Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

Les Enfants du Paradis [ONP - 29/06 - 15/07/2011]
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Pink Lady



Inscrit le: 18 Nov 2010
Messages: 307

MessagePosté le: Dim Juil 10, 2011 10:20 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Eh bien en effet ça m'avait complètement échappé... et comme tout le monde, j'ai trouvé les costumes pellicules - en fait de papier journal - très réussis. Mais même à la fin, les lignes en diagonale ne sont pas parfaites.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
lalouveblanche



Inscrit le: 30 Oct 2005
Messages: 466

MessagePosté le: Lun Juil 11, 2011 5:17 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pink Lady a écrit:
Il me semble que c’est Brigitte Lefèvre qui a demandé à José Martinez de chorégraphier ce ballet, et la musique a bien été créée pour l’occasion. Je n’ai pas reconnu la danseuse bleue, mais pendant la répétition, c’était bien Camille de Bellefon, la jeune fille du documentaire (dont il est question dans le sujet sur le concours de recrutement 2011).

Marc, j’ai eu l’impression inverse de la vôtre vis-à-vis des attentes du public : j’entendais beaucoup de rires durant chaque scène de pantomime, et les gens qui m’ont accompagnée ont été déçus par le ballet Robert Macaire en trouvant le corps-de-ballet peu aligné. La chorégraphie peut donner cette impression.

Pour ce qui est des repères très voyants, je les ai toujours pris pour une volonté délibérée de distanciation, de la même façon qu’on aperçoit les marques des scènes au dos des éléments du décor. Je n’ai donc pas trouvé cela gênant... Il se voyaient du reste très peu au cinéma, grâce aux plans rapprochés assez plaisants et qui mettaient le jeu des personnages en valeur, aux dépens parfois de la mise en scène générale. La beauté de la salle ne transparaît pas du tout, dans des tons jaunes et rouge sombres (comme sur les DVDs). D’autre part, impossible de voir quoi que ce soit dès que l’on manque de lumière : ainsi Garance a disparu dès son entrée dans la fosse d’orchestre.
A noter enfin que les plans de la scène d'Othello dans le grand escalier avaient été tournés lors de la matinée du 3 juillet (et que si on m'avait prévenue, moi aussi j'aurais mis un ensemble élégant et je me serais postée au premier rang...)



je vous remercie. Donc l'idée du ballet vient de B Lefevre. Merci. Very Happy



_________________
http://www.keithewolf.com
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24916

MessagePosté le: Lun Juil 11, 2011 5:20 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Non, c'est une idée du producteur de films François Roussillon (celui qui réalise la plupart des DVD de l'Opéra de Paris), c'est lui qui a suggéré à Brigitte Lefèvre de commander un ballet qui soit une adaptation du film de Marcel Carné.



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24916

MessagePosté le: Lun Juil 11, 2011 11:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ce soir au Palais Garnier, c'est Brigitte Lefèvre en personne qui est montée sur scène pour dédier la représentation à Roland Petit ; dans son bref discours, elle a confirmé que c'est l'épouse du chorégraphe, Zizi Jeanmaire, qui avait averti l'Opéra de Paris de la triste nouvelle dimanche matin. Ironie du sort, il n'y avait ce soir, à l'affiche des Enfants du Paradis, aucun des danseurs-fétiches de Roland Petit à l'Opéra de Paris (Isabelle Ciaravola, Stéphane Bullion, Benjamin Pech, Clairemarie Osta, Eleonora Abbagnato, Nicolas Le Riche) alors qu'ils sont quasiment tous distribués dans l'ouvrage de José Martinez.

Cela n'enlevait évidemment rien aux qualités des danseurs qui officiaient aujourd'hui. Karl Paquette a été particulièrement bien applaudi à la suite de son numéro de virtuosité dans le ballet de Robert Macaire, au début du second acte. On ignore si Nolwenn Daniel - Desdémone lui avait susurré des choses stimulantes juste avant, dans le Grand escalier, où s'il s'était fait servir le lion du premier acte en sandwich, mais toujours est-il qu'il a exécuté des manèges de grands jetés d'une énergie et d'une hauteur remarquables, avec, en prime, des réceptions bien propres et nettes. Sa partenaire, Aurélia Bellet, était elle aussi excellente dans le rôle de la ballerine, qu'elle avait déjà tenu avec succès en novembre 2008. Parmi toutes les titulaires, c'est elle qui parvient le mieux à rendre et le brio technique et le glamour un peu kitsch associé au personnage cabotin qu'elle doit incarner.

Le rôle principal, celui de Garance, était tenu ce soir par Ève Grinsztajn, qui a fait preuve de beaucoup de courage dans la mesure où elle se relevait à peine d'une hospitalisation. Elle aussi avait participé aux séries de représentations de 2008, pour la création des Enfants du Paradis. A l'époque, cette danseuse très élégante avait paru un peu sage dans sa restitution de la gouailleuse Garance. Cette fois-ci, elle a su forcer le trait là où cela s'avérait nécessaire, ne ménageant pas les effets grandiloquents et les œillades incandescentes, notamment dans le tango de l'acte I (bal populaire du "Rouge-gorge").

Le Baptiste de Bruno Bouché ne possède pas la noirceur, les tourments de celui de Stéphane Bullion. Bruno Bouché le dépeint plus en une sorte de saltimbanque triste, victime de son destin, prenant, à son corps défendant, les mauvaises décisions au mauvais moment.

Apparemment, Dansomanie est lu à l'Opéra de Paris : les voeux de LucyOnTheMoon ont été exaucés, et la perruque d'Aurélien Houette remisée au magasin des accessoires. Cela dit, si la calvitie du danseur n'est pas rigoureusement conforme au film de Marcel Carné (d'où probablement le précédent usage de ladite moumoute), elle confère au Comte de Montray une allure à la Erich Von Stroheim qui ne dépare pas du tout dans cet univers "cinématographique". L'interprétation d'Aurélien Houette n'appelle d'ailleurs que des éloges, et il a su rendre a ce personnage "secondaire" toute son importance dans l'intrigue.

Enfin, Caroline Robert a campé une Madame Hermine haïssable à souhait, mais qui fait toujours la joie du public.



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
LucyOnTheMoon



Inscrit le: 18 Nov 2008
Messages: 984

MessagePosté le: Lun Juil 11, 2011 11:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

haydn a écrit:
Apparemment, Dansomanie est lu à l'Opéra de Paris : les voeux de LucyOnTheMoon ont été exaucés


vous ne pensez pas ça sérieusement tout de même !!? Shocked

haydn a écrit:
et la perruque d'Aurélien Houette remisée au magasin des accessoires. Cela dit, si la calvitie du danseur n'est pas rigoureusement conforme au film de Marcel Carné (d'où probablement le précédent usage de ladite moumoute), elle confère au Comte de Montray une allure à la Erich Von Stroheim qui ne dépare pas du tout dans cet univers "cinématographique". L'interprétation d'Aurélien Houette n'appelle d'ailleurs que des éloges, et il a su rendre a ce personnage "secondaire" toute son importance dans l'intrigue.


En réalité j'avais déjà vu cette distribution le 1er juillet, et point de perruque sur le crâne de Houette dans le rôle du comte - ni sous la casquette d'Avril, qu'il incarnait dans le 1er acte et à la toute fin du 2e le 9 juillet... d'où ma surprise et mon agacement de la voir surgir pour son apparition dans Robert Macaire.

haydn a écrit:
Le Baptiste de Bruno Bouché ne possède pas la noirceur, les tourments de celui de Stéphane Bullion. Bruno Bouché le dépeint plus en une sorte de saltimbanque triste, victime de son destin, prenant, à son corps défendant, les mauvaises décisions au mauvais moment.


Je n'ai pas vu Bullion dans ce rôle donc je ne peux pas comparer, mais si on se réfère au film, la "noirceur" n'est vraiment pas le trait principal qui caractérise Baptiste ! Un truc qui collait vraiment bien lorsque j'ai vu Bouché dans le rôle, et qui répond assez à votre expression "à son corps défendant", c'est la scène de désespoir à la fin du 1er acte, quand il voit le comte sortir de la loge de Garance et l'énorme bouquet... il voudrait faire comprendre à Garance tout son amour, mais s'empêtrant dans les trop grandes manches de son costume, il s'imagine paraître grotesque à ses yeux et cela le désespère encore plus. Comme Bouché n'est pas très grand cette séquence là fonctionnait très bien, même mieux qu'avec Ganio (par ailleurs admirable dans toute son interprétation, et pourtant d'habitude j'avoue que je ne suis pas fan !). Bullion étant beaucoup plus grand, l'effet de comique involontaire de cette scène devrait forcément fonctionner beaucoup moins bien... j'imagine...


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
serge1 paris



Inscrit le: 06 Jan 2008
Messages: 875

MessagePosté le: Mar Juil 12, 2011 1:34 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bon ! Comme je ne partage pas vraiment l'enthousiasme général sur ce ballet, je vais être bref...

La partition de Dupin m'a paru particulièrement faible avec une utilisation permanente du "copier-coller".

Il me semble qu'on pourrait dire pratiquement la même chose de la chorégraphie. Ce sont pourtant les parties dansées qui m'ont procuré les seuls moments de plaisir de ce spectacle et j'ai trouvé hier soir tous les danseurs épatants dans les différents solos et pas de deux à la Roland Petit.

Pour le reste ces Enfants du Paradis resteront pour moi le royaume du TROP : trop de personnages, trop d’évènements, trop de décors, trop de figurants, trop d'animation dans les foyers, trop de naïveté dans la narration, trop de bonnes intentions inabouties, trop de fausses "bonnes idées" qui n'amusent que l'espace d'un soir, etc...

La seconde partie est plus comestible car elle quitte le pénible côté téléfilm historique, mais j'ai eu comme l'impression d'être propulsé sans transition de Petrouchka à la Dame aux Camélias !!!


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
doudou



Inscrit le: 03 Mai 2005
Messages: 1083
Localisation: PARIS

MessagePosté le: Jeu Juil 14, 2011 10:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

En ce soir de 14 juillet, dernière représentation à l'Opéra pour Miteki Kudo qui a dansé Desdemone pendant l'entracte..
Aux saluts, beaucoup d'applaudissements pour elle du public et de ses camarades. A la fin Mathieu et Karl sont allés la chercher pour un salut particulier et elle a reçu un bouquet.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24916

MessagePosté le: Ven Juil 15, 2011 1:46 pm    Sujet du message: Répondre en citant

José Martinez tire sa révérence , par Ariane Bavelier (Le Figaro)

Citation:
Même s'il sent qu'il perd son français et pronostique que dans quelques mois il le parlera avec «l'accent terrible de Victoria Abril», José Martinez garde un pied à Paris. La saison prochaine, il reviendra danser Onéguine et Apartment au Palais Garnier. Il s'offrira aussi un été sur les scènes japonaises avec Agnès Letestu, sa complice de toujours. C'est elle qu'il a choisie comme Garance pour ses adieux en Baptiste de ses Enfants du paradis, dont elle avait signé les costumes: «On a été nommés étoiles à six mois d'intervalle, on a dansé tout le répertoire classique ensemble. Nos carrières sont mêlées. Comment parler de moi sans Agnès?»



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
serge1 paris



Inscrit le: 06 Jan 2008
Messages: 875

MessagePosté le: Ven Juil 15, 2011 4:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Haydn, l'excellent article sur le MCB du Financial Time que vous avez posté sur Etes de la Danse m'a mis sur la piste de celui ci que je trouve tout aussi pertinent !

http://www.ft.com/intl/cms/s/2/091913c2-a873-11e0-8a97-00144feabdc0.html#axzz1SBLneWIN


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24916

MessagePosté le: Ven Juil 15, 2011 11:43 pm    Sujet du message: Répondre en citant



José Martinez, dernière... Crying or Very sad



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24916

MessagePosté le: Ven Juil 15, 2011 11:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant




_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24916

MessagePosté le: Sam Juil 16, 2011 1:22 am    Sujet du message: Répondre en citant




_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 19973

MessagePosté le: Sam Juil 16, 2011 9:57 am    Sujet du message: Répondre en citant

Hommages dans Le Monde (Rosita Boisseau) : José Martinez, 42 ans, danseur étoile retraité et hyperactif (15/07)

et dans La Croix (Marie-Valentine Chaudon) : Le danseur étoile José Martinez fait ses adieux à l’Opéra de Paris (15/07)


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bary



Inscrit le: 21 Sep 2009
Messages: 61
Localisation: Troyes

MessagePosté le: Sam Juil 16, 2011 3:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Hier soir soirée d'émotion puisque l'Opéra fêtait les adieux de José Martinez. Une ambiance différente des autres jours et une pléiade d'étoiles dans la salle.
Pour ma part, je découvrais ce ballet et j'y ai passé une bonne soirée même s'il ne restera pas un souvenir inoubliable. J'ai aimé sa conception,certaines originalités et ai dans l'ensemble trouvé le spectacle très vivant. Je partage le fait qu'il y ait un peu de "TROP" dans différents aspects et que parfois le regard s'y perd.
Bien sûr je ne me permettrais pas de porter un jugement sur José Martinez qui, durant de longues années, a servi au mieux la danse et assuré pleinement son statut d'étoile au sein de cette prestigieuse compagnie et lui souhaite bon courage (et à mon avis il va lui en falloir!) dans ses prochaines fonctions.
Agnès Letestu a campé une Garance à la technique irréprochable, belle, où l'on sent que des années de métier sont là mais... il manque un abandon,un lâcher prise qui fait que l'émotion ne passe pas et que pour ma part j'en reste là?
Le rôle de Nathalie dansé par Clairemarie Osta n'offre pas grand chose à interpréter et reste assez lisse. En revanche, Vincent Chaillet a campé un Lacenaire très convaincant, tout comme Yann Saiz, excellent dans le rôle du Comte avec ce cri déchirant lorsqu'il réalise la perte de Garance, sans oublier Caroline Robert, grandiose en Mme Hermine.
J'ai trouvé Florian Magnenet très à l'aise dans le début de l'acte 2 mais la star de la soirée (excepté José Martinez) a été pour moi Sarah Kora Dayanova, éblouissante dans le rôle de la Ballerine, tant dans la scène du bal! Elle dévore à elle seule l'espace, illumine le spectateur par un regard vibrant et en plus d'une techique éblouissante (un triple fouetté d'une facilité désarmante), communique sa joie de danser! Et c'est ce qui manque souvent à l'Opéra! J'espère pour elle qu'on ne la laissera pas trop longtemps au rang de sujet car quelle Gamzatti ou Kitri entre autres ferait elle! J'étais d'ailleurs assis à côté d'une ancienne étoile qui l'a beaucoup applaudie...Mais correspond-elle aux critères de la maison Opéra, je n'en suis pas si sûr!?
Des étoiles s'en vont et d'autres naissent, ainsi va la danse. Mais malgré des adieux émouvants, moi qui n'ai pas pu voir l'Opéra depuis quelque temps, pourquoi cette impression qu'il ne s'y passe plus souvent quelque chose de vibrant, de passionnant de la part de beaucoup de danseurs? Comme si une fois le rideau baissé on restait un peu sur sa fin.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur Yahoo Messenger
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24916

MessagePosté le: Sam Juil 16, 2011 3:22 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ca laisse quand même une impression étrange, j'ai vu José Martinez quasiment arriver dans la compagnie, et le voilà qui s'en va... Petite facétie à l'entracte, c'est le "vrai" maître de ballet, Laurent Hilaire, qui a fait "répéter" Robert Macaire sur scène...



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Page 4 sur 5

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous pouvez voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com