Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

Nouvelles du Ballet Biarritz
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 13, 14, 15
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Bernard45



Inscrit le: 06 Avr 2008
Messages: 390
Localisation: Orléans

MessagePosté le: Ven Sep 15, 2017 7:58 pm    Sujet du message: https://img11.hostingpics.net/pics/684212BogotaCarolinedeOte Répondre en citant



Festival « Le temps d’aimer la Danse »

Vendredi soir, le Casino était très bien rempli pour la venue de la Compagnie de Danse de Bogota. Ce fut un vrai choc adressé au public, au point que certains spectateurs ont quitté la salle au cours du spectacle, qui ne durait qu’une heure seulement. Peut-être certains s’attendaient-ils à voir des danses folkloriques sud-américaines, mais il ne me semble pas que ce soit le genre de la maison du Festival de Biarritz de proposer cela. Certes pour déranger un public, le thème développé par Jorge Bernal, le chorégraphe, a de quoi déranger. Mais si le spectacle vivant n’interroge pas, alors à quoi sert-il ?

« Colombario », inutile de traduire, tel est le titre du spectacle proposé par la Compagnie colombienne, laquelle a changé le programme quelques semaines seulement avant le début du Festival. Il s’agit d’une création jouée en première mondiale, et dont le décor (les tours) a été conçu par le Festival.

En entrant dans la salle, un épais brouillard recouvre le plateau. On distingue toutefois trois sortes de tours, l’une d’elle couchée, mais qui se relèvera peu après. On constate aussi que ces tours se déplacent sur scène, allant de cour à jardin et réciproquement. Une bande son fait entendre des explosions, au milieu de bruits les plus divers.

Derrière une tour, voilà qu’apparaît un corps gisant, puis deux, puis trois, douze à la fin, pris de tremblements, soulevant qui un bras, qui une jambe, laissant retomber, toujours dans une bande son colérique. Les voilà debout, dans des postures rappelant celles décrites dans l’Enfer de Dante. Qui sont-ils ? Les morts évidemment qui nous interpellent, nous vivants, les disparus de la récente guerre civile, peut-être aussi les victimes des massacres qui ont accompagné la « conquête » du pays par les espagnols ? Quant aux tours, sont-ce les urnes funéraires où les âmes des morts crient leur souffrance, ou les cages où ont été emprisonnés les uns et les autres ?

Bientôt, la danse des morts occupe la scène, forte, vive, impressionnante. Certains danseurs quittent alors le plateau laissant place à un ou deux acteurs dont les postures, les accoutrements expriment des codes qui nous sont inconnus. La danse reprend pour laisser place en sortie, aux trois « columbariums », couchés, où disparaissent une à une, la lueur des morts.

Le public, sous le choc d’un tel spectacle, applaudit. Les discussions se poursuivent sur le parvis du casino.


Photo : Stéphane Bellocq


Photo : Stéphane Bellocq


Photo : Caroline de Otero


Photo : Caroline de Otero


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Bernard45



Inscrit le: 06 Avr 2008
Messages: 390
Localisation: Orléans

MessagePosté le: Sam Sep 16, 2017 10:05 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Festival « Le temps d’aimer la Danse »

Il fallait bien que cela arrivât ! Je sors de mon dernier spectacle à Biarritz, « Les nuits barbares ou les premiers matins du monde », particulièrement réservé, non pas sur la prestation des danseurs/athlètes d’Hervé Koubi, mais sur la chorégraphie, son sens, le thème inexistant, ou du moins je ne l’ai pas vu ni compris, et surtout sur le fait que la danse, quelle qu’elle soit, n’est pas du cirque !

Multiplier les sauts périlleux, les roues, les jeter en l’air à une hauteur vertigineuse d’un danseur, ça ne fait pas de la danse. On peut même ajouter des tours sur la tête, jambes en l’air, à grande vitesse, cela ne donne pas une quelconque construction chorégraphique au spectacle.

Ceci dit, il faut saluer les treize athlètes, plus que danseurs, pour leur démonstration. Que cela plaise au public, sans doute, avec des hommes torse nu à la musculature avantageuse. Au fait, quid des femmes sur le plateau ?

Et pourtant, cela avait bien commencé avec Hervé Koubi disant au micro quelques mots, notamment sur nos origines méditerranéennes, au-delà des nations. On ne peut qu’adhérer. Tonnerre d’applaudissements. La suite fut moins bonne, dommage !


Photo : Caroline de Otero


Photo : Caroline de Otero


Photo : Caroline de Otero


Photo : Caroline de Otero

interview de Thierry Malandain à suivre.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 22745

MessagePosté le: Lun Oct 02, 2017 7:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Comme annoncé, en écho au Festival "Le Temps d'aimer", Bernard Thinat, notre correspondant, est allé à la rencontre de Thierry Malandain pour lui demander son opinion sur l'état actuel de la danse en France, et surtout parler de l'avenir de cette manifestation, dont il est le directeur artistique, et de sa compagnie, le Ballet Biarritz, qu'il devra quitter en 2019 à l'expiration de son mandat.




    Thierry Malandain, directeur du festival Le Temps d'aimer (Biarritz)

      Je me dis que mon ascension longue et difficile et la réussite du Ballet Biarritz me donnent aujourd’hui le droit de parler. C’est pourquoi, je ne m’abstiens plus. Ainsi, je pense que la France vit depuis trop d’années sans véritable politique chorégraphique. Il y a eu de réjouissantes initiatives comme la création du Centre National de la Danse en 1998, mais depuis longtemps, il ne se passe pas grand-chose. S’agissant de la danse classique, de la formation, de l’emploi, de la création, de l’avenir des Ballets, il serait temps que l’on fixe les lignes, un horizon artistique, sans quoi ne subsistera un jour que le Ballet de l’Opéra national de Paris comme vestige du traumatisme. Encore faudrait-il qu’il assume sa mission conservatoire. Je ferai remarquer en passant qu’on est dans un pays où le premier des théâtres, légataire d’un héritage inestimable, se retrouve sans répertoire historique. Que la troupe excelle dans le répertoire contemporain, c’est formidable, mais son rôle est aussi de montrer l’exemple dans les classiques, et pas uniquement à Paris, mais aussi régulièrement en province. Mais au fond rien de neuf, car on oublie trop souvent que Louis XIV fonda l’Académie royale de danse pour la sauver «d’une ruine irréparable». Et c’est presque une tradition politique française de laisser la danse classique dépérir avant que l’Etranger n’en ravive la flamme. Ainsi avons-nous été durant plus d’un demi-siècle sous domination italienne, puis sous domination russe, et pour exagérer un peu, avec le médiatique Benjamin Millepied, n’avons-nous pas failli être sous l’empire de l’Oncle Sam? Il est temps que nous prenions notre avenir en main.

      --> Lire la suite



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Delly



Inscrit le: 14 Juin 2016
Messages: 381

MessagePosté le: Lun Oct 02, 2017 7:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked

Wahou. C'est énorme. Il ne parle pas souvent, mais.... ça déménage.

Merci (à vous et... à lui !!!) Smile


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ballerina



Inscrit le: 01 Juin 2016
Messages: 294

MessagePosté le: Lun Oct 02, 2017 9:14 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Et bien ! Ces vraiment appeler un chat, un chat.
C'est passionnant.
Merci infiniment Haydn.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
céline



Inscrit le: 21 Oct 2016
Messages: 257
Localisation: province

MessagePosté le: Lun Oct 02, 2017 9:28 pm    Sujet du message: Nouvelles du ballet de Biarritz Répondre en citant

Malandain est pour moi le chorégraphe français le plus intéressant, plus moderne que certains contemporains, son néo-classique n'est jamais rance. Je ne sais pas quelle serait la meilleure place pour lui dans le futur, il peut prétendre aux plus importantes. Dans cet univers de réseau, le temps n'est plus à la modestie.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Laurine



Inscrit le: 18 Oct 2006
Messages: 88

MessagePosté le: Mar Oct 24, 2017 11:19 am    Sujet du message: Répondre en citant




CONCOURS DE JEUNES CHOREGRAPHES CLASSIQUES ET NEOCLASSIQUES – Deuxième édition

L’Opéra National de Bordeaux et le CCN Malandain Ballet Biarritz dans le cadre du Pôle de Coopération Chorégraphique du Sud-Ouest, avec le CCN/Ballet de l’Opéra national du Rhin et le soutien de la Caisse des Dépôts et Consignations organisent la seconde édition du Concours de jeunes chorégraphes classiques et néoclassiques.

La finale publique aura lieu le 27 mai 2018 au Grand-Théâtre de Bordeaux.

Ce concours sera doté de :
- Deux résidences de création au sein des Ballets de l’Opéra National de Bordeaux et du CCN/Ballet de l’Opéra national du Rhin. Ces résidences seront suivies de diffusion des œuvres ainsi créées. Les Lauréats bénéficieront également d’un accompagnement dans la durée.
- Le Prix de Biarritz / Caisse des Dépôts et Consignations consistant en une bourse de 15 000 €
- Le Prix du public / Fondation de la Danse de 3 000 €
- Le Prix des professionnels de 3 000 €

Pour postuler, les candidats, nationaux ou résidants de pays membres de l’espace Schengen, doivent envoyer une vidéo d’une chorégraphie personnelle mettant en scène au minimum 2 ou 3 danseurs, une note d’intention et leur CV avant le 17 décembre 2017 via le site http://www.concours-de-jeunes-choregraphes.com.

A l’instar de la première édition, le jury sera composé d’éminentes figures de la danse académique.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 22745

MessagePosté le: Mar Oct 24, 2017 1:17 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Laurine j'ai rajouté l'affiche. Tenez-nous au courant pour la composition du jury.



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 22745

MessagePosté le: Mar Oct 24, 2017 3:33 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Toujours dans l'actualité du Ballet Biarritz, les danses basques :





    RENDEZ-VOUS BASQUE EUSKAL HITZORDUAK #2 31/10 > 12/11


    L’ancrage géographique particulier du Malandain Ballet Biarritz l’a amené depuis son implantation à Biarritz, à tisser des partenariats féconds avec de nombreux acteurs culturels implantés sur l’Eurocité basque Bayonne-San Sebastián. C’est ainsi que s’est développé le projet « Ballet T ».
    C’est ainsi que s’est construit le projet « Ballet T », partenariat entre le Malandain Ballet Biarritz et le Victoria Eugenia Antzokia de Donostia / San Sebastián, avec le soutien de l’Europe et du fonds Aquitaine Euskadi et de l’Agglomération Côte Basque Adour. Son objectif est de faire rayonner l’art chorégraphique au Pays Basque, en coproduisant et diffusant des oeuvres chorégraphiques mais aussi en veillant à sensibiliser et à faire circuler les publics au sein du territoire eurorégional Aquitaine Euskadi Navarre. Ainsi, sur le plan local, il est également reconnu comme un contributeur actif à de nombreux projets de coopération territoriale au Nord et au Sud du Pays Basque.

    Dans le prolongement de ces initiatives volontaristes, est né le « Rendez-vous basque ». La tradition, le passé, la place qu’ils occupent dans le monde contemporain et dans la construction de l’identité personnelle sera le fil conducteur de la deuxième édition de ce rendez-vous organisé dans le cadre de la Saison Danse à Biarritz, co-organisée avec Biarritz Culture.
    Le Malandain Ballet Biarritz invite ainsi le public à découvrir certaines facettes de la danse basque à travers des ateliers, rencontres, projections et spectacles. Cet événement soutenu par la Communauté d’Agglomération Pays Basque, la Diputación Foral de Gipuzkoa et organisé en partenariat avec l’Institut Culturel Basque et Lurrama, a pour vocation de favoriser des rencontres entre des compagnies de danse d’Iparralde (Pays basque Nord) et d’Hegoalde (Pays basque Sud).





    Spectacles


    8/11 - 20:30 Théâtre du Casino
    Kukai Dantza - Jon Maya
    Oskara Marcos Morau


    Kukai Dantza, prix national de danse 2017 pour son exceptionnel traitement du folklore, des mythes et rites traditionnels, présente sa dernière création tout juste auréolée du Molière espagnol (Premio Max) pour le meilleur spectacle de l’année. Fruit de la rencontre avec le chorégraphe Marcos Morau et son collectif La Veronal basé à Barcelone, qui sonde d’un geste chorégraphique et cinématographique les entrailles de nos terres intérieures, Oskara navigue entre les racines populaires
    de la danse et son expression la plus contemporaine. Et fait la promesse d'une exploration nouvelle des paysages de la culture basque et de ses mythes.


    12/11 -20:30 Théâtre du Casino
    So.K


    Hatsa de Julien Corbineau, Nathalie Verspecht, Laetitia Cheverry
    La chorégraphie associant danse basque et danse contemporaine pour douze jeunes danseurs est accompagné sur scène par cinq musiciens jouant violon, violoncelle, accordéon, clarinette et percussions. Création originale, ce spectacle impulse un souffle magique à douze poupées qui prennent vie. Par la magie de la danse et de la musique, renaît à la vie ce que l’on croyait à jamais inanimé. Ainsi en est-il du grand souffle vital qui traverse l’espace et préside aux grands mouvements cycliques qui régissent nos existences. Invité à entrer dans un univers éminemment poétique, le spectateur est aussi convié à une réflexion sur la condition humaine.


    Plein tarif : 12€
    Tarif réduit : 8€ (Amis du Malandain Ballet Biarritz, enfants jusqu’à 18 ans, étudiants jusqu’à 26 ans, demandeurs d’emploi)

    Billetterie :
    www.malandainballet.com
    www.biarritz-culture.com
    Office de tourisme de Biarritz +33 (0)5 59 22 44 66 / www.tourisme.biarritz.fr
    Offices de tourisme de Bayonne, Anglet, Saint-Jean-de-Luz






    Pratiquer

    Stage pour danseurs de niveau confirmé 31/10 > 4/11
    Kukai Dantza, Maritzuli Konpainia, So.K et Bilaka proposent aux danseurs confirmés de danse basque d’approcher l’univers des spectacles présentés. Un atelier « Malandain » et un atelier de danse contemporaine sont également proposés. Le stage est gratuit sur présentation d’une place de spectacle plein tarif pour Oskara et Hatsa et a lieu à Biarritz - Gare du Midi / Grand Studio.

    Information / inscription au +33 (0)5 59 24 67 19

    31/10 - 19:00>21:00 Atelier « Bilaka » animé par Oihan Indart, danseur du pôle de production chorégraphique

    01/11 - 10:00>12:00 Atelier de danse contemporaine animé par Gaël Domenger, responsable du LABO de Malandain Ballet Biarritz

    01/11 - 14:00>16:00 Atelier « Malandain » animé par Dominique Cordemans, responsable de la sensibilisation et de la
    transmission du répertoire aux pré-professionnels au Malandain Ballet Biarritz

    02/11 - 19:00>21:00 Atelier « Kukai » en langue basque, animé par Martxel Rodríguez, danseur de la compagnie

    03/11 - 19:00>21:00 Atelier « Maritzuli » animé par Jon Iruretagoyena et Jon Olzkuaga, danseurs de la compagnie

    04/11 - 19:00>21:00 Atelier « So.k » animé par Nathalie Verspecht et Julien Corbineau, chorégraphes accompagnés de danseurs et musiciens


    ********


    Ateliers pour adultes et étudiants débutants

    Maritzuli Konpainia, Kukai Dantza et Bilaka proposent aux adultes et étudiants, même non-initiés, de découvrir le monde de la danse basque et d’aborder la technique et l’esprit de chacune des compagnies. Ces ateliers sont gratuits sur présentation d’une place de spectacle plein tarif pour Oskara ou Hatsa et auront tous lieu entre 19 :00 > 21 :00 à Biarritz - Gare du Midi / Grand Studio.

    06/11 Atelier « Maritzuli » animé par Claude Iruretagoyena et Jon Olzkuaga

    07/11 Atelier « Kukai » en langue basque, animé par Martxel Rodríguez,

    10/11 atelier « Bilaka » animé par Mathieu Vivier
    Information / inscription au +33 (0)5 59 24 67 19


    Rencontrer

    09/11
    Biarritz / Médiathèque 18:00
    Projection du documentaire sur Oroitzen Naiz création qui avait réuni trois danseurs exceptionnels - Jean Nesprias, Philippe Oyhamburu et Koldo Zabala - ayant en commun d’avoir consacré leur vie à la danse et à la culture basque. Suivi d’un échange avec le chorégraphe Mizel Théret
    Entrée libre sur réservation : Malandain Ballet Biarritz Tél. +33 (0)5 59 24 67 19

    11/11
    Soka – création de Kukai Dantza interprété par le Collectif Bilaka dirigé par Mathieu Vivier
    Biarritz / Plaza Berri 12:30
    Entrée libre sur réservation : Malandain Ballet Biarritz Tél. +33(0)5 59 24 67 19

    Biarritz / Halle Iraty 18:00 dans le cadre de Lurrama, salon de l'agriculture du Pays Basque

    12/11

    Rues de Biarritz
    10 :00 > 13 :00
    Déambulation dansante par Maritzuli Konpainia
    Départ de l’Eglise Saint Martin
    Danse de groupe itinérante, imposante et protocolaire, l’Ezpata Dantza est un genre de danse remontant au 17e siècle. Si elle célèbre souvent des fêtes calendaires, on la retrouve également durant les moments importants lies aux évènements festifs des villages.
    Découvrir

    06/11 > 12/11
    Biarritz - Casino municipal
    Exposition Costumes
    Durant plus de vingt ans, tout au long de ses différentes créations, Maritzuli Konpainia s’est doté d’un patrimoine de costumes basques qui constitue une collection de plus de 900 pièces. Durant le Rendez-vous basque, Maritzuli propose un voyage dans le temps grâce à une cinquantaine de costumes exposés.
    Entrée libre





_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 22745

MessagePosté le: Mar Oct 31, 2017 7:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le Ballet Biarritz est endeuillé suite au décès accidentel, survenu ce matin, de son directeur technique, Oswald Roose, auparavant danseur au Ballet du XXe Siècle de Maurice Béjart, à Bruxelles, puis au Ballet Théâtre Français de Nancy (où Thierry Malandain était également actif).



https://www.facebook.com/MalandainBalletBiarritz/photos/a.224207397595342.72709.224197047596377/1948515905164474



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Alexis29



Inscrit le: 22 Avr 2014
Messages: 522

MessagePosté le: Dim Nov 05, 2017 7:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Juste un mot pour rendre hommage à Oswald Roose, directeur technique et proche collaborateur de Thierry Malandain. Travailleur de l'ombre, il permettait aux danseurs de toujours trouver le théâtre dans un parfait état : plateau, loges, lumières tout était parfaitement prêt pour accueillir la compagnie que ce soit dans les grands théâtres ou sur les petites scènes. La "compagnie", c'est un mot qu'il employait souvent car pour lui le collectif avait une très grande importance, tout comme l'immense respect et admiration qu'il avait pour "Thierry", un prénom qu'on l'entendait très souvent prononcer. Oswald Roose était professionnel jusqu'aux bouts des ongles mais il était également d'une très grande gentillesse et serviabilité. Enfin, pour tous ceux qui ont fait ou qui font partie de cette aventure Malandain, son prénom est indissociable de celui de Domi, Dominique Cordemans, sa compagne qui fait partie des pilliers de Ballet Biarritz depuis le début, c'est à elle que je pense particulièrement ce soir.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 22745

MessagePosté le: Dim Nov 05, 2017 9:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour votre témoignage, Alexis29. Je suppose que vous avez connu Oswald Rose personnellement?



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Alexis29



Inscrit le: 22 Avr 2014
Messages: 522

MessagePosté le: Dim Nov 05, 2017 9:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Oui Haydn j'ai eu cette chance !


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 13, 14, 15
Page 15 sur 15

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous pouvez voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com