Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

Joyaux - NYCB, POB, Bolchoï [20-23 juillet 2017]
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 16765

MessagePosté le: Lun Juil 24, 2017 1:43 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le Bolchoï dans Rubis se fait quand même bien démolir de partout (même si le second cast semble avoir été beaucoup mieux reçu), c'est même assez violent, car juste d'un certain point de vue et très outrancier. Heureusement, ils avaient Diamants pour briller et faire l'unanimité, car quoi qu'on en dise, c'est avant tout la première que l'histoire retiendra.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mameuh



Inscrit le: 04 Fév 2016
Messages: 90

MessagePosté le: Lun Juil 24, 2017 1:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Mais qu'on arrête de défendre l'ONP.
Une compagnie de ce prétendu niveau là DOIT se remettre en question.
Or l'ONP refuse de le faire.
Millepied a été un électrochoc qui n'a servi à rien ou alors à pas grand chose. Et pourtant, les constats qu'il a faits sont réels.
Les danseurs parisiens sont ... dans un moule confortable, mais lassant (pour rester polie). Ils ne suscitent rien, pas d'enthousiasme, dansent avec uniformité, mais sans musicalité (tiens, c'était ça le principal reproche de Millepied).

Crystal PITE leur a fait un bijou de chorégraphie. Je parie que l'actuelle direction fera tout pour mettre au second plan ceux qui ont créé cette pièce là la saison prochaine et perdra tout l'intérêt de ce chef d’œuvre.

Perso, je ne vais plus les voir, car à chaque fois, on me sert une soupe jolie, mais ennuyeuse au possible.
Et danser du Balanchine sans éclat, c'est comme manger un bœuf bourguignon sans la sauce. Fade.

Je préfère de loin les imperfections des compagnies américaines, enfin imperfections, non. La non-uniformité des danseurs, moi, ça m'aide.
Le Bolchoi (ou le Marinsky) brillent parce que les personnalités des divers solistes sont contrastées. Certes le corps de ballet est comme celui de l'ONP : uniforme. LA différence est qu'on encourage l'individualité artistique, alors qu'à l'ONP, on récompense ceux qui savent rester à leur "place".

Bref, je m'arrête, je vais encore passer pour celle qui déteste l'ONP. Ce n'est pas le cas, je les trouve juste ... pas intéressants ni prenants sur scène, un comble ...


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 16765

MessagePosté le: Lun Juil 24, 2017 2:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne comprends pas bien l'objet de ce procès sans nuances - même s'il soulève des questions légitimes sur la compagnie nationale -, semble-t-il initié par une série de mauvaises critiques au pays de l'oncle MacDonald. Ces dernières, savantes, argumentées incontestablement, pointent certains problèmes stylistiques et remettent un peu les pendules à l'heure comme je l'ai dit plus haut, mais elles sont tout de même à replacer dans un contexte très particulier (qui n'est même pas celui d'une grande tournée donnant à voir un répertoire un peu élargi, comme lorsque le Bolchoï ou le Mariinsky se posent l'été à Londres). Un Émeraudes manifestement pas génial ou tout au moins contestable, et c'est la chute de l'Empire Romain? Le Bolchoï s'en prend plein la tronche dans Rubis, est-ce que cela en fait une compagnie de second ordre? Il faut lire tous les échanges et critiques parus sur les forums, blogs, etc., les choses me semblent un peu plus subtiles que ça.
L'Opéra de Paris n'a pas à être démoli, pas plus qu'il n'a à être défendu ou encensé inconsidérément. Il est comme il est - avec son histoire, ses qualités et ses défauts, ses étoiles plus ou moins brillantes (comme à peu près partout), son style, que l'on a parfaitement le droit d'apprécier plus ou moins, voire pas du tout, mais qui n'a rien de médiocre pour autant et a le mérite d'exister dans un monde où tout tend à se ressembler.
L'uniformité du corps de ballet, moi je l'apprécie, comme je l'apprécie chez les Russes, même s'il est vrai qu'elle n'a plus vraiment de sens lorsque le répertoire se modernise de façon aussi marquée qu'à l'Opéra et que les classiques sont réduits à peau de chagrin dans une saison. Le problème, si problème il y a, est ailleurs. Les étoiles ONP ne me semblent pas forcément moins contrastées qu'au Bolchoï ou au Mariinsky ; moins brillantes, moins fortes, moins accomplies pour la plupart sans aucun doute (je le crois personnellement), mais elles ne se ressemblent pas pour autant. Il y a ce symptôme bien français des têtes qui dépassent que l'on n'aime guère, c'est exact, ainsi que cette culture de la fadeur qui peut être exaspérante, mais il ne faut pas non plus toujours fantasmer l'ailleurs.
Que Millepied ait répondu à des défaillances ou manques réels en voulant transformer, au mépris de tous ses marqueurs identitaires, l'OnP en NYCB, compagnie tout à fait respectable au demeurant, était simplement ridicule et inapproprié.
Que, par ailleurs, la politique artistique actuelle de la maison et la programmation soient contestables me semble encore un autre problème, dont les danseurs ne font que subir, bien ou malgré eux, les conséquences négatives. C'est là-dessus qu'on attendrait une vraie remise en question.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 16765

MessagePosté le: Mar Juil 25, 2017 10:20 am    Sujet du message: Répondre en citant

Compte rendu sur Bachtrack, plus équilibré.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Delly



Inscrit le: 14 Juin 2016
Messages: 359

MessagePosté le: Mar Juil 25, 2017 10:44 am    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Sophia. Quelle qualité d'analyse !!
Du coup je me permets de rajouter le lien vers le compte rendu de la 1ere soirée sur ce même site par ce même journaliste :
https://bachtrack.com/fr_FR/review-jewels-balanchine-paris-opera-bolshoi-rubies-nycb-diamonds-lincoln-center-new-york-july-2017


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 16765

MessagePosté le: Mar Juil 25, 2017 10:56 am    Sujet du message: Répondre en citant

Également sur Danceviewtimes.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mameuh



Inscrit le: 04 Fév 2016
Messages: 90

MessagePosté le: Mer Juil 26, 2017 2:34 pm    Sujet du message: Répondre en citant

En fait, je crois surtout que le snobisme de l'ONP est en train de le tuer.

Je vais prendre un exemple.
Misty COPPELAND. Elle n'est pas, et de loin, la meilleure danseuse du siècle. Loin de là, si on regarde sa technique.
Elle est par contre une des plus grandes stars (si ce n'est LA star) de la danse en Amérique du Nord. Parce qu'on s'en fout de ses imperfections. Ce qui compte, c'est ce qu'elle dégage sur scène et en dehors de la scène.
Elle fait venir, sur son nom à elle, un nombre impressionnant de spectateurs. Elle a fait venir au ballet un bon nombre de personnes qui jusque là snobaient totalement ce genre.

Une fille comme ça, à l'ONP, aurait été mise de côté ou renvoyée de l'école. Et on n'en aurait jamais entendu parler.

C'est ça qui manque, aujourd'hui, à l'ONP. Une ou plusieurs stars qui motivent rien que par leur nom. Il y a dix ans, les étoiles étaient connues.
Qui connait de nos jours les étoiles actuelles ? Sérieusement, plus personne.
Et leur attitude snob éloigne un public plus large.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
CatherineS



Inscrit le: 09 Mai 2015
Messages: 512

MessagePosté le: Mer Juil 26, 2017 3:29 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne vois pas le rapport entre le snobisme de l'Opéra et le relatif échec de Jewels aux USA. Emeraudes est la partie difficile d'accès de Jewels, et les chroniqueurs du spectacle soulignent souvent ce fait. Nous-mêmes en France faisons souvent la fine bouche devant cette partie et préférons le clinquant de Rubis et l'hommage à l'école russe de Diamants.

L'Opéra a fait l'erreur de mettre Laetitia Pujol sur la première, elle aurait dû mettre Dorothée Gilbert, mais bon, je suppose qu'il fallait donner une première à Laetitia Pujol vu qu'on essaie d'équilibrer toutes les premières entre les étoiles. Qu'est-ce que je lis dans ces critiques, les défauts que reprochent les détracteurs de Pujol (dont je fais partie d'ailleurs), à savoir son "surjeu", son "exaltation. Myriam Ould Braham n'a pas entièrement convaincu non plus, j'ai du mal à comprendre comment elle n'a pas pu faire la fameuse arabesque "saccadée", que Léonore Baulac a fait.

En plus, l'Opéra n'a eu que le partie la moins brillante du spectacle pour essayer de se mettre en valeur. Les qualités de nos danseurs masculins ont été soulignées, et Mlle Gilbert a fait l'unanimité pour elle.

Il y a dix ans, les étoiles n'étaient pas connues, hormis peut-être Aurélie Dupont et Agnès Letestu qui faisaient les pages mode et les revues people... Qui connaissait finalement Manuel Legris hormis les afficionados, et pourtant, c'est un des danseurs les plus reconnus dans le monde de la danse. On connaissait Nicolas Le Riche, et après ???
Les étoiles Noureev n'étaient pas connues du grand public. Seuls Patrick Dupond, et Pietragalla sont connus du grand public.
De toute façon, la médiatisation faite autour de BM a choqué, pourtant son nom attirait. Les spectacles se remplissaient, je pense notamment à l'improbable programme le couplant aux Variations Goldberg. Mais cette surmédiatisation a choqué. C'est pourtant cela qui a fait les grandes heures de l'Opéra. A l'époque de Noureev et de Dupond, on voyait régulièrement de la danse dans les émissions grand public, je pense aux émissions de Drucker ou de Jacques Martin.

On n'a jamais parlé que la danse à l'opéra n'attirait pas. D'ailleurs les soirées classiques font le plein sans grand souci. Ce sont les soirées contemporaines qui peinent à remplir, et cela a toujours été le cas. Le balletomane français n'aime pas en plus la danse sans argument à la Balanchine ou Robbins, ce sont toujours les soirées qui ont le moins rempli quand on voyait les chiffres d'une saison.

Misty Copeland serait sans doute entrée à l'Opéra, même si elle n'a pas une technique d'enfer, elle a une personnalité et une technique qui permettait d'en faire une soliste. Par contre il est sûr qu'à l'Opéra, elle serait restée dans le cdb.

Et je suis désolée, mais je ne vais pas voir une danseuse qui se plante sur scène. Je vais voir une représentation technique parfaite quand je vois les grands classiques ! Quand je vais voir le Lac, je veux un cygne qui fasse ses 32 fouettés, et accessoirement qu'il émeuve, je veux des équilibres, des levers de jambe. Quand je vais voir Don Quichotte, je veux des portés à une main, je veux des équilibres, des pirouettes, des sauts. Quand je vois Bayadère, je veux un Solor qui passe la coda du troisième acte et soit capable de faire les double assemblés. Quand je vois Roméo et Juliette, là je me moque que la danseuse soit un peu moins technique....
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 16765

MessagePosté le: Mer Juil 26, 2017 3:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

L'ABT s'est toujours voulu la compagnie des "stars", même si l'ABT d'aujourd'hui n'est plus celui de Barychnikov, de Cynthia Harvey, de Juilio Bocca ou de Julie Kent. Le NYCB, à l'inverse, a toujours refusé cette starification. Je crois d'ailleurs que c'est pour cette raison que Balanchine ne voulait pas de Noureev. Cela n'a à voir ni avec le snobisme, ni même avec la qualité intrinsèque des danseurs, c'est une question de style, et il n'y a pas à s'offusquer de ces différences.
Si l'on en revient au cas "Opéra", il est certain qu'on peut déplorer le manque, presque cultivé, de têtes d'affiche. Ou alors cela paraît tellement artificiel... Et quand on voit que pour le gala Royal Ballet / ONP au Japon, on n'emmène ni Ganio, ni Gilbert, on s'interroge...




Dernière édition par sophia le Mer Juil 26, 2017 3:58 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Florestiano



Inscrit le: 28 Mai 2010
Messages: 1668

MessagePosté le: Mer Juil 26, 2017 3:58 pm    Sujet du message: Répondre en citant

CatherineS a écrit:
On connaissait Nicolas Le Riche, et après ???
Les étoiles Noureev n'étaient pas connues du grand public. Seuls Patrick Dupond, et Pietragalla sont connus du grand public

Nicolas Le Riche n'est pas connu du grand public - il est connu d'un public de ballet international, notamment du fait de ses invitations historiques à Londres, mais pas plus. (pas plus tard qu'hier, je mentionnais son nom dans un dîner sans balletomanes - oui, cela m'arrive ! - mais avec des commensaux raisonnablement cultivés et personne ne connaissait - à mon grand étonnement d'ailleurs Embarassed

Les seules étoiles des 30 dernières années à être connues du grand public se limitent encore aujourd'hui à Patrick Dupond, Pietra et Guillem (oh, tenez donc, trois étoiles qui ont dû, volontairement ou pas, quitter l'Opéra ! On en tire les conclusions qu'on veut Wink) !


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Delly



Inscrit le: 14 Juin 2016
Messages: 359

MessagePosté le: Mer Juil 26, 2017 6:46 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Misty Copeland n'est pas à mon avis le meilleur exemple à prendre. Elle est connue en raison de la "success story" que les Américains adorent, celle d'une fille noire des quartiers pauvres qui jouait au basket qui réussit dans un milieu élitiste, classique et largement blanc, chose qui nécessite une personnalité d'exception en scène et au dehors. A vrai dire de mon point de vue c'est une bonne raison pour qu'elle soit connue, d'ailleurs. Mais même au States, la même danseuse, passée par un parcours plus classique, aurait eu les mêmes rôles, mais sans doute pas la même médiatisation.

Il y a un danseur à l'Opéra qui remplit sur son nom, c'est Alu, et en plus techniquement il est largement au niveau. Et il est passé par l'école, devenu soliste en temps record, bien distribué par BL et BM. Je pense que s'il est placardisé par AD c'est en effet beaucoup (peut-être pas seulement) pour sa forte personnalité et sa médiatisation non contrôlée par l'Opéra, et pour moi c'est une faute personnelle de la directrice et de son égo, pas au-delà.

Bien d'accord avec vous Florestiano, et Sophia, les danseurs connus du grand public le sont surtout pour... avoir claqué la porte de l'Opéra, et Noureev pour des raisons politiques. Ca fait du buzz dont on parle, des histoires à raconter, et qu'en France on aime bien les rebelles !! Ca n'est pas propre à la danse, dans tous les milieux un peu spécialisés et minoritaires, les personnalités plus largement connues le sont pour des raisons biographiques plutôt que techniques, c'est normal.

Mais tout ça n'est guère lié à la réception d'Emeraudes aux States, sauf à considérer qu'une étoile populaire aurait eu de la part des critiques un jugement plus indulgent... ce qui m'étonnerait, et aurait été injuste.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Florestiano



Inscrit le: 28 Mai 2010
Messages: 1668

MessagePosté le: Mer Juil 26, 2017 7:22 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Delly a écrit:
Bien d'accord avec vous Florestiano

Comme quoi, tout arrive Very Happy

(mais sur le cas Alu, je ne suis pas d'accord du tout avec vous. Qu'il ait une forte personnalité et une bonne technique (qu'on aime ou pas), c'est indéniable ; qu'il remplisse sur son nom, cela reste à voir. Le problème reste tout de même qu'au-delà des IXème et XIIème arrondissements de Paris, personne ne le connaît... Il a ces dernières semaines donner un gala international à Nice, c'est rare pour lui jusqu'à présent)




Dernière édition par Florestiano le Mer Juil 26, 2017 7:34 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
CatherineS



Inscrit le: 09 Mai 2015
Messages: 512

MessagePosté le: Mer Juil 26, 2017 7:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Delly a écrit:
Il y a un danseur à l'Opéra qui remplit sur son nom, c'est Alu, et en plus techniquement il est largement au niveau. Et il est passé par l'école, devenu soliste en temps record, bien distribué par BL et BM. Je pense que s'il est placardisé par AD c'est en effet beaucoup (peut-être pas seulement) pour sa forte personnalité et sa médiatisation non contrôlée par l'Opéra, et pour moi c'est une faute personnelle de la directrice et de son égo, pas au-delà.


Enfin Alu ne remplit que pour les balletomanes. Qui le connaît ? En plus, s'il partait maintenant, il ne serait pas dans le même cas que des Dupond ou Guillem qui étaient étoiles !
Quant à Pietragalla, elle a fait valoir ses droits à la retraite un peu plus tôt, mais elle n'a aucunement claqué la porte alors qu'elle aurait pu ! Elle a pris la direction du Ballet de Marseille avec les dégâts que l'on connaît. Mais sa carrière n'était pas bloquée. Même sous Noureev, elle dansait bien plus qu'elle a toujours voulu le dire, mais effectivement elle n'a pas eu les rôles principaux des ballets. Sans doute la trouvait-il comme Legrée trop "Bolchoï" Very Happy !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Delly



Inscrit le: 14 Juin 2016
Messages: 359

MessagePosté le: Jeu Juil 27, 2017 12:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Florestiano a écrit:
Delly a écrit:
Bien d'accord avec vous Florestiano

Comme quoi, tout arrive Very Happy

(mais sur le cas Alu, je ne suis pas d'accord du tout avec vous. Qu'il ait une forte personnalité et une bonne technique (qu'on aime ou pas), c'est indéniable ; qu'il remplisse sur son nom, cela reste à voir. Le problème reste tout de même qu'au-delà des IXème et XIIème arrondissements de Paris, personne ne le connaît...


En effet Alu ne remplit pas toutes les salles (d'ailleurs il n'a pas rempli tout à fait "la sienne", à Bourges....) mais il remplit l'Opéra, c'est un peu cela qui compte tant qu'il est dans la compagnie...


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Florestiano



Inscrit le: 28 Mai 2010
Messages: 1668

MessagePosté le: Jeu Juil 27, 2017 12:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Euh... il ne remplit pas l'Opéra, de même qu'aucun danseur ne remplit l'Opéra, qui se remplit tout seul, indépendamment des distributions - il suffit de voir les taux de remplissage des spectacles de ballet (et compte tenu du calendrier d'annonce des distributions par dates à l'Opéra, les spectacles sont déjà quasiment complets lors qu'on découvre quand nos chouchous respectifs seront en scène...).


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivante
Page 7 sur 9

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous pouvez voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com