Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

Nouvelles des compagnies américaines
Aller à la page 1, 2, 3 ... 53, 54, 55  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Azulynn



Inscrit le: 13 Nov 2004
Messages: 659

MessagePosté le: Sam Fév 24, 2007 12:22 pm    Sujet du message: Nouvelles des compagnies américaines Répondre en citant

Je lance ce fil, qui n'existait pas je crois, pour réunir d'éventuelles nouvelles de l'ABT, du New York City Ballet, du San Francisco Ballet, et autres compagnies américaines Wink

***

Le Kennedy Center de Washington DC propose sur son site Internet l'enregistrement vidéo d'une représentation gratuite du Suzanne Farrell Ballet, dédiée à des oeuvres oubliées ou rarement dansées de George Balanchine.

Archives des Millenium Stage Broadcasts du Kennedy Center

Le programme (merci à Jack Reed de Ballet Talk qui l'a retranscrit) :

ADAGIO from CONCIERTO DE MOZART
([second movement of] Violin Concerto in A, K. 219)
Ashley Hubbard and Matthew Prescott

CONTRAPUNTAL BLUES PAS DE DEUX from CLARINADE
(excerpt: Derivations for Clarinet and Jazz Band, by Morton Gould)
Elisabeth Holowchuk and Benjamin Lester

GLINKA PAS DE DEUX BRILLANTE
(Divertimento Brillante on themes from Bellini's La Sonnambula)
Bonnie Pickard and Neil Marshall

VARIATIONS FOR ORCHESTRA
Shannon Parsley

PAS CLASSIQUE ESPANOL (DIVERTISSEMENTS from
Balanchine's DON QUIXOTE)
Trio : Gina Artese, Kristen Gallagher and Sara Ivan
Duet : Elisabeth Holowchuk and Lisa Reneau
Solo : Shannon Parsley
Pas de deux : Natalia Magnicaballi and Kirk Henning


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 17910

MessagePosté le: Lun Mai 14, 2007 9:34 am    Sujet du message: Répondre en citant

Muriel Maffre, formée à l'Ecole de danse de l'Opéra de Paris, vient de faire ses adieux au San Francisco Ballet, où elle a été principale durant 17 ans, lors d'un gala qui a eu lieu en son honneur le 6 mai dernier.

Quelques commentaires et photos sur Danceview Times:
http://www.danceviewtimes.com/2007/Spring/07/sfletter28.html


source: http://www.danceviewtimes.com/
Photo by Erik Tomasson


Muriel Maffre et Pierre-François Vilanoba dans In the Middle...

source: http://www.danceviewtimes.com/
Photo by Chris Hardy


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Monica



Inscrit le: 17 Jan 2006
Messages: 327
Localisation: Madrid

MessagePosté le: Lun Mai 14, 2007 10:16 am    Sujet du message: Répondre en citant

Le Boston Ballet fera un tournée en Espagne cet été.
C'est la première tournée internationale de cette compagnie depuis 1991. Le programme inclus La Sylphide de Bournonville et un programme Balanchine avec, entre autres, "Serenade", "Who Cares" et "The Four Temperaments".

Voici les date et les villes:

Festival de Teatro y Danza, Las Palmas

25 Julio: La Sylphide
26 Julio: La Sylphide
27 Julio: Classic Balanchine
28 Julio: Classic Balanchine

Madrid Festival de Verano

1 Agosto: La Sylphide
2 Agosto: La Sylphide
3 Agosto: Classic Balanchine
4 Agosto: Classic Balanchine


Festival Internacional de Santander

8 Agosto: La Sylphide
9 Agosto: La Sylphide
10 Agosto: Classic Balanchine


Castell de Peralada Festival Internacional de Música

14 Agosto: La Sylphide
15 Agosto: Classic Balanchine


Temporada de Ballet de Mallorca

18 Agosto: La Sylphide

Festival de la Quincena Musical

21 Agosto: La Sylphide
22 Agosto: Classic Balanchine


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 17910

MessagePosté le: Jeu Mai 31, 2007 9:39 am    Sujet du message: Répondre en citant

Il est important de signaler dans ce fil que demain, jeudi 1er juin, aura lieu la première mondiale de La Belle au bois dormant dans la version remontée par Kevin Mc Kenzie (avec l'assistance de Gelsey Kirkland) pour l'ABT. Monter un ballet de cette ampleur - le monument du ballet impérial -, et dans son intégralité, reste toujours un événement.

http://www.abt.org/performances/performance_display.asp?Event_ID=405


Décor de l'acte I
source: http://www.abt.org/


Le ballet est programmé du 1er au 9 juin avec dans les rôles principaux: Veronika Part et Marcelo Gomes, Paloma Herrera et Angel Corella, Gillian Murphy et Ethan Stiefel/David Hallberg, Julie Kent et Ethan Stiefel, Irina Dvorovenko et Maxim Beloserkovsky, Diana Vishneva et David Hallberg.

http://www.abt.org/performances/calendar_index1.asp


Veronika Part et Marcelo Gomes
Photo: Gene Schiavone
source: http://www.abt.org/


L'ABT ne possédait pas à son répertoire, semble-t-il, le ballet complet de Tchaïkovsky, mais une suite de divertissements, intitulée La Princesse Aurore, dans deux chorégraphies successives, celle montée par Anton Dolin, puis celle de George Balanchine, toutes deux d'après Petipa.

http://www.abt.org/education/archive/ballets/sleeping_beauty.html




Dernière édition par sophia le Jeu Mai 31, 2007 10:48 am; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 17910

MessagePosté le: Jeu Mai 31, 2007 10:39 am    Sujet du message: Répondre en citant

A propos de l'ABT ou du NYCB essentiellement, je recommande vivement la lecture, ainsi que l'avait déjà fait Azulynn, à tous ceux qui peuvent lire l'anglais, des critiques de Alastair Macauley, dans le New-York Times. Mr Macauley était auparavant critique au Financial Times et depuis février 2007, il dirige, si je ne m'abuse, la rubrique "Danse" du New-York Times, où il a remplacé John Rockwell.
De vraies critiques où l'on ne craint pas d'épingler parfois certains solistes de la compagnie des "stars" qu'est l'ABT, à des années-lumière d'une certaine langue de bois massif, dont nous faisons la régulière et triste expérience dans le pays qui a soi-disant inventé la danse classique... Rolling Eyes

http://www.nytimes.com/

On peut avoir accès aux articles anciens en s'inscrivant gratuitement.

Le dernier article publié, par exemple, chronique The Dream de Ashton et Symphonie Concertante de Balanchine (28 mai) et semble assez élogieux, notamment à l'encontre de The Dream et de Herman Cornejo (qui s'en étonnera?), qui interprètait le rôle de Puck dans cette relecture par Ashton de la pièce de Shakespeare.

Citation:
Of the casts I have seen so far, the miracle performance has been Herman Cornejo’s as Puck: a prodigy of lightness and alacrity combined with effortless charm and absorption in the world onstage.


From Realm of Pure Dance to Enchanted Fairyland

Un article daté du 16 mai, en revanche, évoque le gala d'ouverture de la saison de printemps de l'ABT, gala au cours duquel ont été notamment, et entre autres morceaux, présentés des extraits de la nouvelle production de La Belle au bois dormant que M. Macauley juge "unpromising", non seulement pour des raisons chorégraphiques, mais aussi pour des raisons d'interprétation; à ce sujet, certains solistes, et non des moindres, ne sont pas toujours épargnés...

Citation:
The program announces that these four dances have choreography in the manner of Marius Petipa (who made the 1890 original) with “additional choreography and staging by Kevin McKenzie, Gelsey Kirkland and Michael Chernov.” But the Prologue solo for the Lilac Fairy was given in a slightly modified account of the version choreographed, early in the 20th century, by Fyodor Lopukhov, and the Vision Scene solo for Princess Aurora (not even using the same music Petipa employed) uses Soviet choreography by Konstantin Sergeyev.

This would matter little were these dances delivered with revealing style. But Michele Wiles danced the Lilac Fairy’s variation as far after the music as she could get away with: almost, but not actually, interesting. As the Aurora of the celebrated Act I Rose Adagio, Veronika Part lagged behind the music the same way, fell off point in the first exposed passage and thereafter never revealed any of the choreography’s potential.

In the Act II solo Diana Vishneva showed her exquisite schooling at a tempo so funereal that it would have put the watching Prince to sleep too. In the Act III grand pas de deux Irina Dvorovenko and Maxim Beloserkovsky showed more rhythmic acuity but with otherwise more bland delivery. The more you listen to “Sleeping Beauty,” the more you hear how Tchaikovsky was developing a rhythmic subtlety for which 19th-century ballet music had no precedent; but how many dancers today bring that kind of response to it?


Gliding Through the Classics With a Sample of What’s Ahead


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 17910

MessagePosté le: Sam Juin 09, 2007 12:28 am    Sujet du message: Répondre en citant

Les critiques - américaines - que j'ai pu lire ici ou là (et je ne prétends pas en avoir fait le tour non plus) semblent pour la plupart assez sceptiques, pour ne pas dire plus, vis-à-vis de la nouvelle production de La Belle au bois dormant de l'ABT, signée Kevin Mc Kenzie, Gelsey Kirkland et Michael Chernov, quand elles n'en soulignent pas, comme Alistair Macauley du New-York Times, le fiasco chorégraphique - une chorégraphie assez éloignée de l'esprit et/ou de la lettre de Petipa et qui en oublie complétement l'architecture d'ensemble au profit des seules parties pour les solistes - et la vulgarité scénographique, la mise en scène paraissant osciller, toujours selon le même auteur, entre Le Seigneur des Anneaux, Harry Potter, Le Magicien d'Oz et Walt Disney.

La critique - très critique - de Alistair Macauley dans le "New-York Times": Wake Up, Princess, the Movies Are Calling

Beaucoup plus nuancé et même plutôt positif, l'article de Joel Lobenthal (qui, comme son confrère, a le mérite de replacer sa critique dans un contexte historique et culturel) dans le New-York Sun, qui défend au contraire certains choix chorégraphiques (cette production, tout en rechorégraphiant certains passages, comme la scène de la chasse, s'appuie notamment sur la version du Kirov de 1952 signée Konstantin Sergeev et revendique également l'héritage beaucoup plus ancien de Nikolaï Sergeev, notateur du temps de Petipa), et les interprètes, Veronika Part (bien qu'elle soit davantage faite selon lui pour interpréter le rôle de la Fée des Lilas) et Paloma Herrera (qu'il semble ne jamais avoir autant appréciée) pour le rôle d'Aurore, et Marcelo Gomes et Angel Corella pour celui du Prince. Le journaliste voit enfin dans cette Belle au bois dormant, avec une certaine objectivité il me semble (il est évident que ce n'est pas là une version destinée à plaire aux balletomanes avertis), une production surtout faite pour rendre le ballet accessible, campée en partie dans un Moyen-Age (qui s'ouvre, après le réveil d'Aurore, sur l'époque baroque) revu et corrigé par Broadway, ce qui tend à étouffer quelque peu la danse, d'où probablement le titre, en forme de jeu de mots et de clin d'oeil, de l'article: American "Beauty".

Clive Barnes, dans le New-York Post, n'hésite pas en revanche à parler de désastre et à titrer "Sleeping Ugly" à propos de cette Belle qui ne conserve du texte chorégraphique de Petipa que les "hits". Il défend néanmoins les interprètes, non pas ceux de la première jugés très décevants (en-dehors de Herman Cornejo en Oiseau Bleu, universellement loué), Veronika Part et Marcelo Gomes, mais ceux des représentations suivantes, en l'occurrence Gillian Murphy/Ethan Stiefel et Paloma Herrera (comparée à Margot Fonteyn!)/Angel Corella.

New ABT's is a Sleeping Ugly

Bien d'autres articles parus ou à paraître évidemment...


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 17910

MessagePosté le: Jeu Juin 14, 2007 10:25 am    Sujet du message: Répondre en citant

Un autre article intéressant consacré à cette nouvelle production de La Belle au bois dormant, celui de Robert Gottlieb dans le New-York Observer:
A.B.T.’s New Sleeping Beauty Tosses and Turns—a Restless Fiasco

Il est assez peu question des interprètes, sinon à la fin de l'article, mais plutôt des transformations, des "bizarreries" de la chorégraphie de Kevin McKenzie qui, selon l'auteur, est une trahison du texte original.


Deux articles consacrés à Diana Vishneva qui danse actuellement à l'ABT.

Dans Newsday.com, Diana Vishneva est interviewée et parle de La Belle au bois dormant: A beauty's mark
Diana Vishneva returns to American Ballet Theatre, par Apollinaire Scherr


Une autre interview dans le New-York Times, qui évoque plutôt le parcours de Diana Vishneva et où l'on apprend notamment qu'elle n'avait pas été admise à l'Académie Vaganova lorsque ses parents l'y avaient présentée à l'âge de 9 ans (elle a finalement été acceptée deux ans plus tard) et qu'après avoir remporté le Prix de Lausanne, elle avait refusé et sa bourse d'étude dans une école de danse internationale, et la proposition d'Oleg Vinogradov de rejoindre le Kirov: "Je voulais achever mes études. Mon école, mes professeurs, ils sont sacrés."
Prima Ballerina With Supple Grace and a Will of Steel, par Roslyn Sulcas


Photo: Andrea Mohin/The New York Times


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 17910

MessagePosté le: Jeu Juin 14, 2007 10:40 am    Sujet du message: Répondre en citant

Deux photos récentes de Diana Vishneva dans La Bayadère à l'ABT (avec Ethan Stiefel):


source: http://www.geneschiavone.com/


source: http://www.geneschiavone.com/


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 17910

MessagePosté le: Jeu Juin 21, 2007 10:15 am    Sujet du message: Répondre en citant

En paroles et en images, Alistair Macauley rend hommage à quatre grandes ballerines faisant leurs adieux en ce mois de juin 2007: Patricia Barker du Pacific Northwest Ballet, Darcey Bussell du Royal Ballet, Alessandra Ferri de l'American Ballet Theatre, et la plus importante à ses yeux, Kyra Nichols du New-York City Ballet.

Farewell Ballerina, par Alistair Macauley (du New-York Times)


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 17910

MessagePosté le: Ven Juin 29, 2007 2:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Les adieux d'Alessandra Ferri dans Roméo et Juliette, avec Roberto Bolle et l'ABT, en vidéo sur le site du New-York Times:
http://video.on.nytimes.com/?fr_story=c2ce0e9a9b9762ef53a8392feb3a1f8063ef50f8


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
laurence



Inscrit le: 16 Juin 2006
Messages: 430
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun Juil 02, 2007 9:28 am    Sujet du message: Répondre en citant

Pourquoi les Adieux se font ils toujours sur Roméo et Juliette...Alexandra Ferri merveilleuse danse une Juliette plus nerveuse que celle de Sylvie Guillem mais c'est peutêtre le rythme de la vidéo Sa Carmen semble la mettre plus en valeur...Roberto Bolle est il tjs abonné aux adieux?


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jonquille



Inscrit le: 22 Avr 2005
Messages: 1337

MessagePosté le: Mar Juil 03, 2007 12:50 am    Sujet du message: Répondre en citant

Un reportage photo dans le dernier numéro de Vanity Fair italien sur les adieux d'Alessandra Ferri. L'Etoile dit qu'elle va s'occuper davantage de ses deux filles mais ne précise pas si elle va continuer à travailler dans le monde de la danse...


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 17910

MessagePosté le: Sam Nov 03, 2007 10:46 am    Sujet du message: Répondre en citant

Découvert par hasard...
L'image n'est pas parfaite, mais c'est quand même très beau: Jacques d'Amboise et Tanaquil LeClercq dans Afternoon of a Faun de Jerome Robbins en 1955 (ce ballet a été créé pour et par Tanaquil LeClercq en 1953):
http://www.youtube.com/watch?v=lmnnhq_ZXlw


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 17910

MessagePosté le: Mar Déc 04, 2007 11:13 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Jennifer Alexander, danseuse de l'American Ballet Theatre, est décédée le 2 décembre des suites d'un accident de voiture, après une représentation de Casse-Noisette donnée en Pennsylvanie.

Le communiqué sur le site de l'ABT:

Citation:
STATEMENT FROM AMERICAN BALLET THEATRE


12/3/2007 - American Ballet Theatre sadly notes the passing of cherished Company dancer Jennifer Alexander. Alexander suffered fatal injuries on December 2 as a result of a car collision in New Jersey. Alexander, along with two other ABT dancers, Alexander’s husband Julio Bragado-Young and Nicole Graniero, as well as a dancer from the Martha Graham School, were returning from an appearance of The Nutcracker in Pennsylvania.

“It is with unbearable sadness that I, on behalf of the dancers, staff and Board of Governing Trustees, express our deepest sympathies to the Alexander and Bragado-Young families,” said Artistic Director Kevin McKenzie.

Source: http://www.abt.org/



Citation:
Born in Calgary, Canada, Jennifer Alexander began studying ballet at the age of five at the Alberta Ballet School. From the age of 14, Alexander studied at the school of the Royal Winnipeg Ballet and joined that company at the age of 18. In 1991, Alexander was awarded the Arnold Spohr Scholarship. She danced with the Royal Winnipeg Ballet from 1991-1993.

In 1993, Alexander came to New York and appeared in the Broadway production of The Red Shoes (1993) and performed the role of Louise in Carousel (1994). She also appeared in the movie Center Stage.

Alexander joined American Ballet Theatre as a member of the corps de ballet in August 1994. Her repertoire with the Company includes roles in all of the full-length ballets as well as Leto in Apollo, the (I Went Hunting and) The Big Bad Wolf Was Dead solo from Black Tuesday, the Fairy Godmother in Cinderella, the lead Pirate Woman in Le Corsaire, Hermia in The Dream, the Blue Girl in Fancy Free, the Young Girl in The Green Table, Bathilde in Giselle, the Girl in Red in Les Patineurs, the Ranch Owner’s Daughter in Rodeo, the Italian Princess and Lead Czardas in Swan Lake, Effie in La Sylphide, His Mistress in Weren’t We Fools? and roles in Sinfonietta and Symphony in C.

Source: http://www.abt.org/





Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 17910

MessagePosté le: Jeu Déc 06, 2007 1:06 am    Sujet du message: Répondre en citant

Un article plus détaillé dans le New-York Times: A Ballet Love Story Comes to an End on an Icy Road


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2, 3 ... 53, 54, 55  Suivante
Page 1 sur 55

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous pouvez voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com