Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

Dominique Delouche invité de Dansomanie
Aller à la page Précédente  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Interviews et reportages : Archives
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24277

MessagePosté le: Mar Nov 22, 2005 11:22 pm    Sujet du message: Répondre en citant

La seconde question de Sophia s'étant un peu perdue dans les limbes, je la fais remonter ici :

Citation:
Une autre question pour Mr Delouche: Quel est, parmi vos films, celui que vous considérez comme le plus réussi -ou celui que vous préférez- et pourquoi? Quels sont les danseurs, parmi ceux que vous avez filmés, qui vous ont le plus touché, parmi ceux du passé et parmi ceux d'aujourd'hui?


N'hésitez pas si vous avez d'autres choses à demander à Dominique Delouche, je sais qu'il se fera un plaisir d'y répondre.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
dominique delouche



Inscrit le: 20 Mai 2005
Messages: 21

MessagePosté le: Mer Nov 23, 2005 10:30 am    Sujet du message: Répondre en citant

Sophia,excusez-moi de répondre seulement aujourd'hui à votre message de lundi. Je dois être bref car cette semaine est celle de toutes les urgences pour moi qui sors mon SERGE LIFAR mercredi prochain. Je vous dirai donc que je n'ai pas de degrés de préférence pour mes films. Chacun a eté un acte d'amour envers la personnalité choisi. A partir de là ces films sont comme des enfants pour moi. Un père ne dira jamais lequel de ses enfants il préfère. Dans le calme relatif de dimanche prochain, je développerai mon rapport avec mes danseurs. Merci de votre sollicitude.
Dominique Delouche


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
dominique delouche



Inscrit le: 20 Mai 2005
Messages: 21

MessagePosté le: Mer Nov 23, 2005 4:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Chère Sophia, il semble que mon message de ce matin ne soit pas passé. Je vous dans l'urgence de ma promotion de sortie de Serge Lifar mercredi prochain,je répondrais avec plus de confort dans le week-end. Excusez-moi. Bien à vous Dominique Delouche


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24277

MessagePosté le: Mer Nov 23, 2005 5:05 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Votre message était bien passé, et nous attendons bien sûr avec le plus grand intérêt le commentaire plus développé promis une fois passé le "rush" de la sortie de votre film.

Merci à vous aussi de la sollicitude que vous témoignez envers les lecteurs de Dansomanie.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 18630

MessagePosté le: Mer Nov 23, 2005 5:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci à vous Mr Delouche pour vos réponses, et pour la suite, il est bien évident que je saurais attendre... La danse n'est pas l'art de l'urgence...

J'en profite pour vous poser encore quelques questions à propos de la réalisation de vos films, en fait, j'y avais fait allusion dans ma première question, mais de manière trop imprécise: comment se passent les répétitions pour les jeunes danseurs? Répétent-ils de manière disons "intensive" leur variation à l'avance ou une certaine spontanéité est-elle conservée lorsqu'ils se retrouvent face au maître, qui doit tout de même les corriger? Jusqu'à quel point êtes-vous directif avec le maître dont vous faites le sujet de votre film? Ma question est peut-être stupide: mais y a-t-il un texte préparé à l'avance pour les différents intervenants? Enfin, comment se fait le choix des variations? Est-ce vous qui les choisissez en fonction du répertoire de l'artiste dont vous faites le portrait, en fonction de vos goûts aussi, ou bien est-ce l'artiste qui vous indique ses choix artistiques? Ma question ouvre sur une problématique plus générale: êtes-vous le scénariste unique de vos films, ou travaillez-vous en collaboration avec les artistes dans l'écriture de vos scénarios (je ne sais pas si le mot est véritablement approprié pour tous vos films, il l'est en tout cas pour certains, comme "Les Cahiers retrouvés de Nina Vyroubova").


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
doudou



Inscrit le: 03 Mai 2005
Messages: 1054
Localisation: PARIS

MessagePosté le: Mer Nov 23, 2005 6:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Monsieur,
je profite de l'allusion de Sophia pour vous dire combien j'ai particulièrement apprécié "Les cahiers retrouvés de Nina Vyroubova" qui est certes un film sur la danse mais aussi un film sur une femme extremement touchante. Merci pour ce petit bijou d'humanité.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
dominique delouche



Inscrit le: 20 Mai 2005
Messages: 21

MessagePosté le: Sam Nov 26, 2005 10:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Sophia, je vais donc essayer de répondre à vos nombreuses questions.
Oui,il y a des répétitions intensives, plusieurs journées entre le Maître et l'elève, surtout si cette dernière ne connait pas le rôle. Ce fut le cas avec Isabelle Gérin pour Istar et Monique Loudières pour Nautéos avec Mlle Chauviré. Pour Emmanuel Thibault pour le Tambourin avec Serge Peretti . Egalement pour Muriel Hallé (la Somnambule) Yann Saïz et Delphine Moussin dans Phédre ont beaucoup travaillé avec Nina Vyroubova, secondée dans ce dernier ballet par Cyril Atanassoff. Et ainsi de suite.
Maïa Plissetskaïa n'a pas voulu rencontrer les danseuses que j'avais choisies (Mlles Talon et Gillot) Elles n'avaient jamais dansé Odette et Odile mais connaissaient la chorégraphie de Noureev. Une confrontation avec celle du Bolchoï était à tenter ex abrupto.
Le cas le plus particulier est celui de la variation 'la fileuse" d'Emeraudes transmise par Violette Verdy à Elisabeth Maurin. En effet Elisabeth dansait au même moment ce ballet à l'Opéra mais la répétitrice envoyée par le Balanchine Trust n' avait pas tout à fait la version (qu'on peut penser originale) de Violette, la créatrice de ce rôle. Il a eté difficile à Elisabeth dans le cours d' une matinée de changer certaines figures à la demande de Violette. Je pense que cela se voit à l'écran et pour une fois il n'y a pas eu de préparation. C'est devant la camera que les choses ont évolué.
Je n'interviens pas dans le feu de la leçon car le rapport s'échauffe et s'approfondit quand on laisse la camera tourner très longtemps.
Ensuite, le montage qui ne prend qu'une infine partie des rushes est un véritable travail de réécrriture. En revanche nous avons bien travaillé en amont le schéma, la surface utiles ,les zones à éviter, etc...
En général je propose les variations au Maître en fonction de pans de l'histoire de la chorégraphie qui me manquent dans l'ensemble de ce que j'ai déja traité. C'est comme un puzzle dont je bouche les trous. Il n'y a jamais de friction sur ce point. Les "élèves" sont choisis d'un commun accord et j'essaye là aussi de placer des artistes que j'admire et qui manquent à mon florilège. Le plus souvent les Maîtres sont les créateurs des ballets traités afin de les obtenir "de première main" faute d'avoir les chorégraphes eux-mêmes disparus.
Dans mes derniers films le plan est de plus en plus simple et j'essaye de m'effacer derrière la chorégraphie; il s'agit de séquences qui se juxtaposent pour servir de "mémoire". Je les nomme mes "moments chorégraphiques" en référence à Schubert (moments musicaux). D'ailleurs le sous-titre de Serge Lifar Musagète est "12 Moments chorégraphiques".
Bon dimanche!
Dominique Delouche


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Pierre



Inscrit le: 31 Déc 2003
Messages: 978
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim Nov 27, 2005 12:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

http://www.mezzo.tv/affiche.php

Citation:
Sortie Cinéma
30 novembre 2005
Réalisé par Dominique Delouche

"Le réalisateur Dominique Delouche a une obsession: la mémoire de la danse classique.Grâce aux images d'archives franchement passionnantes, on peut mesurer l'intensité de la présence de Lifar, son dynamisme stimulant, ses inventions stylistiques aussi. Des générations d'interprètes fameux- de Nina Vyroubova à Monique Loudières- soutiennent le pari de Delouche pour donner corps et vie à un homme blessé et à une oeuvre trop peu connue."
Rosita Boisseau (Télérama)

Les Films du Prieuré


Elysées Lincoln
14, rue Lincoln
75008 Paris


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 18630

MessagePosté le: Dim Nov 27, 2005 12:46 pm    Sujet du message: Répondre en citant

M.Delouche, merci pour votre réponse très détaillée.

Une remarque: Schubert doit être un musicien qui vous est cher, puisqu'il me semble qu'au début du film "Les Cahiers retrouvés de Nina Vyroubova", on vous voit jouer un Impromptu de Schubert, tandis qu'Isabelle Ciaravola exécute la barre de Lifar sous les yeux de Nina Vyroubova.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24277

MessagePosté le: Mer Nov 30, 2005 10:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

On vous rappelle la sortie en salle du film de Dominique Delouche qui a eu lieu ce soir même au cinéma Lincoln, à Paris.

Les séances de 20 heures le vendredi 2/12 et le mardi 6/12 auront lieu en présence du réalisateur et seront suivies d'un débat ouvert à toutes les personnes intéressées.

Horaires : 14 h, 16 h, 18 h, 20 h et 22 h (sauf le vendredi, dernière séance à 20 h)

Cinéma Lincoln, 14, rue Lincoln 75008 PARIS, métro Georges V


On vous met le petit descriptif de chez Allociné, le site de référence des programmes de cinéma, tout de même, car la rubrique "secrets de tournage" nous a quand même bien fait plaisir... Wink


Secrets de tournage



Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
dominique delouche



Inscrit le: 20 Mai 2005
Messages: 21

MessagePosté le: Jeu Déc 01, 2005 5:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je réponds à Sophia à propos de Schubert. Oui c'est le musicien qui me parle le plus. Sa musique nous délivre des confidences qui touchent au plus intime. En ce qui concerne ce 4 ème impromptu c' est fortuitement que j'ai été amené à le jouer. Voici l'anecdote. Nina Vyroubova m'avait parlé de cette "barre" que lui avait composée expressément Lifar pour des récitals hors de l'opéra. Elle se souvenait de tous les pas mais quant à la musique elle savait seulement qu'elle était de Schubert, et pour piano. A la maison nous avons donc épluché les préludes et "moments musicaux". Après quelques mesures, elle me disait à quaque fois "non, ça n'est pa ça". Nous commencions à désespérer quand je me suis aperçu qu'à l'intérieur du 4ème impromptu, construit en A - B - A, il y avait ce mouvement central, complètement diffèrent du reste. Je le joue. Alors Nina m'embrasse et me dit "Voilà, c'est ça!". J'aurais pu engager un pianiste professionnel qui l'aurait à l'écran joué mieux que moi. Il se trouve que cet impromptu, je le jouais à l'âge de 11 ans. J'avais pourtant refermé le clavier de mon piano depuis une dizaine d'années. J' ai tout de même essayé et Nina a trouvé que c'était possible. Je crois aussi qu'elle trouvait amical de m'inclure dans les images de son film (Les Cahiers retrouvés de N. V.). Nous nous retrouvions dans les mêmes circonstances que 40 ans plus tôt dans "Le Spectre de la Danse" pour jouer l'air d'Orphée de Gluck. Lifar est arrivé sans qu'on l'attende sur le plateau et là, il a fallu s' exécuter. Voilà,Sophia. A demain peut-être au Lincoln.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
shylock



Inscrit le: 04 Jan 2004
Messages: 367
Localisation: Nanterre

MessagePosté le: Ven Déc 02, 2005 1:21 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Cher Monsieur Delouche, C'est le visionnage de vos films au Forum des Images qui m'ont donné le virus de la danse de balllet et de la danse en général.Sans aucun parti-pris intellectuel, vos films se contentent humblement de montrer l'humilité des danseurs devant leur art, leur respect du professeur. Les longues séquences où les anciennes étoiles transmettent leurs rôles sont vraiment saisissantes; un ange passe. Les rôles se transmettent ainsi de génération en génération et parviennent jusqu'à nous tels qu'ils ont été élaborés. Ce processus de transmission m'impressionne beaucoup; vos films nous le restituent fidèlement et je voulais vous en remercier.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Interviews et reportages : Archives Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com