Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

Béjart Ballet Lausanne - Actualités
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Angela



Inscrit le: 29 Avr 2011
Messages: 159

MessagePosté le: Mar Mar 29, 2016 11:28 am    Sujet du message: Répondre en citant

Germinal Casado, former dancer with Béjart's company and then ballet director at Karlsruhe, Germany, has died, 81 years of age.

http://www.staatstheater.karlsruhe.de/aktuell/news_id/235/


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
pedro



Inscrit le: 12 Déc 2004
Messages: 188

MessagePosté le: Mar Mar 29, 2016 1:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Germinal Casado, grand inspirateur de Béjart dans les riches heures du Ballet du XXème Siècle pour sa séduction de danseur et son talent de décorateur/costumier. Merci pour ces beaux souvenirs


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gaïa



Inscrit le: 09 Déc 2012
Messages: 44
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven Avr 08, 2016 11:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le Béjart Ballet Lausanne a posé ses valises à Versailles pour le week end avec un programme quasi identique à celui de la saison des fêtes : Piaf, Tombées de la dernière pluie, Im chambre séparée et Le Mandarin merveilleux. Un assemblage incongru et un intérêt inégal - des pièces qui suscitent des réactions très différentes du moins - mais des danseuses et danseurs brillants et convaincants. Le public, vraiment peu diversifié, s'est montré enthousiaste. Compte rendu à venir !


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24330

MessagePosté le: Lun Avr 18, 2016 5:59 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Zoe18 a écrit:
haydn a écrit:


La IXe symphonie de Beethoven, chorégraphie Maurice Béjart : un monument repris pour la première fois par le Béjart Ballet 50 ans après sa création

50 ans après sa création par Maurice Béjart, Gil Roman revisite La IXe Symphonie à l’occasion des 50 ans du Tokyo Ballet. Interprété pour la première fois par le BBL et le Tokyo Ballet, ce spectacle a subjugué les 4000 spectateurs du Théâtre NHK de Tokyo, le 8 novembre dernier. Evénement de l’été par sa taille, sa qualité artistique et sa portée symbolique, La IXe Symphonie sera proposée en Europe pour la première fois depuis près de 20 ans. Du 17 au 21 juin, le Béjart Ballet et le Tokyo Ballet ajouteront une nouvelle page à l’aventure avec le concours des musiciens du Sinfonietta de Lausanne et le choeur de l’Opéra de Lausanne sous la direction d’Alexander Mayer. Près de 25 000 personnes auront la chance d’assister à l’une des cinq représentations de ce « concert-dansé » exceptionnel. A ce jour, seulement quelques billets restent disponibles dans les points de vente habituels (ticketcorner.ch, bejart.ch, Coop City, Manor, CFF et La Poste).[/list]

Les dates des prochains spectacles du Béjart Ballet Lausanne :

    Du 8 au 10 mai à l’Opéra de Lausanne avec Suite Barocco, Juan y Teresa, Piaf et Tombées de la dernière pluie

    Du 17 au 21 juin à la patinoire de Malley avec La IXe Symphonie de Beethoven


http://www.bejart.ch/

Le BBL et le Tokyo Ballet seront à Forest National à Bruxelles les 20 et 21 mai avec cette IXe Symphonie.




Les représentations prévues à Bruxelles sont malheureusement reportées à 2017, à la fois en raison des attentats perpétrés il y a quelques temps dans la capitale belge et du récent tremblement de terre qui a affecté le Japon il y a deux jours.


Le Communiqué officiel:
    Lausanne, le 18 avril 2016

    Dans les circonstances actuelles, à la suite des tragiques événements qui ont frappé la Belgique, le Tokyo Ballet, le Béjart Ballet Lausanne et Music Hall ont décidé de reporter les représentations de La IXe Symphonie à Bruxelles. Initialement prévus du 20 au 22 mai 2016, les spectacles se dérouleront du 6 au 8 janvier 2017 à Forest National.

    Souhaitant rassembler toute la population autour de l’œuvre magistrale de Beethoven chorégraphiée par Maurice Béjart, dont le sens est la paix et la fraternité universelle, les trois organisations travaillent intensément à la mise en oeuvre de cet événement exceptionnel qui réunira près de 200 danseurs, choristes et musiciens sur scène pour célébrer l’unité du genre humain.

    Les tickets restent valables pour les nouvelles dates ou seront remboursés. Toutes les personnes qui ont acheté un billet seront contactées personnellement.



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gaïa



Inscrit le: 09 Déc 2012
Messages: 44
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim Mai 01, 2016 8:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Vendredi 8 avril 2016 - Le Béjart Ballet Lausanne à l'Opéra de Versailles

Le Béjart Ballet Lausanne présentait à l’Opéra de Versailles, cocon luxueux au public grisonnant, un programme éclectique, énergique et étrange, qui piochait dans des registres très différents de l’oeuvre pléthorique du chorégraphe.

La soirée s’ouvrait avec Piaf (1988), ballet composé de 8 chansons de la Môme mises bout à bout, et dansé exclusivement par des hommes. En guise de scénographie, des photos très grand format de la chanteuse projetées en fond de scène ou poussées sur le plateau, dans un cadre.
L’interprétation des chansons par Béjart reste très littérale : la danse est tantôt texte, tantôt mélodie ou rythme, signifié ou signifiant, sans surprise. L’accordéoniste tient un accordéon, le clown est clown, le “manège à moi” est une ronde. Il s’agit d’une transposition, d’un passage à la danse. L’originalité se niche dans ce choix de ne présenter que des hommes sur scène, quasiment dénudés. Façon de montrer la masculinité qui accompagne toujours les chansons et la voix de Piaf ? Elle et Barbara - aussi admirée par Béjart, sont des voix, des personnalités très fortes, trop fortes peut-être pour laisser toute sa place à la danse.
Le spectateur reste alors dans un entre-deux, entre le charme des chansons et des corps et leur sécheresse, entre le sourire et un léger malaise.
La dernière chanson, la cultissime “Non, je ne regrette rien”, m’est apparue comme la plus réussie. Les danseurs s’y meuvent tous d’un bloc, dans une synchronisation parfaite et avec des mouvements simples répétés qui ne sont pas sans faire penser, de loin en loin, à Pina Bausch. Quittant la sphère littérale, s’éloignant des paroles que l’on connaît, la danse, devenue plus abstraite, n’en est que plus fascinante.

Suivait une création de Gil Roman, disciple de Béjart et directeur de la compagnie, Nées de la dernière pluie (2015). Un homme perdu (le lunaire Julien Favreau) sort d’un amoncellement de débris bruns, sur lesquels trône un vieux frigidaire. Il finit par entrer dans ce dernier et entame un périple souterrain projeté en vidéo - voyage initiatique ?, où apparaissent des femmes intrigantes.
"Nées de la dernière pluie", femmes modernes, dans l’air du temps, les nymphes de ce couloir souterrain humide sont nerveuses, sensuelles et énigmatiques. La pièce aurait gagné à être un peu plus courte, mais l’utilisation loufoque de la vidéo est bien amenée et les danseuses, souples et très énergiques, aux costumes dorés, sont d’une grande beauté.

Création qui intervient étonnamment tard dans l’oeuvre de Béjart, en 1992, Le Mandarin merveilleux est si loufoque et dérangeante qu’elle absorbe presque les pièces qui l’ont précédée, et notamment le pas de deux extrait de Wien Wien, nur du allein (1982), sympathique et bien dansé mais vide, qui ouvre la deuxième partie de la soirée.
A l’origine de ce ballet, la musique décapante de Bartok, composée d’après un conte chinois et qui utilise un instrument ou groupe d’instruments bien définis pour caractériser chaque personnage, donne un rythme effréné et un ton dramatique à l’histoire: une prostituée, dansée ici par un homme, attire des passants vers des complices qui les dépouillent. Un jeune et riche mandarin se laisse lui aussi séduire mais résiste sans cesse aux tentatives d’assassinat ; la prostituée finit par prendre pitié et s’abandonne dans ses bras.
Plusieurs chorégraphes ont adapté ce ballet-pantomime, notamment Roland Petit et Jean-Christophe Maillot, avant Béjart. La version de ce dernier est résolument cinématographique - il dit s’être inspiré de "M le Maudit" - et provocante. Une dizaine de personnages habillés à la manière des bas-fonds des années folles regarde la scène dans l’ombre opaque et jaune. La prostituée - Lawrence Rigg, impressionnant dans ce rôle de travesti - multiplie les levers de jambe et positions suggestives sous le regard du chef des truands, interprété par un impérieux Fabrice Gallargue. Le climat de violence atteint son paroxysme lors des tentatives d’assassinat du Mandarin, où l’incompréhension et la rage des truands sont à leur comble. Les visages sont très marqués, dans une veine expressionniste, et l’omniprésence de la "fille", la palette de ses émotions, portent la pièce. Béjart joue ici énormément sur les différences de niveaux dans la danse - sol, niveau "debout" et saut -, et en multiplie les changements, donnant un caractère tourbillonnant et sauvage à la chorégraphie. Le Mandarin est une figure solaire et perdue, jamais vaincue mais résistant jusqu’à la fin.

On sort de toute cette frénésie un peu chamboulé, transporté en tout cas par cette oeuvre d’une grande force visuelle, qui montre le très beau travail artistique de la compagnie.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 18732

MessagePosté le: Sam Oct 15, 2016 3:14 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le Soir annonce le décès de Duška Sifnios, ancienne danseuse du Ballet du XXe siècle et créatrice du Boléro en 1961.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24330

MessagePosté le: Sam Oct 15, 2016 3:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

A revoir sur le site de l'Institut National de l'Audiovisuel :

Duška Sifnios dans Le Boléro de Maurice Béjart au Festival d'avignon 1966 :



http://fresques.ina.fr/en-scenes/fiche-media/Scenes00715/creation-a-avignon-du-bolero-de-bejart-par-duska-sifnios.html


Avis de décès de Duška Sifnios :





_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24330

MessagePosté le: Jeu Déc 22, 2016 4:20 pm    Sujet du message: Répondre en citant

    Depuis le vendredi 16 décembre, la création de Gil Roman, t ’M et variations… et le ballet hommage Béjart fête Maurice triomphent actuellement à Lausanne. En tout 12'000 personnes sont attendus d’ici jeudi 22 décembre au Théâtre de Beaulieu à Lausanne pour cette série de six représentations à guichets fermés. Lançant les célébrations de l’année 2017, marquant le 30ème anniversaire du Béjart Ballet Lausanne et les 10 ans de la disparition de Maurice Béjart, ce spectacle anniversaire intègre le répertoire du BBL.

    Après ces spectacles, le Béjart Ballet Lausanne sera à Bruxelles avec le Tokyo Ballet du 6 au 8 janvier 2017 pour présenter La IXe Symphonie, ce « concert dansé » sur la musique de Beethoven et la chorégraphie de Maurice Béjart. Créée au Cirque Royal de Bruxelles en 1964, La IXe n’avait pas été dansée dans la capitale européenne depuis 1976 à l’occasion du 25ème anniversaire du règne du Roi Baudouin.

    A noter que le 14 juin 2017, treize ans après sa dernière représentation en 2004 à l’Espace Odysée Malley, La Flûte enchantée sera de retour à Lausanne. Dansé en juin prochain pour la première fois au Théâtre de Beaulieu, ce spectacle magistral, sur la musique de l’opéra de Mozart, s’inscrit également dans les célébrations de 2017. Présentée pour la première fois le 10 mars 1981 au Cirque Royal de Bruxelles, La Flûte enchantée est, selon les mots de Maurice Béjart : “une féerie qui nous emporte dans la poésie pure de l’enfance ou du génie, ensuite, et surtout, un rituel précis, rigoureux, inspiré.” A travers l’alternance de scènes soit magiques, soit comiques, ce ballet mettant fidèlement en scène la partition de Mozart, n’en porte pas moins un message philosophique élevé.

    Depuis la création du Béjart Ballet Lausanne par Maurice Béjart en 1987 dans la capitale vaudoise, l’enthousiasme du public n’a cessé de se raffermir et de grandir, porté par le répertoire du maître, les créations de son successeur qui le nourrissent et les pièces de ses invités. Placée sous la direction artistique de Gil Roman depuis la disparition de Maurice Béjart, le 22 novembre 2007, sa compagnie, n’a pas connu de répits, enchaînant reprises lumineuses et créations enthousiasmantes.

    Ces dates lausannoises de La Flûte enchantée font partie intégrante d’une année anniversaire qui emmènera le BBL de Bruxelles à Tokyo en passant, entre autres, par Baden Baden, Madrid, Zürich, Budapest et Toulouse. La billetterie pour La Flûte enchantée est déjà ouverte aux points de ventes habituels (ticketcorner.ch, Manor, La Poste, CFF, Coop City).


    Commnuniqué : service de presse du Béjart Ballet Lausanne




    Album-photo souvenir :
























_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
NEOPHYTE



Inscrit le: 25 Sep 2011
Messages: 931
Localisation: PARIS

MessagePosté le: Mar Mai 02, 2017 10:11 am    Sujet du message: Répondre en citant

Le site vente-privèe va proposer à la vente à partir de mercredi 3 mai 7h des places pour la "Flûte Enchantée" de Béjart qui revient à Paris en 2018!!!

C'était avec une bande-son, mais celle de Karl Bohm, et c'était extra il y a quelques années au palais des Congrès.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Entrechat 4



Inscrit le: 05 Mai 2009
Messages: 95

MessagePosté le: Jeu Mai 04, 2017 10:58 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Savez-vous dans quel théâtre ?


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 18732

MessagePosté le: Ven Mai 05, 2017 9:24 am    Sujet du message: Répondre en citant

Au Palais des Congrès.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
chien en peluche



Inscrit le: 29 Oct 2011
Messages: 1228

MessagePosté le: Sam Nov 18, 2017 4:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

La compagnie est en ce moment en tournée au Japon. J'ai reçu la semaine dernière encore une fois un tract de deux représentations de Nishinomiya, ville près d'Osaka, et il ne m'était pas impossible d'y aller. J'ai ainsi guetté le site de la salle de spectacle pour la location. Je savais qu'il restait encore des places, je savais aussi que les tarifs étaient exorbitants comme toujours chez nous. Mais ce que je ne savais pas, c'était que plus de la moitié de parterre appartenait à la catégorie SS (=la catégorie doublement optima), non pas à la catégorie S (=la catégorie optima). Ce plan de la salle m'a beaucoup découragée, adieu, donc La Flûte enchantée, ou Le Borélo... C'est dommage, je n'ai jamais vu un ballet narratif de Béjart sur la scène Sad




Dernière édition par chien en peluche le Dim Nov 19, 2017 7:05 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24330

MessagePosté le: Sam Nov 18, 2017 5:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pour info, si je ne me suis pas trompé, les places pour La Flûte enchantée allaient de 6000 Yen a 18000 Yen (45 à 135 €)

--> http://www1.gcenter-hyogo.jp/contents_parts/ConcertCalendar.aspx?ln=en&md=1


Petite question à chien en peluche, est ce que le spectateur japonais "ordinaire" accepte encore de payer des prix aussi élevés, ou les salles sont-elles à moitié vides (le Japon étant, contrairement à la France, plutôt épargné par les nuisances liées au tourisme de masse)?





_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
chien en peluche



Inscrit le: 29 Oct 2011
Messages: 1228

MessagePosté le: Dim Nov 19, 2017 7:05 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne sais si je suis une des spectatrices "ordinaires" parmi nos compatriotes, mais il est certain que je ne suis ni riche ni pauvre, ma famille apparetient à la classe moyenne ou petit bourgeoise, à condition qu'il existe encore chez nous cette classe sociale. En tout cas, un spectalce lyrique ou celui de danse, notamment celui d'une grande compganie étrangère reste pour nous encore aujourd'hui un (petit ou grand) luxe à cause de ces tarifs. Il est vrai que, personnellement, je m'y habitue un peu : si j'achète un livre, et s'il coûte 3,000 yens (=23 euros), je me dis : "Ah! C'est cher. Est-ce que je ne peux en trouver un exemplaire dans une bibliothèque?"; mais si un spectacle de danse d'une qualité suffisante---ainsi celui du Ballet de l'Opéra national d'Ukraïne avec Sarafanov comme invité---coûte moins de 10,000 yens (=80 euros), je pense : "Ah! Ca ne coûte pas si cher!" Et cependant, comme les tarifs ne cessent d'augmenter, et que l'on continue à remanier le plan de la salle, je fréquente de plus en plus le paradis, même s'il est parfois dur d'y rester quand on est fatiguée.
Pour parler du taux de remplissage, il change beaucoup selon les compagnies, les distributions ou les programmes. Deux Giselle du Bolshoï auxquelles j'ai assisté à Tokyo en juin dernier étaient quasiment complètes (Obraztsova/Tvirko et Zakharova/Rodkin), malgré les tarifs spéciaux (donc encore plus chers que dans d'autres représentations de la même tournée) pour la soirée (Zakharova/Rodkin). Quant à la tournée de l'ONP en mars, toutes les représentations étaient loin d'être complètes, et particulièremment, la moitié de ces deuxièmes balcons de côté (donc des places de catégorie B, soit des places à 21,000 yens) était désespéremment vide sauf la première de La Sylphide. D'autre part, au moment du "Ballet supreme" en été dernier, dirigé par MacRae et Heymann, une représentation a eu lieu justement dans la même salle de Nishinomiya : J'étais au deuxièùme balcon, et les spectateurs, louant uniquement des places périphériques ou au fond (donc des places qui coûtent moins chers), entouraient des bonnes places en face, toujours désespéremment vides, puisque ces places appartenaient à la catégorie S (= la catégorie Optima). Mais ajoutons aussi que pour le même "Ballet supreme", les représentations de Tokyo, me semble-t-il, avaient été suffisamment louées.
En ce qui concerne la tournée de la troupe de Béjart-Lausanne, deux représentations de Nishinomiya ne sont malheureusement pas très bien louées. Il reste encore quelques places de dernière catégorie, ce qui est rare quand il s'agit d'un spectacle dans la région du Kansaï où on cherche normalement des places qui ne coûtent pas cher, même dans le cas où ces places n'ont pas de bonne visibilité.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24330

MessagePosté le: Dim Nov 19, 2017 7:17 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci chien en peluche. Les préoccupations des balletomanes japonais sont apparemment tout à fait similaires aux nôtres... Rolling Eyes



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivante
Page 10 sur 11

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous pouvez voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com