Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

Entretien : EVGUENIA OBRAZTSOVA, invitée de Dansomanie

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 22847

MessagePosté le: Lun Juil 01, 2013 7:33 pm    Sujet du message: Entretien : EVGUENIA OBRAZTSOVA, invitée de Dansomanie Répondre en citant

Invitée (surprise Wink ) de Dansomanie, Evguénia Obraztsova, qui a accepté de répondre longuement et avec beaucoup de franchise et de naturel aux questions de Sophia :



27 juin 2013 : Mes Sylphides (et autres héroïnes), par Evguénia Obraztsova, étoile du Bolchoï



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/


Dernière édition par haydn le Dim Mar 09, 2014 11:49 am; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cantalabute



Inscrit le: 29 Jan 2013
Messages: 144
Localisation: Valence - France

MessagePosté le: Lun Juil 01, 2013 8:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

PASSIONNANT !!! Un grand, grand Merci !


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
alila



Inscrit le: 31 Déc 2009
Messages: 275
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun Juil 01, 2013 9:32 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Un grand merci à Sophia pour cet entretien vraiment très intéressant.

Les Russes, il est vrai, ont un rapport vraiment très profond avec les oeuvres de Pouchkine. Je ne sais pas s'il existe quelque chose de comparable en France ou dans d'autres pays, avec un lien aussi fort entre une oeuvre et un peuple (ceci dit le peuple éduqué qui peut lire et comprendre toutes les nuances de Pouchkine).


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 16915

MessagePosté le: Lun Juil 01, 2013 10:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'avoue que ça m'a beaucoup amusée (intérieurement) cet échange de propos virtuels entre les assistants de Cranko et les Russes. Peut-être que si l'interview avait été axée sur Onéguine, je lui aurais demandé d'autres exemples... Laughing

Cela me rappelle une expérience personnelle. J'ai visité il y a quelques années la maison-musée de Pouchkine à Saint-Pétersbourg, un très bel endroit du reste, et j'y avais vu ce même souci du détail, ce "fétichisme" - pourrait-on dire - dans la reconstitution du lieu de vie d'un artiste (qu'on retrouve du reste dans toutes ces maisons de grands écrivains ou musiciens, nombreuses à Moscou ou à Saint-Pétersbourg). J'avais alors discuté avec l'une des gardiennes du musée - elle parlait français d'ailleurs - et elle avait l'air de connaître la vie de Pouchkine dans ses moindres détails. On était loin de Proust et du Contre Sainte Beuve!

Alila, je sais que vous êtes Brésilienne, j'ai lu récemment - je ne sais plus où ni dans quoi - une interview de Vichneva et Gomes à propos d'Onéguine et je crois que M. Gomes parlait de Jorge Amado comme une sorte d'équivalent de Pouchkine au Brésil.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cymbales



Inscrit le: 05 Nov 2011
Messages: 283

MessagePosté le: Mar Juil 02, 2013 7:34 am    Sujet du message: Répondre en citant

Merci beaucoup pour ce bel entretien


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
maraou



Inscrit le: 08 Oct 2009
Messages: 59

MessagePosté le: Mar Juil 02, 2013 6:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci infiniment Sophia pour cette précieuse interview ! Il est rare d'avoir accès à autant de détails.

Mademoiselle Obraztsova, par sa beauté et son immense talent, reste mystérieuse au yeux du public. Mais elle allie cette qualité à la franchise la plus déconcertante. C'est vraiment une personne, au-delà de l'artiste, qui mérite d'être connue.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sarra



Inscrit le: 29 Sep 2009
Messages: 151

MessagePosté le: Mar Juil 02, 2013 7:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Sophia ! (Merci Dansomanie !)

C'est une constante de comportement aussi ancienne que l'humanité, connue de chacun : de tout ce que nous voulons et que nous ne pouvons avoir aussitôt, le délai fait désir ; et quand ce que nous voulions est enfin à nous, souvent on retarde le plaisir que l'on s'en promettait pour qu'il ne se consume de rien dans l'usage, et pour avoir toujours à désirer sans cette fois que notre attente soit altérée de la moindre incertitude.

La surprise de l'entretien entre Evguénia et Sophia, inattendu et comme tombé du ciel (secret gardé trois jours !), nous a bien sûr empêché de l'attendre, de le désirer : du coup on l'a lu tout de suite ! Smile
Mais maintenant on remet à plus tard le plaisir de la relecture, pour cette fois avoir à la désirer... Et pour que naisse en nous l'illusion suave que l'entretien sera peut-être encore plus long ; qu'au moment où nous y reviendrons nous trouverons une deuxième partie, une suite, ou quelque inimaginable dont alors nous retarderons la redécouverte, etc.

On a beau savoir que Dansomanie n'est pas seulement un "forum" -en plus : un club où l'on a son fauteuil préféré dans son coin favori- mais aussi une revue en ligne, revue à qui l'entretien a été accordé comme il aurait pu l'être à une revue-papier, cet entretien produit un effet de proximité vraiment particulier, et bien plus que par la lecture d'une interview-papier, bien davantage encore que dans les séances de l'Opéra où tel chorégraphe, tel maître de ballet (et la Directrice de la danse), quelques ballerines (et la Directrice de la danse) et quelques danseurs (et la Directrice de la danse) sont sans distances avec le public, nous avons l'impression qu'Evguénia est parmi nous, au sein de notre réunion -nous ici à Dansomanie-, qu'elle s'adresse à nous comme présents autour d'elle, qu'elle nous parle avec la plus grande simplicité (absence d'affectation soulignée par Sophia), et -par la vertu des questions posées et des réponses qu'elle y fait- au contraire de ces interviews aplaties au rouleau ultra-banalisant de la presse "grand public", sans faire offense à notre propre intelligence collective.

Cette simplicité, cette gentillesse pure et simple se remarque également dans la belle photographie ouvrant l'entretien.
Cette photo est signée "Dansomanie-Evguénia Obraztsova" : je suppose qu'elle a été faite par Dansomanie, qui a eu la correction d'associer la ballerine à l'attribution. Evguénia Obraztsova portant -dirait-on- le même ensemble noir que devant l'affiche de La Sylphide, j'en déduis qu'elle a accompagné la/le photographe jusque sur le pont Alexandre III, pour une image -évidemment symbolique !- devant les Nymphes de la Neva...

Le grain de la photographie, ses couleurs un peu poudrées comme au crayon-pastel, signalent d'abord que nous ne sommes plus tout à fait dans le monde commun... Ainsi que les lunettes solaires évoquant -de loin- le masque du Carnaval de Venise, donc l'univers du ballet (mais certainement pas un sua cuique persona, tellement Evguénia Obraztsova montre en soi-même de clarté !).

On aura noté que la courbe formée par la jambe, le dos et le bras de la ballerine reprend exactement celle de l'ornement de bronze : plus qu'une connivence avec la forme ornementale, cette reproduction atteste la vérité du groupe : c'est une Nymphe de la Neva en personne -Evguénia bien sûr- qui, sa présence ayant valeur de sceau, se superpose à la sculpture et se porte garante de l'allégorie.

Evguénia Obraztsova n'est que de passage : l'ombrelle, dont la blancheur dans le bleu du ciel est celle de l'immatérialité même -qui à droite a suscité la floraison du métal-, l'attire vers ce point où sa direction rejoint la verticale élevée depuis la Tour Eiffel : l'extrême bord supérieur de l'image, autrement dit le plus haut du ciel, lieu géométrique de toutes les déités, se soient-elles dévolu un fleuve.
De passage seulement, c'est par grâce pour nous qu'elle est ici : la tension de l'axe ombrelle/bras est jauge de la puissante force céleste -force de rappel- attirant la ballerine vers les hauteurs d'où elle est descendue, mais le sourire que celle-ci nous adresse veut nous dire que l'effort lui a été léger : c'est la marque de tous les mouvements d'un grand cœur.
Evguénia n'est que de passage, et ne se tient à notre sol que d'une demi-pointe et d'une main posée. La force de l'attraction céleste lue sur l'image comme au dynamomètre, le rien de l'ancrage à notre sol, et principalement le sourire allant avec la direction de la force verticale, mettent en nous la certitude, comme une démonstration par a+b, que nous la rejoindrons "un jour" dans cet apex immatériel et lumineux, tout en haut. On en avait l'intuition, mais parfois il faut que tout nous soit écrit au tableau.

Merci donc pour cette photographie -remerciement s'ajoutant à celui dit en premier pour l'entretien.

P.-S. du 03/07, 04h, lue la précision de Haydn, ci-dessous.
Je pensais qu'il -Haydn- était le photographe ! Smile -la composition de l'image lui ayant été imposée par le décor voisin (un peu comme celle des figures romanes, souvent, par le cadre où elles s'inscrivent), et qu'il avait pour l'occasion retravaillé les couleurs à l'aide d'un procédé numérique "mystérieux" (je n'ai personnellement pas la moindre compétence en photographie -guère ailleurs !).
J'imaginais Evguénia, Sophia et Haydn se rendant sur le pont, Sophia ayant eu l'idée -parce que Pétersbourgeoise de cœur- d'une photographie symbolique à cet endroit...
Était-ce impossible, après tout ?... Et ici comme dans le Far-West, "quand la légende est devenue le vrai, publions la légende" (The Man who shot Liberty Valance)...

De toute façon la photo a été faite, elle a été offerte à Dansomanie par Evguénia Obraztsova, pour illustrer l'entretien accordé. Haydn a l'air de dire que Dansomanie ne mériterait donc qu'une part de merci. Mais le remerciement est une entité insécable : non qu'il résiste au tranchet, mais, pareil au point géométrique ou à la droite de longueur infinie, parce que le résultat de la division est une grandeur exactement égale à celle partagée. Ce n'est que l'importance relative, pour nous, de ce qui le justifie qui lui donne une apparence de variation en étendue, qu'il n'a pas dans l'absolu. L'attribut habituel du merci authentique, "grand" si avant, "beaucoup" si après, n'est qu'un fait de langage ajoutant sans doute à la politesse, mais rien à la gratitude, invariable dès que présente. Un demi-merci demeure un merci.


[Avant qu'Alila réponde sur Amado en tant que possible Pouchkine brésilien, je pense que Sophia n'est pas sans se souvenir de ce passage montrant indirectement combien Pouchkine est imprimé dans la vie russe : Nicanor Ivanovitch Bossoï, le président du comité d'immeuble du 302 bis rue Sadovaïa -immeuble fameux pour son appartement 50 !-, rustaud grossier, inculte, "ne connaissait strictement rien des œuvres de Pouchkine, mais il connaissait bien Pouchkine lui-même et prononçait plusieurs fois par jour des phrases telles que : "Le charbon pour l'hiver, c'est Pouchkine sans doute qui va le payer ?" ou : "La lampe de l'escalier, qui l'a dévissée ? Pouchkine ?"" Existe-t-il un auteur qui ait un tel privilège, dans un autre pays ? Jorge Amado l'a-t-il, au Brésil ?]




Dernière édition par Sarra le Mer Juil 03, 2013 3:24 am; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 22847

MessagePosté le: Mar Juil 02, 2013 9:46 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Cette photo est signée "Dansomanie-Evguénia Obraztsova" : je suppose qu'elle a été faite par Dansomanie, qui a eu la correction d'associer la ballerine à l'attribution.


Non, c'est Evguénia Obraztsova qui m'a fourni les images, et elle ne m'a pas indiqué de crédit, donc je les lui ai attribuées à défaut d'autre information.



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
tuano



Inscrit le: 27 Mar 2008
Messages: 505
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Juil 04, 2013 8:26 am    Sujet du message: Répondre en citant

Superbe... merci pour cet entretien.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ecartsonis



Inscrit le: 03 Fév 2013
Messages: 1

MessagePosté le: Sam Sep 07, 2013 3:24 pm    Sujet du message: Merci tardif Répondre en citant

Un très grand merci pour cet entretien fort intéréssant qui renforce mes impressions d'Evgenia. Pur plaisir! Very Happy


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 22847

MessagePosté le: Lun Sep 09, 2013 8:05 am    Sujet du message: Répondre en citant

Bienvenue parmi nous, ecartsonis! Smile



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Delph'



Inscrit le: 21 Déc 2015
Messages: 83
Localisation: PARIS

MessagePosté le: Jeu Mai 12, 2016 12:34 am    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour cette magnifique interview que je n'avais encore jamais lue!!


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous pouvez voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com