Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

Nouvelles des Pays-Bas (Het Nationale Ballet, NDT...)
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 16760

MessagePosté le: Mar Sep 13, 2011 10:45 am    Sujet du message: Nouvelles des Pays-Bas (Het Nationale Ballet, NDT...) Répondre en citant

Le Het Nationale Ballet fête aujourd'hui son cinquantième anniversaire.
Un petit clip, réalisé à cette occasion, trace les contours de la compagnie, créée en 1961 : http://youtu.be/8nhfNSCDuKo

Un gala, retransmis dans les cinémas et à a télévision (seulement aux Pays-Bas), a lieu ce soir, en présence de la reine Beatrix. Le programme n'a pas été révélé.

http://www.het-ballet.nl/en/performances/2011-2012/gala-50-years-hnb/
http://www.het-ballet.nl/nieuws/nieuws/2011/08/16/50-jaar-het-nationale-ballet-live-de-bioscoop/

Le gala étant filmé par 3 Minutes West, comme la soirée Van Manen, Giselle et Don Quichotte, on peut sans doute espérer un DVD dans quelques mois...




Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 16760

MessagePosté le: Sam Mar 03, 2012 8:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le Het Nationale Ballet vient de révéler sa prochaine saison, qui verra notamment la création d'une nouvelle version de Cendrillon, chorégraphiée par Christopher Wheeldon, à la fois pour le Het Nationale Ballet et pour le San Francisco Ballet.

La saison 2012-2013 en vidéo :

http://www.youtube.com/watch?v=Szs52Mao5YY


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 22662

MessagePosté le: Ven Avr 27, 2012 11:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le webmaster de Dansomanie était un peu à la ramasse question actualité parisienne cette semaine pour cause de déplacement à Amsterdam, au Het Nationale Ballet, d'où nous vous ramènerons quelques souvenirs. Wink

Le voyage en valait en tout cas la peine, ne serait-ce que pour la découverte d'Anna Tsygankova incarnant une Giselle qui ne déparerait pas sur la scène de l'Opéra de Paris.

La production du Het Nationale Ballet, signée Rachel Beaujean et Ricardo Bustamente est plutôt réussie sur le plan chorégraphique (le décor est plus quelconque), avec une mort d'Hilarion particulièrement spectaculaire, qu'il faut vraiment avoir vue un jour.

Bientôt davantage de détails. Smile



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 16760

MessagePosté le: Mer Mai 02, 2012 2:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Giselle
Het Nationale Ballet
Het Muziektheater Amsterdam
25 et 27 avril 2012


La Hollande, ce n'est pas, à coup sûr, au ballet qu'on l'associe spontanément. Pourtant, avec des compagnies aujourd'hui aussi renommées que le Nederlands Dans Theater, à La Haye, ou le Het Nationale Ballet, à Amsterdam, elle peut s'avérer une alternative intéressante à notre perfide Albion préférée, paradis bien connu des amateurs de danse. On ne présente plus le NDT, la plus belle des compagnies contemporaines du monde (d'ailleurs jugée digne des désormais incontournables retransmissions en direct dans les salles de cinéma, ce sera à partir du 31 mai via le réseau Pathé Live) et pour ce qui est du HNB, s'il n'a pas la notoriété internationale du Royal Ballet, ni son style bien trempé, on peut le considérer actuellement comme la troupe classique « qui monte » en Europe – bien au-delà de l'image séduisante diffusée depuis deux ans environ par un service de communication efficace. Bref, à seulement quelques encablures de train de Paris - le tunnel sous la Manche en moins -, la Hollande est une sérieuse piste à explorer pour le balletomane voyageur.

Le Het Nationale Ballet fête donc cette année son cinquantième anniversaire. Sa saison est attractive, alternant les programmes mixtes néo-classiques, qui semblent en partie en faire le sel, avec quelques bons vieux classiques des familles - de ceux que se pique de danser toute compagnie de ballet digne de ce nom. En cette fin d'avril, c'est Giselle qui est à l'affiche, dans une nouvelle version montée en 2009 par Rachel Beaujean (maître de ballet au Het Nationale Ballet) et Ricardo Bustamante (maître de ballet au San Francisco Ballet) et filmée dès sa création. Pas révolutionnaire pour deux sous, elle témoigne d'une volonté manifeste du directeur de la troupe, Ted Brandsen, de proposer au public des productions classiques à la scénographie élégante, à la fois traditionnelles et dépoussiérées, comme ce fut également le cas en 2010 avec le Don Quichotte flambant neuf chorégraphié pour la troupe par Alexeï Ratmansky, à son tour enregistré en DVD.

Cette Giselle sait jouer en terrain familier tout en ménageant quelques menues surprises chorégraphiques, notamment à l'acte I. Le pas de deux des paysans, par exemple, est remplacé ici par un pas de quatre, comportant deux variations inédites, très joliment chorégraphiées, bien que musicalement un peu incongrues (de quel(s) ballet(s) sont tirées ces interpolations musicales, notamment celle à la flûte? c'est ce à quoi le programme ne répond malheureusement pas...). Une petite danse, menée par quatre vendangeurs aux jambes nues et en culottes de peau, mi-Faunes mi-Bavarois, se révèle en revanche plus discutable sur le plan stylistique, tant elle paraît anachronique dans le cadre d'un ballet romantique. Hilarion voit de son côté son rôle étoffé au point qu'il n'en finit plus de mourir. Quant à Albrecht, il écope, à l'acte I, d'une vraie bonne variation virtuose, placée juste avant celle, classique, de Giselle. Mais plus que la volonté de redonner matière à danser aux garçons dans un ballet si essentiellement féminin, la grande réussite de cette version réside dans la lisibilité extraordinaire de la pantomime, d'une clarté absolue au premier acte, toujours élaborée, jamais sacrifiée au profit de je ne sais quelle démonstration technique. Les maîtres de ballet semblent aussi avoir mis l'accent sur les qualités théâtrales, sans crainte d'un jeu peut-être parfois par trop naturaliste.

>>>> Bande-annonce : http://youtu.be/llTv-tvzpWM

Les décors, plongés dans une lumière plus hivernale qu'automnale à l'acte I, sont légèrement trop stylisés à mon goût, mais l'on s'en accommode, d'autant qu'ils sont rehaussés par des costumes charmants et sans excès de chichis. A l'acte II, l'apparition des Wilis sur un épais tapis de fumées, la silhouette entièrement recouverte d'un linceul immaculé, est d'un effet sublime, à l'instar de certains ensembles « blancs » particulièrement bien réglés, tels l'avancée en ligne et en rang serré des fiancées défuntes lors de la mort d'Hilarion – scène particulièrement démonstrative, mais assez jouissive au final.

Sur cette série de représentations, toujours en cours, le Het Nationale Ballet peut se flatter d'aligner pas moins de six Giselle différentes, parmi lesquelles ne figure d'ailleurs pas – et pour cause (bien légitime) - Jurgita Dronina, magnifique image « officielle » du ballet de Perrot-Coralli disséminée à travers les rues d'Amsterdam.

>>>> Les six Giselle du Het Nationale Ballet : http://www.youtube.com/watch?v=JvemAK2NTto

La première distribution (en réalité la deuxième de cette série de Giselle) réunissait Igone de Jongh et Casey Herd. Igone de Jongh, l'une des rares artistes – encore plus si l'on parle des solistes - néerlandaises de la compagnie, est un choix a priori un peu surprenant pour incarner le rôle-titre. Grande, distinguée, très féminine, c'est elle qui interprète, avec une superbe autorité d'ailleurs, le rôle de Myrtha sur l'enregistrement paru en 2009, qu'elle peine à faire oublier quand on voit la manière dont sa Giselle attaque les sauts. L'héroïne qu'elle interprète ne ressemble donc pas vraiment à la paysanne humble et naïve du conte, prête à se laisser embobiner par le premier prince venu. Au fond, malgré son jupon court, elle pourrait presque passer dans l'histoire pour l'égale de la belle Bathilde. Si son travail dramatique s'avère remarquable, notamment dans la scène de la folie, on est loin du naturel rêvé pour le rôle. On se dit surtout qu'à cette Giselle majestueuse et pleine d'assurance amoureuse, à la fragilité un brin forcée, il faudrait un prince qui lui (et nous) en impose absolument sur le plan des manières, ce qui n'est pas tout à fait le cas de Casey Herd, dont la fougue un peu brutale et la danse tout en puissance évoqueraient presque plus un Hilarion qu'un Albrecht. Dans l'acte II, plus abstrait, Igone de Jongh réussit toutefois à dessiner avec son partenaire une figure aérienne et poétique, grâce notamment à un très beau travail des bras et à une danse magnifiquement ciselée.

D'une tout autre force émotionnelle, avouons-le, était la seconde représentation, réunissant Anna Tsygankova et Jozef Varga – première distribution de la série, celle également du DVD de 2009. Le couple est éprouvé et le duo, très fusionnel et attentif, raconte une véritable histoire d'amour et de mort. Anna Tsygankova n'a sans doute rien aujourd'hui d'une Giselle de quinze ans, mais elle possède ce naturel et cette simplicité uniques, si rares, qui font toute l'essence du rôle. Techniquement et stylistiquement, elle paraît née pour danser Giselle : des pointes d'acier, des équilibres d'une grande sûreté, un aplomb parfait, une danse à la fois moelleuse et terrienne, et en même temps, un ballon, une légèreté, un lyrisme aérien qui éblouissent sans jamais tourner ni à la démonstration d'école ni au maniérisme dans le second acte. Dramatiquement, elle est exceptionnelle, glissant naturellement de l'humanité du premier acte à l'onirisme du second. Sa Giselle n'a rien d'une mièvre héroïne de conte - une gentille péronnelle trompée par un méchant prince -, elle est démesurée, dans la joie comme dans le désespoir. Jozef Varga est certes un peu en-deçà de sa partenaire sur le plan technique, mais il possède, en plus d'une noble présence, un mystère, une ambivalence qui rendent son personnage intéressant, moins monochrome en tout cas que celui campé par Casey Herd.

>>>> Répétition d'Anna Tsygankova et Jozef Varga : http://www.youtube.com/watch?v=8q3uhy4KaNI

Du côté des autres personnages, la troupe affiche des interprètes très convaincants sur les rôles d'Hilarion et de Myrtha. Face à Igone de Jongh et Casey Herd, James Stout est un Hilarion juvénile et simple dans sa colère comme dans son désir de vengeance, qui se montre extrêmement investi dans sa pantomime et dans sa danse. C'est toutefois Sasha Mukhamedov qui s'impose dans le rôle de Myrtha comme la véritable révélation de cette représentation : des piétinés d'une incroyable rapidité, des sauts amples, un sens de l'attaque impressionnant, elle dévore véritablement la scène, sans forcément de précaution stylistique - il semble là qu'elle ait de qui tenir. Ses deux acolytes, Maiko Tsutsumi (Zulme) et plus encore Emanouela Merdjanova (Moyna), sont excellentes, à la tête d'un corps de ballet féminin vif et dans l'ensemble impeccable dans les alignements. Point positif : il ne paraît rien, ou pas grand-chose, du manque d'unité stylistique constitutif de ce type de compagnie, que l'on remarque d'autant plus lorsqu'on est habitués aux compagnies russes ou parisienne. Le seul ennui de cette distribution vient en fait de l'association des caractères principaux, pas suffisamment distincts, notamment ceux de Myrtha et de Giselle. La seconde représentation, idéale à tous égards, offre des interprètes au moins aussi satisfaisants, avec Alexander Zhembrovsky, Hilarion passionné, qui rappelle parfois le génial Yuri Smekalov du Mariinsky, et Vera Tsyganova, impeccable (et implacable) Myrtha, qui n'a pas grand-chose à envier du côté des sauts à Sasha Mukhamedov.

Le pas de quatre, meilleur le second soir – l'on y remarque notamment l'excellent Remi Wörtmeyer - laisse voir en revanche plus d'hétérogénéité technique et stylistique. Les variations sont prises un peu trop en force, au détriment parfois de la propreté et du raffinement de la danse. Sur l'ensemble des deux spectacles, disons que ces messieurs paraissent un peu moins affûtés techniquement que ces dames, mais de façon générale, la troupe séduit par sa jeunesse partagée et son dynamisme très théâtral.




******

25 avril

Giselle : Igone de Jongh
Albrecht : Casey Herd
Hilarion : James Stout

Wilfried : Anatole Babenko
Berthe : Amanda Beck
Bathilde : Amanda McGuigan
Duc de Courlande : Raimondo Fornoni

Pas de quatre : Susanna Kaic, Laura O'Malley, Serguéï Endinian, Koen Avenith

Myrtha : Sasha Mukhamedov
Moyna : Emanouela Merdjanova
Zulme : Maiko Tsutsumi


27 avril

Giselle : Anna Tsygankova
Albrecht : Jozef Varga
Hilarion : Alexander Zhembrovsky

Wilfried : Dario Mealli
Berthe : Jeanette Vondersaar
Bathilde : Amanda McGuigan
Duc de Courlande : Boris de Leew

Pas de quatre : Nadia Yanowsky, Emanouela Merdjanova, Mathieu Gremillet, Remi Wörtmeyer

Myrtha : Vera Tsyganova
Moyna : Laura O'Malley
Zulme : Megan Zimny Gray


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 22662

MessagePosté le: Mer Mai 02, 2012 2:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pour ceux qui comprennent le néerlandais, le programme du spectacle est téléchargeable gratuitement sur le site du Het Nationale Ballet au format pdf :





_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 22662

MessagePosté le: Mer Mai 02, 2012 2:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Petit rappel aussi, l'interview que nous avait accordée Ermanno Florio, le chef d'orchestre italo-canadien qui dirige les représentations de Giselle au Het Nationale Ballet :




De l'art de diriger la musique de ballet : entretien avec Ermanno Florio



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gabriele Steidler



Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 678

MessagePosté le: Mer Mai 02, 2012 2:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Anna Tsygankova had been a Principal dancer of the Hungarian National Ballet before she joined the Het Nationale Ballet. When Gyula Harangozó was appointed ballet director of the Wiener Staatsoper he asked her to come to Vienna. However, at that time she preferred to stay in Budapest for personal reasons.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 22662

MessagePosté le: Dim Mai 06, 2012 4:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Taor a écrit:
En parlant du ballet « Giselle » interprété par Het National Ballet
Sophia a écrit :
"Le pas de deux des paysans, par exemple, est remplacé ici par un pas de quatre, comportant deux variations inédites, très joliment chorégraphiées, bien que musicalement un peu incongrues (de quel(s) ballet(s) sont tirées ces interpolations musicales, notamment celle à la flûte? c'est ce à quoi le programme ne répond malheureusement pas...)."

C’est du « Giselle »! C’est de la version de 1884 du ballet pour lequel Petipa a demandé à Minkus de composer la musique d’un Pas de deux pour la prime ballerine Maria Gorshenkova dans le principal rôle. Il existe un très rare enregistrement du ce PDD faite par l’Orchestre du Théâtre Bolshoi sous la baguette d’Algis Zhuraitis. LP Melodiya SRB4118, 1967
Voilà l’adresse de YouTube pour écouter ce PDD :
1. Adage
2. Variation pour le danseur
3. Variation pour la danseuse.
4. Coda

http://www.youtube.com/watch?v=RSf01mefgDA

On rencontre ce PDD aussi dans le « Giselle » de David Dawson avec Dresden Semperoper Ballett de 2007 sous forme d’un Pas de cinq.
Vous avez deux intéressants clips :
a) L’Adage interprété par Yumiko Taheshima et Raphael Coumes-Maynet

http://www.youtube.com/watch?v=dmk3jNSEtXY

b) Les variations et le Coda :

http://www.youtube.com/watch?v=ms7JXIaTz6o

Mes informations je les ai trouvés sur l’internet. Ça vaut la peine à les visiter :

http://everything.explained.at/Giselle/



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 16760

MessagePosté le: Dim Mai 06, 2012 6:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Taor! Smile Je dois dire que j'avais trouvé la musique très "impériale".


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Florine



Inscrit le: 16 Juil 2006
Messages: 257
Localisation: Londres

MessagePosté le: Lun Mai 07, 2012 12:47 am    Sujet du message: Répondre en citant

haydn a écrit:
Pour ceux qui comprennent le néerlandais, le programme du spectacle est téléchargeable gratuitement sur le site du Het Nationale Ballet au format pdf :


Very Happy Merci, haydn.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lanou



Inscrit le: 12 Déc 2004
Messages: 346
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun Mai 07, 2012 1:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

haydn a écrit:
Taor a écrit:
En parlant du ballet « Giselle » interprété par Het National Ballet
Sophia a écrit :
"Le pas de deux des paysans, par exemple, est remplacé ici par un pas de quatre, comportant deux variations inédites, très joliment chorégraphiées, bien que musicalement un peu incongrues (de quel(s) ballet(s) sont tirées ces interpolations musicales, notamment celle à la flûte? c'est ce à quoi le programme ne répond malheureusement pas...)."

C’est du « Giselle »! C’est de la version de 1884 du ballet pour lequel Petipa a demandé à Minkus de composer la musique d’un Pas de deux pour la prime ballerine Maria Gorshenkova dans le principal rôle. Il existe un très rare enregistrement du ce PDD faite par l’Orchestre du Théâtre Bolshoi sous la baguette d’Algis Zhuraitis. LP Melodiya SRB4118, 1967
Voilà l’adresse de YouTube pour écouter ce PDD :
1. Adage
2. Variation pour le danseur
3. Variation pour la danseuse.
4. Coda

http://www.youtube.com/watch?v=RSf01mefgDA

On rencontre ce PDD aussi dans le « Giselle » de David Dawson avec Dresden Semperoper Ballett de 2007 sous forme d’un Pas de cinq.
Vous avez deux intéressants clips :
a) L’Adage interprété par Yumiko Taheshima et Raphael Coumes-Maynet

http://www.youtube.com/watch?v=dmk3jNSEtXY

b) Les variations et le Coda :

http://www.youtube.com/watch?v=ms7JXIaTz6o

Mes informations je les ai trouvés sur l’internet. Ça vaut la peine à les visiter :

http://everything.explained.at/Giselle/


Je crois que c'est également la musique utilisée par Lacotte dans sa version de Giselle quand il était directeur de la danse à Nancy. On en trouve des extraits sur la chaîne favorite des balletomanes avec M. Loudières et M. Legris, avec une chorégraphie dont vous pouvez vous imaginer la complexité eu égard à la rapidité de la musique.... Laughing


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 22662

MessagePosté le: Lun Mai 07, 2012 3:14 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Dans la version Lacotte c'est Giselle qui danse sur cette musique, au Het National Ballet c'est la 2ème variation pour la soliste féminine du Pas de deux des paysans. Mais pour corser la difficulté, c'est joué trois fois plus vite chez Lacotte, où l'on passe d'Andante à Presto... Mais c'est le tempo adopté dans la version Lacotte qui est de toute évidence le bon, il est d'une lenteur absurde au Het Nationale Ballet (ce n'est pas la faute du chef d'orchestre, ce sont les chorégraphes qui ont remonté l'ouvrage qui ont dû imposer ce choix).



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 22662

MessagePosté le: Lun Mai 07, 2012 3:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant

La critique de Sophia est maintenant sur le site de Dansomanie, illustrée de nombreuses photos :




25 & 27 avril 2012 : Giselle au Het Nationale Ballet d'Amsterdam



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 16760

MessagePosté le: Lun Mai 07, 2012 4:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Lanou a écrit:
Je crois que c'est également la musique utilisée par Lacotte dans sa version de Giselle quand il était directeur de la danse à Nancy. On en trouve des extraits sur la chaîne favorite des balletomanes avec M. Loudières et M. Legris, avec une chorégraphie dont vous pouvez vous imaginer la complexité eu égard à la rapidité de la musique....


C'est la musique reprise pour la deuxième variation féminine (à la flûte) du Pas de quatre (des Paysans) version HNB. La première variation féminine est écrite dans un style complètement différent et fait effectivement plutôt penser à du Minkus.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ingrid



Inscrit le: 18 Fév 2006
Messages: 195

MessagePosté le: Lun Mai 07, 2012 9:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Sophia pour ce compte rendu complet ; j'aurais l'occasion de voir ce même ballet à Arnhem (Pays-Bas) dans une dizaine de jours !


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivante
Page 1 sur 10

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous pouvez voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com