Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

L’Histoire de Manon [ONP 21 04 2012 - 13 05 2012]
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 7, 8, 9 ... 13, 14, 15  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 18655

MessagePosté le: Dim Avr 22, 2012 8:50 am    Sujet du message: Répondre en citant

Dix ans ou presque après la dernière série (juin 2003), Manon, ou plutôt L'Histoire de Manon - puisque tel est son titre parisien -, faisait son retour hier soir sur la scène du Palais Garnier.

J'avoue qu'il est un peu difficile de se replonger comme ça, brutalement, dans le bain de MacMillan, qui n'est quand même pas la spécialité "maison", et de tirer de cette seule soirée un avis très arrêté. Je suis néanmoins un peu partagée sur cette première, qui reste très agréable sans doute en tant que pur spectacle, mais qui personnellement ne m'a pas menée vers des sommets d'émotion. On sentait la soirée de rodage, à tous points de vue, pour les danseurs comme pour le public (très chaud à la fin, très froid pendant), et le spectacle sera sans doute bien différent d'ici quinze jours.

On s'est accoutumés ces dernières années à l'Opéra aux grands noms du répertoire néo-classique d'Outre-Rhin ou d'Outre-Manche - de Cranko à Neumeier -, et aux grandes fresques dramatiques - de la Dame aux camélias à Onéguine. Disons qu'avec Manon, question chorégraphie tarabiscotée et portés chirurgicaux (plus que) périlleux, on a l'impression de franchir encore un palier dans la difficulté, sinon dans la dangerosité. On se demande bien d'ailleurs comment certains vont pouvoir négocier la chose - de ce point de vue, rien à redire au partenariat Osta / Le Riche. Pour le reste, je suis épatée, comme à chaque fois que je vois un ballet de MacMillan (pas tous les jours, c'est vrai) par la richesse et l'inventivité de son vocabulaire chorégraphique, indissociables il est vrai de la mise en scène, surtout quand on les met en regard de ses si nombreux imitateurs. Tout cela n'est pas sans quelques longueurs - parfois - soirée de rodage oblige? A voir si l'impression se confirme ou non avec d'autres interprètes.

Les décors et costumes de Nicholas Georgiadis - Maître Georgiadis, a-t-on envie de dire - sont une oeuvre et un chef d'oeuvre en soi, même s'ils restent intrinsèquement liés au ballet. Ils nous donnent l'impression d'évoluer, à chaque acte, dans un tableau, une fresque picturale, dotée de sa propre autonomie. Une splendeur visuelle qui n'a rien à voir avec le joli (d'ailleurs on ne saurait qualifier les costumes de "jolis"). Georgiadis nous offre ainsi un véritable travail sur la matière, sur les couleurs, les lumières et les ombres. Le décor n'est pas planté là juste pour se laisser admirer ou pour symboliser platement l'action, il impose avec lui toute une atmosphère. Même les lianes du dernier acte, qui pourraient simplement nous paraître datées "seventies", "agissent" : elles créent un espace onirique qui voit revenir à l'arrière-plan les personnages de l'histoire.

Mes souvenirs du ballet datent un peu - en-dehors de la vidéo - et je comprends en le revoyant que le rôle principal soit le rôle rêvé par toutes les ballerines d'aujourd'hui, sans exception aucune. Manon, tout à la fois innocente et coupable, se doit d'être jolie et aimable, tendre et fraîche, mais aussi sensuelle et rouée - ambiguë pour tout dire. De ce point de vue, Clairemarie Osta est nettement plus à son aise dans le registre du charme, de la tendresse et de la mysticité (une mort "parfaite") que dans celui de la sensualité et de la rouerie, donc un deuxième acte peut-être un peu frustrant pour qui a vu quelques autres interprètes fameuses. Nicolas Le Riche m'a semblé un peu en-deçà de ce qu'on pouvait raisonnablement attendre en termes de lyrisme, il aura fallu attendre le dernier acte pour voir vraiment le couple à l'unisson. Dans les seconds rôles, j'ai surtout été séduite par Alice Renavand en Maîtresse de Lescaut - ça fait du bien de la voir dans un autre registre que le pur contemporain! - qui impose une présence, une personnalité, une théâtralité - bien autre chose que des pas joliment exécutés, et dieu sait que ceux-là sont difficiles et peu naturels aux danseurs. Il y a dix ans, rappelons-le, Marie-Agnès Gillot était l'une des interprètes du rôle. Je suis plus circonspecte sur le pouvoir comique de Bullion en Lescaut, j'attends quand même de voir les autres. Stéphane Phavorin est un interprète tout trouvé, excellent de surcroît (son jeu porte jusqu'à l'amphi, c'est rare!), pour le rôle du "barbon" Monsieur de G.M.. Beaucoup de présence également chez Allister Madin en Chef des Mendiants, c'est lui qui hérite en plus du premier gros morceau de bravoure du ballet. De belles courtisanes également, parmi lesquelles se distingue Sabrina Mallem.

Je ne suis pas sûre néanmoins d'aller voir toutes les distributions, j'attends Ciaravola et Ganio bien sûr, mais je me suis dit aussi que j'avais surtout envie de voir Ludmila Pagliero dans le rôle, je pense qu'elle pourrait vraiment être intéressante.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
NEOPHYTE



Inscrit le: 25 Sep 2011
Messages: 931
Localisation: PARIS

MessagePosté le: Dim Avr 22, 2012 10:19 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'avais vu "l'Histoire de Manon" sur Mezzo ou Brava mais je n'avais pas été emballée!
Mais lorsque j'ai vu la distribution de cette première je me suis laissée tenter!

J'aime bien Stéphane Bullion mais là, je l'ai adoré, ses deux costumes lui vont très bien, il est drôle et il danse bien!
Son partenariat avec Alice Renavand fonctionne super bien, ils ont un potentiel comique évident et j'espère qu'ils danseront Don Quichotte, je les imagine bien en Kitri et Basile!

Clairemarie Osta et Nicolas Leriche racontent très bien cette histoire et ce ballet est agréable à regarder.
J'aime beaucoup les costumes de Nicholas Georgiadis mais beaucoup moins ses décors, je sais que le dernier tableau se situe dans les marécages mais je ne vois pas trop ce que viennent faire les "cordages" qui pendouillent et qui cachent les danseurs qui se succèdent pour évoquer le passé.

Ils ont tous été bien applaudis et c'était mérité!


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Florestiano



Inscrit le: 28 Mai 2010
Messages: 1802

MessagePosté le: Dim Avr 22, 2012 10:40 am    Sujet du message: Répondre en citant

Soirée de rôdage, peut-être, mais enfin, j'ai tout de même trouvé sublime cette première (on est loin de la catastrophique première de Raymonda il y a quelques années, où rien n'était en place après des années sans que le ballet ait été à l'affiche).

Quel éblouissement que ces décors et ces costumes ! Quelle fraîcheur dans l'entrain du corps de ballet ; on ne sait où donner de l'oeil, notamment dans le premier acte, où ce qui se passe sur les côtés de la scène est presqu'aussi riche que ce qui se passe au milieu !

Paradoxalement, j'ai été beaucoup plus impressionné par les rôles dits secondaires que par le couple principal. Alice Renavand et Stéphane Bullion sont d'autant plus bluffants qu'ils sortent de leur registre traditionnel. Décidément, Stéphane sait tout danser et campe un Lescaut très convaincant, détestable à souhait dans le I, drôle à souhait dans le II ; en plus de variations très amples et parfaitement exécutées et d'un partenariat très réussi avec Renavand, son errance sur scène quand il n'en occupe pas le coeur et picole sur le côté en passant de fille en fille est irrésistible. Quant à Alice, son côté piquant et chipie m'a fait imaginer une Kitri en puissance.

Allister Madin est génial, comme toujours, quand il mène la danse, quand il se saoule en compagnie de ses copains mendiants, quand il dort emméché...

Phavorin devient le Loparevitch du Ballet de l'Opéra de Paris.

Bref, une distribution globalement superbe, dont on suivra avec intérêt l'évolution. Une soirée à l'Opéra comme je les aime, qui augure, enfin, d'une belle série !


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Florestiano



Inscrit le: 28 Mai 2010
Messages: 1802

MessagePosté le: Dim Avr 22, 2012 10:50 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ah oui, NEOPHYTE, nos messages se sont croisés, mais je partage tout à fait votre intuition sur Renavand en Kitri Very Happy


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
NEOPHYTE



Inscrit le: 25 Sep 2011
Messages: 931
Localisation: PARIS

MessagePosté le: Dim Avr 22, 2012 11:08 am    Sujet du message: Répondre en citant

et Stéphane Phavorin qui a décidément une présence scénique incroyable devrait être excellent dans le rôle du riche prétendant de Kitri!

J'ai aussi oublié de parler d'Allister Madin qui était super en chef des mendiants.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lanou



Inscrit le: 12 Déc 2004
Messages: 347
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim Avr 22, 2012 3:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis personnellement également partagé sur cette première comme l'est Sophia, mais peut être pour d'autres raisons.
Je n'ai vraiment pas grand chose à redire au couple Le Riche/Osta: certes , Le Riche semble un peu "fatigué" (en même temps, il va aussi bientôt partir à la retraite lui aussi, il doit avoir pas loin de 40 ans, et sa force est encore remarquable), mais il porte absolument bien C. Osta, et les engouements amoureux étaient vraiment bien sentis. J'ai également beaucoup apprécié Bullion et Phavorin, dans des rôles de composition vraiment intéressants et complexes.
Ce qui m'a plus déconvenu est le fait que pour moi, ça "ne prenait pas"; j'ai trouvé l'ensemble gentillet, mais longuet, que le couple principal était assez dissocié de l'action avec tous les autres danseurs. Pas trop mal dansé, certes, mais bon, tenir l'intérêt pendant trois actes et près de trois heures, c'est autre chose. Je pense que ce n'est pas forcément dans l'habitude des français d'avoir des ballets narratifs comme les ont les anglais: on crée plus des ballets abstraits en France et on reprend des répertoires étrangers des ballets narratifs (et ce n'est pas une critique Wink , mais juste pour dire qu'il me semble que cela peut expliquer le manque, à mon sens, de drama dans ce genre de ballet fait par l'Opéra).
J'espère évidemment que cela va s'améliorer, avec les représentations, et des couples qui n'ont jamais dansé ensemble ces rôles, cela ne pourra être qu'intéressant.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
chien en peluche



Inscrit le: 29 Oct 2011
Messages: 1220

MessagePosté le: Dim Avr 22, 2012 9:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

L'Opéra de Paris a renouvelé la distribution de L'Histoire de Manon. La dernière mise à jour est datée du 20 avril, donc juste avant la première. Selon le site de l'Opéra, Mlle Renavand remplacera Mlle Grinzstajin dans le rôle de la Maîtresse de Lescaut pour les 10 et 13 mai. Est-ce que Mlle Grinzstajin a été blessée?
Après avoir lu vos comptes-rendus sur la première, je serais heureuse d'avoir la chance de voir Mlle Renavand, que je n'avais jamais eue l'occasion de voir dans un rôle important d'un ballet narratif. Mais d'autre part, c'est dommage pour Mlle Grinzstajin, si c'est vraiment à cause de la blessure. J'aimais beaucoup sa Garance, surtout lors de la soirée consacrée à Roland Petit, et son Olga que j'avais vue en 2007 n'était pas mal non plus.
Ajoutons aussi qu'au Japon, la période depuis la fin avril jusqu'au début mai, c'est la période où on peut prendre les vacances plus facilement que d'ordinaire : à partir du 29 avril jusqu'au 5 mai, on compte quatre jours fériés (le 29 avril, les 3, 4, 5 mai). En plus, il y a le 1er mai (le 1er mai n'est pas un jour férié au Japon. Mais il y a pas mal de nombre de grandes sociétés privées où les employés ne vont pas au bureau.). Il est donc fort possible que vous rencontrerez plus de représentants de notre pays la deuxième semaine de cette série de L'Histoire de Manon.
Quant à moi, je ne connais pas bien les chorégraphes de l'outre-Manche.
J'ai un DVD de Manon du Royal Ballet. Mais je ne l'ai pas encore vu (Faut-il le voir avant mon départ pour Paris? Quels seront vos conseils?).
Si je m'intéresse à cette oeuvre chorégraphique, c'est parce que le roman de Prévost est le premier roman français que j'ai lu en français, et je le connais bien. J'aimerais donc voir comment le chorégraphe avait adapté le roman, et de quelle manière, il en a fait sa Manon.

p.s. Pour le 30 avril, selon le site de l'Opéra, c'est Mlle Zusperreguy qui remplacera Mlle Grinzstajin, initialement prévue.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
jigara



Inscrit le: 11 Nov 2011
Messages: 62
Localisation: France

MessagePosté le: Lun Avr 23, 2012 1:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

chien en peluche a écrit:

Si je m'intéresse à cette oeuvre chorégraphique, c'est parce que le roman de Prévost est le premier roman français que j'ai lu en français, et je le connais bien. J'aimerais donc voir comment le chorégraphe avait adapté le roman, et de quelle manière, il en a fait sa Manon.


MacMillan (si c'est bien lui qui s'est chargé de la dramaturgie du ballet) a beaucoup coupé dans l'histoire de Prevost. Parmi les "soupirants" de Manon, seul Mr de G.M. Père est représenté - Mr de B., Mr de G.M. fils et le prince italien sont occultés. C'est sans doute mieux comme ça, sinon le ballet aurait duré 5h Laughing
Le passage de Des Grieux à Saint-Lazare et celui de Manon à l'hôpital est aussi occulté.
La mort de Lescaut et la chute de Manon et Des Grieux sont aussi différentes du livre, et le père de Des Grieux ne joue aucun rôle dans l'oeuvre de MacMillan.
Sur la forme, le ballet suit l'histoire de Prévost, mais certains détails ont été modifiés, déplacés ou inventés pour les besoins d'une narration simplifiée.
Si vous êtes fan du livre, vous le remarquerez tout de suite, mais cela n'enlève rien la beauté de l'histoire et à la beauté du ballet.
J'espère que vous apprécierez votre séjour en France Wink

EDIT : J'oubliais aussi dans les différences : dans le ballet, Des Grieux n'a pas d'amis, Tiberge et Mr de T. n'apparaissent pas.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
chien en peluche



Inscrit le: 29 Oct 2011
Messages: 1220

MessagePosté le: Lun Avr 23, 2012 2:46 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je remercie beaucoup à jigara pour ces précisions sur l'argument de L'Histoire de Manon. Je viens d'en trouver un (en japonais) dans le coffret du DVD. Tiberge, oui, j'avais oublié la présence de cet ami du chevalier dans le roman.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 18655

MessagePosté le: Lun Avr 23, 2012 3:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

On peut (ré)écouter (avec l'image) sur le site de France Musique l'émission de ce matin qui avait pour invités Clairemarie Osta et Nicolas Le Riche, il y est notamment question de Manon.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
loo



Inscrit le: 20 Avr 2012
Messages: 2

MessagePosté le: Lun Avr 23, 2012 6:17 pm    Sujet du message: L'histoire de Manon Répondre en citant

J'ai découvert ce ballet vendredi soir pour la générale avec le couple Hoffalt/Dupont et j'ai été émerveillée ! Le langage de McMillan est si juste, il traduit tellement bien l'état psychologique des personnages que j'en ai été bouleversée. Les portés sont incroyables et le couple vedette les a effectués à la perfection. Bélingard était formidable en Lescaut, très drôle, toujours très puissant et Muriel Zusperreguy était parfaite. Le troisième acte, enfin, m'a profondément émue.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24291

MessagePosté le: Lun Avr 23, 2012 6:59 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bienvenue loo Very Happy

Je me permets de rappeler qu'il est d'usage sur Dansomanie de ne pas commenter les répétitions et séances de travail, qui ne sont pas des spectacles totalement aboutis, même s'ils sont ouverts au public.

Je n'ai pas voulu vous accueillir parmi les membres du site par un acte de "censure", d'autant que votre message est exclusivement laudatif envers les interprètes. Mais j'insiste sur le fait qu'aucun compte-rendu critique ne doit être publié lorsqu'il ne s'agit pas d'un véritable spectacle. Merci de votre compréhension.



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 18655

MessagePosté le: Lun Avr 23, 2012 7:29 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Encore un autre changement signalé aujourd'hui sur le site de l'Opéra : Isabelle Ciaravola et Mathieu Ganio remplacent Agnès Letestu et Florian Magnenet le 27 avril (et dansent donc deux soirs de suite!).


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
serge1 paris



Inscrit le: 06 Jan 2008
Messages: 813

MessagePosté le: Lun Avr 23, 2012 11:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

La perfection de cette chorégraphie et cette scénographie ne se perçoivent pas vraiment au DVD et ce qu'on découvre sur scène est effectivement un chef d'oeuvre dans la ligne des meilleures productions des années 70.

Les danseurs parisiens ont dû beaucoup travailler car ils sont très à l'aise dans ce MacMillan.

La seconde distribution qui dansait pour la première fois ce soir est assez uniformément excellente.

Hoffalt a démarré avec quelques hésitations mais n'a fait que s'améliorer ensuite.

On aurait aimé Aurélie Dupont plus complexe et plus tragique mais ces deux dimensions lui sont décidément étrangères.

Il reste néanmoins de nombreuses qualités et l'écriture de Mac Millan est tellement efficace que le dernier acte ne peut être que dramatique...


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
paco



Inscrit le: 28 Oct 2005
Messages: 2835

MessagePosté le: Lun Avr 23, 2012 11:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Accueil quasi triomphal ce soir (lundi), confirmant après le beau succès de samedi soir que ce spectacle fait mouche auprès du public parisien.
Représentation très différente de la première, autrement plus théâtrale et pleine de flamme. Si je devais maintenant réécrire mes impressions de samedi, par comparaison j’abonderais probablement beaucoup plus dans le sens mitigé de Sophia, tant la fougue de ce soir était absente samedi. J'ai vu aujourd'hui un tout autre spectacle, qui m'a davantage rappelé les grandes soirées de ce ballet auxquelles j'avais assisté à Londres.

La différence est à trouver principalement du côté des Messieurs. Bien que techniquement plus fragile que l’impressionnant Nicolas le Riche, notamment dans son solo du premier acte, Joshua Hoffalt (à qui les portés ne semblent poser aucun problème !) impose une juvénilité et une sensibilité qui touchent de plus en plus au fur et à mesure que le drame progresse. Son troisième acte, différent de celui de Le Riche, moins puissant, était particulièrement émouvant, peut-être à cause de la fragilité qui se dégage de son personnage.

Lescaut quasiment idéal, Jérémie Bélingard impose dès son entrée le ton de la soirée (alors que le personnage interprété par Stéphane Bullion samedi ne se dessinait qu’au 2e acte), son solo du premier acte étant puissant (des sauts et une rapidité de tours que l’on voit peu à l’ONP), vigoureux, créant dès les dix premières minutes du spectacle un climat autrement plus électrisant que samedi soir, déclenchant une salve d'applaudissements nourris rare en début de soirée à Garnier. Sa grande scène du II était particulièrement naturelle sur le plan théâtral, l’acteur ne s’économisant pas dans ses diverses figures et réussissant avec sa partenaire une scène variée et réellement charismatique (se jetant sur le sol avec une conviction digne d’un acteur de la Royal Shakespeare).

Sa partenaire justement, Muriel Zusperreguy, sans atteindre la fascination qui se dégageait d’Alice Renavand samedi, n’en est pas moins une Maîtresse très intéressante, fine, rayonnante, virtuose, en accord parfait avec Lescaut. C'est décidément une artiste à suivre...

En revanche, j’ai nettement préféré la Manon de Claire-Marie Osta à celle d’Aurélie Dupont. Si on pouvait reprocher samedi à Mme Osta de ne privilégier que l’aspect sensible et romantique du personnage, le problème ce soir est qu’Aurélie Dupont, elle, ne semble à aucun moment amoureuse de Des Grieux. La prestation est absolument magnifique sur le plan technique (les abandons dans les portés sont incroyablement beaux, fluides, naturels), mais il ne se dégage rien du personnage, qui semble insensible à son amoureux même quand la chorégraphie implique un minimum de sensualité. Cela peut être un parti pris défendable (après tout Manon n’est pas franchement un personnage émouvant), mais à ce point, tout de même…??? Même au IIe acte il ne se passe rien en dehors d’une très belle prestation virtuose. Visiblement le personnage ne l’inspire pas autant que sa Tatiana inoubliable de décembre dernier.

Ceci étant le spectacle se rode bien et commence à avoir du rythme, aidé également par un Orchestre de l’ONP magnifique de sonorités soyeuses (chapeau aux musiciens de réussir à être inspirés par cette musique mélodramatique…). Il devient tentant d’y retourner… Very Happy


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 7, 8, 9 ... 13, 14, 15  Suivante
Page 8 sur 15

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous pouvez voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com