Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

Danse à Marseille : BNM, Ballet d'Europe, Festivals...
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
MikeNeko



Inscrit le: 27 Nov 2012
Messages: 556
Localisation: IDF

MessagePosté le: Lun Nov 18, 2013 9:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Hooo vous aviez du beau monde pour le retour, ça doit donner l'impression de ramener un peu du pays dans ses valises ! Smile

En tout cas je suis vraiment ravi que le programme semble conservé.
Haaaa si je pouvais y être... profitez, amis du sud ! Smile


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24711

MessagePosté le: Ven Nov 22, 2013 3:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je recopie ici le compte-rendu de Florestiano à propos du gala russe donné à Marseille le 20 novembre (il ne nous dit pas, lui, s'il a pris le TGV en compagnie de Lopatkina... Wink )

Florestiano a écrit:
Quelques mots sur le "Gala des danseurs Étoiles de Saint Pétersbourg" organisé ce 20 novembre sous la direction artistique de Vladimir Shklyarov en ouverture de la saison de théâtre russe de Marseille.

L'affiche promettait la venue de la Lopatkina. Rassurez-vous, elle était bien là. Mais le moins qu'on puisse dire, c'est que ce n'est pas elle qui a le plus brillé. La faute à un Pavlova et Cecchetti introductif loin de compter parmi les pièces les plus exaltantes du répertoire de Lopatkina et, surtout, à un éclairagiste aussi peu compétent que délicat, qui a éteint les lumières au moins 20 secondes avant la fin de La mort du cygne, laissant la pauvre Lopatkina agoniser dans le noir et mettant un terme aussi désagréable qu'abrupt à la leçon d'art poétique que la ballerine était en train de dispenser…

Le programme conçu par Shklyarov mêlait habilement les grandes tartes à la crème de gala, crowd pleasers de bon aloi, et des pièces d'un registre décalé, faisant appel à des techniques non uniquement classiques et à une pantomime légère voire humoristique. Pas de machin pseudo-intello et pénible comme on les voit fleurir dans les galas ces dernières années !

Marat Shemiunov (partenaire de Lopatkina lors de ses cartes blanches à Montansier) accompagnait là Irina Perren dans un adagio de Spartacus et dans Les eaux printanières de Messerer. Énorme succès pour ces deux prestations fusionnelles, aux portés très impressionnants - peut-être plus complexes encore que ceux de Noureev ou Neumeier mais qui s'enchaînent si harmonieusement et dans une confiance tellement robuste entre partenaires qu'ils n'apparaissent pas virtuoses pour un sou et laissent simplement coi. Superbes.

Quelle drôle de paire, très attendue, que celle formée par Oxana Bondareva et Viktor Lebedev, les "petits jeunes" de la soirée, dans le Grand pas de deux d'Auber et Les Flammes de Paris…
Lui donne une magistrale leçon de style, de tenue, de technique classique remarquable dans la chorégraphie de Gsovsky, ses Flammes sont loin d'être incandescentes ; il s'y montre bien trop sage, bien trop retenu, bien trop "scolaire" et propre, en rupture totale avec le style et l'esprit de la pièce. Absence de bravoure et de panache qui ne pardonne pas.
Pour elle, c'est totalement l'inverse. Son Grand pas est d'une vulgarité innommable (genre je lance des œillades à la Odile en pleine variation… On croyait rêver !) et l'insuffisance cruelle de sa technique semble rivaliser avec son manque de musicalité. Métamorphose après l'entracte, où elle va crever l'écran avec une Jeanne qui a du panache et de la bravoure pour deux, un jeu de scène bien plus en phase avec les effluves révolutionnaires des Flammes que le pur exercice du Grand pas et une technique sans faille aucune (là encore, on croit rêver, mais pas pour les mêmes raisons) !
Bref, deux prestations à la fois déséquilibrées (la balance ne penchant pas dans le même sens pour les deux) et très stylistiquement contrastées, qui démontrent par l'exemple qu'emploi, cela veut dire quelque chose…

Deux moments iconoclastes ensuite :
- La demoiselle et le voyou : Kuznetsov y joue un voyou qui tour à tour séduit ou brutalise la demoiselle Ivanova, tour à tour charmée ou outrée et craintive. Belle démonstration de pantomime et d'humour, humour pleinement induit et porté par la musique de Chostakovitch,
- Séparation : chorégraphie de Smekalov sur un mode très tango avec Maria Shirinkina. Superbes éclairages rasants. Et une belle énergie entre les deux danseurs.

Mais le véritable héros de la soirée, c'est Volodia soi-même. Il clôt la première partie en offrant un Ali de la trempe des plus grands. Il enchaîne sans effort aucun des effets pyrotechniques que renforce un charisme ahurissant (surtout du premier rang où nous nous trouvions). C'est Madame qui est sa Médora, qui commence bien mais s'effondre totalement dans les fouettés finaux (elle n'en assume que la moitié et finit en improvisant bien maladroitement un tour de scène).

En seconde partie, juste avant La mort du cygne, Shklyarov signe une prestation solo d'autant plus enthousiasmante qu'elle le sort du registre dans lequel on l'admire déjà depuis longtemps. "Ballet n° 101" est accompagné par une voix off. Le danseur arrive sur scène avec un simple juste-au-corps blanc et un shorty noir. La leçon commence ; il s'agit pour lui de montrer les positions de danse classique, au nombre de… 101. La démonstration vire bien sûr au numéro comique à plusieurs reprises, certaines positions étant des plus incongrues et s'enchaînant à des figures tout à fait familières de la grammaire classique.
À l'issue de cette série, on passe aux enchaînements aléatoires : le danseur doit enchaîner les positions dont les numéros lui sont dictés "au hasard" par la voix off.
La chose va crescendo et accelerando jusqu'à ce que le danseur explose, au sens littéral du terme.
Shklyarov n'est donc pas qu'un prince magnifique et un technicien hors pair ; il sait sortir de sa zone de confort, pour la plus grande jubilation du public (avec beaucoup d'enfants hilares), qui lui réserve un triomphe romain.

Le défilé final permet d'à nouveau saluer une troupe de très haut niveau, qui a réservé à Marseille de ces moments de danse comme on en voit bien peu à la capitale !



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 19492

MessagePosté le: Ven Nov 22, 2013 9:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Florestiano pour le compte-rendu! Smile

J'aime bien la description du couple, effectivement incongru, Bondareva / Lebedev. Laughing Dans un monde - un Mariinsky - idéal, Lebedev devrait évidemment danser aujourd'hui avec Smirnova (je me souviens d'une vidéo d'école où ils dansaient justement ce Grand pas classique ensemble). Quant au couple Shirinkina / Shklyarov, c'est a priori ce même programme qu'ils devraient nous resservir à Paris pour le gala Legris.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ElenaK



Inscrit le: 24 Avr 2013
Messages: 799

MessagePosté le: Sam Nov 23, 2013 2:36 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je me joins aux remerciements à Florestiano.

Dommage pour Ouliana Lopatkina. J'espère que le public marseillais sera pardonner l'éclairagiste qui a saboté la Mort du cygne.

Oksana Bondareva et Viktor Lebedev ne doivent pas danser en duo très souvent. En tout cas, je ne les ai jamais vu distribués ensemble au Théâtre. Quant aux Flammes de Paris, Oksana Bondareva a été nominée au Masque d'Or 2014 pour le rôle de Jeanne alors que Philippe ne fait pas partie du répertoire de Viktor Lebedev au Mikhaïlovski (si j'ai bien compris c'est le pas de deux de Jeanne et Philippe qui a été au programme).

Marat Chemiounov est bien connu pour ses talents de "porteur" et le Théâtre Mikhaïlovski n'hésite pas à l'exploiter pour ça. Smile Lors de la première série des Flammes de Paris, les distributions changeaient tous les jours, seul Marat était irremplaçable pendant toutes les cinq représentations avec trois partenaires différentes. J'imagine qu'en duo avec son épouse il devait être extraordinaire.

Et special thanks d'avoir réanimé mes souvenirs du Ballet 101 d'Éric Gauthier. J'ai vu ce numéro très sympathique en juillet, mais en ai occulté tout souvenir. Au début, en le regardant, je me demandais qu'est-ce que Chkliarov allait montrer après la sixième position, les ports de bras et les arabesques. Heureusement que le chorégraphe a eu plus d'imagination que moi. Smile


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
MikeNeko



Inscrit le: 27 Nov 2012
Messages: 556
Localisation: IDF

MessagePosté le: Sam Nov 23, 2013 11:16 am    Sujet du message: Répondre en citant

Dabada merci Florestiano Smile
J'aurais vraiment aimé y être...

pauvre Ouliana... trahie par la lumière (l'opérateur aurait-il été trompé par des applaudissements un peu prématurés ?)

Ce devait être une bien belle soirée en tout cas Smile


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 19492

MessagePosté le: Lun Nov 25, 2013 11:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Une petite interview de Vladimir Shklyarov sur L'Observateur russe (site franco-russe), faite à l'occasion de la venue des danseurs de Saint-Pétersbourg à Marseille.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 19492

MessagePosté le: Lun Déc 23, 2013 10:09 am    Sujet du message: Répondre en citant

Frédéric Flamand est interviewé dans Télérama :

Frédéric Flamand : “Diriger le ballet de Marseille est un sport de combat !”


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24711

MessagePosté le: Lun Déc 23, 2013 10:47 am    Sujet du message: Répondre en citant

Comme Eurydice est intervenue dans un autre fil de discussion, j'en profite pour lui demander des nouvelles, si elle en a, du Ballet d'Europe, dont l'avenir paraissait bien sombre suite à une forte réduction des subventions dont bénéficiait la compagnie jusqu'à cette année.



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Marie-Ange



Inscrit le: 12 Déc 2010
Messages: 279
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun Déc 23, 2013 11:42 am    Sujet du message: Répondre en citant

Article intéressant de Frédéric Flamand. Savez vous qui va lui succéder au Ballet de Marseille?


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24711

MessagePosté le: Lun Déc 23, 2013 11:54 am    Sujet du message: Répondre en citant

Pas encore de décision officielle de prise. Une dernière "short list" ferait état d'Emio Greco, Marguerite Donlon, Richard Siegal et José Montalvo comme successeurs possibles. Sans garantie.



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nati



Inscrit le: 06 Nov 2013
Messages: 123
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun Déc 23, 2013 3:25 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je me pose une question suite à cet article ; M Flamand, que je ne connais pas Embarassed, dit à plusieurs reprises dans cette interview que le Ballet de Marseille était (est ?) la deuxième compagnie de France. Et je me demande sur quoi se base cette affirmation? Est-ce en termes d'effectif, de budget, de "qualité" ? J'avoue que je ne les ai jamais vus danser re- Embarassed.
Moi je pensais que ce deuxième "rang" serait plutôt pour Lyon ou Bordeaux.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
eurydice



Inscrit le: 16 Avr 2005
Messages: 226

MessagePosté le: Lun Déc 23, 2013 6:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Haydn, vous aurez bientôt, je pense, des nouvelles de Jean-Charles Gil, à défaut du Ballet d'Europe...
Il met en place un projet multiforme, dès que ce sera finalisé, vous serez informé!


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 19492

MessagePosté le: Ven Fév 14, 2014 3:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tel qu'en lui-même Raphaël de Gubernatis, langue de vipère de service qui s'enthousiasme pour Frédéric Flamand, en rajoute une louche sur sa meilleure ennemie Cruella et voit en... Laurent Hilaire un possible futur directeur du Ballet de Marseille (restent en lice Richard Siegal, Marguerite Donlon et Emio Greco) :

Au Ballet de Marseille, intrigues et succession difficile


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24711

MessagePosté le: Ven Fév 14, 2014 3:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le nom de Benjamin Pech avait aussi circulé un moment pour succéder à Frédéric Flamand.



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Masajaki



Inscrit le: 29 Déc 2011
Messages: 111

MessagePosté le: Ven Fév 14, 2014 5:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

L'article de R. de Gubernatis est terrifiant de parti pris! Flamand ne laisse pas une compagnie merveilleuse avec des comptes en bonne santé! Loin de là! Il laisse une compagnie devenue contemporaine avec un niveau plutôt médiocre et toute prochaine direction compétente devra faire un énorme ménage qui ne sera pas facile à vivre humainement! Transformation de l'effectif qui sera absolument nécessaire pour faire remonter le niveau général de la compagnie. Les moyens seront-ils d'ailleurs donnés pour effectuer cette transformation? Même un danseur de l'Opéra de Paris sans expérience de direction et de gestion ne sera pas forcément plus apte à résoudre les problèmes qui ont vraiment commencé au départ de Pietra!!! C'est en fait à la nomination de Flamand que le désastre a commencé!


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivante
Page 7 sur 10

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous pouvez voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com