Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

18 - 19 septembre 2011

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> La presse au quotidien
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 23749

MessagePosté le: Lun Sep 19, 2011 7:43 am    Sujet du message: 18 - 19 septembre 2011 Répondre en citant

Agnès Letestu et Kim (Madame Figaro)

Citation:
Agnès Lestu, danseuse étoile, et Kim, 7 mois, terrier du Tibet
La rencontre? Mon compagnon a craqué dans la rue sur un terrier du Tibet. Cette race étant très rare, nous l’avons trouvé dans un élevage suisse il y a quatre mois. Kim? Parce que Kim Novak ou Kim Basinger... Votre chienne, c’est... Une présence, une amie, mais surtout pas une dépendance. Je ne développe pas de lien fusionnel avec mes chiens. Pourtant, on m’a déjà dit que Kim me ressemblait. Elle est vive, contemplative, elle prend son temps, aime déguster ce qu’elle mange...


Stéphane Rotenberg et Marie-Agnès Gillot racontent les coulisses de La meilleure danse (Le Figaro)

Citation:
« Avec La meilleure danse, nous cassons les codes puisque le programme est monté sur des duels. Les participants se défient et ils n'ont que quelques minutes pour convaincre. Même les meilleurs peuvent échouer ! », explique Stéphane Rotenberg, propulsé aux commandes du divertissement. « Autre grande nouveauté, le jury mouille sa chemise. Notamment Marie-Agnès Gillot, danseuse étoile, qui n'hésite pas à monter sur scène et danser avec les concurrents. » L'étoile a même ouvert sa porte à l'animateur à l'Opéra Garnier. « C'est un vrai privilège ! Les ?étrangers? n'ont habituellement pas le droit d'approcher les artistes », s'amuse-t-elle, tranquillement installée sur le divan qui trône au centre d'un vrai capharnaüm. Dans cette petite pièce où s'entremêlent des dizaines de tutus, des cartons débordant de chaussons, des costumes, elle aime se ressourcer après de longues heures de travail en laissant son esprit vagabonder...


Biarritz a vibré pendant dix jours, par Céline Musseau (Sud-Ouest)

Citation:
Ça y est, le Temps d'aimer est terminé. Les ballets s'en sont allés, laissant dans leur sillon des impressions. Des sentiments contraires, des emballements, des coups de cœur, des coups de gueule, des rires et des émotions. Dans les coups de cœur, sans hésitation, le Ballet de Norvège et sa marche en avant, physique et musicale, Israël Galvan et son flamenco novateur et puissant, Yuval Pick et son retour vers une terre israélienne, où la force des rapports humains peut s'inscrire dans une proximité émouvante comme dans un rejet très violent. Mais aussi Pierre Rigal et son hip-hop renouvelé. Sans oublier le Ballet Malandain, toujours apprécié pour ses qualités d'interprétation et la délicatesse de son écriture...


Le Temps d'Aimer, "eta nik, txoria nuen maite" (Eitb.com)

Citation:
Les Ballets de Monte-Carlo, avec, à leur tête, son directeur-chorégraphe Jean-Christophe Maillot, sont la clôture et l'un des grands évènements de cette 21ème édition du Temps d'Aimer, avec ses 48 danseurs et sa longue histoire prestigieuse de créations qui ont trouvé leurs sources auprès des plus grands noms de la danse classique. Dans la salle de répétition du Ballet de Biarritz, le maître de ballet dirige en francais "la classe", autrement dit la séance où les corps s'échauffent et reprennent leurs réflexes, sur la pointe des pieds, quand celui de la détente de ces danseurs, choisis dans le monde entier, est l'anglais, pour des échanges dont les rires ne sont pas exclus...


Temps d'aimer, clap de fin, par Olivier Bonnefon (Sud-Ouest)

Citation:
Ce matin à 11 heures sur le promenoir de la Grande Plage, Jean-Christophe Maillot, chorégraphe du Ballet de Monte-Carlo dirige la seconde et dernière gigabarre du Temps d'aimer. Prenez vos pointes ou des chaussures souples, une tenue sport et hop, venez prendre une leçon de danse avec un maître, face à la mer. La magie du Temps d'aimer, ce n'est en effet pas seulement les spectacles superbes qui se succèdent au Colisée, à la Gare du Midi et au casino, mais aussi ces instants de partage, le long d'une barre géante, ou dans la ville, au coin d'une scène...


Les dix ans d'un festival de scènes et de sable, par Sabine Menet (Sud-Ouest)

Citation:
Forte d'une programmation culturelle déjà tournée vers la danse, Arcachon a franchi le cap du festival en 2002. L'année d'avant, le festival de film au féminin avait quitté ses rivages pour rejoindre la capitale bordelaise il s'agissait alors de proposer autre chose. Benoît Dissaux (directeur artistique) et Bernard Lummeaux (adjoint à la culture) concoctent alors une formule mettant en avant danse et cadre local. Le festival Cadences est aussitôt celui des danses sur le sable...


Les dix ans d'un festival de scènes et de sable, par Sabine Menet (Sud-Ouest)

Citation:
Forte d'une programmation culturelle déjà tournée vers la danse, Arcachon a franchi le cap du festival en 2002. L'année d'avant, le festival de film au féminin avait quitté ses rivages pour rejoindre la capitale bordelaise il s'agissait alors de proposer autre chose. Benoît Dissaux (directeur artistique) et Bernard Lummeaux (adjoint à la culture) concoctent alors une formule mettant en avant danse et cadre local. Le festival Cadences est aussitôt celui des danses sur le sable...


Carmina Burana investit la scène du Grand Théâtre dans une version inédite en France (Aqui.fr)

Citation:
C'est un programme alléchant qui attend les amateurs de danse et les fidèles de l'Opéra National de Bordeaux en Octobre. En effet, pour la première fois en France, le ballet de l'Opéra propose au public de découvrir deux ballets de l'argentin Mauricio Wainrot, directeur artistique du Ballet Contemporàneo du théâtre San Martin de Buenos Aires et invité permanent du Ballet Royal des Flandres. Et le chorégraphe n'a pas choisi la facilité puisqu'il s'est attaqué à un monument de la musique du vingtième siècle, l'oeuvre la plus célèbre du compositeur allemand Carl Orff, l'incontournable « Carmina Burana ». Elle sera précédée d'une pièce du romantique Chopin, intitulée « Chopin numero Uno »...


Carmina Burana investit la scène du Grand Théâtre dans une version inédite en France, par Anne-Sophie Pujol (La Voix du Nord)

Citation:
Depuis deux semaines, l'ancien hôtel café New's, rue Georges-Hannart, s'est transformé en Lanterne rouge. Un restaurant asiatique de quatre-vingts couverts qui refuse déjà des clients. À sa tête, un des « trois meilleurs danseurs classique de Chine », issu du centre chorégraphique de Shenyang : Guo Li...


Ballet as never seen before: cinematic productions to hit stages, par Lee Hyo-won (Korea Times)

Citation:
The Shakespearean romance has inspired numerous works of art, from theater to film and musical pieces, and compelled Prokofiev in 1935 to create a score. The Russian composer in turn motivated many choreographers to create dance sequences. The upcoming version will feature the iconic 1996 creation by French maestro Jean-Christophe Maillot which the Korea National Ballet premiered here in 2000. Maillot’s version is unique in that it brings a modern edge to what had usually been a classical approach to the story about two youths from feuding families falling in love...


A Beatle plunges deep into ballet, par Jon Pareles (The China Daily)

Citation:
The composer strolled into rehearsal at the New York City Ballet late last month to see for the first time what the choreographer Peter Martins had made of his score, "Ocean's Kingdom." At the end of the rehearsal the composer leaped to his feet, exclaiming, "Whoo!" The composer is the former Beatle Paul McCartney; this is his first ballet. He has taken part in everything: story, sets, costumes, even elements of the dance itself...


BALLET REVIEW - HAMLET, par Jeffery Taylor (Express.co.uk)

Citation:
NorthernBallet’s autumn/spring season opens with David Nixon’s crackling and pacy version of Shakespeare’s Hamlet. Yet the familiar story of an indecisive and callow royal prince would be far more convincing if titled Jimmy or Ginger. Dramatic Associate Patricia Doyle’s scenario strips the troubled family of royal status and immediately obliterates political and dynastic obligations, often the death of medieval rulers. A brutally occupied Paris replaces cold, damp Denmark and the evening boils with characters racing around. There are flashbacks within flashbacks and seriously show-stopping repetition...


Northern China's Harbin hailed as the 'Paris of the Orient', par Lydia Lin (The China Post)

Citation:
The “Icy City” goes by many other monikers, largely reflecting its mixed cultural heritage. Home to China's first ballet, orchestra and symphony concerts, Harbin today is favorably hailed “the Paris of the Orient,” the “Eastern Moscow,” and the “City of Music.” The most high-profiled spotlight of China's tenth-largest city is arguably American celebrity chef Anthony Bourdain's expose in his Travel Channel show “No Reservations,” which captured a quirky, fog-shrouded panorama of the snow-blanked Heilongjiang province capital. Flashes of the annual Harbin International Ice and Snow Festival, the Asian Winter Games and other activities reliant on its frigid temperatures quickly spring to mind...


Former principal ballerina Deborah Bull reveals battle with food, par Laura Donnelly (The Telegraph)

Citation:
he star of the Royal Ballet, who retired 10 years ago, has said that she had "a very unhealthy attitude to food for many years" and switched back and forth from low calorie diets to bingeing on fatty foods. In an interview with The Sunday Times she said she had "battled with fad diets and alternated famine with feast" and said she had written about the problems in a new book, The Everyday Dancer, to be published next month. "Dancing is an extreme pursuit," she said. "But you do not have to abuse yourself to be a good dancer. My own eating problem did not have a name as such, but I did have a disordered and very unhealthy attitude to food for many years."...


Kultur im Dienst der Gesellschaft, par Tim Schleider (Stuttgarter Zeitung)

Citation:
Und der Tanz? Das Stuttgarter Ballett ist und bleibt als Markenzeichen in der ganzen Welt bekannt. Sein Intendant Reid Anderson beweist, dass die Pflege einer großen Tradition möglich ist, ohne dabei den Anschluss an die nächste Generation der Künstler und der Zuschauer zu verlieren. Die Vorstellungen des Balletts in Stuttgart sind übrigens just jene mit der höchsten Kartennachfrage und der häufigsten Mitteilung am Telefon: "Leider ausverkauft."...



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> La presse au quotidien Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com