la page d'accueil.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
drewdanse



Inscrit le: 01 Sep 2016
Messages: 6

MessagePosté le: Dim Mai 27, 2018 8:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

sophia a écrit:
On a retrouvé l'exposition Petipa!

Elle est en ligne sur le site du Mariinski, bien planquée (la page FB du théâtre donne de surcroît un mauvais lien pour en faire la promo, à croire que c'est du sabotage...), et apparemment uniquement sur la partie russe.[…]

https://www.mariinsky.ru/about/exhibitions/petipa200



Merci!!


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 17905

MessagePosté le: Lun Mai 28, 2018 9:36 am    Sujet du message: Répondre en citant

On rappelle ici la diffusion de Raymonda ce soir, à 18h, en direct du Mariinski, sur Arte Concert. Car oui, bien sûr, c'est étiqueté "200e anniversaire du maestro".
https://www.arte.tv/fr/videos/082954-000-A/raymonda-de-marius-petipa-au-theatre-mariinsky/


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 17905

MessagePosté le: Dim Juin 03, 2018 7:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Des photos du "gala Petipa" sur le site du Bolchoï :
https://www.bolshoi.ru/en/about/press/photo/hommage-to-petipa/
On pourra lire un compte rendu, en anglais, de la soirée sur le blog de Catherine Pawlick, assez critique néanmoins, à l'instar de Tatiana Kuznetsova dans le Kommersant, envers le programme, très "globaliste" et trop souvent sans rapport avec Petipa.
http://www.vaganovatoday.com/petipagalabolshoijune2018


Olessia Novikova, Léonide Sarafanov. Pas de deux de La Belle au bois dormant.
Photo Elena Fetisova / Théâtre Bolchoï.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 17905

MessagePosté le: Lun Juin 04, 2018 10:01 am    Sujet du message: Répondre en citant

Un nouveau colloque Petipa - "Marius Petipa. The Ballet Empire. From Rise to Decline" - se tiendra du 6 au 8 juin à Moscou, successivement au Théâtre Bolchoï, au Musée Bakhrouchine et à l'Institut des Arts.
En voici le programme :
http://www.gctm.ru/en/2018/05/29/international-scientific-conference-marius-petipa-the-ballet-empire-from-rise-to-decline-programme/



Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 23617

MessagePosté le: Lun Juin 04, 2018 10:58 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Katia nous envoie ces photo de la générale d'Harlequinade, qui est actuellement en cours à l'ABT à New York (merci de votre indulgence, c'est du téléphone portable) :










_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 17905

MessagePosté le: Mer Juin 06, 2018 5:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

De jolies photos d'Harlequinade dans le New York Times, mais un compte rendu (signé Brian Seibert) quelque peu superficiel sur le fond à mon humble avis :
https://www.nytimes.com/2018/06/05/arts/dance/review-harlequinade-american-ballet-theater.html


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 17905

MessagePosté le: Jeu Juin 07, 2018 9:05 am    Sujet du message: Répondre en citant

D'autres comptes rendus :
Marina Harss sur Dance Tabs
Robert Greskovic dans le Wall Street Journal


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 17905

MessagePosté le: Jeu Juin 07, 2018 11:36 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je signale la mise en ligne youtubesque de vidéos intéressantes de diverses versions, recréations ou reconstructions d'Harlequinade :
Une première vidéo présente le pas d'action de l'acte I dans les versions de
- Balanchine (recréation plutôt que reconstruction), avec Mikhail Barychnikov et Patricia MacBride (1979)
- Alexander Mishutin (reconstruction), qu'on trouve par ailleurs en intégralité en ligne, mais j'ignore où et avec qui (2012)
- Youri Bourlaka (reconstruction), à Samara je crois (2017)
https://youtu.be/-gK1HzqeVwg
Une deuxième propose une variation du 1er acte, là encore dans la version Petipa notée (et transcrite par Doug Fullington pour le PNB), dans celle de Balanchine et dans les reconstructions de Mishution et Bourlaka.
https://youtu.be/9_X0no_ObB0
Une troisième présente la variation d'Harlequin au 2e acte dans les différentes versions précédemment mentionnées :
https://www.youtube.com/watch?v=_DmnVOEvaJc


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Page 5 sur 6

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous pouvez voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com