Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

Nouvelles du Mariinsky [et du Bolchoï]
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 179, 180, 181, 182, 183  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 17478

MessagePosté le: Sam Mar 10, 2018 3:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

On peut comprendre que cette production, en 1999, ait pu choquer l'œil, habitué à des choses beaucoup plus lisses et "bourgeoises" . Aujourd'hui, avec tout le travail qui a été mené autour des notations, les reconstructions nombreuses, ici ou là, plus ou moins abouties., on ne peut qu'être ébloui par la qualité de celle-ci. Oui, le costume de l'Oiseau bleu n'est pas le plus réussi, mais franchement, tout le reste - couleurs, formes, décors, d'une sophistication inouïe sans jamais paraître kitsch - est éblouissant et, plus encore, profondément émouvant.
Oui, il faut le voir "en vrai".


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ElenaK



Inscrit le: 24 Avr 2013
Messages: 544

MessagePosté le: Sam Mar 10, 2018 4:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

On peut voir quelque chose en plus des costumes par ici. Wink

Et pour ma part, j'aime beaucoup le tutu de la Princesse Florine, surtout tel qu'il était en 1999 (celui que l'on a vu ces deux derniers jours semble inachevé, il y manque des détails bleus sur les épaules), contrairement à la robe de mariage d'Aurore (quoi que dans la salle ça passe mieux que sur les images). Sinon, jetez un coup d'œil sur la valse paysanne, ça pourrait peut-être vous réconcilier avec l'habit de Florine.




Dernière édition par ElenaK le Sam Mar 10, 2018 5:55 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ElenaK



Inscrit le: 24 Avr 2013
Messages: 544

MessagePosté le: Sam Mar 10, 2018 5:21 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Et encore quelques souvenirs du spectacle d'hier par .


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ballerina



Inscrit le: 01 Juin 2016
Messages: 412

MessagePosté le: Sam Mar 10, 2018 7:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ah ben je préfère les costumes de la valse paysanne à celui de Florine Very Happy

Je ne peux malheureusement pas trouver des dates compatibles avec mon emploi du temps alors je suis (momentanément j'espère ) condamnée à me contenter de photos, de videos et vos superbes comptes-rendus qui me font vibrer par procuration.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 23290

MessagePosté le: Sam Mar 10, 2018 9:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ils arriveront. En revanche, si vous êtes abonnée à Mezzo, vous pourrez le suivre en direct, même si on peut regretter la "privatisation" d'un événement qui aurait, par le passé, été diffusé sur le site du Mariinsky. France Télévision aurait aussi pu s'associer au Mariinsky pour retransmettre ce gala, qui après tout, est censé honorer la mémoire d'un Français illustre. Mais bon, faut garder de quoi rémunérer décemment les animateurs trash pour concurrencer TF1...



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ballerina



Inscrit le: 01 Juin 2016
Messages: 412

MessagePosté le: Sam Mar 10, 2018 11:13 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Non, je ne suis pas abonnée.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
NEOPHYTE



Inscrit le: 25 Sep 2011
Messages: 913
Localisation: PARIS

MessagePosté le: Dim Mar 11, 2018 11:04 am    Sujet du message: Répondre en citant

Visiblement Mezzo a programmé un mois "Petipa" avec "La Bayadère","Giselle","La Belle au bois dormant", tous trois du Mariinsky,.....et "le Lac" du Bolchoi...
j'aurais préféré le Lac du Mariinsky et le Don Quichotte du Bolchoi mais cette programmation est extra!
http://www.mezzo.tv/cemoisci/marius-petipa




Dernière édition par NEOPHYTE le Dim Mar 11, 2018 2:02 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
CatherineS



Inscrit le: 09 Mai 2015
Messages: 732

MessagePosté le: Dim Mar 11, 2018 12:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

De nombreux extraits avec entre autres Viktoria Tereshkina et Vladimir Shklyarov, soirée du 8 mars 2018

https://www.youtube.com/channel/UCKZx9k7HhBUQc0mKIjKg-KA/videos

Et ici deux extraits avec Olessia Novikova

https://www.youtube.com/channel/UC-hqjX1NXOh7uxpW8PvfipA
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 17478

MessagePosté le: Dim Mar 11, 2018 1:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est plutôt Arte qui se chargeait, jadis, de ce type de retransmission. Le 3e acte de La Belle de Vikharev avait d'ailleurs été diffusé il y a une dizaine d'années, de même que le Grand pas de Paquita et l'acte des Ombres de La Bayadėre.

Quant à La Sylphide, ce n'est en rien un ballet de Petipa, même s'il l'avait remonté en son temps à Saint-Pétersbourg.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
CatherineS



Inscrit le: 09 Mai 2015
Messages: 732

MessagePosté le: Dim Mar 11, 2018 1:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ce n'est pas la Sylphide, mais c'est Giselle qui est diffusée, celle avec Diana Vishneva et Mathieu Ganio
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
NEOPHYTE



Inscrit le: 25 Sep 2011
Messages: 913
Localisation: PARIS

MessagePosté le: Dim Mar 11, 2018 2:05 pm    Sujet du message: Répondre en citant

CatherineS a écrit:
Ce n'est pas la Sylphide, mais c'est Giselle qui est diffusée, celle avec Diana Vishneva et Mathieu Ganio


vous avez raison, c'est bien Giselle et non pas la Sylphide comme je l'avais indiqué.
sur Mezzo:
Mardi 13 mars 20:30
19/03 à 8:30
24/03 à 12:30
06/04 à 16:30
http://www.mezzo.tv/nos-programmes/giselle_de_marius_petipa__mariinsky_


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
CatherineS



Inscrit le: 09 Mai 2015
Messages: 732

MessagePosté le: Dim Mar 11, 2018 8:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Après la diffusion des Saisons, ballet pour neuf couples de danseurs de cdb et un couple de solistes, l'image s'est figée sur le rideau descendant, incident technique, défaillance de la transmission, problème de droits sur la diffusion du Songe d'une nuit d'été, entracte (mais pourquoi à ce moment-là, aucune intervention du présentateur). Bref la suite du programme dans quelques instants...

Quant aux Saisons, c'est un ballet en quatre tableaux qui met plus en valeur le corps de ballets que le couple de solistes. Quelques jolies idées dans les mouvements du corps de ballet, mais les pas de deux sont plutôt insipides, succession de poses, et de portés.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
CatherineS



Inscrit le: 09 Mai 2015
Messages: 732

MessagePosté le: Dim Mar 11, 2018 8:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bon finalement c'était une défaillance satellitaire qui a privé des interviews de Gergiev et Fateev qui seront diffusées durant le second entracte. Donc nous avons bien le droit au Songe d'une nuit d'été de Balanchine, acte 2.

On atteint un autre niveau de chorégraphie avec George Balanchine et Oksana Skorik était très belle dans le pdd central de ce second acte. Il est évident que ne donner que le second acte est un peu bizarre, car on se demande bien qui sont ces couples qui arrivent sur scène, ne dansent pas beaucoup et surtout le retour de la fin narrative avec les papillons, Titania, Obéron et Puck. Ceci étant, en voyant ce pdd on voit vraiment la filiation avec Marius Petipa dans la construction de l'adage.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 23290

MessagePosté le: Dim Mar 11, 2018 11:05 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Il faut être honnête, ce gala n'est pas le spectacle le plus fabuleux que j'ai vu au Mariinsky. Comme j'étais dans la salle, je n'ai pas subi les problèmes de retransmission, mais la création bien gentillette et effectivement assez insipide sur Les Saisons de Glazounov, on pouvait franchement s'en passer.

Pas sûr non plus que le second acte du Songe d'une nuit d'été soit un choix très judicieux non plus. Pour montrer la filiation (bien réelle) Petipa-Balanchine, Ballet Impérial (que le Mariinsky possède à son répertoire) ou Diamants auraient été plus appropriés. Certes, Petipa avait lui aussi monté un ballet sur Le Songe d'une nuit d'été de Mendelssohn, mais il n'a pas du influencer grand monde, étant donné qu'il n'en reste strictement rien. J'ai quand même été agréablement surpris par Anastasia Matvienko, que je n'aime pas beaucoup d'ordinaire, et qui a fait une belle série de fouettés.

Le troisième acte de La Belle au bois dormant était lui amputé de la moitié des divertissements, et le couple Somova / Parish est loin d'être inoubliable. J'ai en revanche beaucoup apprécié Valeria Martynyuk en Fée Diamant (le quatuor des fées, était, de manière générale, d'un bon niveau et il faudrait aussi mentionner la Fée Or de Vlada Borodulina), ainsi que Maria Shirinkina, excellente Princesse Florine (on n'en dira pas autant de son partenaire, Alexeï Timofeïev, Oiseau bleu pas très aérien).


La présence de Valery Gergiev dans la fosse donnait évidemment un attrait supplémentaire au spectacle, d'autant que, cerise sur le gâteau, ce n'était pas les musiciens habituels des soirées de ballet qui officiaient dans la fosse, mais les "stars" de l'orchestre symphonique du Mariinsky. Hormis un couac malheureux dans un solo de cor anglais, il n'y avait pas grand chose à redire, et j'ai même découvert une belle partie de clarinette basse dans la variation de Florine, que je n'avait jamais entendue de la sorte (d'ordinaire elle est noyée dans la masse).



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ElenaK



Inscrit le: 24 Avr 2013
Messages: 544

MessagePosté le: Mar Mar 13, 2018 12:06 am    Sujet du message: Répondre en citant

En réalité, ce gala a été encore pire que sur papier. La première partie était du pur remplissage, dont le seul intérêt était la musique de Glazounov.

Petipa, puisqu'il s'agit du gala célébrant son bicentenaire, c'est avant tout les ensembles. Hors là, on a eu droit à neuf couples mal répartis sur le plateau, qui, vus de l'orchestre, semblaient la plupart de temps imiter le mouvement brownien. La seule figure qui a fait de l'effet c'est lorsqu'ils se sont mis en cercle pour faire un porté haut. Le moment, où les couples formant une diagonale enchaînent, chacun à son tour, un porté, aurait probablement pu être intéressant, mais ce n'était pas le cas. Les duos des solistes causaient de l'ennui. De temps en temps, il était impossible de lutter contre l'envie de fermer les yeux pour se concentrer sur la musique. Ainsi, l'épisode sans musique a été le pire moment de ce ballet. J'ignore qui a eu cette "bonne" idée d'inviter Konstantine Keikhel pour célébrer Marius Petipa. À mon avis, si on avait pris un "chorégraphe maison" parmi les danseurs du Mariinski, dont les spectacles sont déjà au répertoire de la compagnie, ça aurait été plus intéressant et, surtout, plus mérité. Et en plus de la chorégraphie insipide (comme si ce n'était pas suffisant), c'était mal répété par les jeunes danseurs de corps de ballet employés dans cette production. Le synchronisme n'était pas toujours au rendez-vous. Enfin, les costumes et la scénographie étaient plutôt agréables, sans plus, et les changements des saisons étaient bien là. N'oublions pas non plus le livret philosophique sensé de donner un air significatif à ce qui se passait sur le plateau, mais qui n'a pas suffi pour cacher la nudité du roi. J'étais très étonnée qu'il y a eu autant d'applaudissements à la fin. Pendant l'entracte, on entendait ici et là les gens s'exprimer avec embarras au sujet de ce qu'ils venaient de voir. Et moi, je n'arrivais pas à me débarrasser d'une mélodie stupide d'un vieux film musical, qui tournait dans ma tête : "quel horreur horrible !" C'est très rare que je fais une telle réaction à un spectacle de danse. Mais c'est la deuxième fois cette saison après un spectacle vu au Mariinski. La première était cet automne, après le ballet Kratt de l'Opera National Estonien. Je ne m'attendais pas à me retrouver à nouveau dans cet état lors du gala Petipa !

La deuxième partie avec le second acte du Songe d'une nuit d'été s'est avérée le meilleur moment de la soirée. Vu de l'orchestre proche, cela ressemblait à du (presque) parfait, ce qui, apparemment, n'était pas le cas pour ceux qui ont regardé de loin. Dans l'entrée, Oksana Skorik m'a paru un tout petit peu raide, mais l'adagio était sublime, aérien, presque irréel avec ces interminables tours lents en toute fluidité quand la ballerine semblait ne pas toucher le sol. Le divertissement nuptial placé par Balanchine à la fin du spectacle narratif, dans la pure tradition de ballet impérial russe, est un hommage ou un clin d'œil à Marius Petipa. Ce sont les souvenirs du ballet éponyme de ce dernier qui ont inspiré Mister B à faire son propre Songe. De ce point de vue, il occupait une place tout à fait légitime dans le gala d'aujourd'hui (bien évidemment, dans la limite de l'hypothèse que l'on accepte l'idée constructrice de ce gala). Seulement, je n'ai pas compris à quoi bon on a donné le deuxième acte du Songe d'une nuit d'été dans sa totalité. Si la première partie de la soirée semblait être destinée à ceux qui ne connaissent rien à la danse, la deuxième partie donnait une impression contraire. Le final du ballet est, certes, très beau, spectaculaire. Mais comment comprendre, si on ne connaît pas le ballet, le passage soudain d'un mariage à un autre monde, peuplé des papillons et des vers luisant interprétés par les élèves. Etait-ce pour nous rappeler le rôle que Gueorgui Balantchivadze, le jeune apprenti danseur, avait dans le spectacle éponyme de Petipa ? Était-ce nécessaire ? Cela paraît d'autant plus injustifié que les organisateurs du gala se sont permis de raccourcir de 60% le divertissement des contes de Charles Perrault dans le troisième acte de la Belle au bois dormant. Ainsi, on a jeté les pas de caractère de Petit Chaperon rouge et du loup, de Cendrillon avec le prince Fortuné et du Petit Poucet avec ses frères. Dans un gala en hommage à Petipa, dans la "maison de Petipa", Balanchine a été traité avec plus de respect que le héros de la fête !

La troisième partie du gala, qui était censée de devenir le point culminant de la soirée s'est avérée une déception et pas uniquement en raison des raccourcissements qu'elle a subit. Le choix des interprètes y était pour quelque chose. Il était tout de même légitime (et pas trop demandé) d'espérer ce qu'il y a de meilleur pour ce genre de gala retransmis en directe à l'international, mais la direction a suivi une logique tout autre. Après Novikova, Terechkina, Chkliarov, Askerov, vus les 8 et 9 mars, la prestation du couple principal, formé par Alina Somova et Xander Parish, était insipide, manquant d'émotion. C'était une vraie prestation de gala. Ça ne ressemblait pas du tout au final d'un spectacle. On pouvait oublier que l'on assistait à un mariage. Il était quasi impossible de deviner une altesse royale en Xander Parish. On avait un chevalier à la place du prince. Le manège de jetés en tournant dans la variation était franchement décevant. Enfin, voir ces pieds "bien éduqués", avec les pointes joliment tendues est toujours un plaisir, mais cela ne suffit pas. De son côté, Alina Somova, comparée à deux magnifiques interprètes d'Aurore que l'on a vues lors des soirées précédentes, ressemblait davantage à une pastourelle maniérée qu'à une aristocrate. Après Olessia Novikova, dont la danse est pleine d'émotions et de délicieuses nuances, la prestation d'Alina Somova ressemblait à un croquis inachevé. Sa danse manquait d'accents, on dirait que la ballerine les marquait uniquement avec les yeux.

Le pas de caractère de la Chatte Blanche et du Chat Botté n'était pas ce qu'il y avait de plus enthousiasmant non plus. Fedor Mourachev en Chat Botté s'est montré plus fade que lui-même dans le spectacle deux jours plus tôt. Dans cette production, le visage du Chat n'est pas caché derrière un masque ce qui ouvre plein de possibilités aux interprètes et, à la première, on a pu voir un petit chef d'œuvre de la part de Grigori Popov. Dommage que les spectateurs de Mezzo aient été privés de plaisir de le voir. Au demeurant, Xenia Ostreïkovskaïa était assez feline en Chatte Blanche pleine de charme piquant.

Finalement, c'est le quatuor de Fées (pourtant très peu applaudi par le public assez figé - il n'y avait pas beaucoup d'habitués dans la salle) et Maria Chirinkina, une Princesse Florine aux allures d'une statuette de porcelaine, qui ont laissé le meilleur souvenir de la troisième partie. Quant à Alexeï Timofeev en Oiseau Bleu, j'aime beaucoup sa diagonale de brisés dessus dessous avec le travail du haut de corps remarquable. Seulement, pourquoi, dans la variation, il fait toujours (dans le spectacle comme dans le gala) le manège des sauts habituel à la version Sergueev et non pas celui de Vikharev ?

L'apothéose, à la fin de cette soirée calamiteuse, paraissait presqu'aussi déplacé que le final du Songe d'une nuit d'été. La fête n'a pas été réussie, pas ce soir en tout cas. L'hommage a tourné à une raillerie. Décidément, il faut être en vie et travailler toujours au Mariinski (afin de se servir soi-même) pour pouvoir espérer un gala personnel décent.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 179, 180, 181, 182, 183  Suivante
Page 180 sur 183

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous pouvez voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com