Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

La Sylphide, juin 2004
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Usurpateur



Inscrit le: 27 Avr 2004
Messages: 91

MessagePosté le: Jeu Juil 08, 2004 10:07 am    Sujet du message: Répondre en citant

Et comme cela la postérité, comme vous dites, gardera Dorothée Gilbert en Effie...........


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24806

MessagePosté le: Jeu Juil 08, 2004 10:11 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ben oui, si cela se fait effectivement! Et comme vous êtes fan, êtes-vous venu à Paris la voir?


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Katharine Kanter



Inscrit le: 19 Jan 2004
Messages: 1172
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Juil 08, 2004 1:00 pm    Sujet du message: M. Phavorin as James Répondre en citant

Performance July 7th 2004

James - Stéphane Phavorin
Sylphide - Agnès Letestu
Effie – Aurélie Bellet


Thrilled to hear that Stéphane Phavorin would be dancing James, this writer bolted into the theatre about three minutes before curtain up.

For those who may not know him, M. Phavorin, a very intelligent and sensitive artist (he started out in life, if I recall aright, as a pianist), has spent much of the past decade in an odd little pigeon-hole known as “sujet”.

At Paris, the rank of sujet is not much of a fun place to be. It is unique to the French company, and its status needs changing. Now.

Although, in theory, a sujet is a soloist, one is nonetheless deemed to be a “humble” member of the corps de ballet, and will spend longer hours at rehearsals than anyone else, preparing to stand in for every position on stage should need arise. But, should a premier danseur or étoile fall ill, a sujet will often be sent on, without, however, the weeks of private tutoring and grooming afforded an étoile, and without the needful mental repose.

For “minor” details such as a crushing workload and short tutoring, there will be no allowance in newspaper accounts the next day.

So, M. Martinez being indisposed, M. Phavorin was called in a few days back, to replace him in what is perhaps the hardest role in the French repertoire.

The moment the curtain rises on James in his high-backed armchair, one realises that M. Phavorin is a personality apart, in an otherwise pragmatic and materialistic National Theatre. He is not just plumped down there in a nice costume. In truth, he is dreaming, and although closed, the eye moves, and over his features, play the opposing forces that will drag him down to doom.

Thus, within the first seconds of the ballet, M. Phavorin has sounded the theme that he will guide throughout this particular ‘string quartet’.

Although, from a strictly classical standpoint, there were “too many details” in some of his mime – for example, the spit-and-polish scene with the golden ring – one should bear in mind that a first performance is a mere sketch, and, like a draughtsman who does away with the too-many lines on his drawing, so will the dancer, over time, put away a fussy detail.

But M. Phavorin’s sketch is an arresting one nonetheless. When, for example, the Sylph comes in at the window, the other James have simply struck out their port de bras of “greeting”, and held it. Dull. Whereas M. Phavorin, lets the arm and hand to unfurl almost imperceptibly along the musical phrase, as he ‘speaks’ to the Sylph.

So let us see what M. Phavorin will do next week.

Some while back, this writer decided not to review Mlle. Letestu’s performances, as one is led to be uncharitable. This is no Sylph, nor anything like it. Fluffy white muslin and little satin shoes do not the dancer make. Last night, her tempi were so slow that the conductor appeared to have some difficulty retaining his composure.

For the life of me, I cannot figure out this craze for tall dancers. Tall may be photogenic, yes, but whither speed ? ballon ? batterie ? elevation ? épaulement ? And amongst those qualities, indispensable all, the most chiefest is SPEED.

SPEED ? Well, we’ve got to get this straight: the classical dance is one of the two branches of classical music that takes a theatrical form, the other being opera.

The music comes first and foremost. If we can’t follow the music, we ain’t dancin’, but wavin’ our arms n’ legs about. It is a physical law, that a tall dancer will need slower tempi. But the essence of musical thought, is speed and density ! Classical music is the most highly-charged form of thought known to man !

Dear professors, as we come to select the next generation of dancers amongst today’s nine-year-olds, could we agree to stop looking for Eye-Candy, and focus on the music ?

As Effie last night, Aurélia Bellet was, like Caroline Bance, a fresh, surprising and strongly-committed Effie, putting up a valiant attempt to make this into the central role it should be.

As for the pas de deux, it is always very satisfying to come across someone who gets his teeth into a problem, and comes back at it again and again. Mallory Gaudion was very good indeed: he’s trying to make those variations into something beautiful, and, intractable though the steps be, when one works, it shows.

Mathilde Froustey, somewhat less successful. Apart from a slenderness such, that one is led to dance on one’s nerves, rather than on a reserve of strength, the young lady’s neck tends to bob forward slightly, unbalancing the body owing to the head’s weight. The neck muscles would appear to be weak – Joseph Pilates, where are you ? Belonging as she does to a delicate and difficult physical type, with endless limbs and filament-like ligaments, one hopes that her professors have opted for building strength and stamina.

Otherwise, M. Lacotte has been in the theatre every night. Very creditable, as few authors take their work and its interpreters so seriously, that they’ll bother to slog it out there night after night.

But it is hard to see how M. Lacotte, with his vast experience of the dance, might be overly delighted with the state of the troupe at the present time. With M. Emmanuel Thibault being off in Spain, and with M. Benjamin Pech having but two performances, this run of the ‘Sylphide’ has often looked rather like a school performance, the stage peopled by callow teenagers - and not the very happiest of schools at that.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24806

MessagePosté le: Jeu Juil 08, 2004 1:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Fausse joie, les prises ne serviraient qu'au "making off" et c'est comme prévu la distribution Dupont / Ganio qui sera enregistrée...


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24806

MessagePosté le: Jeu Juil 08, 2004 2:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Petite précision, pour mieux faire apprécier à nos lecteurs le travail de Stéphane Phavorin : Celui-ci, également programmé sur la tournée en Espagne, n'a pas été retiré de la distribution de Joyaux, et a du se débrouiller pour répéter le rôle de James - encore une fois, l'un des plus difficiles de tout le répertoire - entre deux avions... La vie d'artiste n'est pas toujours une sinécure Rolling Eyes


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24806

MessagePosté le: Sam Juil 10, 2004 12:42 am    Sujet du message: Répondre en citant

Très belle soirée ce vendredi 9 juin, avec, comme on pouvait s'y attendre, une Sylphide mémorable de Mélanie Hurel : tout en finesse, avec une technique nette et précise au niveau des jambes, et des ports de bras admirables, tandis, que comme il sied aux ouvrages du premier romantisme, un buste très peu mobile. La meilleure des interprètes du rôle, avec Delphine Moussin. Et là aussi, l'émotion était au rendez-vous.

S'il n'a pas la technique souveraine de Benjamin Pech (un équilibre un peu laborieux au début de la variation du 1er acte), Gil Isoart a été un James de très bon niveau, et ses trois variations du II ont été bien maîtrisées. D'autre part, M. Isoart s'est attaché à produire un réel jeu d'acteur, même si, au 1er acte, il a semblé parfois un peu écrasé par la présence extrêmement forte de Dorothée Gilbert, à nouveau très à l'aise dans le rôle d'Effie.

Le pas de deux écossais a été une très belle réussite, tout particulièrement pour Mallory Gaudion, qui se bonifie chaque soir. Là, il serait bien difficile de lui reprocher quoique ce soit, et sa petite batterie était vraiment d'une propreté et d'une vivacité impressionnantes. A ce train-là, on va finir par le distribuer en James avant la fin de la série... Mr. Green
Sa partenaire, Myriam Kamionka, lui a donné une réplique de qualité, et tous deux ont été très applaudis. Chapeau bas!


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24806

MessagePosté le: Sam Juil 10, 2004 4:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Quelques photos de la représentation du 9 juillet, avec une Mélanie Hurel fabuleuse Very Happy



_____________________________________________________________



_____________________________________________________________



_____________________________________________________________



_____________________________________________________________



_____________________________________________________________



_____________________________________________________________



_____________________________________________________________



_____________________________________________________________



_____________________________________________________________



Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
max



Inscrit le: 23 Mai 2004
Messages: 6

MessagePosté le: Dim Juil 11, 2004 12:28 am    Sujet du message: Répondre en citant

je viens de voir le spectacle ce soir: superbe! j'y suis allé presque a contre-coeur car je l'avais deja vu jeudi dernier et, bien qu'ayant bien aimé Ganio, le ballet en sois ne m'avait pas emu. Mais le trio Dupond-Ganio-Hurel a construit un tout autre spectacle.
Les eloges pour les filles ne manquant pas sur les messages precedents, je me limite à les souscrire en plein. je voudrais par contre souligner la prestation de Ganio: sa jeunesse me semble certe lui rendre plus difficile l'interpretation des moments dramatiques, mais comme il arrive à bien trasmettre le moments de joie! Je suis completement seduit par sa danse et ce qu'il trasmet. J'aurais bien aimé voir Pech pour avoir une comparaison, mais je suis ravi de cette nouvelle etoile qui promet de beaucoup briller et nous offrir des moment magiques. Heuresement qu'il est jeune: vu le nombre de rappresentation qu'on lui impose !
en revanche, ce soir comme jeudi dernier j'ai trouvé l'orchestre execrable: que se passe-t-il?


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24806

MessagePosté le: Dim Juil 11, 2004 9:26 am    Sujet du message: Répondre en citant

Personnellement, j'avoue ne pas avoir été aussi impressionné par Mathieu Ganio, mais beaucoup de personnes, y compris parmi ses collègues du corps de ballet, partagent votre enthousiasme, Max.

En ce qui concerne l'orchestre, là, je crois malheureusement que tout le monde sera d'accord, il est franchement lamentable. Pourtant, le chef, Ermanno Florio, est un musicien comprétent, et il a dirigé cet ouvrage en évitant au mieux la vulgarité (ce qui n'était pas le cas de David Colemann dans Giselle...). Le problème, c'est que les instrumentistes de l'orchestre de l'Opéra méprisent totalement la musique de ballet romantique, qu'ils considèrent comme indigne de leur talent. Ceux qui doivent se "taper" une série de Sylphide, alors que leurs collègues jouent du Richard Strauss ou du Verdi perçoivent cela comme une "brimade", une punition... Il est vrai aussi que certains danseurs ne sont pas toujours très attentifs à la musique, et que l'orchestre se dit parfois que ce n'est pas la peine de faire des efforts puisque tout le monde s'en fiche...

Je me souviens de répétitions avec le Bolchoï, lors desquelles les danseurs n'hésitaient pas à interpeller le chef, à lui demander des précisions ou des ajustements, et a faire preuve de beaucoup d'intérêt pour la musique. Mais il ne faut pas caricaturer non plus : il y a des danseurs à l'Opéra de Paris qui manifestent eux aussi beaucoup de sens musical ; j'ai été impressioné de la manière dont Jean-Marie Didière calait chaque geste de sa Sorcière sur les accents de la musique - et pourtant, il ne s'agissait "que" d'un rôle de pantomime.

Maintenant, peut-être que si, à la fin du spectacle, le public manifestait un peu sa désapprobation, les choses changeraient aussi... Même quant il est mauvais, l'orchestre est toujours applaudi, alors, pourquoi se décarcasser? Mr. Green


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Pierre



Inscrit le: 31 Déc 2003
Messages: 980
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim Juil 11, 2004 10:48 am    Sujet du message: Répondre en citant

et pourtant le public du lyrique à l'ONP sait siffler... Il paraît que la pauvre reine de la nuit s'est fait huer hier soir à Bastille...
Ce qui n'est pas forcément toujours très élégant...


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Madeline



Inscrit le: 21 Mai 2004
Messages: 11

MessagePosté le: Dim Juil 11, 2004 3:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est vrai que ce n'est peut-être pas élégant ... Mais si c'est justifié !
Moi-même, je ne comprends pas qu'à Garnier, lors des representations de la Sylphide, on puisse applaudir l'orchestre ..... !!!! Parce là, j'avoue que l'interprétation est vraiment excréable ! Peut-on y faire quelque chose ? Parce que franchement, je trouve cela épouvantable à entendre et totalement irrespectueux vis-à-vis du public !


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
shylock



Inscrit le: 04 Jan 2004
Messages: 367
Localisation: Nanterre

MessagePosté le: Dim Juil 11, 2004 9:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Huer la Reine de la Nuit, dont le rôle est si difficile à chanter? Que s'est-il donc passé ? Ella a raté ses contre-fa ou quoi?


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24806

MessagePosté le: Dim Juil 11, 2004 11:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Oups, je croyais qu'il était question de la Sylphide ici! Mais il est vrai que le public du lyrique a moins d'états d'âme pour manifester sa désapprobation lorsqu'une prestation n'est pas à la hauteur... Maintenant, faut-il aller jusquà siffler l'orchestre par exemple? Peut-être qu'un lourd silence aurait autant d'efficacité... D'autant que l'orchestre de l'Opéra, peut, s'il le veut, très bien jouer, et que son niveau s'est considérablement amélioré depuis une dizaine d'années. Dans un bon jour, cette formation est tout à fait à même de rivaliser avec les grands ensembles allemands ou anglais, et c'est bien dommage qu'elle se laisse aller à de telles négligences quand il s'agit de musique de ballet - ou du moins de certaines musiques de ballet, car dans Ivan le Terrible, ou l'année précédente, le Mandarin merveilleux, le résultat était tout à fait excellent.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gamache



Inscrit le: 05 Juin 2004
Messages: 31

MessagePosté le: Lun Juil 12, 2004 9:50 am    Sujet du message: samedi 10 juillet Répondre en citant

Une veritable ovation pour cette magnifique soiree. Que dire d'Aurelie Dupont si ce n'est qu'elle est l'incarnation meme de la grace. Je retenais mon souffle tandis que le temps semblait s'etre arrete durant ses equilibres interminables. Mathieu Ganio, que je decouvrais pour la premiere fois, m'a enchantee par sa fraicheur et sa brillante technique, bien que sur le plan dramatique, on puisse en attendre un peu plus. Le role d'Effie semblait etre fait pour Melanie Hurel tellement on la sentait a l'aise. Quant au pas de deux des Ecossais avec Isabelle Ciaravola et Gil Isoart, je fus un peu decue. Tous deux etaient extremement tendus et cela se ressentait malheureusement dans leur danse.
Enfin, quelle belle soiree ! Voila, je n'ecris seulement qu'aujourd'hui, le temps de me remettre de mes emotions...


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24806

MessagePosté le: Lun Juil 12, 2004 12:22 pm    Sujet du message: Répondre en citant

A la décharge de Gil Isoart - que je n'ai pas vu samedi - , il faut dire que comme Stéphane Phavorin, il a dû faire avec des remplacements de dernière minute, tant en James que dans le Pas-de-deux écossais, et qu'il n'a peut-être pas bénéficié d'autant de temps qu'il aurait souhaîté pour travailler ses rôles, de surcroît particulièrement difficiles sur le plan technique. Je n'ai pas vu non plus I. Ciaravola dans le pas-de-deux écossais, mais là aussi, il y a eu des changements de dernière minute (elle devait le faire avec Mathieu Ganio mais comme celui-ci a pris la place de Manuel Legris, blessé, il a fallu lui trouver un autre partenaire) ; de plus, ce pas-de-deux n'est pas forcément ce qui met le mieux en valeur les qualités d'Isabelle Ciaravola. C'est de la danse pure, alors qu'I. Ciaravola est d'abord une merveilleuse actrice, comme en témoigne sa performance dans Clavigo (l'Etrangère) au début de la saison. Dans le pas de deux écossais, on imagine mieux Myriam Ould-Braham, Mélanie Hurel, Myriam Kamionka ou Mathlide Froustey, comme dans le pas de deux des vendangeurs de Giselle.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Page 4 sur 5

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous pouvez voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com