Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

Que regardez-vous pendant un spectacle ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
tuano



Inscrit le: 27 Mar 2008
Messages: 815
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar Mar 24, 2020 9:03 am    Sujet du message: Que regardez-vous pendant un spectacle ? Répondre en citant

Je voudrais savoir quelle partie d'un danseur vous regardez pendant un spectacle. Naturellement lorsqu'on regarde un être humain, les yeux se posent sur les yeux de l'autre mais ce n'est pas le plus intéressant dans un ballet.
Est-ce que vous regardez les jambes en priorité ? Vos yeux arrivent à balayer tout le corps ? Selon votre connaissance du ballet, vous savez ce que vous devez regarder en prorité voire si vous devez compter le nombre de fouettés ou d'entrechats ?


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 19520

MessagePosté le: Mar Mar 24, 2020 9:43 am    Sujet du message: Répondre en citant

Idéalement, aucune partie, sinon, c'est du fétichisme? Ce qui n'empêche pas le regard de circuler et de s'arrêter sur certaines parties du corps selon les moments et/ou selon l'endroit où l'on se trouve.

Bien sûr, il y a des chorégraphies qui vont mettre l'accent sur certaines parties du corps (une danseuse qui "n'a pas de bras" ou des bras moches ou un haut du corps tout raide dans Le Lac, c'est plutôt gênant, même si sa technique de jambe ou de pied est par ailleurs impeccable), mais il me semble que c'est la coordination et l'harmonie de l'ensemble, y compris du visage - pas juste un membre -, qui fait la belle danse.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
tuano



Inscrit le: 27 Mar 2008
Messages: 815
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar Mar 24, 2020 10:26 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je pose la question parce qu'encore maintenant j'ai pour réflexe de regarder principalement le visage quand je suis près de la scène et le reste du corps si je suis très loin. Je me dis qu'il y a peut-être une façon plus intelligente de regarder des danseurs.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ballerina



Inscrit le: 01 Juin 2016
Messages: 785

MessagePosté le: Mar Mar 24, 2020 10:33 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je regarde l'ensemble quelle que soit la place que j'occupe.
Si mes yeux sont attirés par une partie du corps en particulier, c'est généralement parce que je suis heurtée (les mains mortes par exemple).


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
paco



Inscrit le: 28 Oct 2005
Messages: 3012

MessagePosté le: Mar Mar 24, 2020 12:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Moi je regarde... ceux qui ne dansent pas ! Je trouve que c'est souvent à cela que l'on reconnait les grandes compagnies et les grands interprètes : la capacité de l'ensemble de la troupe à "vivre" l'action qui se déroule, qu'ils soient ou non au premier plan.

Ceux qui, à l'opéra, ont vu Maria Callas sont nombreux à témoigner que sa grande force était de fasciner même dans les moments où elle ne chantait pas, car elle incarnait le personnage et vibrait en mode continu.

C'est par exemple ce que j'observe chez Natalia Osipova au Royal Ballet : c'est hypnotisant de la voir vivre, frémir, être le personnage y compris lorsqu'elle ne danse pas (par exemple le début d'Onegin ou certaines scènes de R&J), quitte à frôler parfois un expressionnisme qui s'éloigne du pur classique.
Je l'observe également, les "bons soirs", avec le corps de ballet du même Royal Ballet, capable de faire vivre une mosaïque de personnages même lorsque a priori ils ne font que "tapisserie" pendant les Pas de Deux des rôles principaux (je pense par exemple au final de Don Quichotte, ou encore au 3e acte du Lac).

Et dans le genre, un de mes souvenirs les plus mémorables fut le Des Grieux de Vladimir Shklyarov (toujours au RB), lorsque, au 2e acte, tandis qu'il ne danse pas (pendant que Manon exécute sa variation de séductrice au milieu des courtisans), je l'ai vu vivre son humiliation et faire progressivement monter la tension intérieure, pourtant caché en fond de scène, à peine visible d'une partie de la salle (il ne cherchait donc pas à "jouer", à "théâtraliser", mais vivait profondément son personnage, comme une sorte d'anthropomorphisme).

Le revers de la médaille est qu'il arrive qu'à l'entracte on me parle des fouettés d'une telle ou des sauts d'untel et que, ayant eu les yeux fixés sur le reste du plateau, eh bien, euh ... Embarassed


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gimi



Inscrit le: 09 Mar 2014
Messages: 823

MessagePosté le: Mar Mar 24, 2020 3:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant

paco a écrit:
Moi je regarde... ceux qui ne dansent pas ! Je trouve que c'est souvent à cela que l'on reconnait les grandes compagnies et les grands interprètes : la capacité de l'ensemble de la troupe à "vivre" l'action qui se déroule, qu'ils soient ou non au premier plan.
    Mon meilleur souvenir de NOUREEV, c’est assis sur son banc, dévorant des yeux Giselle (inutile de me demander la qualité de la diagonale de sa partenaire - CHAUVIRÉ, PONTOIS).
    Pour la toute jeune Première Danseuse Dorothée GILBERT, en 2006, c’est assise (une manie chez moi ?) regardant alternativement Solor et Nikiya, avec des expressions très différentes (inutile de me demander ce que faisaient Mlles DUPONT ou COZETTE, en revanche LE RICHE et surtout PAQUETTE semblaient écrasés par le regard de braise de Gamzatti et n’osaient pas regarder Nikiya).

paco a écrit:
Ceux qui, à l'opéra, ont vu Maria Callas sont nombreux à témoigner que sa grande force était de fasciner même dans les moments où elle ne chantait pas, car elle incarnait le personnage et vibrait en mode continu.
    Là, c’est son masque de souffrance, le corps parfaitement immobile, agenouillée, presque effondrée, après la prière de la Tosca, qu’elle gardait pendant de longues minutes, sous des applaudissements qui semblaient sans effet sur sa douleur.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
CatherineS



Inscrit le: 09 Mai 2015
Messages: 911

MessagePosté le: Mar Mar 24, 2020 4:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Deux souvenirs à peu près identiques sur la présence des étoiles, les vraies celles qu'on ne quitte pas des yeux même quand elles sont assises.

Je me souviens notamment de cela dans deux prestations de Cyril Atanassof.
La première c'était dans le troisième acte du Lac version Bourmeister. Dans cette version Odette donne une plume gage de son amour à Siegfried. Durant le troisième acte, Atanassof, a passé son temps à la regarder, à la tripoter durant le divertissement, je ne regardais que cela.

Idem dans Rendez vous, suite à la rencontre avec le Destin, celui-ci campé par Atanassof, une fois encore, part et disparaît derrière un poteau. Je n'ai vu que lui ou du tout de moins, je ne l'ai pas quitté des yeux, jusqu'au bout de son pied qu'on devinait et que je suivais , jusqu'à sa disparition totale.

Je sais que dans Bayadère, je suis plus attirée par les échanges de regards entre Gamzatti et Solor ou avec son père que par la variation de Nikiya, quelle que soit l'interprète d'ailleurs.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Katharine Kanter



Inscrit le: 19 Jan 2004
Messages: 1155
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven Mar 27, 2020 11:04 am    Sujet du message: Excellent fil de discussion Répondre en citant

La personne qui a eu l'idée de lancer ce fil était bien-avisée.

C'est un sujet porteur.

A plus tard.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Swann



Inscrit le: 24 Mar 2007
Messages: 190

MessagePosté le: Ven Mar 27, 2020 6:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Oui, merci Tuano d'avoir lancé le sujet qui est fort intéressant et beaucoup moins anodin qu'il n'y paraît.

En général, je laisse imprégner d'abord par une impression d'ensemble : énergie et engagement qui se dégagent, qualité du mouvement, composition du personnage, sincérité et cohérence d'ensemble (comment le définir ? est-ce que le danseur(se) est apprêté ou vit l'histoire sur scène, son rapport avec le spectateur), musicalité, émotions vécues ou transmises, force ou fragilité (les 2 ayant du bon), . Bref, je me laisse envahir par ce que l'on veut bien me présenter. Le début du spectacle est important et me permet de me mettre au diapason du spectacle. Prenons par exemple au hasard...Hugo Marchand javascript:emoticon('Very Happy'), dès qu'il arrive sur scène je sais tout de suite que je vais passer un très bon moment.
Ensuite, c'est toujours l'impression d'ensemble et les émotions qui m'importent. Si un détail interpelle mon regard, un pied très cambré, de beaux bras, un saut particulièrement réussi, un beau costume, cela ne m'intéresse que si ça souligne l'ensemble et cela me gêne si c'est excessif ou déplacé par rapport au rôle. C'est pour ça que j'ai toujours eu des difficultés à voir Sylvie Guillem dans du classique : ses lignes et son physique sont tellement incroyables qu'ils captent toute mon attention et je n'arrive plus à me laisser porter par l'interprétation et le spectacle.

Enfin, mes yeux passent d'un personnage à l'autre, principal ou secondaire, et suivent ou cherchent les pépites que j'ai remarquées.




Dernière édition par Swann le Ven Mar 27, 2020 8:18 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Katsu



Inscrit le: 21 Déc 2019
Messages: 125

MessagePosté le: Ven Mar 27, 2020 7:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Dans l'idéal, il faut balayer du regard l'ensemble du corps. Personnellement, j'ai tendance à regarder le bas des jambes... une hérésie ? Et non, je ne suis pas fétichiste des pieds. Wink
Swann a écrit:
C'est pour ça que j'ai toujours eu des difficultés à voir Sylvie Guilhem dans du classique : ses lignes et son physique sont tellement incroyables qu'ils captent toute mon attention et je n'arrive plus à me laisser porter par l'interprétation et le spectacle.

Dans le cas de Sylvie Guilhem (et de beaucoup d'autres), outre son physique "incroyable", ce sont les contorsions extrêmes -dont elle est le symbole le plus évident- qui rendent la danse difficile à regarder.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 19520

MessagePosté le: Ven Mar 27, 2020 7:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Katsu a écrit:
une hérésie ?

Dieu merci, il n'y a pas de règles et chacun fait bien comme il l'entend. La vue est toujours très partielle de toute façon et notre regard ne peut jamais tout embrasser - le tout et la partie -, a fortiori dans les grands ballets.
Comme un certain historien de l'art nous l'a appris avec la peinture, il me semble que nous pouvons très bien, pour un ballet, nous attacher au détail plutôt qu'à l'ensemble si tel est notre plaisir.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Entrechat 4



Inscrit le: 05 Mai 2009
Messages: 111

MessagePosté le: Ven Mar 27, 2020 8:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

D'où aussi le plaisir de voir et revoir les vidéos des ballets, pour s'attacher à tel ou tel détail.
J'ai bien du mal à dire ce que je regarde de façon systématique. Suivant les ballets, s'ils sont narratifs ou non. Suivant la place que j'occupe dans la salle.
Je suis très sensible à l'harmonie des déplacements du corps de ballet.
Concernant Sylvie Guillem, je trouve que vous avez raison pour ses débuts et j'ai été moi aussi gênée par ses extensions et ses qualités physiques hors norme. Je trouve qu'ensuite elle a fait beaucoup de progrès en interprétation.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Swann



Inscrit le: 24 Mar 2007
Messages: 190

MessagePosté le: Ven Mar 27, 2020 8:22 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Oui, et dans le moderne, cela ne me gêne plus du tout au contraire.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous pouvez voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com