Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

Une visite chez MATHILDE KCHESSINSKAIA [photo-reportage]

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24326

MessagePosté le: Mer Déc 07, 2016 1:47 pm    Sujet du message: Une visite chez MATHILDE KCHESSINSKAIA [photo-reportage] Répondre en citant

    En marge de notre expédition de fin octobre en Russie, petit détour par la maison de Mathilde Kchessinskaïa, à Saint-Pétersbourg. Nous en publions quelques petits souvenirs à l'occasion du 45ème anniversaire de la disparition de la ballerine (née à Ligovo le 31 août 1872 et morte à Paris le 6 décembre 1971, à l'âge de quatre-vingt dix-neuf ans, comme Yvette Chauviré). On notera que la tradition familiale se perpétue, puisque Eleonora Sevenard, qui vient d'être récompensée lors du dernier Prix de l'Académie Vaganova, et qui a été la soliste principale de la Fée des Poupées au Mariinsky, est l'arrière-arrière petite fille de Mathilde Kchessinskaïa.



    De 1904 à 1906, la danseuse, alors au fait de sa gloire, et ayant amassé une fortune considérable, se fait bâtir un luxueux hôtel particulier dans le style Art Nouveau par l'architecte Alexandre von Hohen, alors l'un des bâtisseurs les plus en vue en Russie. Sa dernière grande réalisation fut, en 1913, la grande mosquée de Saint-Pétersbourg, au confluent de la Grande et de la Petite Neva (Malaya Neva), située à quelques dizaines de mètres de la maison de la Kchessinskaïa. Alexandre von Hohen se suicida en 1914, et c'est Nicolas Vassiliev qui acheva l'édifice en 1921.

    La villa de Mathilde Kchessinskaïa est réquisitionnée en 1917 par les Bolcheviks, et Lénine s'y installe à son retour d'exil en Suisse la même année. La danseuse, elle, s'enfuit via la Finlande pour s'installer à Paris en 1920. Les Soviets, en raison de ses liens avec les Romanov (elle fut la maîtresse du futur Nicolas II, dernier Tsar de Russie), la considéraient comme une profiteuse, symbole de l'ancien régime impérial. Des caricatures féroces ont d'ailleurs été publiées à ce moment :



    Mathilde Kchessinskaïa "victime du nouveau régime".

    En 1938, la Villa est transformée en musée à la gloire de Sergueï Kirov, le révolutionnaire bolchévique assassiné quatre ans auparavant. Après la mort de Staline, le musée Kirov est transféré dans un autre bâtiment, et c'est le "Musée de la Révolution", à la gloire des insurgés de 1917 et des héros de la Grande Guerre Patriotique (1941-1945) qui occupe désormais la demeure de l'illustre ballerine. En 1991, avec la dissolution de l'Union Soviétique, le "Musée de la Révolution" change de nom et devient "Musée d'histoire politique de la Russie" (Музей политической истории России)". Récemment, deux salles du musée, correspondant à la salle à manger / jardin d'hiver et au salon de l'ancien hôtel particulier, ont été "restitués" à la danseuse. Des photos et des objets se rattachant à la vie de Mathilde Kchessinskaïa y sont maintenant exposés.




    I - La Villa de Mathilde Kchessinskaïa


      Extérieur:












      Intérieur:


      L'entrée originelle et le vestibule:






      La salle à manger et le jardin d'hiver:











      Le grand salon:












    II - Souvenirs

      L'Ecole Impériale de Ballet : 1880-1890:


      Felix Kchessinski, père de Mathilde, dans le ballet Robert et Bertrand (Hermann Schmidt /Michel François Hoguet), 1860


      Mathilde Kchessinskaïa lors de son admission à l'Ecole Impériale de Ballet (future Académie Vaganova) en mai 1880


      Mathilde Kchessinskaïa et des élèves de l'Ecole Impériale de Ballet dans La Femme capricieuse (Своенравная жена, adaptation par Marius Petipa du Diable à quatre, musique d'Adolphe Adam), 1885


      Mathilde Kchessinskaïa dans Les Pilules magiques (Minkus / Petipa, 1886)


      Mathilde Kchessinskaïa, sa sœur Julia et son frère Iossif vers 1888


      Attestation d'obtention du diplôme de l'Ecole Impériale de Ballet délivrée à Mathilde Kchessinskaïa le 27 mai 1890


      Bulletins et diplômes de Mathilde Kchessinskaïa à l'Ecole Impériale de ballet



      Le Mariinsky : 1890-1917:


      Premiers triomphes au Mariinski


      Mathilde Kchessinskaïa dans La Belle au bois dormant, 1893


      Mathilde Kchessinskaïa et Lev Ivanov dans Acis et Galatée (chorégraphie Lev Ivanov, musique Andreï Kadlets), 1896


      Nicolas Alexandreïevitch, futur Tsar Nicolas II, amant de Mathilde Kchessinskaïa, avec son épouse, Alice, princesse de Hesse-Darmstadt


      Mathilde Kchessinskaïa dans La Fille du Pharaon


      Mathilde Kchessinskaïa à Saint-Pétersbourg vers 1895-1898


      Programme de présentation d'un spectacle pour les fêtes du couronnement de Nicolas II, 1896 [1894?] #1


      Programme de présentation d'un spectacle pour les fêtes du couronnement de Nicolas II, 1896 [1894?] #2


      Mathilde Kchessinskaïa, "Prima ballerina du Théâtre impérial", vers 1900-1904


      Robe de bal ayant appartenu à Mathilde Kchessinskaïa, fin 19ème-début 20ème siècle


      Reconstitution de la robe portée par Mathilde Kchessinskaïa (rôle de Marie-Anne Cupis de Camargo) dans le ballet Camargo (Petipa / Minkus, 1872), remonté en 1901 par Lev Ivanov


      Mathilde Kchessinskaïa et Piotr Vladimirov dans [Éros (Tchaïkovski / Fokine, 1915)


      Mathilde Kchessinskaïa dans son boudoir, avec son fox-terrier et la chevrette qu'elle avait dans le ballet Esmeralda, 1915


      Mathilde Kchessinskaya et son fils Vladimir, en 1916


      Mathilde Kchessinskaïa dans le "salon blanc" de sa villa, 1916



      La reconnaissance internationale - Monaco, Londres, Paris : 1908-1911:


      En tournée à Paris et à Monte-Carlo, 1908-1911


      En tournée à Paris et à Monte-Carlo, 1908-1911


      En tournée à Paris et à Monte-Carlo, 1908-1911


      Mathilde Kchessinskaïa, Tamara Karsavina, Anna Pavlova, Vaslav Nijinski, Londres, 1911


      L’exil en France : 1921-1971:


      Le studio de Mathilde Kchessinskaïa à Paris


      Mathilde Kchessinskaïa et ses élèves à Paris vers 1950


      Mathilde Kchessinskaïa et ses élèves, spectacle de Noël, vers 1950. Au fond, derrière Mathilde Kchessinskaïa, Serge Lifar



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/


Dernière édition par haydn le Ven Jan 18, 2019 7:08 pm; édité 2 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
pedro



Inscrit le: 12 Déc 2004
Messages: 188

MessagePosté le: Mer Déc 07, 2016 3:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ce reportage est passionnant. J'avais visité cette maison il y a cinq ans. La part réservée à la ballerine n'était pas aussi importante. C'est un vrai musée Art Nouveau dont il n'y a plus tellement d'exemples aujourd'hui, sinon au Musée des Arts Décoratifs de Paris.
Je remarque que les photos de la danseuse sont presque toutes retouchées. Dommage.
Lors de ma visite, j'avais interrogé la surveillante de ces salles, une très vieille babouchka, sur le souvenir gardé de cette star réhabilitée. Elle m'a dit, comme pour m'honorer en tant que français, que le fils de Mathilde était mort dans la Résistance dans le maquis français pendant l'Occupation. Faut-il apporter crédit à cet épisode que j'ignorais?


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
pedro



Inscrit le: 12 Déc 2004
Messages: 188

MessagePosté le: Mer Déc 07, 2016 3:58 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Haydn de corriger mon "interrogée" fautif.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24326

MessagePosté le: Mer Déc 07, 2016 4:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est fait, mais vous pouvez vous-même corriger vos propres messages uniquement en utilisant la fonction "éditer". Merci de vos encouragements!



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
tonnelier



Inscrit le: 22 Aoû 2011
Messages: 51

MessagePosté le: Jeu Déc 08, 2016 12:01 am    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Haydn, très, très intéressant.

Pour Pedro: d'après la biographie de Coryne Hall "Imperial Dancer" (2005), son fils Vova est mort à l'Hopital Necker le 23 avril 1974 à l'âge de 71 ans.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 18723

MessagePosté le: Jeu Déc 08, 2016 10:43 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Matilda, le film d'Alexeï Uchitel consacré à Kchessinskaïa - plusieurs fois évoqué ici -, devrait apparemment sortir le 30 mars 2017.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Elaine



Inscrit le: 08 Mar 2012
Messages: 48

MessagePosté le: Lun Déc 26, 2016 10:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour ce beau reportage !


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Katharine Kanter



Inscrit le: 19 Jan 2004
Messages: 1090
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Avr 25, 2019 9:57 pm    Sujet du message: Campagne pour une Plaque commémorative en honn Répondre en citant

Crowdfunding - campagne pour une Plaque commémorative en honneur de Mathilde Kchessinka



https://www.helloasso.com/associations/societe-auguste-vestris/collectes/plaque-commemorative-en-honneur-de-la-ballerine-mathilde-kchessinskaia


CAMPAGNE POUR UNE PLAQUE COMMEMORATIVE

A APPOSER SUR LE STUDIO DE DANSE DE MATHILDE KCHESSINSKAÏA

(Paris 75016)





Née le 31 août 1872 à Ligovo, morte le 7 décembre 1971 à Paris, après une grande carrière scénique en Russie, Mathilde Kchessinskaïa devint un professeur de grande renommée.

Fille du grand danseur polonais Felix Adam Valerian Krzesiński (1823-1905), qui se produisit sur la scène du Théâtre Maryinskii jusqu’à l’âge de 83 ans, Mathilde Kchessinsksaîa fit ses études à l'École impériale de ballet de Saint-Pétersbourg, aujourd’hui dite Ecole Vaganova. Parmi ses professeurs en Russie, on compte des maîtres légendaires, notamment Enrico Cecchetti et Christian Johansson, élève d’August Bournonville. En 1890, elle fut engagée au Théâtre Maryinskii et s’y produisit jusqu’à la Révolution soviétique. Dotée d’une technique virtuose, elle fut nommée prima ballerina vers 1893, puis prima ballerina assoluta en 1895 ou 1896.

Suite à la Révolution, Kchessinskaïa s'installa à Paris en 1920 ; elle épousa, en 1921, le Grand-duc André Romanoff.

Le 26 mars 1929 elle inaugura sa propre école de danse à Paris près du métro Ranelagh (75016 Paris). Son enseignement y est attesté par de nombreux témoignages et clichés, dont certains figurent dans les collections Roger-Viollet et Getty Images.

En 40 ans d’enseignement, elle a formé des danseurs parmi les plus réputés du XXème siècle : Tatiana Riabouchinskaïa, David Lichine, André Eglevski, Boris Kniaseff … Quant à son élève Therrell Smith (née en 1917, et qui enseigne toujours à Washington, DC. !), elle était destinée à jouer un rôle particulier dans l’histoire de la danse aux Etats-Unis. En effet, étant afro-américaine, Mlle Therrell Smith ne pouvait à l’époque espérer poursuivre une carrière scénique aux Etats-Unis. Son père l’envoya en Europe pour étudier auprès de Kchessinskaïa. A son retour aux Etats-Unis, elle devint professeur renommé et forma entre autres Virginia Johnson, aujourd’hui directrice artistique du Harlem Dance Theatre. Contactée par téléphone fin 2018, Mlle Smith a dit vouloir se déplacer en personne pour la pose de la plaque !

Kchessinskaïa a laissé des mémoires, publiés à Paris chez Plon en 1960. Elle est enterrée au cimetière russe de Sainte-Geneviève-des-Bois.

Son arrière-petite-nièce, Eleonora Sevenard vient de rejoindre le Ballet du Théâtre Bolchoï à Moscou.

Parrains de la plaque: Jean-Guillaume Bart et Gil Isoart de l'Opéra national de Paris.



Budget pour la pose de la plaque (30 x 40 cm, en Comblanchien) : environ 1500 Euro

Autorisations : du secteur privé, déjà concédées. Officielle: autorisée par Arrêté de la Préfecture de Paris en date du 27 mars 2019.



Texte proposée pour la plaque

ICI SE TROUVAIENT LES STUDIOS DE DANSE

DE MATHILDE KCHESSINSKAYA (1872-1971)

PRINCESSE ROMANOVSKAYA-KRASSINSKAYA

PRIMA BALLERINA DES THEATRES IMPERIAUX



LES AMIS DE BERYL MORINA ET DE THERRELL SMITH, RECONNAISSANTS




Si vous préférez, vous pouvez envoyer un chèque à l'ordre de Société Auguste Vestris (Assoc. 1901 reconnue d'intérêt général; dons déductibles d'impôt à hauteur de 66%)), adresse postale:

Société Auguste Vestris

Maison des Associations

206 Quai de Valmy, 75010 Paris


Et nous nous verrons tous au plus tard lors de la pose de la plaque!












A “Blue” plaque (of course, they are not blue in France!) will be put up on the façade of the Paris building where Mathilde Kchessinskaya taught for over 40 years

CROWDFUNDING CAMPAIGN FOR A “BLUE” PLAQUE

IN HONOUR OF MATHILDE KCHESSINSKAYA

(Paris 75016)

Born on August 31st 1872 at Ligovo, in her Paris exile where she taught until her death on 7th December 1971, Mathilde Kchessinskaya became a reputed teacher.

The daughter of the great Polish dancer Felix Adam Valerian Krzesiński (1823-1905), who danced in the Imperial Theatre at Petersburg up to the age of 83, Mathilde Kchessinsksaya studied at the Imperial theatre’s School now the Vaganova School, with legendary masters and notably Enrico Cecchetti and Christian Johansson, who had studied with August Bournonville himself. In 1890, she joined the Maryinskii Theatre and danced there until the Revolution broke out. Her virtuoso technique, stagecraft learnt from her model Virginia Zucchi and extraordinary charm led to her being appointed prima ballerina in 1893 and prima ballerina assoluta in 1895 or 1896.

In 1920, Kchessinskaya’s place of exile became Paris where in 1921, she married Grand Duke André Romanoff.

On 26th March 1929 her own dancing school opened in the Ranelagh area (75016 Paris), as attested by photographs in the Roger-Viollet and Getty Images collections.

Kchessinskaya’s memoirs were published at Paris by Plon in 1960. Her tomb can be visited at the Sainte-Geneviève-des-Bois Russian Cemetery.

Her great grand-niece Eleonora Sevenard has recently joined the Bolshoi Ballet at Moscow.

In her 40 years of teaching, Kchessinskaya trained some of the 20th Century’s most celebrated dancers, teachers and choreographers, including Tatiana Riabouchinskaya, David Lichine, André Eglevski and Boris Kniaseff … One of her students, Therrell Smith (born in 1917, she is still teaching at Washington, DC. !), has played a major role in the history of dance in the USA. As an Afro-American, Miss Therrell Smith had little hope of a stage career in her own country, and was therefore sent by her father, a well-known physician, to France to study with Kchessinskaya.

On her return to the USA, Miss Smith taught generations of dancers, such as the ballerina Virginia Johnson, who today heads Harlem Dance Theatre. Contacted by telephone in late 2018, Miss Smith, now 102 years old, stated that she wishes to attend the unveiling of the plaque in person! It was Beryl Morina, a student of Kchessinskaya’s and author of Mime in Ballet, who was the first to suggest that this plaque be put up.

This initiative is supported by Jean-Guillaume Bart and Gil Isoart of the Paris Opera.

The budget for carving the stone and putting up the plaque (30 x 40 cm in cream-coloured Comblanchien stone is roughly 1,500 Euro.

All relevant authorisations have now been granted (condominium owners, building manager, and by the Paris Prefect – Official Order issued on 27th March 2019).

Proposed text for the plaque

ICI SE TROUVAIENT LES STUDIOS DE DANSE

DE MATHILDE KCHESSINSKAYA (1872-1971)

PRINCESSE ROMANOVSKAYA-KRASSINSKAYA

PRIMA BALLERINA DES THEATRES IMPERIAUX

LES AMIS DE BERYL MORINA ET DE THERRELL SMITH, RECONNAISSANTS

To contribute via the crowdfunding platform

https://www.helloasso.com/associations/societe-auguste-vestris/collectes/plaque-commemorative-en-honneur-de-la-ballerine-mathilde-kchessinskaia

You may also send a cheque drawn to the order of Société Auguste Vestris (non-profit, public-interest Society - Assoc. 1901 reconnue d'intérêt général), to this postal address:



Société Auguste Vestris

Maison des Associations

206 Quai de Valmy, 75010 Paris



A street party will be held with all participants and donors on the day the plaque is put up. Till then!


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 18723

MessagePosté le: Dim Juil 07, 2019 5:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

https://www.dancing-times.co.uk/plaque-for-kschessinska/

Il est toujours temps de cotiser pour la plaque.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Katharine Kanter



Inscrit le: 19 Jan 2004
Messages: 1090
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim Juil 07, 2019 10:01 pm    Sujet du message: Etat des courses Répondre en citant

Merci Mlle. Sophia.

Etat des courses: plus de la moitié des fonds nécessaires, presque les deux-tiers, sont déjà rentrés, essentiellement par chèque, raison pour laquelle les dons sur HelloAsso paraissent "faibles" pour ainsi dire.

Nous souhaitons poser la plaque courant septembre.

A vos dons!


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous pouvez voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com