Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

Nouvelles du Théâtre Mikhaïlovsky
Aller à la page 1, 2, 3 ... 38, 39, 40  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 16925

MessagePosté le: Mer Fév 18, 2009 4:38 pm    Sujet du message: Nouvelles du Théâtre Mikhaïlovsky Répondre en citant

Après les récentes premières de Munich (I. Liška), Moscou (Ratmansky/Burlaka), Ekaterinenbourg (J.G. Bart), Perm (V. Medvedev), Rome (V. Khomyakov) - et peut-être d'autres encore... -, c'est le Ballet du Théâtre Mikhaïlovsky de Saint-Pétersbourg (ex Maly/Moussorgsky) qui s'apprête à monter une nouvelle production du Corsaire, dans la version de Farukh Ruzimatov, son directeur. La première aura lieu le 13 mars prochain. Pas de distributions pour le moment, mais il y a de bonnes chances pour que l'on retrouve le couple Matvienko sur l'une ou l'autre des représentations programmées...


Citation:
On 13, 14, 15 March the Mikhailovsky Ballet is presenting new production of Le Corsaire in choreography revised by Farukh Ruzimatov, Artistic Director of the company.

Farukh Ruzimatov is widely considered as one of the greatest Ali ever – now the internationally renowned dancer and artistic director of the Mikhailovsky Ballet presents his own rendition of the famous ballet. “Our starting point is the existing ballet by Marius Petipa and Pyotr Gusev. We have tried to create a new version of the famous ballet: on one hand, a more dynamic, bright and showy one, on the other hand, more approximate to the original ballet”, he comments. The new production of Le Corsaire to be premiered at the Mikhailovsky Theatre consists of two acts instead of three as the most common version performed across the globe does.

The sets and costumes for the new production were created by the renowned theatre artist Valery Levental, who had been working as an art director of the Bolshoi Theatre for many years. “Valery Levental is a brilliant designer who has worked with many famous choreographers in many theatres. The important quality of the designer is his willing to create the sets and costumes that would attract both experienced and new public”, Farukh Ruzimatov admits.

World famous principals of the Mikhailovsky Denis Matvienko, Irina Perren, Semyon Chudin and Anastasia Matvienko will take the leading roles in the premiere performances of the production.

• Farukh Ruzimatov has been appointed Artistic Director of the Mikhailovsky Ballet in 2007. Since that time the company presented four new productions — Giselle, Spartacus, Cipollino and Romeo and Juliet to a much public acclaim both in Russia and abroad. The Mikhailovsky Ballet recently performed to a great success in London, Venice and in Japan. The company has been nominated for Best Foreign Dance Company in Critics’ Circle National Dance Awards in 2008.

• The plot of the ballet Le Corsaire is based on the poem by George Gordon Byron, though, unlike the original story, is crowned with a happy end. The ballet Le Corsaire set to the music by Adolphe Adam was first staged by Joseph Mazilier in 1856 in Paris. Two years later it appeared in St Petersburg in the chorographical version by Jules Perrot. In 1868 Marius Petipa premiered his own version of the ballet, adding some new dances, e.g. the famous pas d’esclaves. The music was several times revised by such composers as Cesare Pugni, Leo Delibes, Riccardo Drigo and Pyotr Oldenburgsky.

Source: http://www.mikhailovsky.ru/



Au passage, si l'on compte toutes les versions et productions de ce ballet existant actuellement de par le monde, il n'y aura bientôt plus qu'à Paris qu'on ne dansera pas Le Corsaire... Laughing Rolling Eyes


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Azulynn



Inscrit le: 12 Nov 2004
Messages: 659

MessagePosté le: Mer Avr 01, 2009 8:18 am    Sujet du message: Répondre en citant

Le Corsaire
15 mars 2009
Théâtre Mikhailovsky, Saint-Pétersbourg

Farukh Ruzimatov, directeur actuel du Théâtre Mikhailovsky, n'a sans doute pas choisi par hasard la date de la première de sa nouvelle production du Corsaire – juste avant l'ouverture du Festival International du Mariinsky, un peu plus à l'est de la ville, elle a donné l'occasion aux visiteurs de passage de découvrir la seconde troupe de Saint-Pétersbourg. L'histoire récente de cette dernière n'a pas été sans remous, notamment avec le départ impromptu de deux de ses stars, Denis et Anastasia Matvienko, pour le Mariinsky. Les distributions du Corsaire s'en sont ressenties, mais la troisième distribution, le 15 mars, n'en a pas moins montré un travail très honorable.

Contrairement à la récente reconstruction du ballet au Bolshoi, cette production opte pour une action très resserrée, répartie sur deux actes seulement. Le naufrage est placé en ouverture, et l'on assiste donc au débarquement des corsaires sur une plage où s'amusent Medora, Gulnara et leurs amies, rapidement capturées comme esclaves par Lankedem. Dans la scène suivante, au marché, le pas de deux de l'Esclave tel qu'on le connaît à Moscou est confié à Gulnara, ainsi offerte à la vente, et Lankedem, qui n'est plus un rôle de mime. Gulnara est vendue au pacha, tandis que Medora est sauvée de ce sort par Conrad et ses compères. L'ensemble se tient dramatiquement parlant, ce qui n'est pas une mince tâche avec Le Corsaire, et la suppression des saluts après chaque variation, pourtant une grande tradition russe, ajoute encore au rythme. Le deuxième acte n'est cependant pas une réussite ; les coupes y sont si abondantes que l'affaire est pliée en une demi-heure, là où la plupart des productions proposent un deuxième et un troisième acte. Le Jardin Animé est ainsi tellement court qu'un sentiment d'incomplétude domine, le rideau tombant peu après sans la moindre allusion au Pas des Eventails, après une fin évidemment téléphonée. Le tout a quelque chose d'un bâtiment abandonné au milieu de travaux.

On y retrouve du moins une théâtralité à la russe susceptible de dérouter les spectateurs étrangers. Les gestes sont extrêmes, lisibles de loin, et la débauche de couleurs font des décors et costumes une bonbonnière à l'ancienne, à la fois absurde et vive. Ces paramètres ne sont pas toujours synonymes de bon goût, et on s'explique mal pourquoi Medora porte exactement le même costume blanc que ses amies au début du premier acte, tandis que Gulnara est en vert turquoise (sans doute parce que les unes sont censées être grecques et l'autre turque, selon le synopsis, mais la confusion règne). La scène du marché est surréaliste, avec une armée de pachas tous plus caricaturaux les uns que les autres ; quant au Jardin Animé, les costumes y sont si kitsch (tutus roses réminiscents de la Marie-Antoinette de Sofia Coppola, chapeaux étrange) que des ressources d'indulgence n'y suffisent pas. La production, sans être dépourvue d'intérêt, en reste ainsi malheureusement au stade du grand divertissement coloré.

Le corps de ballet brille du moins par son homogénéité, malgré une danse des esclaves visiblement trop peu répétée au premier acte. Les danseurs principaux, quant à eux, font honneur à l'école russe, capable année après année de fournir de solides solistes aux compagnies locales. Alexander Omar, en particulier, donne du poids au personnage de Lankedem, techniquement assuré dans le pas de deux de l'Esclave et très présent dramatiquement parlant face aux pèlerins du second acte. Mikhail Sivakov (Conrad) et Aydos Zakan (Ali) se sont tous deux montré à la hauteur de leurs rôles, malgré une coda chaotique dans le célèbre pas de trois avec Medora – Sivakov a quoi qu'il en soit planté son personnage avec force, Aydos Zakan passant à ses côtés l'épreuve du feu, à seulement dix-neuf ans, et avec succès.

Les intentions dramatiques des dames sont apparues moins claires au fil des scènes, Gulnara passant de la tristesse à un sourire béat lors de la scène où elle est vendue (!), les esclaves paraissant heureuses de se trouver chez les corsaires avant de supplier Medora de les faire libérer... Irina Kosheleva, soliste de la compagnie depuis plus de dix ans, offre une Medora solide, sans erreurs majeures, mais caractérisée de manière parfaitement anodine – sa danse manque ainsi de texture au premier acte, mais elle se montre ensuite particulièrement à son aise dans le Jardin Animé, d'un classicisme sobre et net. Yulia Tikka propose le cheminement inverse dans le rôle de Gulnara. Cette très jeune danseuse, sortie en juin dernier de l'Académie Vaganova, n'avait peut-être pas le physique requis pour rejoindre le corps de ballet du Mariinsky, mais ses qualités devraient faire le bonheur du Théâtre Mikhailovsky ; petite et blonde, elle est dotée d'une technique vive que même le pas de deux de l'Esclave ne prend pas en défaut. Elle ne maîtrise pas encore tout à fait les enchaînement dramatiques ni l'atmosphère particulière du Jardin Animé, mais sa présence reste charmante.

Dans le pas de trois des Odalisques brillaient particulièrement Viktoria Kutepova, transfuge du Mariinsky au naturel expressif en scène, et Valeria Zhuravlyova, avec des ports de bras magnifiquement détendus de bout en bout. Le trio lui-même s'est montré musicalement impeccable – preuve des ressources de la compagnie menée par Ruzimatov, que l'on devrait retrouver à Londres dans un futur proche après une tournée 2008 particulièrement bien reçue. D'autres productions que ce Corsaire seraient toutefois les bienvenues.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
chiapuris



Inscrit le: 28 Aoû 2006
Messages: 5
Localisation: Ann Arbor, Michigan USA

MessagePosté le: Mer Avr 01, 2009 7:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Azulynn, I enjoyed reading your thoughtful review and agree with the majority of your observations.
I happened to see the same performance at the Mikhailovsky (Mar 15).

The dancing of young Yulia Tikka as Gulnara was joyful and exuberant. I would like to see her in other roles.

Irina Kosheleva was somewhat demure and withdrawn in the first act, but came into her own
as the lead in the Jardin Anime scene.

I liked the work of Andrei Kasanienko as Birbanto.
There is a suppleness and attack in his dancing that is pleasing.

Alexander Omar gave a strong performance as Lankendem, both in his classical dancing and his characterization of an unwholesome character.

Nineteen-year-old Aydos Zakan, with his exceptional ballon, is a dancer to watch as he grows.

The ensemble dances were zestful and energetic.

The choreography was spectacular and not boring.

I say that, because Mr Ruzimatov was quoted
in an english-language St Petersburg newspaper article about Le Corsaire as saying:
.....”in the modern world time is very dynamic,
and I want the public to enjoy a spectacular performance;
I want to avoid a situation in which the audience would be bored.”

I enjoyed the lavish sets of V. Levental, esp. his Act II palace scene,
orientalist and abstract at the same time, and so different from the ‘naïve’ realism
of the Act I sets.

Another major plus of the Mikhailovsky performance was the gorgeous sound of the orchestra.
Never has the Adam et alia score sounded better.


Le Corsaire (premiere 13 March 2009)
Ballet in two acts, four scenes with prologue and epilogue

Music Adolphe Adam, Cesare Pugni, Leo Delibes, Ricardo Drigo and Peter Oldenburgsky
Libretto Henri Saint-Georges and Joseph Mazilier,
edited by Yuri Slonimsky
Choreography Jules Perrot, Marius Petipa, Pyotr Gusev
revised by Farukh Ruzimatov
Choreography of Palestinian and Algerian dances and the fight scene
of the corsairs George Kovtun
Set & Costumes Valery Levental
Lighting Mikhail Mekler
Conductor Andrey Danilov

Conrad Mikhail Sivakov
Ali Aydos Zakan
Birbanto Andrei Kasianenko
Medora Irina Kosheleva
Gulnara Yulia Tikka
Seid Pasha Andrei Bregvadze
Isaac Lankedem Alexander Omar
Eunuchs Pavel Novosyolov, Igor Filimonov
Odalisques Elena Kotsyubira, Valeria Zhuravlyova, Viktoria Kutepova
Corsairs' friends Olga Semyonova, Kristina Makhviladze, Nina Osmanova
Birbanto's friends Roman Petukhov, Nikolay Arzyayev
Algerian dance Alexander Abdukarimov
Little moors Students of the Vaganova Academy of Russian Ballet


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 16925

MessagePosté le: Jeu Avr 02, 2009 7:45 am    Sujet du message: Répondre en citant

Dans la version Gusev du Kirov, le Pas d'Esclave est également dansé par Gulnare et Lankedem, et non par un couple anonyme (Ratmansky/Bolchoï).

L'article du St Petersburg Times auquel faisait référence Chiapuris: http://www.times.spb.ru/index.php?action_id=2&story_id=28486

Et sur le site du Mikhaïlovsky, on trouvera notamment quelques photos de répétitions avec Farukh Ruzimatov: http://www.mikhailovsky.ru/afisha/shows.html?date=2009-04-25


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
danse-0pera



Inscrit le: 29 Nov 2006
Messages: 406

MessagePosté le: Jeu Avr 02, 2009 7:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

On trouve sur Y... des vidéos des répétitions sur scène sans costume par la 1ère distribution: http://www.youtube.com/watch?v=OUpO2QWDveo&feature=related


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 16925

MessagePosté le: Ven Avr 03, 2009 7:00 am    Sujet du message: Répondre en citant

Il y a aussi les répétitions en studio... Le Mikhaïlovsky a un bon "service après-vente"! Laughing


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 22855

MessagePosté le: Ven Avr 03, 2009 2:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Les Russes ont tendance à considérer avec un peu de mépris le Mikhaïlovsky comme un "Théâtre pour touristes". Il n'en reste pas moins que même si elle a évidemment des visées commerciales, la troupe de Faroukh Ruzimatov (qui n'est pas subventionnée par l'Etat) contribue a faire rayonner la culture russe dans ce qu'elle peut offrir de meilleur.

Par ailleurs, leur site web est installé sur un serveur rapide, avec une interface agréable, sobre et simple d'utilisation, et les distributions sont à jour, date par date.

On peut choisir sa place directement sur le site et les prix, s'ils sont élevés en regard des salaires pratiqués en Russie (mais c'est pire au Mariinsky et au Bolchoï), restent encore abordables (de 500 à 3500 roubles, soit de 11 à 76 € environ).


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 22855

MessagePosté le: Ven Avr 03, 2009 3:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

La critique d'Azulynn est en ligne sur le site de Dansomanie, avec les photos aimablement fournies par le service de presse du Théâtre Mikhaïlovsky :


15 mars 2009 : Le Corsaire (chor. Faroukh Ruzimatov) au Théâtre Mikhaïlovsky


Ou : www.dansomanie.net, rubrique "Critiques & Comptes-rendus".


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 16925

MessagePosté le: Mer Mai 20, 2009 10:11 am    Sujet du message: Répondre en citant

Mikhaïl Messerer nommé maître de ballet du Théâtre Mikhaïlovsky:

Citation:
Mikhail Messerer
Ballet master of the Mikhailovsky Ballet
Mikhail Messerer was appointed ballet master in chief of the Mikhailovsky Ballet. On May 19, Mr Messerer is officially presented to the company. The Mikhailovsky Ballet has cooperated with Mr Messerer for two seasons already: the ballet master gave a series of classes for soloists and corps de ballet and deeply participated in staging the pieces for London tour-2008. Now Mikhail Messerer will lead the classroom teaching, invite new dancers and repetiteurs, will take part in forming and conducting repertoire policy of the Mikhailovsky Ballet Company. Born in Moscow in 1948, Mikhail Messerer is looked up to and respected as one of the world’s finest teachers. For over twenty-five years he has been working with The Royal Ballet in the capacity of company guest teacher. As an international guest teacher, Messerer has given master classes to American Ballet Theatre, The Royal Danish Ballet, The English National Ballet and many other companies.

Source: http://www.mikhailovsky.ru/


http://petersburgcity.com/news/culture/2009/05/19/messerer/


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 16925

MessagePosté le: Mer Mai 20, 2009 10:32 am    Sujet du message: Répondre en citant

Prélude à une tournée?...

Le Théâtre Mikhaïlovsky est invité à se produire le 26 août prochain dans le cadre du Festival d'Art Russe qui a lieu chaque année à Cannes, au Palais des Festivals.

Gala de danse du Théâtre Mikhaïlovsky de Saint-Pétersbourg

Festival de l’Art Russe
Palais des Festivals et des Congrès - Grand Auditorium
Festival Danse Tous publics
Organisation : Coproduction Ville de Cannes / Palais des Festivals et des Congrès / Direction des Programmes Internationaux
Partenaires : Avec le concours du Ministère de la Culture de la Fédération de Russie, de la Fondation pour les Initiatives Culturelles et Sociales, de la République du Tatarstan

Direction artistique : Farukh Ruzimatov
Solistes : Vera Arbuzova, Irina Perren, Denis Matvienko, Farukh Ruzimatov


1re partie

La Pavane du Maure,
Variations sur le thème d’Othello, ballet en 1 acte
Musique : Henry Purcell
Chorégraphie : José Limon
Danseurs : Farukh Ruzimatov, Irina Perren, André Kasianenko, Vera Arbuzova

2e partie
Divertissements

Le Carnaval de Venise
Chorégraphie : Marius Petipa
Musique : Niccolo Paganini (adaptation de Cesare Pugni)
Danseurs : Sabina Yapparova, André Yakhnuk

Les Eaux du Printemps
Musique : Sergei Rachmaninov
Danseurs : Irina Perren, Marat Chemiunov

Danse ukrainienne : Gopak Taras Bulba
Musique : V. Soloviev-Sedoy
Danseur : Alexeï Kuznetsov

La Fée des poupées, pas de trois
Musique : I. Bayer
Danseurs : Sabina Yapparova, Maxim Eremeev, André Yakhnuk

Le Corsaire, pas de trois
Chorégraphie : Marius Petipa
Nouvelle mise en scène de : Farukh Ruzimatov
Musique : Adolphe Adam, César Pugni, Pierre Oldenbourgski
Danseurs : Irina Perren, André Kasienenko, Aidos Zakan

Spartacus, pas de deux
Musique : A. Katchaturian
Danseurs : Marat Chemiunov, Vera Arbuzova

Adagietto
Musique : Gustav Mahler
Danseur : Farukh Ruzimatov

Le Théâtre Mikhaïlovsky est l’un des plus célèbres théâtres musicaux de Russie. Depuis 175 ans, cette institution culturelle est considérée comme l’un des centres de la vie culturelle de Saint-Pétersbourg, un laboratoire artistique qui perpétue les meilleures traditions de la culture européenne et constitue le futur du ballet et de l’opéra. Depuis 2007, le théâtre est dirigé par l’homme d’affaires et mécène Vladimir Kekhman qui y a invité des étoiles de la culture mondiale en confiant notamment la direction artistique à Faruk Ruzimatov et la direction de la troupe de l’opéra à la célèbre chanteuse Elena Obraztsova. Vladimir Kekhman s’est également attaché la collaboration d’artistes de renom : Angela Gheorghiu, Renata Scotto, José Cura, Roberto Alagna, Renée Fleming, Ion Marin et est aussi à l’origine de master classes de danse sous la direction de Natalia Makarova, Jennifer Goubé, Gilbert Mayer, Cyril Atanasoff, Mikhail Messerer. La troupe de danse a rencontré un très grand succès en Grande-Bretagne, au Japon et, en novembre 2008, à la Fenice de Venise. Le gala proposé dans le cadre du Festival de l’Art Russe sera une première en France et a été présenté en février dernier au Théâtre Malibran. La presse italienne s’est fait l’écho du succès triomphal qu’il y a remporté.

Prix des Places

Spectacles des 23 et 26 août :
Tarif Public 1ère série Orchestre et 1er Balcon :34€
Tarif Réduit : 30€
Tarif Abonné : 28€

Tarif Public 2ème série Balcon : 28€
Tarif Réduit : 24€
Tarif Abonné : 22€
Tarif enfant -10ans : 10€

Informations et réservations: http://www.palaisdesfestivals.com/article.php3?id_article=4573


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 16925

MessagePosté le: Dim Oct 25, 2009 8:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le Théâtre Mikhaïlovsky organisait ces derniers jours son "Grand Prix", qui est une compétition entre les grandes écoles de ballet russes (Académie Vaganova, Académie de Moscou, Ecole de Novosibirsk...), destinée parallèlement à leur apporter un soutien financier. A cette occasion, le Bolchoï s'est produit en tournée dans le ballet d'Assaf Messerer, Class Concert.
Un gala de clôture réunissait le 24 des artistes de diverses compagnies, russes ou étrangères, parmi lesquels Maria Alexandrova et Natalia Osipova, du Bolchoï, David Makhateli, du Royal Ballet, ou encore, pour l'Opéra de Paris, Isabelle Ciaravola et Stéphane Bullion, qui ont dansé pour la circonstance le pas de deux de Giselle et un extrait de La Dame aux camélias.

Citation:
Grand Prix. Gala 24.10 19:00


Charity Project supporting Russian Ballet Schools


Grand Prix of the Mikhailovsky Theatre, on the one hand, is a competition of the students of ballet schools; on the other hand, it is an initiative aimed at supporting the pedagogical staff of the leading ballet schools in Russia. The concert is homage to ballet teachers: the first part is gala concert of the student. The program is also to include The Cavalry Halt by Marius Petipa performed by the Mikhailovsky Ballet and Class Concert by Asaf Messerer performed by the Bolshoi Ballet. Class Concert, as well as chronicling the universal structure of a ballet class, aimed to take the dancers back to the purity of the Moscow style and concentrates on precision and cleanliness of footwork, placing, a lightness in the upper body, expressive gesture, especially ports de bras, and turnout. It can easily be forgotten, when attitudes towards the Bolshoi can degenerate into clichés of bravura brashness, that such details of technique are as important as in St Petersburg which is more usually associated with purity and classicism.

Duet from the ballet The Phantom Ball
Music by Frederic Chopin
Choreography by Dmitry Briantsev
Natalia Krapivina, Victor Dik
The Moscow Stanislavsky and Nemirovich-Danchenko Music Theatre

Duet from the ballet Sensorium
Music by Claude Debussy
Choreography by Alister Marriott
Irina Perren, Marat Shemiunov
The Mikhailovsky Ballet

Classical Pas De Deux
Music by Daniel François Auber
Choreography by Victor Gzovsky
Maria Alexandrova, Dmitry Gudanov
The Bolshoi Ballet

Duet from the ballet Manon
Music by Jules Massenet
Choreography by Kenneth MacMillan
David Makhateli (The Royal Ballet Covent Garden),
Begoña Cao (The English National Ballet)

Pas De Deux from the ballet Don Quixote
Music by Ludwig Minkus
Choreography by Alexander Gorsky on the basis of the production by Marius Petipa
Irina Perren (The Mikhailovsky Ballet), Mikhail Lobukhin (The Mariinsky Ballet)

Fragment from the ballet La Dame aux Camélias
Music by Frederic Chopin
Choreography by John Neumeier
Isabelle Ciaravola, Stéphane Bullion
Opéra National de Paris

Pas De Deux from the ballet The Cavalry Halt
Music by Ivan Armsheimer
Choreography by Marius Petipa
Anastasia Lomachenkova, Anton Ploom
The Mikhailovsky Ballet

Pas De Deux from the ballet The Talisman
Music by Riccardo Drigo
Choreography by Marius Petipa
Maria Alexandrova (The Bolshoi Ballet), Mikhail Sivakov (The Mikhailovsky Ballet)

Pas De Deux from Act II of the ballet Giselle
Music by Adolphe Adam
Choreography by Jules Perrot, Jean Coralli, Marius Petipa
Isabelle Ciaravola, Stéphane Bullion
Opéra National de Paris

Spring Water
Music by Sergey Rachmaninov
Choreography by Asaf Messerer
Irina Perren, Marat Shemiunov
The Mikhailovsky Ballet

Pas De Deux from the ballet Le Corsaire
Music by Adolphe Adam, Cesare Pugni, Leo Delibes, Riccardo Drigo and Pyotr Oldenburgsky
Choreography by Marius Petipa
Production and new choreography by Alexey Ratmansky, Yury Burlaka
Natalia Osipova, Ivan Vassiliev
The Bolshoi Ballet

Conductor: Pavel Bubelnikov

Source: http://www.mikhailovsky.ru/en/



Par ailleurs, le Mikhaïlovsky sera en tournée à La Fenice, à Venise, du 27 au 31 octobre, avec sa nouvelle production du Lac des cygnes, dans la chorégraphie d'Alexandre Gorsky, remontée par Mikhaïl Messerer.
Il me semble qu'ils doivent revenir à Londres l'été prochain.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Enya



Inscrit le: 26 Aoû 2005
Messages: 607

MessagePosté le: Lun Oct 26, 2009 5:01 am    Sujet du message: Répondre en citant

Farukh Ruzimatov decided to continue his dancing career
Farukh Ruzimatov, who held post of Artistic Director of the Mikhailovsky Ballet from May 2007 till October 2009, disclosed his decision to continue his dancing career as a performer.

More details at: http://www.mikhailovsky.ru/en/events/farukh-ruzimatov-decided-to-continue-his-dancing-career/


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 16925

MessagePosté le: Lun Oct 26, 2009 8:57 am    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Enya. Je n'avais pas vu...

C'est Mikhaïl Messerer, le maître de ballet en chef (nommé en mai dernier), qui remplace Farukh Ruzimatov au poste de directeur artistique du Ballet du Théâtre Mikkhaïlovsky.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 16925

MessagePosté le: Mar Oct 27, 2009 12:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Signe (peut-être?) de la politique de communication très active engagée depuis un certain temps par ce théâtre, le Mikhaïlovsky a les honneurs du nouveau numéro de Dance Europe qui vient de paraître (pas encore disponible à la boutique de l'Opéra, à peu près le seul lieu de Paris où on puisse le trouver). Irina Perren, en Odile, fait la couverture du magazine et c'est une journaliste anglaise, Margaret Willis, qui signe le papier consacré à la première de la nouvelle production du Lac des cygnes, remonté par Mikhaïl Meserrer, qui a ouvert la saison de ballet de la compagnie, en septembre, à Saint-Pétersbourg.
Des costumes et des décors refaits à neuf et semble-t-il somptueux (voire pompeux), le Mikhaïlovsky serait-il le théâtre destiné non seulement à un nouveau public local, mais aussi à faire passer commercialement la "pilule russe" aux Occidentaux?... (une version "cheaper but richer" du Mariinsky?)



Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 16925

MessagePosté le: Mar Oct 27, 2009 12:22 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Encore une nouvelle du Mikhaïlovsky, grâce à Tweet-Tweet le bien nommé...

J'évoquais plus haut le Grand Prix du Théâtre Mikhaïlovsky, ou plutôt son gala de clôture... Eh bien, le Grand Prix a été décerné à l'unanimité à une élève de l'Académie de Ballet Russe (ARB), appelée couramment Académie Vaganova, Olga SMIRNOVA. Si je le signale, c'est parce que cette jeune fille participait au gala de fin d'études de l'Académie Vaganova de juin dernier, évoqué en ces lieux, qu'elle est déjà une magnifique danseuse, d'une grande maturité artistique, et que, aussi incroyable que cela puisse paraître, il lui reste encore deux années d'étude avant de pouvoir rejoindre une compagnie professionnelle...

Pas de deux "Consolation" (chor. Kazian Goleizovsky, mus. Franz Liszt): http://www.youtube.com/watch?v=-xVkb3NK8rA


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2, 3 ... 38, 39, 40  Suivante
Page 1 sur 40

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous pouvez voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com