Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

Nouvelles des Ballets de Monte-Carlo
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 24, 25, 26, 27  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 23831

MessagePosté le: Mar Nov 28, 2017 4:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

"The show must go on" - la seconde livraison des "imprévus" des Ballets de Monte-Carlo emmènera les spectateurs membre des "Amis des Ballets de Monte-Carlo" (l'"AROP" monégasque, tarif unique de la cotisation annuelle 100 €) dans les coulisses de La Mégère apprivoisée, qui figurera à l'affiche de la compagnie pour les fêtes de Noël.




_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 18129

MessagePosté le: Lun Déc 04, 2017 7:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

A suivre en direct en ce moment, une répétition de La Mégère apprivoisée : https://www.facebook.com/Page.NiceMatin/videos/10157116181962575/?hc_ref=ARSI8rGPgRpQUhSCT_Npgy2Ezm-gHLhmNivRDy-CZfOT_QjuEnYWhShkJ3Xi8CMGwtw


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 23831

MessagePosté le: Mer Déc 13, 2017 12:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Petit rappel (voir page précédente), cela commence demain :






_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 23831

MessagePosté le: Dim Déc 17, 2017 10:42 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Quelques images avant le compte-rendu, pour vous donner envie de voir cet excellent spectacle, qui, après Monte-Carlo, passera au TCE, à Paris, du 24 décembre 2017 au 7 janvier 2018, avec pas moins de 14 (!) représentations.

On est à la frontière du cirque, du music-hall et de la danse, mais les amateurs de ballet y trouveront leur compte, même s'il ne faut évidemment pas y aller avec dans l'idée d'assister à une représentation du Lac des Cygnes. Ce spectacle est par ailleurs tout à fait adapté au jeune public, ce qui ne veut pas dire que des petits vieux comme moi ne peuvent pas y trouver du plaisir. Personnellement, j'ai été enthousiasmé, les tours sont souvent époustouflants, tant par le travail des concepteurs et des techniciens que par celui des artistes présents sur scène. Comme quoi, on peut faire à la fois dans l'accessible et dans la qualité.












Malheureusement, pas d'images du "finale" de la première partie, qui est incroyable - tout est fait avec du papier et de la lumière - et qui est véritablement le sommet du spectacle.



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 18129

MessagePosté le: Mer Déc 27, 2017 10:13 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ekaterina Krysanova et Vladislav Lantratov sont invités pour deux représentations de La Mégère apprivoisée, cette fois avec les Ballets de Monte-Carlo (du 28/12 au 5/01).
https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/deux-danseurs-du-bolchoi-aux-ballets-monte-carlo-1391253.html

Des photos de répétition sur scène, avec les danseurs des Ballets de Monte-Carlo.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 18129

MessagePosté le: Mer Jan 03, 2018 11:45 am    Sujet du message: Répondre en citant

Quelques reportages sur la première de La Mégère apprivoisée :
Culture Box : https://culturebox.francetvinfo.fr/danse/danse-classique/ballets-de-monte-carlo-la-megere-apprivoisee-version-maillot-pour-les-fetes-267335
Le Figaro : http://www.lefigaro.fr/culture/2017/12/30/03004-20171230ARTFIG00004-les-ballets-de-monte-carlo-apprivoisent-leur-megere.php
Monaco Info : https://www.youtube.com/watch?v=1zVLrR8D5IY

Je vous en parle bientôt! Wink


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 23831

MessagePosté le: Jeu Jan 04, 2018 8:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Et voilà le compte-rendu promis de "Via Momix Forever". Toute la presse n'a pas été aussi enthousiaste que moi, mais personnellement, j'ai trouvé ce spectacle très beau, et "tout public" n'est pas forcément synonyme de "bas de gamme". Il reste encore 4 représentations au TCE, et c'est vraiment adapté aux familles avec enfants. C'est bien mieux que les mièvreries made by Disney.




    16 décembre 2017 : W Momix Forever (M. Pendleton) au Grimaldi Forum

      Avec W Momix Forever (prononcez Viva Momix Forever), la compagnie fondée par Moses Pendleton fête son trente-cinquième anniversaire, en présentant une anthologie des meilleurs moments de six spectacles emblématiques de son répertoire : Botanica, Alchemia, Remix, Opus Cactus et Lunar Sea. W Momix Forever se situe aux confins de la danse, du cirque et du music-hall. S'il ne faut bien sûr pas aller voir W Momix Forever dans le même état d'esprit que pour un Lac des cygnes, l'amateur de ballet y trouvera néanmoins aussi son compte. Rappelons que Moses Pendleton a une formation classique, qui l'a même conduit à collaborer avec l'Opéra de Paris, pour la reconstitution de Parade, (Jean Börlin / Erik Satie) au Palais Garnier en 1979, puis avec les Ballets de Nancy, et enfin avec le Mariinsky et Diana Vichneva.

      --> Lire la suite



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 18129

MessagePosté le: Sam Jan 06, 2018 3:52 pm    Sujet du message: Répondre en citant

La Mégère apprivoisée
Ballets de Monte-Carlo
Monaco, Grimaldi Forum,
28 décembre 2017


En juillet 2014, le Bolchoï créait La Mégère apprivoisée, un ballet spécialement chorégraphié pour la compagnie moscovite par Jean-Christophe Maillot. Cette première fut un événement à double titre : parce que c'était le Bolchoï, compagnie où les créations restent assez rares, et parce que le ballet était signé Jean-Christophe Maillot, qui, de son propre aveu, n'apprécie guère d'écrire pour d'autres danseurs que « les siens ». Voulue par Serguei Filine, le directeur d'alors, cette création imprima un nouveau tournant dans l'aggiornamento du Bolchoï, entamé déjà depuis une bonne décennie. Couronnée par un succès public, saluée par la critique, largement récompensée de surcroît, cette Mégère apparaît aujourd'hui comme un tube incontournable du Bolchoï (que nous avions chroniquée à l'occasion de sa venue à Monte-Carlo), mis régulièrement à l'affiche. Il faut dire que Maillot, qui avait eu carte blanche pour sa création, avait réussi à monter un spectacle, sinon parfait, du moins en adéquation parfaite avec le Bolchoï et les qualités de ses danseurs. Une comédie de Shakespeare pour le livret, un patchwork génial de pièces de Chostakovitch pour la partition – la bande son devrait-on dire plutôt -, une scénographie efficace d’Ernest Pignon-Ernest, une chorégraphie, enfin, qui, sans être particulièrement novatrice, savait exploiter au mieux tout ce qui fait le génie des artistes du Bolchoï : la théâtralité, l'extraversion, la virtuosité – l'hénaurmité aussi. Bien qu'étrangers a priori à son langage chorégraphique, les créateurs du ballet, à commencer par Ekaterina Krysanova et Vladislav Lantratov, se l'étaient approprié de formidable manière, révélant à travers leur incarnation des personnages de Katherina et Petruchio des facettes totalement inédites de leur personnalité. Le bonheur de cette création et des nombreux rôles qu'elle distillait, c'était ainsi de donner à voir tous ces artistes aimés et admirés, pour l'essentiel dans un répertoire académique, à la fois tels qu'en eux-mêmes et plus grands qu'eux-mêmes.

Trois ans et demi après, dans un mouvement de retour au bercail résolument inédit, La Mégère apprivoisée entre au répertoire des Ballets de Monte-Carlo. Ce transfert n'était pas prévu initialement, mais le report de la Coppélia que Maillot devait monter en collaboration avec Danny Elfman, l'a finalement autorisé. Première satisfaction, l’œuvre, concise et sans manières, se revoit avec un plaisir intact : l'acte I, très cinématographique, avec son rythme frénétique, plein de bruit et de fureur, l'acte II, sur un mode beaucoup plus tendre et intimiste. La reprise a conduit à quelques modifications, mais les différences visuelles – on remarque notamment qu'un costume, celui de Lucentio, est passé du gris au noir ou qu'une jupe a été raccourcie – restent mineures. Sur le plan chorégraphique, si des adaptations, liées aux nouveaux interprètes et à l'utilisation du corps de ballet, ont été faites, elles ne sont pas forcément évidentes à percevoir pour le spectateur lambda qui ne connaît pas l’œuvre dans ses moindres détails. La vraie différence se situe en revanche dans l'interprétation. Confier cette œuvre créée pour d'autres - particulièrement médiatisés de surcroît - à ses propres danseurs n'était pas, à ce titre, un mince défi pour Maillot. Avec les artistes des Ballets de Monte-Carlo, qui vivent au quotidien dans l'intimité du chorégraphe, la virtuosité, bien assumée, apparaît de fait moins spectaculaire, moins héroïque, quand la gestuelle, l'attaque du mouvement, semblent plus vives et naturelles. Conscient du risque, presque inévitable, de la comparaison avec des modèles puissants, Maillot a par ailleurs fait le choix, pour la distribution de première, d'interprètes très différents des créateurs russes. Ekaterina Petina, engagée à Monaco cette saison, tout comme son partenaire Matej Urban, vient de Munich et a commencé sa carrière... au Mariinsky. Brunette à l'élégance classique, elle incarne une héroïne presque retenue dans l'expression de son mal-être, loin, très loin de la gouaille épique et garçonne de LA Krysanova. Elle s'accorde bien de ce point de vue avec Matej Urban, au chic très urbain, à qui manque toutefois un peu de la flamboyance prédatrice de Lantratov. Grande, blonde, athlétique, Marianna Barrabas impose de son côté, dans le rôle de Bianca, l'image d'une féminité terrienne et épanouie, qui contraste fortement avec l'âme rentrée de sa sœur Katherina. Comment oublier néanmoins, dans ce rôle-là, la surnaturelle Olga? Alexis Oliveira, en revanche, s'affranchit déjà du poids du modèle chudinesque, donnant à voir un Lucentio d'une grâce toute particulière, qui donne pleinement sens à son nom. Le trio des Prétendants, complété par Cristian Assis et Lennart Radtke, se révèle par ailleurs d'une grande efficacité comique, à l'instar de Le Wang, autre interprète marquant, cette fois dans le rôle de Grumio, le serviteur vif-argent. On le voit, Maillot essaye de nous proposer, avec ses danseurs, autre chose. Pour autant, l'acte I, peut-être parce qu'il fonctionne d'abord sur l'énergie du groupe et, quelque part, sur une forme de folie collective - sublimée par le Bolchoï -, semble ici se dérouler en mode mineur, comme au ralenti - dans l'ombre de nos souvenirs? Sans doute doit-on attribuer cela en partie à l'effet première, qui se dissoudra avec le temps et l'expérience du ballet... Quoiqu'il en soit, il faut attendre l'acte II, avec ses duos plus propres à l'épanchement lyrique, pour que les artistes monégasques parviennent à prendre véritablement leur envol - à donner vie à leur Mégère.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 23831

MessagePosté le: Lun Jan 08, 2018 11:16 am    Sujet du message: Répondre en citant

La critique de Sophia est maintenant en ligne, avec les illustrations ad-hoc :



    28 décembre 2017 : La Mégère apprivoisée (Jean-Christophe Maillot) au Grimaldi Forum

      En juillet 2014, le Bolchoï créait La Mégère apprivoisée, un ballet spécialement chorégraphié pour la compagnie moscovite par Jean-Christophe Maillot. Cette première fut un événement à double titre : parce que c'était le Bolchoï, compagnie où les créations restent assez rares, et parce que le ballet était signé Jean-Christophe Maillot, qui, de son propre aveu, n'apprécie guère d'écrire pour d'autres danseurs que « les siens ». Voulue par Serguei Filine, le directeur d'alors, cette création imprima un nouveau tournant dans l'aggiornamento du Bolchoï, entamé déjà depuis une bonne décennie. Couronnée par un succès public, saluée par la critique, largement récompensée de surcroît, cette Mégère apparaît aujourd'hui comme un tube incontournable du Bolchoï (que nous avions chroniquée à l'occasion de sa venue à Monte-Carlo), mis régulièrement à l'affiche.


      --> Lire la suite



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 23831

MessagePosté le: Ven Jan 12, 2018 2:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Retour tardif après une gestation difficile sur le Nijinski de Marco Goecke présenté par la compagnie Gauthier Dance de Stuttgart à l'Opéra Garnier de Monte-Carlo :




    15 décembre 2017 : Nijinski (M. Goecke) par la compagnie Gauthier Dance

      Depuis sa création au Theaterhaus de Stuttgart en 2016 par la compagnie Gauthier Dance, qui, y réside, le Nijinski de Marco Goecke a déjà été présenté en de nombreux endroits du globe, notamment aux États-Unis d’Amérique et en Israël. S’attaquer à un tel sujet, après John Neumeier, qui a occupé le terrain avec son propre Nijinski depuis l’an 2000 était une gageure, d’autant que les moyens humains, financiers et techniques mis à la disposition de M. Goecke étaient sans commune mesure avec ceux du Ballet de Hambourg.

      Il est difficile d’échapper à la tentation d’une comparaison entre les deux réalisations, même si elle n’est pas forcément pertinente. Neumeier choisit délibérément la narration : il raconte, de manière certes subjective et impressionniste, la vie de Nijinski avec le «matériel» nécessaire : costumes, décors, accessoires contribuent à l’intelligibilité de l’histoire. Goecke, lui, ne choisit pas. Et le spectateur s’égare. Par une assez longue intervention avant le début du spectacle, Eric Gauthier, le directeur de la compagnie qui porte son nom, a tenté de baliser le terrain : Nijinski se divise en deux parties distinctes, la première, «abstraite», qu’il ne «faut pas vraiment essayer de comprendre» (sic), et la seconde, plus «concrète», dans laquelle les rôles les plus emblématiques du danseur russe sont explicitement évoqués : Le Spectre de la rose, L’Après-midi d’un faune et Petrouchka.

      --> Lire la suite



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 23831

MessagePosté le: Ven Jan 12, 2018 3:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Et l'album-photo du spectacle :




    Marco Goecke : Nijinsky (clichés : Regina Brocke)



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 23831

MessagePosté le: Lun Jan 15, 2018 2:25 pm    Sujet du message: Répondre en citant



    LES BALLETS DE MONTE-CARLO
    De Janvier à Juillet 2018



    Dans le cadre de la saison 2017/2018, Les Ballets de Monte-Carlo, dirigés par Jean-Christophe Maillot, offrent une programmation riche en propositions chorégraphiques et fidèle aux évolutions toujours constantes du monde de la danse, au travers de ses trois structures : la Compagnie des Ballets de Monte-Carlo, le Festival du Monaco Dance Forum et l’Académie Princesse Grace.

    Entre ballets narratifs et pièces denses aux accents contemporains qui apparaissent dans son répertoire, Jean-Christophe Maillot nous proposera du 26 au 29 avril, au Grimaldi Forum, une création avec Les Ballets de Monte-Carlo, sur une nouvelle partition spécialement créée par Bruno Mantovani pour Jean-Christophe Maillot, accompagnée par l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, en collaboration avec le Printemps des Arts – Conseiller artistique Marc Monnet. Lors de la même soirée, la Compagnie présentera Violin Concerto, chorégraphie de George Balanchine, dansé pour la dernière fois il y a 15 ans. Véritable retour aux sources, puisque que la Compagnie possède au répertoire 20 ballets de ce chorégraphe légendaire.

    Du 9 au 11 mai, en partenariat avec le Pavillon Bosio, Ecole Supérieure d’Arts Plastiques de Monaco, Les Ballets de Monte-Carlo présenteront une nouvelle série d’Imprévus.

    Pour finir la saison, c’est l’Eté Danse ! qui nous donnera une nouvelle fois l’occasion de découvrir la richesse du monde de l’art chorégraphique. L’Académie Princesse Grace présentera son traditionnel Gala à la salle Garnier de l’Opéra de Monte-Carlo, les 23 et 24 juin. Du 12 au 14 juillet, à la Salle Garnier, le Festival du Monaco Dance Forum proposera trois soirées exceptionnelles signées : Alexander Ekman/Johan Inger/Mats Ek & Laguna, qui rendront hommage au grand cinéaste, Ingmar Bergman (1918-2018).

    Enfin, du 26 au 29 juillet, à la Salle Garnier, la Compagnie des Ballets de Monte-Carlo proposera un programme inédit :

    White Darkness, chorégraphie de Nacho Duato et une création de Joseph Hernandez qui travaillera pour la première fois avec la Compagnie (ancien danseur des Ballets de Monte-Carlo et aujourd’hui jeune chorégraphe émergent).

    La Compagnie des Ballets de Monte-Carlo démontre l’importance de ses tournées à l’international et assume pleinement son rôle «d’ambassadeur culturel de la Principauté de Monaco». En effet, pas moins de 50 représentations dans le monde sont au programme, dans une dizaine de pays différents : Russie, Hollande, Chine, Suisse, France, Allemagne, Etats-Unis, Espagne, …

    Jean-Christophe Maillot présentera les pièces majeures de son répertoire : Roméo et Juliette, La Belle, Le Songe, Lac, Cendrillon, Aleatorio et également le programme Bella Figura, Gods and Dogs et Chapeau dans le cadre du 70ème anniversaire de Jiří Kylián.






_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 23831

MessagePosté le: Mar Jan 16, 2018 12:29 pm    Sujet du message: Répondre en citant




Le 26, le 27 et le 28 janvier, les Ballets de Monte-Carlo seront en tournée au théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines, avec au programme deux ouvrages, Bella Figura, de Jirí Kylián, et Aleatorio, de Jean-Christophe Maillot.

Tarif unique : 24 €

Infos - réservations : http://www.theatresqy.org/saison/spectacle/les_ballets_de_monte-carlo.htm



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 23831

MessagePosté le: Lun Fév 12, 2018 4:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant




    LES BALLETS DE MONTE-CARLO

    Abstract/Life, Création de Jean-Christophe Maillot
    &
    Violin Concerto de George Balanchine

    ****

    Du 26 au 29 avril 2018 - Grimaldi Forum - Monaco




    Les Ballets de Monte-Carlo proposent au printemps 2018 un programme riche composé de deux ballets.

    Le premier, Abstract/Life, une création de Jean-Christophe Maillot, reprend l’idée d’un vaste concerto, cette fois pour violoncelle et orchestre.
    La partition de Bruno Mantovani a été commanditée par Marc Monnet (Conseiller artistique du Printemps des Arts de Monte-Carlo). Sensible à la façon dont Jean-Christophe Maillot s’approprie tout type de musique, le compositeur a créé Abstract alternant fulgurances, contrastes et moments d’attente puis a soumis sa pièce au chorégraphe avec qui il a déjà collaboré en 2004 à l’occasion du superbe ballet Miniatures.

    Le second ballet proposé, Violin Concerto (composé par Stravinski), marque le grand retour de Balanchine. Les Ballets de Monte-Carlo qui ont présenté 19 ballets de "Mister B" figurent parmi les meilleures compagnies l’ayant interprété. Le chorégraphe, qui refusait de parler de ses œuvres en terme de préférence, acceptait lui-même de dire de ce Violin Concerto qu’il était “bien fait”, c’est-à-dire qu’il avait atteint, sur le plan technique, un “certain” point d’accomplissement.


    For the spring of 2018, Les Ballets de Monte-Carlo are offering a program made up of two ballets.

    The first, Abstract/Life, a creation by Jean-Christophe Maillot, takes up the idea of a vast concerto, this time for cello and orchestra.
    Bruno Mantovani’s score was commissioned by Marc Monnet (Artistic Advisor to the Printemps des Arts de Monte-Carlo). Sensitive to the way in which Jean-Christophe Maillot appropriates all types of music, the composer created “Abstract”, which alternates between dazzling contrasts and moments of waiting before submitting his piece to the choreographer, with whom he had already collaborated in 2004 for the superb Miniatures” ballet.

    The second ballet proposed, Violin Concerto (composed by Stravinski), marks the great return of Balanchine. Les Ballets de Monte-Carlo, which have showcased 19 ballets by “Mister B”, are among the best companies to have performed it. The choreographer, who refuses to speak about his work in terms of preference, himself agreed to say that this “Violin Concerto” was “well made”; that it to say, that it had reached, on the technical side, a “certain” point of fulfillment.





    RÉSERVATIONS & BILLETTERIE


    PAR TÉLÉPHONE
    Grimaldi Forum :
    00377 99 99 30 00
    (du mardi au samedi de 12h à 19h)
    Atrium du Casino de Monte-Carlo :
    00 377 98 06 28 28
    (du mardi au samedi de 10h à 17h30)

    SUR PLACE
    Au Grimaldi Forum
    10 avenue Princesse Grace, Monaco
    (du mardi au samedi de 12h à 19h)
    À l’Atrium du Casino de Monte-Carlo
    (du mardi au samedi de 10h à 17h30)

    SUR INTERNET
    www.balletsdemontecarlo.com
    www.fnac.com
    DANS LES MAGASINS
    Fnac et Carrefour

    Autres renseignements +377 97 70 65 20
    www.balletsdemontecarlo.com

    INFORMATIONS GROUPES
    Scolaires, universitaires,
    écoles de danse : 06 43 91 06 41
    CE, Associations et partenariats :
    06 07 14 24 69

    LIEUX DE LA MANIFESTATION
    Grimaldi Forum :
    10 Av Princesse Grace 98000 MONACO
    Tél : +377 99 99 30 00

    PARKINGS 0,30€ / heure à partir de 19h.



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 23831

MessagePosté le: Jeu Mar 22, 2018 4:34 pm    Sujet du message: Répondre en citant




_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 24, 25, 26, 27  Suivante
Page 25 sur 27

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous pouvez voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com