Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

Nouvelles du Béjart Ballet Lausanne

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
marc



Inscrit le: 16 Fév 2009
Messages: 1157

MessagePosté le: Mar Déc 22, 2015 10:56 am    Sujet du message: Nouvelles du Béjart Ballet Lausanne Répondre en citant

"Tombées de la dernière pluie", "Piaf", "Le Mandarin Merveilleux"

Un petit commentaire sur le spectacle que j'ai vu dimanche dernier à Lausanne par le Béjart Ballet Lausanne au théâtre de Beaulieu, un "triptyque" devenu quadruple pour les fêtes.

Cela a commencé par "Piaf". "Piaf" est un ballet béjartien par excellence, un ballet qui parle de jeunesse, de joie de vivre et d'amour. Comme Edith Piaf a passé sa vie à aimer les hommes, ce ballet était uniquement masculin, faisant appel à tout le corps de ballet masculin du BBL. Il y avait des chansons dansées uniquement par l'ensemble, d'autres où l'ensemble entourait un soliste. Certaines chorégraphies étaient très illustratives de la chanson, comme "Bravo le clown", d'autres plus en retrait parce que la voix, le texte, prenaient tout l'espace, comme "Non, je ne regrette rien" mis en valeur par les danseurs avec une pudeur d'une grande élégance ! Un beau ballet qui a rendu les spectateurs heureux.

Venait ensuite "Tombées de la dernière pluie" de Gil Roman. Si "Piaf" était masculin, "Tombées de la dernière pluie" était son pendant féminin. Il y avait un homme, toutefois, un homme perdu dans un univers qui n'était plus le sien, qui, après un solo sur du Schubert, disparaissait dans un sous sol angoissant. Les femmes apparaissaient alors sur une musique originale de jB Meier et Thierry Hochstätter ("Citypercussion"), une à une, puis en groupe, chacune avec sa personnalité affirmée et son tempérament trempé. À mesure qu'elles prenaient le contrôle du monde de la surface, on voyait en vidéo l'homme (Julien Favreau, admirable !!!) errant dans les tunnels. Quand il rejaillissait enfin à la lumière, il était dans un monde dont il n'était plus le centre. Ce ballet avait du caractère mais je n'en parlerai pas beaucoup plus, car j'ai été pris à ce moment là d'un terrible "coup de mou", (la hantise du spectateur quand ça arrive !!!), dû à la fatigue du voyage et à un état grippal. Hélas, hélas...

Passé l'entracte pendant lequel je me suis refait une "santé", venait le cadeau supplémentaire du BBL pour les fêtes, "Liebe Und Tod" sur deux lieder de Gustav Malher. Le premier était dansé par un danseur seul, Oscar Chacon, le deuxième était un pas de deux réunissant Oscar Chacon et Kateryna Shalkina. Oscar Chacon, comme Kateryna Shalkina, sont des danseurs profondément béjartiens, ils se projettent vers les autres, les spectateurs, dans une générosité sans concession. Ils ont été admirables, dégageant une puissance émotionnelle remarquable. Un grand moment.

La soirée s'est conclue par "Le Mandarin Merveilleux" sur la musique de Béla Bartók. Que dire de ce ballet à part que je l'ai trouvé tout simplement génial ? Géniale la musique de Bartók que je ne connaissais pas, une grande musique, tellement adaptée au ballet, digne d'un "Sacre du Printemps" de Stravinsky ou du "Roméo et Juliette" de Prokofiev. Une chorégraphie expressionniste remarquable, qui parle, qui conte, qui raconte, qui interpelle. Des danseurs et danseuses dans un ensemble cosmopolite, ambigu, tonique, joyeux, cynique et tragique impressionnant (quelle prestation époustouflante de Masayoshi Onuki dans le rôle du Mandarin !) En regardant cela je pensais aux ballets russes, je pensais au "Jeune homme et la mort"... Ce fut un grand moment pour moi, enthousiasmant, une découverte, un des meilleurs souvenirs de "ma" saison chorégraphique 2015 que je n'oublierai pas.

Petite anecdote personnelle pour finir : Après le spectacle, je me suis dirigé d'un pas décidé vers la sortie des artistes. Je voulais voir quelqu'un, très précisément, et espérait qu'il n'était pas trop tard, qu'il ne serait pas déjà parti. Comme le Dieu de la danse m'a à la bonne dans ce genre de situation, à l'instant précis où j'arrivais, il sortait, Oscar Chacon, seul. Quelle chance ! J'ai pu m'entretenir avec lui et il était aussi lumineux dans cet entretien qu'il l'est sur scène. Un grand ! Pour moi, le BBL ne serait pas tout à fait le BBL s'il n'y avait pas Oscar Chacon.

Ce spectacle sera donné à l'Opéra du château de Versailles en avril prochain. Normalement, il ne devrait pas y avoir "Liebe Und Tod", le cadeau donné à Lausanne par le BBL pour les fêtes de fin d'année... mais qui sait ?


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24388

MessagePosté le: Mar Déc 22, 2015 11:15 am    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Marc, j'ai recopié votre compte-rendu dans le fil de discussion déjà ouvert :


Béjart Ballet Lausanne - Actualités



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous pouvez voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com