Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

Tricentenaire de l'Ecole de danse de l'Opéra de Paris
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24644

MessagePosté le: Jeu Avr 18, 2013 9:57 am    Sujet du message: Répondre en citant

En marge du spectacle, France3 Limousin a mis en ligne un portrait d'un Petit Rat originaire de la Haute-Vienne :

Une jeune danseuse de 10 ans originaire de Limoges est inscrite à l'école de danse française de l'Opéra



(la vidéo qui accompagne l'article est celle signalée précédemment, avec Aurélie Dupont).



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Joelle



Inscrit le: 06 Avr 2013
Messages: 844

MessagePosté le: Jeu Avr 18, 2013 10:11 am    Sujet du message: Répondre en citant

Bon, je me lance....

Ce fut une superbe soirée !

Lorsque le grand rideau rouge se lève enfin, nous découvrons un grand cadre doré de tableau qui servira de base à la première oeuvre « D’ores et Déjà ». C’est une très belle réussite : les jeunes « apprentis-danseurs » – que des garçons sur ce tableau – nous offrent un très joli spectacle. Ils dansent bien ensemble – je pense à la pression qu’ils ont sur les épaules depuis des mois… - Entre la musique, la danse et ce décor épuré, c’est vraiment superbe.

Pour le deuxième tableau – La nuit de Walpurgis – seules les filles sont sur scène. Il m'a semblé que certaines des solistes ont raté certains pas... J’ai aussi vu un lacet/ruban ? de pointes se défaire (gros danger possible pour la demoiselle).
Claude Bessy vient saluer à la fin de ce tableau, et c’est très émouvant de revoir cette grande Dame…

Après le temps des élèves, voici le temps des pros avec le troisième tableau – Célébration – dansé par des interprètes du Ballet de l’Opéra et avec Ludmilla Pagliero et Mathieu Ganio, Etoiles de l’Opéra de Paris. A part une brève prestation au Gala Noureev du 6 mars, c’est la première fois (me semble-t-il) que nous voyons Mathieu Ganio en scène. Et nous avons beaucoup aimé !

Après l'entracte, la suite s’amorce avec « Péchés de Jeunesse » et les élèves de l’Ecole de Danse, mais là… Est-ce la fatigue qui commence à se faire sentir ? Ou bien le manque de répétitions ? Nos charmants apprentis-danseurs et danseuses ne dansent pas toujours ensemble et d'en haut, cela se voit beaucoup… Le tableau est néanmoins plaisant.

Pour terminer, une petite « bourrée » vendéenne – intitulée Aunis. Et là, c’est une totale réussite. Trois danseurs et deux accordéonistes. La synchro y est, le rythme et la pêche aussi ! Que demander de plus ? Merci Messieurs !

Et maintenant… ce que tout le monde attend avec impatience…. ZE défilé des élèves de l’Ecole de Danse, puis de tout le Corps de Ballet et des Etoiles C’est un spectacle à lui tout seul ce défilé...
J’en avais beaucoup entendu parler, et c’est l’une des raisons qui m’a fait craquer au dernier moment pour ce spectacle de gala. Et bien, je ne regrette pas un seul instant ! C'est assez hallucinant mais d'une beauté éphémère...

Nous redescendons sur terre (enfin sur les pavés parisiens) la tête pleine d’étoiles et de lumières, en laissant derrière nous les mondanités du souper qui va bientôt commencer...


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
summerluna



Inscrit le: 05 Jan 2012
Messages: 53

MessagePosté le: Jeu Avr 18, 2013 3:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

VIDEOS Very Happy

’Défilé tricentenaire de l'école - les garçons’ http://youtu.be/gKuRMLWolmQ (0:35)

Ludmilla Pagliero & Mathieu Ganio 'Célèbration' by Lacotte. Gala 15 April
http://youtu.be/o1sZKZ6Nb3c
http://youtu.be/7dO35BsvVdo
http://youtu.be/yRtmlWCCt5Q

PHOTOS

'Tricentenary Of The French Dance School At Opera'
http://bit.ly/13i5L07









Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
doudou



Inscrit le: 03 Mai 2005
Messages: 1080
Localisation: PARIS

MessagePosté le: Ven Avr 19, 2013 9:17 am    Sujet du message: Répondre en citant

summerluna a écrit:
VIDEOS Very Happy

Ludmilla Pagliero & Mathieu Ganio 'Célèbration' by Lacotte. Gala 15 April
http://youtu.be/o1sZKZ6Nb3c
http://youtu.be/7dO35BsvVdo
http://youtu.be/yRtmlWCCt5Q


J'ai mis celle-ci en plus ce matin. Wink
http://www.youtube.com/watch?v=WfE_h7KPzfk


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 19335

MessagePosté le: Ven Avr 19, 2013 9:20 am    Sujet du message: Répondre en citant

Les petits rats de l'Opéra sur France Inter ce matin.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24644

MessagePosté le: Sam Avr 20, 2013 6:45 am    Sujet du message: Répondre en citant

Et présentation des festivités dans Sud-Ouest:

Citation:
Pour les 154 danseurs du Ballet de l’Opéra de Paris et les 138 petits rats de l’École de danse, c’est un événement : jusqu’à samedi prochain, ils commémorent la fondation, en 1713, par Louis XIV du Conservatoire de danse. L’ordonnance royale stipule qu’« on y enseigne l’école française, fondée sur la primauté de l’harmonie, la coordination des mouvements, la justesse des placements et le dédain de la prouesse ».


Le plein d’étoiles (Sud-Ouest)



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24644

MessagePosté le: Sam Avr 20, 2013 7:07 am    Sujet du message: Répondre en citant

Article un peu plus développé que d'ordniaire, signé Rosita Boisseau, dans Le Monde :

Le style français, une rigueur tout [sic] aristocratique, par Rosita Boisseau (Le Monde)


Citation:
"Pas question de basculer dans le nationalisme, renchérit Brigitte Lefèvre. La France a toujours été ouverte sur le plan culturel et artistique. Nombreux sont les artistes – Rudolf Noureev, par exemple – dont les savoirs, les compétences, ont influencé le style. Ne serait-ce que la présence dans les murs de l'Opéra de l'Américain Merce Cunningham ou du Suédois Mats Ek, qui ont conçu des pièces pour la compagnie, entraîne évidemment des changements."

En souriant, Brigitte Lefèvre ajoute : "Pour moi, la création du Boléro de Maurice Ravel par Sidi Larbi Cherkaoui, Damien Jalet et la plasticienne Marina Abramovic est à lire dans la continuité de cet élan de fête qu'est avant tout le tricentenaire."



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24644

MessagePosté le: Sam Avr 20, 2013 7:38 am    Sujet du message: Répondre en citant

En marge de ce tricentenaire, les Stuttgarter Nachrichten publient un article sur les difficultés actuelles de financement de la Cranko-Schule (ce qui relativise un peu le "modèle allemand" qu'essaye de nous vendre une partie de la presse française) : les coûts de la construction du nouveau bâtiment qui doit héberger l'institution explosent, et sont passés d'un devis initial de 32 millions d'euros à près de 50 millions. La municipalité de Stuttgart (Verts / Sociaux-démocrates) et le Land de Bade-Wurtemberg (Droite) se renvoient la balle, chacun estimant que c'est à l'autre de payer...


Cranko-Schule: Stadt hadert mit Mehrkosten, par Josef Schunder (Stuttgarter Nachrichten)



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 19335

MessagePosté le: Sam Avr 20, 2013 11:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Fabuleuse soirée de gala, conclue par un émouvant défilé, réglé par Claude Bessy (sur le modèle de celui que nous connaissons bien, avec pour musique une marche de Mendelssohn), réunissant les élèves des écoles invitées aux côtés de ceux de l'Opéra. Beaucoup de chaleur et d'enthousiasme tout au long du spectacle dans le public, un public à la fois bon enfant et connaisseur, en communion avec tous ces jeunes artistes. Bref, cette soirée est apparue comme le véritable événement de ce tricentenaire.
Tout le monde a, je pense, superbement défendu son école, son répertoire, son style. Chacune des prestations parlait pour elle-même d'une certaine façon. Dommage toutefois que les écoles invitées aient donné, pour la plupart, d'aussi courtes pièces, pour petits effectifs de surcroît, notamment la Royal Ballet School venue avec un simple pas de deux d'Ashton (à la place du pas de quatre initialement annoncé). Bien sûr, il y a eu quelques coups de coeur personnels, comme le pas de trois de Bournonville, extrait des Volontaires du roi à Amager (quel bonheur de voir ce répertoire unique dansé sur la scène de notre Opéra!), l'extrait de Spring and Fall par les élèves de Hambourg, à la personnalité toujours aussi généreuse et attachante, et, last - but first in my heart -, Les Millions d'Arlequin de Petipa, interprété par les élèves de l'Académie du Bolchoï, qui avaient résisté aux réductions d'effectifs et ont été ovationnés (à juste titre), il faut bien dire qu'ils surnagent dans ce type de répertoire, au niveau des ensembles comme des solistes. La continuité avec la compagnie est là une évidence. Belle prestation également des élèves de l'Opéra de Paris, en particulier chez les garçons, dans Péchés de jeunesse, qui concluait le spectacle avant le merveilleux défilé, couvert par les applaudissements frénétiques et les bravos (on n'entendait plus la musique en fait).
On en reparle plus tard...


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
doudou



Inscrit le: 03 Mai 2005
Messages: 1080
Localisation: PARIS

MessagePosté le: Dim Avr 21, 2013 7:49 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis d'accord avec sophia, c'était hier soir qu'on fêtait vraiment le tricentenaire de l'Ecole de danse !
Quelle soirée Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
pedro



Inscrit le: 12 Déc 2004
Messages: 188

MessagePosté le: Dim Avr 21, 2013 10:09 am    Sujet du message: Répondre en citant

Beaucoup de bonheur hier soir à Garnier. Bravo aux organisateurs. on peut imaginer les trésors de diplomatie dépensés pour satisfaire les susceptibilités et chauvinismes de ces différences Ecoles. Finalement la danse fut pour un soir planétaire (presque, il manquait l'Asie) et cette fusion d'un soir a rempli de joie la salle et aussi la scène si l'on en juge par les cris de joie libératrice qu'ont poussés ces jeunes après que le rideau se soit baissé une dernière fois sur eux. On peut donner dans la symbolique et penser que ces élèves (plutôt des étudiants) étaient les rejetons d'une même famille éclatée, les surgeons d'un arbre planté à Versailles il y a trois cents ans.
C'est dans le contemporain (ou néoclassique) que ces jeunes se sont le mieux illustrés. Dans le grand classique ils ne peuvent égaler les étoiles que certains deviendront peut-être.
Je détache donc le Satie dansé avec l'humour qu'y a mis Roland Petit par l'Ecole de la Scala. On leur a bien fait comprendre l'esprit "salon des Polignac" à la fois aristo et gouailleur.
Les Canadiens ont étincelé d'humour, de sensualité provocante et de fièvre adolescente dans cette "chambre de Jacques".
De Neumeier j'attendais plus d'originalité à traiter les Sérénades de Dvorak.
Un peu longuets ces "péchés de jeunesse" jadis appréciés mais disproportionnés par rapport aux simples esquisses apportées par les autres écoles.
Le Bolchoï a ressorti des placards le calamiteux "Millions d'Arlequin", musique de salon de thé, discours chorégraphique cacochimique, même si le couple de danseurs a pu briller malgré le truisme des pas.
Le plus important fut le Défilé, ce métissage de cousins lointains qui se découvrent du même sang et se font des déclarations d'amour.
Vive la mondialisation ainsi comprise!


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bwv582



Inscrit le: 25 Juin 2005
Messages: 38
Localisation: Strasbourg

MessagePosté le: Dim Avr 21, 2013 5:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Très belle ovation pour Claude Bessy après le tomber de rideau, alors qu'elle quittait la salle... On ne peut célébrer le tricentenaire de l'Ecole sans rendre hommage à cette très grande Dame de la Danse et de l'Ecole de l'Opéra.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24644

MessagePosté le: Dim Avr 21, 2013 6:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Malgré les trésors de diplomatie vraisemblablement déployés, quelques dents ont dû grincer après l'ovation réservée à l'Ecole du Bolchoï, qui a marqué un grand coup hier soir avec de spectaculaires Millions d'Arlequin. La célèbre école moscovite est venue en force - on sait le prestige que représente pour les Russes le fait de pouvoir se produire sur la scène du "Grand Opéra", comme ils dénomment le Palais Garnier (pour eux, Bastille, ça n'existe carrément pas...) - avec certainement la volonté de donner, par une prestation mémorable, une image plus positive que celle laissée par le triste spectacle de l'attentat contre Sergei Filin et le feuilleton médico-judiciaire qui s'en est suivi.

Mission parfaitement accomplie donc, avec un "corps de ballet" impeccable et des solistes de premier ordre, dont une jeune fille qui a déjà fait parler d'elle dans des concours en Russie, et qui, de toute évidence, sera, au cours des prochaines années, appelée à faire une très belle carrière au sein de la troupe du Bolchoï. En bref, Marina Leonova a emmené à Paris ce qu'elle avait de mieux en rayon dans son Académie de danse...

Cela dit, on peut s'étonner que l'autre grande institution du ballet en Russie, l'Ecole Vaganova, de Saint-Pétersbourg, n'ait pas été conviée à cette fête censée réunir des représentants des plus prestigieux établissements d'enseignement chorégraphique de la planète. L'absence de l'Ecole Vaganova est d'autant plus incongrue que la vénérable maison pétersbourgeoise possède des liens étroits avec la France, que ce soit par les professeurs qui y ont enseigné - son fondateur, Jean-Baptiste Landé, était bordelais, et on y a vu s'y succéder des figures aussi illustres que Didelot, Perrot, Saint-Léon ou Petipa - que par les danseurs qui y ont été formés et qui ont ensuite fait carrière dans notre pays : Nijinsky, Fokine, Noureev, excusez du peu...

Ceci étant dit, l'idée de ce "Gala des écoles de danse" était excellente, et permettait d'avoir un aperçu extrêmement instructif et intéressant des différents styles chorégraphiques que l'on peut rencontrer dans les principales compagnies classiques de rang international.

Hormis l'école de l'Opéra de Paris, dont le programme a déjà été commenté à l'occasion de la représentation du 17 avril dernier, et celle du Bolchoï, que je viens d'évoquer, c'est la délégation envoyée par le Ballet de Hambourg qui m'a le plus impressionné. Pour John Neumeier, dont on représentait par ailleurs la Troisième Symphonie de Mahler à l'Opéra Bastille, l'enjeu était manifestement d'importance, puisque le directeur-chorégraphe s'était déplacé en personne et avait, lors de la conférence publique qui s'était tenue la veille, largement occupé le terrain. Les quatre élèves envoyés pour interpréter un large extrait de Spring and Fall ont fait montre d'une grande maturité artistique, en dépit de leur jeune âge. Pour l'anecdote, on retrouvait, parmi eux, le Français Hélias Tur-Dorvault, dont nous avions suivi les pérégrinations au Prix de Lausanne 2011 :


Rencontre avec Hélias Tur-Dorvault

Petite déception en revanche avec la Royal Ballet School. Les deux émissaires londoniens formaient certes un couple charmant, parfaitement représentatifs du style anglais, et d'un excellent niveau technique, mais d'un établissement aussi renommé, on attendait davantage qu'un pas de deux (Rhapsody, d'Ashton) d'à peine quatre minutes, de surcroît amputé des variations solistes.

L'Ecole du Ballet Royal du Danemark avait fait, en présentant un extrait consistant des Volontaires du Roi à Amager, un choix judicieux et original. Un regret toutefois : le soliste masculin, doué d'une excellente technique et d'un ballon impressionnant, semblait plus naturellement destiné à des rôles "héroïques" du grand répertoire russe (Don Quichotte, Le Corsaire...) qu'à une chorégraphie de Bournonville dans laquelle son tempérament impétueux ne pouvait pas réellement s’exprimer.

Satisfecit enfin pour l'Ecole du Ballet de la Scala. Si, à titre personnel, je n'aime pas beaucoup la chorégraphie (Gymnopédies) de Roland Petit qui figurait au programme, les trois ambassadeurs venus de Milan (une fille et deux garçons) ont eux aussi fait preuve de beaucoup de maturité artistique, et d'une belle présence scénique, qu'il convient de louer particulièrement compte-tenu de leur jeune âge.



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 19335

MessagePosté le: Dim Avr 21, 2013 7:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Un reportage de la ZDF sur les élèves de Hambourg venus à Paris et plus généralement sur le gala.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 19335

MessagePosté le: Dim Avr 21, 2013 8:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le webdoc De l'élève à l'artiste, en complément de la série Graines d'étoiles, est en ligne sur le compte YT d'Arte.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivante
Page 5 sur 8

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous pouvez voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com