Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

Digression : grands chefs et grands musiciens russes
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24277

MessagePosté le: Ven Déc 14, 2007 12:06 pm    Sujet du message: Digression : grands chefs et grands musiciens russes Répondre en citant

Comme le sujet semble intéresser plusieurs d'entre nous, j'ouvre ici un nouveau fil de discussion ou nous pourrons débattre des grands interprètes de la musique russe, qu'il s'agisse de ballet ou du répertoire lyrique et symphonique.



Les grands chefs d'orchestre russes




Koussevitzky, Serge (1874 - 1951)






Malko, Nicolai (Nikolai) (1883 - 1861)






Samosud, Samuil Abramovitch (1884 - 1864)






Golovanov, Nikolai (21 01 1891 - 28 08 1953)






Dobrowen, Issay (15 02 1891 - 09 12 1953)






Gauk, Alexandre Vassilievitch (1893 - 1963)






Mravinski, Evgueni (1903 - 1988)






Khaikin, Boris (1904 - 1978)






Kondrachine, Kirill Petrovitch (1914 - 1981)






Svetlanov, Evgueni (1928 - 2002)






Rojdestvensky, Guennadi (1931 -....)






Ermler, Mark (1932 - 2002)






Gergiev, Valery (1953 -....)





Dernière édition par haydn le Ven Déc 14, 2007 2:25 pm; édité 4 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
akhmatova



Inscrit le: 27 Mar 2007
Messages: 341

MessagePosté le: Ven Déc 14, 2007 12:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Contente de voir ce fil s'ouvrir.
Dans cette liste, il me semble que certains noms manquent, (pour les photos, il ne faut pas compter sur moi, désolée) comme :
Alexandre Gauk (1893-1963)
Nikolaï Golovanov (1891-1953)
pour les historiques.
Et puis, vous oubliez Mariss Jansons, élève de Mravinski au même titre que Gergiev et un énorme interprète de la musique russe
Et il y a aussi la nouvelle génération.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24277

MessagePosté le: Ven Déc 14, 2007 1:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je vais compléter la galerie au fur et à mesure, Akhmatova. Parmi les très grands noms de la direction musicale russe, il manque aussi Issay Dobrowen, que je vais rajouter!


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Berlioz



Inscrit le: 07 Juin 2006
Messages: 88
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Ven Déc 14, 2007 1:11 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Faisant référence à la génération actuelle, où en est le fils de Dimitri Shostakovitch ?


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24277

MessagePosté le: Ven Déc 14, 2007 1:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je connais mal la jeune génération de chefs russes, Akhmatova, et j'espère que vous pourrez nous en parler davantage.

Pour ma part, j'ai une (mauvaise?) tendance à me complaire dans les "vieilles cires", pour y retrouver une sorte de paradis (illusoire?) perdu, un temps révolu où ces grands musiciens étaient aussi de grands hommes - plutôt que de gros comptes en banque - et nous livraient des chefs-d'œuvre la musique des interprétations âpres et passionnées, et non impersonnelles, policées jusqu'à en devenir insipide, comme c'est trop souvent le cas aujourd'hui. Mais peut-être ai-je chaussé des lunettes trop noires... détrompez-moi!


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Katharine Kanter



Inscrit le: 19 Jan 2004
Messages: 1084
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven Déc 14, 2007 1:52 pm    Sujet du message: Yuri Faier Répondre en citant

N'oublions pas

Yuri FAIER

chef d'orchestre de ballet soviétique,

qui était, croyez-le ou non, presqu'aveugle.

Il dirigeait la danse, disait-on, par télépathie.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
akhmatova



Inscrit le: 27 Mar 2007
Messages: 341

MessagePosté le: Ven Déc 14, 2007 4:20 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Berlioz a écrit:
Faisant référence à la génération actuelle, où en est le fils de Dimitri Shostakovitch ?

Quelque part entre l'Allemagne et l'Angleterre. Cependant, Maxime Chostakovitch est peu actif. Il y a intégrale dirigé par lui, mais elle est très moyenne. Rien à avoir avec l'intégrale de Kondrashin ou de Jansons.
Personnellement, je ne le trouve pas très bon, mais je ne l'ai jamais entendu en concert. Lui comme la quasi totalité de chefs cités par Haydn, hélas.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
nabucco



Inscrit le: 14 Mar 2007
Messages: 1462

MessagePosté le: Ven Déc 14, 2007 4:25 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pour la jeune génération, il y certainement Tugan Sokhiev, qui avait dirigé le programme Balanchine lors de la dernière tournée du Mariinsky et a depuis succédé à Michel Plasson à Toulouse, ainsi que Kirill Petrenko, qui dirige le cycle Tchaikovski de l'Opéra de Lyon (bientôt La dame de Pique).
D'autres noms?


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
akhmatova



Inscrit le: 27 Mar 2007
Messages: 341

MessagePosté le: Ven Déc 14, 2007 4:58 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Sokhiev c'est la toute jeune génération, celle de moins de trente ans. D'ailleurs, on aura l'occasion de le voir dimanche prochain à Pleyel dans le Requiem de Verdi, (tout comme son mentor Gergiev).

Il y a aussi dans la même génération, Vladimir Jurowski, fils de Michaïl, qui a dirigé La Dame de Pique en 2006, très impréssionant, beaucoup d'autorité et de beauté. Il a réussi à sortir tous les aspects sombres de la partition. Il dirige du Chostakovitch et très bien, qu'il a aussi enregistré (les 1 et la 6 avec RNO). Ce CD pourra concilier les amateurs des chefs disparus avec les vivants.

Dans les moins jeunes, il ne faut pas oublier Yuri Temirkanov, le patron actuel de la philharmonique de Petersbourg, qu'on a pu entendre à Paris la semaine dernière dans un programme tout Tchaïkovski. C'était une leçon de musique, où l'on a pu constater qu'il suffit de jouer la partition, tout y est.

Le problème délicat est de déterminer qui tombe, de nos jours, dans la catégorie "chef russe". Avant ils étaient tous en URSS, avaient une formation qu'on pouvait définir comme l'école russe (comme pour le ballet). Aujourd'hui c'est la libre circulation, la diaspora s'étale sur l'Allemagne, les EU, et Israël, pour ne mentionner que ces trois endroits.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24277

MessagePosté le: Sam Déc 15, 2007 12:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

On peut également citer un chef, qui n'est pas à ranger dans la catégorie des plus grands, mais qui fait des choses intéressantes : Alexandre Anissimov, qui a enregistré une Raymonda correcte pour Naxos, ainsi qu'une série de symphonies de Glazounov. Anissimov officie au Grand Théâtre (Bolchoï) de Minsk, en Biélorussie, ainsi qu'à Dublin, mais s'était déjà produit à l'Opéra Bastille à l'occasion des dernières représentations de Raymonda, justement.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
nabucco



Inscrit le: 14 Mar 2007
Messages: 1462

MessagePosté le: Sam Déc 15, 2007 12:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je pourrais aussi ajouter Alexandre Lazarev (pas dans la catégorie jeunes chefs, à vrai dire): il a dirigé la reprise de L'amour des trois oranges de Prokofiev à Bastille; après l'ennui profond distillé l'année précédente par Sylvain Cambreling, on avait l'impression de redécouvrir la partition!


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24277

MessagePosté le: Sam Déc 15, 2007 1:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Première sélection d'enregistrements de musique russe de ballet :






Glière, Reinhold


Le Cavalier d'airain, Orchestre philharmonique de l'Oural, direction Dimitri Liss, 1994.





Prokofiev, Sergueï


Cendrillon, Orchestre Symphonique de la radio-télévision de l'URSS, direction Guennadi Rojdestvensky, 1961.







Tchaïkovsky, Piotr Illitch


La Belle au bois dormant, Orchestre Symphonique d'Etat de l'URSS, direction Evgueni Svetlanov, 1980.





Casse-noisette, Orchestre Symphonique d'Etat de l'URSS, direction Evgueni Svetlanov, 1988.





Le Lac des cygnes, Orchestre Symphonique d'Etat de l'URSS, direction Evgueni Svetlanov, 1980.





Raymonda (Raymonda), Orchestre du Bolchoï, direction Evgueni Svetlanov, 1961.






Les Ruses de l'Amour (The Lady soubrette), Orchestre Symphonique d'Etat de l'URSS, direction Evgueni Svetlanov, 1980.





Dernière édition par haydn le Sam Déc 15, 2007 1:10 pm; édité 2 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
akhmatova



Inscrit le: 27 Mar 2007
Messages: 341

MessagePosté le: Sam Déc 15, 2007 1:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je me suis trompée en ce qui concerne Maxime Chostakovitch, me fiant aux CDs.

En 1981, il part aux E.U et dirige le New Orleans Symphony Orchestra et le Hong Kong Philharmonic Orchestra. Puis il est rentré en Russie. Que fait-il en ce moment ? aucune idée.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24277

MessagePosté le: Sam Déc 15, 2007 1:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Apparemment il dirige souvent à Prague, où il a enregistré l'an passé l'intégrale des symphonies de son père pour Supraphon. A noter qu'il a choisi de graver ces œuvres avec l'Orchestre Symphonique de Prague, et non la Philharmonie tchèque, ce qui en dit long sur les dégâts causés sur cette illustre formation par l'incompétence notoire de Vladimir Ashkenazy...







Dernière édition par haydn le Sam Déc 15, 2007 2:33 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
akhmatova



Inscrit le: 27 Mar 2007
Messages: 341

MessagePosté le: Sam Déc 15, 2007 1:20 pm    Sujet du message: Répondre en citant

La version du lac de Svetlanov est sans doute la meilleure. Rien à voir avec les autres, je mets dans le panier des chefs et orchestres russes et autres.
Cependant, je n'ai pas entendu la toute récente version de Gergiev. Sur le DVD c'est difficile de juger.
La version peut choquer. En premier temps, on peut dire qu'elle n'est pas en finesse / elle est criarde, les trompettes hurlent, et Svetlanov n'a pas peur qu'on l'accuse du bal des pompiers mais le résultat est incroyable. Et les solis du violon sont sublimes, une profusion de couleurs et de délicatesse.

Malheureusement, il est très difficile d'obtenir les versions de Svetlanov, et elles sont très chères.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Page 1 sur 6

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous pouvez voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com