Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

Danses d'Asie au Musée Guimet (Paris) et ailleurs
Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24787

MessagePosté le: Mar Mar 11, 2008 10:18 am    Sujet du message: Danses d'Asie au Musée Guimet (Paris) et ailleurs Répondre en citant

Du 17 au 19 mars, l'auditorium du Musée Guimet accueille la danseuse indienne Deepika Reddy et ses musiciens :





Citation:
Depuis que Deepika a été initiée très jeune par sa mère, elle-même danseuse, aux danses classiques indiennes, la danse est devenue une partie de sa vie et son style de cœur et de prédilection le kuchipudi. Disciple du grand Guru Padmabhushan Dr. Vempati Chinna Satyam, Deepika est aujourd’hui l’une des interprètes de kuchipudi les plus renommées.

Sa prestation au festival de danse Khajuraho lors de la remise du titre Kalidas Sanman au Dr. Vempati, a été l’un des moments mémorables de sa carrière. La critique écrivit alors « Deepika Reddy incarna une Radha virahothkanthita envoûtante, se remémorant jalousement Khrishna dansant et folâtrant au milieu des Gopis ».

Lauréate de nombreux prix réputés en Inde, elle a par ailleurs reçu du gouvernement d’Andra Pradesh la plus haute distinction, le Kala Ratna.

Elle s’est produite de nombreuses fois en Inde et à l’étranger et le Japon lui a récemment attribué la honorary citizenship. Professeur apprécié pour ses démonstrations et son enseignement, elle est la directrice fondatrice de Deepanjali, une institution dédiée à l’excellence de la pratique du kuchipudi.





Auditorium Guimet

Musée national des arts asiatiques - Guimet
6, place d’Iéna –75016 Paris

Métro : Iéna / Boissière

Renseignements, réservations: 01 40 73 88 18

e-mail : auditorium@guimet.fr

Tarifs des spectacles :

16 € et 10 € tarif réduit pour les membres de la SAMG (Société des Amis du Musée Guimet), les demandeurs d’emploi et les moins de 26 ans



Réservations FNAC


(Informations aimablement fournies par le service de presse du Musée Guimet).




Dernière édition par haydn le Sam Mar 14, 2015 3:57 pm; édité 2 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24787

MessagePosté le: Sam Mar 22, 2008 4:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant




Citation:
Vendredi 30 et samedi 31 mai à 20h30

Malabika Sen

et ses musiciens

Danse bharatanatyam

en coproduction avec Samhati



Malabika Sen s’est consacrée à la danse dès l'âge de six ans et a été parallèlement initiée aux subtilités de la musique classique hindoustanie. Diplômée de la Prachin Kala Kendra University de Chandigarh, elle y a reçu le titre de Nritya Bhaskar ainsi que la médaille d'or pour l’Inde de l’est.

Depuis 1989, elle s’est formée à l’art difficile du bharatanatyam sous la tutelle de Smt Thankamani Kutty au Kalamandalam de Calcutta. Artiste extrêmement douée et talentueuse, elle y travaille alors avec assiduité et dévotion, et devient rapidement la plus éminente disciple de sa Gourou.

Elle s’est produite sur la plupart des grandes scènes de l’Inde, mais aussi à l’étranger avec un succès constant et la récompense rapide d’une reconnaissance internationale. Ses performances ont reçu des accueils extrêmement enthousiastes dans de nombreux festivals de danse dont ceux de Konark, Kaladarpanam, Ernakulam, Kalaghoda ainsi qu’au Jubilee Argent Festival de Rawa à Bombay, parmi beaucoup d'autres. Mais c’est aussi une assistance impressionnée qui l’a saluée à chacun de ses voyages, au Koweit, au Qatar, à Dubaï, en Australie…

Soliste du bharatanatyam, mais aussi du kuchipudi, elle est aujourd’hui reconnue parmi ses pairs comme l’exemple même d’une quête vers la perfection.



Tarifs des spectacles :

16 € et 10 € tarif réduit pour les membres de la SAMG (Société des Amis du Musée Guimet),

les demandeurs d’emploi et les moins de 26 ans


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24787

MessagePosté le: Mar Juin 03, 2008 11:09 am    Sujet du message: Répondre en citant

Nouveau spectacle de danse indienne au musée Guimet (Paris), avec cette fois de la danse Kathak, qui nous vient du Rajasthan :


Citation:
Vendredi 13 et samedi 14 juin à 20h30

Mehfil

Kathak du Rajasthan



Compagnie Trivat de Girdhari Maharaj

avec Kamal Kant (danse kathak),

Megha Jagawat (danse kathak),

Namita Duggar (danse kathak),

Ramesh Meena (chant, harmonium),

Koshal Kumar Panwar (tabla)



Kamal Kant a été initié à la danse par son père et gourou, Girdhari Maharaj. Le terme Maharaj signifie que son porteur est « roi » dans sa discipline.

En 1993, c’est une invitation d’Ariane Mnouchkine à Girdhari Maharaj et ses trois fils, Kamal, Keshav et Koshal, descendants des rajputs de Kachawa, qui propulse les membres de la compagnie Trivat sur les plus grandes scènes internationales.

Le spectacle Mehfil est un voyage à la cour des maharajas. Les rythmes effrénés de la danse kathak, les mélodies enivrantes des amours de Krishna et Radha...

Koshal Kumar Panwar, joueur de tabla, et Kamal Kant sont les fils et élèves de Pdt Girdhari Maharaj. Les deux danseuses et le chanteur ont aussi été formés par ce très grand maître.

Mehfil désigne à l'origine une représentation intégrant la musique classique, la danse et la poésie dans un cadre intimiste. Mehfil se produisait dans les maisons nobles et les palais des maharajas. Le privilège d'assister à un tel spectacle était réservé à quelques-uns. Le confort d'écoute permettait de savourer la magie de la musique et la prouesse de la danse.


Prix : 16 € et 10 €

Tarif réduit (10 €) pour les membres de la Société des Amis du Musée Guimet, les demandeurs d’emploi et les moins de 26 ans.

Renseignements – Réservations :

Auditorium Guimet,
Musée national des arts asiatiques,
6, place d’Iéna, 75116 Paris
tél : 01 40 73 88 18




Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24787

MessagePosté le: Ven Aoû 29, 2008 10:34 am    Sujet du message: Répondre en citant

Nouveau spectacle de danse indienne au Musée Guimet :


Citation:
Vendredi 12 et samedi 13 septembre à 20h30


Mythili Prakash

Danse bharatanatyam (Inde du sud)

accompagnée par Viji Prakash (nattuvangam), Debur Srivathsa et Aditya Prakash (chant), Mahesh Swamy (flûte), V. Vedakrishnan (mridangam)

En coproduction avec Madhurya




Symbole artistique du renouveau des danses classiques de l’Inde, la jeune danseuse et chorégraphe de bharatanatyam Mythili Prakash a fait son entrée dans le monde de la danse tel un véritable ouragan. Enfant prodige, Mythili a débuté sa carrière à l'âge de huit ans, initiée à son art par sa mère la grande danseuse et chorégraphe Viji Prakash, avant de profiter des enseignements de plusieurs maîtres du genre comme Mahalingam Pillai, Kalyanasundaram, C. V. Chandrasekhar et Bragha Bessel.

Mythili s’est produite régulièrement dans les plus prestigieuses institutions du globe (Inde, Canada, Etats-Unis, Royaume-Uni, Allemagne, Autriche, Suisse, Singapour et Moyen-Orient), en solo mais aussi au sein de ses brillantes chorégraphies de groupe.

Reconnue par ses pairs pour son « approche inventive du classicisme… un style qui lui est indubitablement propre » (Curators of Artwallah, 2006), elle a cumulé au fil des ans distinctions et récompenses.

« Simplement étincelant… un délice de Bharatanatyam, laissant le spectateur muet face à la puissance et la passion de sa danse… A son entrée, elle-même étincelante, le public a été alerté, s’est assis au bord des sièges… c’est le feu intérieur de la danseuse qui a parlé. »

Leela Venkataraman, The Hindu, Delhi, mars 2006






Auditorium Guimet

Musée national des arts asiatiques - Guimet

6, place d’Iéna –75016 Paris

Renseignements, réservations: 01 40 73 88 18

E-mail: auditorium@guimet.fr

www.guimet.fr


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24787

MessagePosté le: Lun Mar 09, 2009 10:59 am    Sujet du message: Répondre en citant

Le Musée Guimet propose, les 27 et 28 mars, un nouveau spectacle de danse indienne :

Citation:
Anurekha Ghosh et ses musiciens
« Abhisarika »
Danse kathak (Inde du nord)

(JPG) Danseuse et chorégraphe, Anurekha Ghosh est devenue une figure incontournable du kathak.
Initiée à la danse dés l’âge de quatre ans, elle a été formée au Bengale notamment par Meera Majumdar et Mousumi Sen à Calcutta, avant se révéler auprès du danseur et chorégraphe Nahid Siddiqui. Qu’elle s’adonne à la danse rituelle telle qu’elle se pratiquait à l’origine dans les temples hindous pour honorer les divinités, ou qu’elle se fasse l’interprète d’un poème ou d’une chanson comme il en était d’usage au XVIIe siècle à la cour des maharajas et des nababs, Anurekha Ghosh développe l’art du kathak à un niveau de raffinement rarement égalé. Abhisarika dépeint les différentes strates de l’Amour et la joie que chaque femme éprouve en pratiquant la méditation sur le mystère fondamental de la vie. Une conversation sensuelle, passionnée et intime, exprimée du plus profond du cœur, murmure de doux vœux d’amour qui résonnent dans l’unité de l’être et du cosmos. Il s’agit moins de temps et d’espace que de l’union de l’esprit et de l’âme.
Anurekha Ghosh s’est produite dans les plus grandes salles et festivals du monde (Royal Opera House, Madison Square Gardens, Festival Musicalla) seule ou avec sa troupe qu’elle créée en 2001, The Anurekha Ghosh Company.






Citation:
Renseignements et réservations

Auditorium du musée national des arts asiatiques Guimet
6, place d’Iéna,
75116 Paris

tél : 01 40 73 88 18
fax : 01 47 20 46 88
courriel : auditorium@guimet.fr


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24787

MessagePosté le: Mar Aoû 11, 2009 5:32 pm    Sujet du message: Répondre en citant

De nouveaux spectacles de danse indienne sont annoncés au Musée Guimet (Paris) pour la rentrée :




Citation:
Vendredi 11 et samedi 12 septembre à 20h30


Dipanwita et Priyadarshini Roy

Danse odissi

En coproduction avec Samhati


Dipanwita Roy (danse), Priyadarshini Roy (danse), Debashish Sarkar (chant),
Chandrachur Bhattacharya (sitar), Kishore Ghosh (tabla et pakhawaj)


L'Etat d'Orissa a donné son nom à la danse odissi (orissi), l'une des sept danses classiques de l'Inde. Son origine remonterait à plus de 2000 ans, à une époque où les danseuses des temples, les devadâsî, célébraient les amours de Krishna et Râdhâ.

Comparable par certains aspects au bharatanatyam, l'odissi a la réputation d'être une forme plus sensuelle, même si l'on y retrouve la dimension sculpturale empruntée à l'iconographie des temples. La musique, par contre, se rattache à la tradition classique hindoustanie, enrichie de ses spécificités régionales.

Dipanwita Roy est une des plus éminentes danseuses d'odissi, disciple de Kelucharan Mahapatra et Sanjukta Panigrahi. Elle a dansé dans le monde entier et enseigné son art au sein de sa propre école où sont accueillis les artistes indiens, mais aussi les étrangers. Elle a également participé à plusieurs documentaires et est une peintre reconnue dans son pays.

Ses interprétations incomparables, où l'ntensité des expressions dramatiques se combine avec la rigueur des postures, l'ont rapidement consacrée comme un maître renommé.

Formée à la Shibaranjani gharana, sa fille Priyadarshini s'est produite sur scène dès l'âge de quatre ans et à la télévision indienne à l'âge de six ans.

C'est ce duo incomparable, emblème de la tradition guru-shishya (maître-disciple), qui se produira pour deux soirées exceptionnelles à l'auditorium, accompagné des meilleurs musiciens du genre.







Citation:
Vendredi 16 et samedi 17 octobre à 20h30


Maria-Kiran
« La Face cachée », nayaks et nayikas (héros et héroïnes)
Danse bharatanatyam (Inde du sud)
Maria-Kiran (chorégraphie, danse), Guru Jamuna Krishnan (chorégraphie, nattuvangam et chant), Ragini Chandershekar (nattuvangam), M. V. Chandershekar (mridangam), Viju Sivanand (violon)

« Qu’ils soient dieux ou de simples humains, héros et héroïnes se confondent ici dans l’intimité de leurs sentiments qui humanisent les uns et transcendent les autres. »
Née en Inde, à Allahabad, Maria-Kiran a passé son enfance en France où elle a découvert le bharatanatyam au centre Mandapa, auprès de Kamadev, puis de Vidya. En 1996, elle présente son aranghetram au temple de Chidambaram (Inde du sud) sous la direction de M. K. Saroja. Elle poursuit ensuite une étude approfondie de son art, en Inde auprès de Yamini Krishnamurthi, et plus particulièrement de l’abhinaya (expression dramatique) auprès de la grande chanteuse Jamuna Khrisnan qui assure la formation orchestrale de tous ses récitals, tant en Inde qu’en Europe. Plus jeune artiste invitée au Théâtre de la Ville en 2003, elle mène aujourd’hui une carrière internationale saluée par la critique.
« Dans l’univers relativement strict du bharatanatyam, Maria-Kiran offre une recherche fine qui contrebalance la crispation dans laquelle certains voudraient enfermer la tradition. Comme d’autres jeunes interprètes de danse classique, elle sait intuitivement que ce type d’écriture millénaire ne peut résister à la modernité qu’en évoluant. » Jeanne Liger « A ray of light... The eyes have a penetrating intensity. Maria-Kiran has dance in her... » The Hindu - Leela Venkataraman, New Delhi


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24787

MessagePosté le: Mer Avr 06, 2011 5:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Citation:
Vendredi 29 et samedi 30 avril à 20h30



Urmila Sathyanarayanan

Danse bharatanatyam (Inde du sud)

Accompagnée par S.K. Suresh (chant et nattuvangam), M. Dhananjayan (mridangam), Shruthisagar (flûte)



Héritière d’une tradition artistique autrefois exercée dans les temples de l’Inde du sud,

Urmila Sathyanarayanan est l’une des danseuses de bharatanatyam les plus distinguées en Inde, tant pour la qualité de ses spectacles que pour sa créativité.

Douée d’une vivacité et d’une générosité hors du commun, elle est devenue emblématique d’un art traditionnel porté aux plus hauts sommets de la technique et de l’expressivité.

Internationalement acclamée pour la perfection de sa danse, le plaisir qu’elle exprime et son incomparable présence scénique, elle a été très tôt récompensée par de nombreux prix tels le Kalaimani, le Nritya Choodamani Award ou le Natya Kalasikhamani.

Disciple de Dandayudapani Pillai et K.J. Sarasa, Urmila est aussi une chorégraphe de génie unanimement saluée par la critique.
Se produisant aujourd’hui dans le monde entier, elle a par ailleurs fondé sa propre institution, le Natya Sankalpa.

Perfection gestuelle, sensibilité raffinée et vivacité du regard, Urmila donne vie aux sculptures immémoriales des temples hindous.

Un charisme hors du commun, une débordante joie de vivre, un spectacle à couper le souffle…



Prix des places : 17 et 12 €

Renseignements - réservations : auditorium@guimet.fr



INFORMATIONS PRATIQUES

Musée Guimet - 6, place d’Iéna 75116 Paris
Ouvert tous les jours sauf le mardi, de 10h à 18h

www.guimet.fr


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24787

MessagePosté le: Sam Juin 04, 2011 11:58 am    Sujet du message: Répondre en citant




Citation:
AUDITORIUM GUIMET
Musée national des arts asiatiques
6, place d’Iéna – 75016 Paris
Renseignements, réservations :
01 40 73 88 18
www.guimet.fr


Prix des places : Plein tarif 17 € ou tarif réduit 12 € pour les membres de la Société des Amis du Musée Guimet, les demandeurs d’emploi et les moins de 26 ans.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24787

MessagePosté le: Jeu Sep 01, 2011 2:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Citation:
Vendredi 16 et samedi 17 septembre à 20h30

Rama Vaidyanathan
Danse bharata natyam


Accompagnée par K. Sivakumar (nattuvangam), Indu Nair (chant), Arun Kumar (mridangam), Viju Sivanand (violon)


Formée par la danseuse classique Yamini Krishnamurty et par l’éminent gourou Saroja Vaidyanathan, Rama Vaidyanathan est devenue une des danseuses classiques les plus talentueuses et les plus célèbres en Inde.

Ceux qui l’ont vu danser ont été frappés par son approche unique et novatrice de la danse. Rama sait allier traditions et principes fondamentaux du bharata natyam à son propre style moderne, engagé et imprégné de spiritualité.

En 20 ans de carrière, Rama a en effet insufflé une très grande dimension spirituelle à ses chorégraphies et son interprétation, empreinte de dévotion, ne laisse jamais indifférents les spectateurs.

Pour Rama Vaidyanathan, danser est plus qu’un métier. C’est à la fois une recherche intérieure, un moyen de trouver une certaine vérité mais aussi de soulever de vraies questions, celles qui préoccupent l’humanité. Rama, à travers le bharata natyam, est artiste, citoyenne et militante pour une paix mondiale.


"Le grand peintre Maharaja Ravi Varma a dû avoir en tête quelqu'un ressemblant à Rama Vaidyanathan quand il a peint le portrait de Shakuntala. Je n'exagère pas… Elle est une artiste créative, sans cesse explorant de nouvelles vues dans la chorégraphie." The Statesman, Shri P.V. Subramaniam (Subudu)


"Rama doit être classée parmi les cinq talents les plus notables de la fin du siècle. Son intensité foudroie littéralement le spectateur." The Hindustan Times, Shanta Serbjeet Singh



Prix des places : 17 et 12 €

Renseignements-réservations :

auditorium@guimet.fr

01 40 73 88 18

INFORMATIONS PRATIQUES

Musée Guimet - 6, place d’Iéna 75116 Paris
Ouvert tous les jours sauf le mardi, de 10h à 18h



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Joël



Inscrit le: 11 Avr 2010
Messages: 112

MessagePosté le: Sam Déc 03, 2011 12:58 am    Sujet du message: Répondre en citant

Cela n'avait pas été annoncé dans ce fil, mais il y avait ce vendredi soir (et il y aura demain aussi) un récital de bharatanatyam de Priyadarshini Govind au musée Guimet. Présentée comme « star internationale » du bharatanatyam dans l'introduction, elle a dansé son récital avec quatre musiciens (dont au moins trois sont ses accompagnateurs habituels). Malgré l'évident talent de la danseuse, ce récital m'a laissé assez froid, tant j'ai ressenti un certain manque dans l'expression de son visage et dans les aspects narratifs de ses danses. Que ce soit en Inde ou en France, d'autres danseuses nettement moins connues qu'elle m'ont procuré des émotions autrement plus intenses...


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Joël



Inscrit le: 11 Avr 2010
Messages: 112

MessagePosté le: Sam Fév 11, 2012 1:09 am    Sujet du message: Répondre en citant

Lors de mes précédentes sorties à l'auditorium du musée Guimet, j'avais été plutôt déçu par les spectacles de bharatanatyam (Priyadarshini Govind, Urmila Sathyanarayanan) ; j'avais malheureusement raté Rama Vaidhyanathan.
Ce soir avait lieu le premier récital parisien de Meenakshi Srinivasan. C'est un des tout meilleurs que j'aie vus !
Le programme, intelligemment conçu, est cohérent. Les cinq pièces qui constituent ce récital sont toutes centrées sur Krishna et son adoration joyeuse (bhakti) assimilée à l'amour d'une femme pour la divinité. Les chorégraphies sont variées, alternent à l'intérieur d'une même pièce comme le veut le style des développements narratifs et des passages rythmiques. Dans la pièce principale (Varnam), l'héroïne amoureuse-dévôte de Krishna passe ainsi par de nombreux sentiments (coquetterie, ardent désir, espoir, déception, etc, apaisament) tous très bien interprétés par la danseuse. Les développements rythmiques sont étonnants de vivacité (quels bras !) et ne sont jamais lassants tant ce que propose la danseuse est varié (sans pour autant s'écarter du thème du récital).
Comme la danseuse redansera ce samedi 11 à 20h30, si vous vous disiez « la bharatanatyam, pourquoi pas un de ces jours ? », je pense que c'est le moment de franchir le pas !
http://www.guimet.fr/fr/auditorium/spectacles/meenakshi-srinivasan-danse-bharata-natyam-inde-du-sud


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24787

MessagePosté le: Sam Fév 11, 2012 1:25 am    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Joël. Vos interventions sur les spectacles de danse indienne sont les bienvenues et permettent d'attirer l'attention sur la programmation riche du Musée Guimet.



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Joël



Inscrit le: 11 Avr 2010
Messages: 112

MessagePosté le: Sam Avr 28, 2012 12:32 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Hier soir se tenait un programme de danse kathak (Nord de l'Inde). Contrairement à d'autres styles de danse indienne très codifiés (bharatanatyam, kuchipudi, etc.), c'est un style qui paraît plus immédiatement accessible. Les deux danseurs Isabelle Anna et Anuj Mishra ont mis en valeur deux aspects différents des danses indiennes : la danse pure et l'expression. (La danse pure est constituée de mouvements ne visant qu'à être beaux tandis que par l'expression on cherche à exprimer un sentiment, voire à élaborer une narration.) Le danseur Anuj Mishra est fabuleux en danse pure (les nombreuses pirouettes sont particulièrement impressionnantes). Mais quel que soit le style de danse (indiennes ou classique européenne), ce qui m'intéresse le plus, c'est l'expressivité et la narration, et Isabelle Anna est fabuleusement émouvante dans cette composante du kathak (et elle est formidable aussi dans la danse pure). Le spectacle associe ces deux composantes, donc il y en a pour tous les goûts !
Une deuxième représentation a lieu ce soir à l'Auditorium du musée Guimet : http://www.guimet.fr/fr/auditorium/spectacles/isabelle-anna-et-anuj-mishra-danse-kathak


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Joël



Inscrit le: 11 Avr 2010
Messages: 112

MessagePosté le: Mar Juil 10, 2012 12:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Faute de fil dédié à la danse indienne en général, je me permets de poster ici un lien vers un projet photographique : http://www.behance.net/gallery/Navarasa/4478425. On y voit 9 photographies (prises par Kathir Sa) de la danseuse de bharatanatyam Mallika Thalak (une de mes préférées...) représentant dans leur plus pure expression chacun des neuf rasas (« saveurs » ou émotions) codifiés dans les traités de danse.
Pour revenir au sujet du fil, on ne saurait trop recommander d'aller voir le récital de bharatanatyam de la danseuse Lavanya Ananth, programmée au Musée Guimet les 23 & 24 novembre 2012. http://www.guimet.fr/fr/auditorium/spectacles/nrithya-samarchitha-une-danse-offrande.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24787

MessagePosté le: Mar Sep 11, 2012 4:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

A l'affiche de ce début de saison 2012-2013 au Musée Guimet, de la danse indienne, bien sûr, mais aussi chinoise :




Citation:
Vendredi 21 et samedi 22 septembre à 20h30



Mohini attam

Maître et disciple

Brigitte Chataignier et Kalamandalam Kshemavathy (Padmashree)

Accompagnées par Madhavan Namputhiri (chant), Viju S. Anand (violon), Vypeen Satish (mridangam) et Tripunitura Krishnadas (edaykka)

Au sud-ouest de l’Inde, en l’honneur des dieux et déesses, se pratique une danse aux figures élégantes chargées de symboles : le Mohini attam qui s’enracine principalement dans la tradition de danses de temple du Kerala. Caractérisée par l’ampleur et la souplesse des mouvements et la grâce de l’expression, cette « danse de l’enchanteresse » tire son origine de la mythologie hindoue : le dieu Vishnou aurait en effet pris à plusieurs reprises l’apparence séductrice de Mohini pour vaincre les démons

Formée dès 1986 au Mohini attam par Kalamandalam Leelamma au grand conservatoire des arts traditionnels du Kerala (Kerala Kalamandalam), Brigitte Chataignier, danseuse et chorégraphe, rencontre Kalamandalam Kshemavathy en 1989, une représentante emblématique de cet art alors encore fortement préservé.

Ce fut là le début d’une longue histoire entre maître et disciple, jalonnée d’aventures artistiques, puisque Brigitte Chataignier intégra aussitôt la troupe que dirigeait Kalamandalam Kshemavathy pour danser dans les festivals de temples à travers tout le Kerala. Ce fut alors pour elle l’occasion de s’imprégner des qualités exceptionnelles de danseuse très expressive et d’improvisatrice que possède ce maître.

Pour Brigitte Chataignier cette rencontre fut le premier vecteur d’une carrière professionnelle d’interprète de Mohini attam dans des solos en Inde comme en France, parallèlement à son activité de chorégraphe en danse contemporaine.

Par la suite, ellea pu rendre hommage au Mohini attam et à celles qui l’avaient formée en organisant des tournées en Europe (à la Villette, à l’ARTA comme au Festival de l’Imaginaire en mars 2010), mais aussi au travers d’un documentaire coréalisé avec Adoor Gopalakrishnan, La Danse de l’enchanteresse, en 2007.

Maître et disciple se produiront toutes deux à l’auditorium, accompagnées des meilleurs musiciens du genre, pour un récital exceptionnel composé de danses pures et de danses narratives, parées du costume blanc et des ornements d’or et de jasmin traditionnels, au son des chants dévotionnels et amoureux… Un enchantement.


Prix des places : 17 et 12 €
Renseignements, réservations : auditorium@guimet.fr
01 40 73 88 18



_____________________________




Citation:
Mardi 25 septembre à 20h30



Le banquet d’automne

Par le Xinxin Nanguan Ensemble

Direction Wang Xinxin (Taïwan)

Avec Wang Xinxin (chant, erhu, pipa), Wang Hsin-yuan (sansian), Wei Po-nien (don-hsiao) et Wang Shin-yi (danse)



La musique Nanguan est née au cœur culturel de la Chine ancienne, dans la grande plaine centrale. Au cours des périodes troubles ayant marqué la fin des Jin (Vème siècle) et dans les siècles qui ont suivi, cette musique s’est propagée jusque dans la région du Min Nan grâce aux aristocrates qui y ont trouvé refuge avec leur cour et tout ce qu’elle comportait de lettrés et de musiciens… Devenu véritable conservatoire du Nanguan, l’un des styles musicaux les plus anciens du continent chinois, le Min Nan a exporté au gré de s migrations ce genre musical sobre, gracieux et raffiné vers de nouveaux territoires tels que Taïwan, Hong Kong, les Philippines….

Wang Xinxin est née à Quanzhou, dans la province du Fujian en Chine, et a commencé l’apprentissage du Nanguan à l’âge de quatre ans. Diplômée de l’école d’art du Fujian, elle a acquis une maîtrise merveilleuse des techniques instrumentales et du chant. Ce dernier est d’ailleurs considéré comme sa spécialité.

Directrice musicale de la compagnie Hantang Yuefu de 1990 à 2000, elle est à présent la directrice artistique de sa propre compagnie fondée en 2003, le Xinxin Nanguan Ensemble. Elle n’a de cesse d’enrichir l’art du Nanguan en collaborant avec des artistes venant de divers horizons et en intégrant des genres artistiques tels que la danse, le théâtre, la vidéo et d’autres instruments musicaux dans ses créations.

L’écouter chanter vous coupe le souffle : les inflexions infinies de sa voix et l’extrême lenteur de son chant sont stupéfiants. Les spectateurs ne peuvent s’empêcher de retenir leur respiration pour en savourer les plus légères transitions et nuances, signes d’une maîtrise incroyable de son art, comme hypnotisés par les échos du passé.

L’exquise ordonnance des sons si délicatement articulés, faisant écho au lyrisme même des mots prononcés, rappelle ce parfum unique qui flottait dans les cours aristocratiques de la Chine, à une époque aujourd’hui lointaine et révolue.


Concert organisé par le Centre Culturel de Taïwan et le musée Guimet

Prix des places : 17 et 12 €
Renseignements, réservations : auditorium@guimet.fr
01 40 73 88 18



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante
Page 1 sur 4

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous pouvez voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com