Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

La Bayadère, ONP Bastille 07/03- 15/04 2012
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 27, 28, 29 ... 48, 49, 50  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Lanou



Inscrit le: 12 Déc 2004
Messages: 351
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer Mar 21, 2012 11:06 am    Sujet du message: Répondre en citant

Effectivement, Mlle Gilbert s'est blessée, juste dans les sauts du début du pas d'action, autant dire que c'est le moment où les danseuses sont bien "froides" et où il est demandé des sortes de temps de flèche en dedans (je sais, c'est ma terminologie très particulière Laughing ). Prompt rétablissement à elle, j'espère aussi juste un claquage, car spontanément j'ai pensé à une mauvaise réception, avec soit entorse au mieux, ou pied cassé au pire (ne parlons pas de malheur).
Le corps de ballet (quatre danseuses, en vert je crois + les deux hommes en jaune) a poursuivi, et un peu meublé, mais c'est là où on se rend compte du vide du milieu. Confused
J'ai trouvé que le cran de Mlle Froustey ne peut être que remercié. Personnellement, avec certainement pas son tutu à elle (sinon, il faudrait aussi saluer les talents de sprinteuse des habilleuses/costumières), j'ai trouvé qu'elle s'en est bien tirée: variation sans ombre, peut être un peu petitement dansé, mais qu'importe. Et sur la coda, oui, les fouettés en dedans étaient un peu désaxés sur la fin et les fouettés en dehors étaient parfaits (un était sur demi pointe, ok, ok), avec fini deux tours. Et le reste de l'acte, assez présente pour permettre de soutenir la dramaturgie.
"Tout particulièrement" remercié par B.Lefèvre (ah, ces tics de langage, "pied levé", et tout et tout, j'ai l'impression d'avoir entendu exactement la même chose quand la grande Fanny Fiat avait remplacé "au pied levé" Laetitia Pujol dans Don Quichotte), c'était effectivement (très) déplacé de s'auto-glorifier: nous, à l'Opéra de Paris, on finit les spectacles...
Sinon, pour Josua Hoffalt, pas d'histoires d'entorse, mais juste toujours le même problème sur le manège d'assemblées double qu'il a depuis les répétitions. Sauf que là, par rapport à ce que j'ai vu avant, c'était encore moins bien réceptionné, et les tours moins finis, ce qui pouvait donner une sensation de blessure. Il faudrait, je pense, juste arrêter de figer la chorégraphie : il est excellent par ailleurs, alors pour ne pas le discréditer, on devrait lui donner l'autorisation de faire autre chose de brillant plutôt qu'il soit contraint à susciter le frisson de peur dans la salle... Surtout que lui-même doit probablement ne pas aimer cette sensation de ne pas y parvenir. Qu'il ne perde pas confiance, le répertoire est vaste!
Mlle Dupont, égale à elle même, avec de beaux équilibres (les retirés arabesques de sa mort), mais toujours glaciale (pour une Bayadère, ça tombe mal).
Et mention particulière à l'ombre de Mlle Bourdon, pleine de contrôle.
Et puis, Thibault, qui provoque toujours autant d'admiration: comment peut on encore danser à son âge un rôle aussi puissant (même si à l'aune de sa jeunesse, il a moins de panache)?
Enfin, je me retrouve rarement au deuxième balcon, mais de là, je trouve que la scène est trop large: pour huit danseuses en ligne droite sur le devant de scène ou les ombres, on pourrait facilement en doubler le nombre sans qu'elles ne se dérangent... Rolling Eyes


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aurélie



Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 1150
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer Mar 21, 2012 11:31 am    Sujet du message: Répondre en citant

Grands-jetés-en-tournant-fini-attitude? (au tout début?)
http://www.youtube.com/watch?v=BBkDCDgyXkw


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lanou



Inscrit le: 12 Déc 2004
Messages: 351
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer Mar 21, 2012 11:39 am    Sujet du message: Répondre en citant

C'est exactement ça Laughing j'étais donc très compréhensible Laughing Elle a fait la première diagonale, et c'est dans la deuxième qu'on a bien compris que marcher pieds plats n'était pas ce qui était attendu dans la danse classique. Crying or Very sad (en tout cas, ça m'a beaucoup stressé personnellement)


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 19788

MessagePosté le: Mer Mar 21, 2012 1:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Quand Hervé Moreau s'était blessé à l'acte III de ce même ballet en Australie, l'Opéra avait baissé le rideau et renvoyé chacun chez soi.
A part ça, je ne vois pas où, dans une configuration semblable, on ne terminerait pas, d'une manière ou d'une autre, le spectacle.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 19788

MessagePosté le: Mer Mar 21, 2012 3:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

A mettre au conditionnel, mais a priori, nous devrions avoir pour le direct du 22 Mathilde Froustey en Gamzatti face à Aurélie Dupont et Josua Hoffalt, respectivement Nikiya et Solor.
En revanche, pour les représentations suivantes, celles du 24 et du 27, sur lesquelles Dorothée Gilbert remplaçait déjà Laura Hecquet, ce serait Ludmila Pagliero, non prévue initialement sur le ballet, qui danserait le rôle de Gamzatti.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nereya



Inscrit le: 13 Mar 2012
Messages: 10

MessagePosté le: Mer Mar 21, 2012 6:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Vous savez pourquoi elle remplaçait Laura Hecquet ? S'était-elle blessée elle aussi ?



_________________
Faites que la danse dévore votre vie...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24824

MessagePosté le: Mer Mar 21, 2012 6:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Oui malheureusement...



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Diony



Inscrit le: 03 Déc 2011
Messages: 6

MessagePosté le: Mer Mar 21, 2012 7:11 pm    Sujet du message: Soirée du 20 mars Répondre en citant

Je poste pour la première fois, et me rends compte qu'en fait tout a déjà été dit, ou presque, sur cette soirée "fatale". Grâce à vous j'ai eu des éclairages sur les sauts ratés de Josua Hoffalt...
Ayant déjà écrit mon compte rendu je ne me résous pas à le laisser sur le bureau de mon ordi, alors je vous le livre tout de même, soyez indulgents ! 'Wink'

Cette soirée était pourtant prometteuse : une distribution de rêve, avec trois étoiles dans les rôles principaux, et de vieux baroudeurs ou de jeunes talents dans les autres…
Et pourtant, et pourtant…

Le premier acte augurait d’une bonne soirée : les trois étoiles sont très à leur aise, particulièrement le nouvellement nommé. Josua Hoffalt incarne en effet un Solor incisif et guerrier.
Il forme un beau couple avec Aurélie Dupont, qui est très belle et touchante en bayadère.
Quant à Dorothée Gilbert, elle joue bien les méchantes, et a beaucoup d’élégance. Le personnage de Gamzatti, fille du Rajah couvant Solor du regard, lui va bien, surtout quand elle se venge.
La confrontation entre Nikiya et Gamzatti fut mémorable. Les deux femmes sont sublimes, et puissantes. Pas de déséquilibre comme avec d’autres distributions, les deux danseuses incarnent leur personnage à la perfection.
Seule la danse « Djampo » ne fut pas à la hauteur : mauvais placements, désorganisation de l’ensemble, etc…
Un bon premier acte dans l’ensemble, donc.

Mais vint l’Acte II, à partir duquel ce ne fut qu’enchainements d’imprécisions et de péripéties venant quelque peu gâcher les quelques bons moments, comme la variation de l’idole dorée d’Emmanuel Thibault, qui fut très applaudi, ou bien le passage des élèves de l’école de danse de l’ONP qui furent précis : ils ont travaillé.
Mais lors de la danse indienne, Allister Madin fait tomber son tambour : mince. Ce n’est pas très grave après tout, d’autant plus que Sabrina Mallem et Julien Meyzindi sont très bons.
Puis arrive le pas de deux de Gamzatti et Solor, mais après un saut, la pauvre Dorothée Gilbert sort en marchant, mains sur les hanches, laissant un peu ahuri son partenaire, qui après deux pirouettes hésite, regarde les coulisses, et sort lui aussi en marchant.
Le ballet continue, on enchaine. The show must go on. Solor revient, et l’on peut apercevoir l’ombre de Gamzatti se profiler depuis les coulisses : j’en étais sûre ! C’est Mathilde Froustey, qui avait été une jolie Manou quelques minutes auparavant, qui va remplacer Gilbert, le temps de changer de costume. La courageuse a l’occasion de briller. Après un début fébrile elle entame les fouettés, et s’en sort très bien. Hoffalt la met en valeur pour les applaudissements. Vient la variation de Nikiya, sublimement interprétée : pensant que les fleurs viennent de Solor elle entame une danse endiablée mais se fait mordre par le serpent caché dedans par Gamzatti et le Rajah. Nikiya refuse de prendre l’antidote que lui propose le brahmane et meurt dans la douleur, mais aussi dans la dignité. Sublime Aurélie Dupont.
A la fin de l’acte, Brigitte Lefèvre annonce le forfait de Gilbert, qui souffrirait d’un problème musculaire, et remercie à plusieurs reprises Mathilde Froustey de l’avoir remplacée au pied levé.
L’entracte est passé à une vitesse folle, vous imaginez. Nous étions loin de penser qu’il serait si mauvais.
Car en effet ce troisième acte fut maudit…
Quelques minutes après le lever de rideau, l’un des Hindous fait tomber une bougie, ça commence.
La danse des ombres, LE moment clef du ballet, est un fiasco. Après la descente des ombres, le corps de ballet se place : pas alignées, tremblantes, remuantes, les danseuses faisaient mauvaise figure. Sans blague, elles auraient eu du poil à gratter dans leur corsage que je n’en aurais pas été étonnée. J’ai bien cru que certaines allaient tomber ! Seules les variations des trois ombres sauvent l’ensemble : enfin, c’est propre et ça se voit ! Mention spéciale à Héloïse Bourdon.
Hoffalt, lui, est toujours précis … jusqu’à sa dernière variation où il rate trois sauts de suite et manque de se casser la figure sur la réception du dernier, juste avant le final…

Pour résumer, cette Bayadère fut très intéressante, mais surtout sur le plan humain. Elle fut la parfait illustration qu’en danse, il est question de physique, d’interprétation, de sensibilité, mais aussi de mental. Ou comment un événement peut venir perturber tout le corps de ballet. En tout cas j’aime à le croire car comment expliquer, sinon, ces mauvais alignements et toutes ces erreurs ?
Quittons-nous sur une note positive tout de même : bravo à M. Froustey d’avoir relevé le challenge, à J. Hoffalt d’avoir fait bonne figure, et à A. Dupont d’être restée imperturbable. Bravo aussi à tous ces rôles secondaires, qui, sans être vraiment dansés, n’en sont pas moins importants chez Noureev. Bon rétablissement à Dorothée Gilbert ! (et j'étais là aussi lorsqu'une danseuse "en vert" s'était blessée dans le même tableau, en 2010... ':shock'

Voilà pour cette soirée, rassurez-vous, la prochaine fois je serai plus synthétique ! 'Embarassed'




Dernière édition par Diony le Mer Mar 21, 2012 10:24 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24824

MessagePosté le: Mer Mar 21, 2012 7:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bienvenue et merci pour ce long compte-rendu Diony.

Apparemment, il y a eu un petit bug, et votre texte est passé deux fois dans le même message. J'ai rétabli les choses en gardant la seconde des deux publications. S'il s'avérait que c'était la première que vous vouliez retenir, j'en ai fait une copie de sécurité et je peux toujours la remettre.



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Alice K.



Inscrit le: 21 Mar 2012
Messages: 1
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer Mar 21, 2012 10:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le moins qu'on puisse dire, c'est que cette représentation de la Bayadère fut mouvementée. Le principal incident survint au deuxième acte. Josua Hoffalt repose Dorothée Gilbert après un porté, cette-dernière quitte la scène en marchant. Bizarre. Ensuite, Josua Hoffalt fait comme si de rien n'était: il recule, met un genou à terre et tend un bras vers l'endroit où devrait se trouver sa partenaire (mais son attente est vaine). De plus en plus étrange. Finalement, il se lève et quitte la scène à son tour, mais d'un pas relativement lent et stylisé, comme si cela faisait partie de la chorégraphie. Après le départ des deux danseurs, plus aucun doute: il y a bel et bien un problème. La musique continue sur une scène vide, mis à part des danseurs du corps de ballet en retrait, qui au bout de quelques secondes finissent par s'avancer. Le malaise s'empare du spectateur: que s'est-il passé? Et quand Gamzatti revient sur scène: est-ce Dorothée Gilbert? ou une autre danseuse? L'illusion théâtrale ne fonctionne plus. D'autant plus que Mathilde Froustey (nous apprendrons à l'entracte qu'elle a repris le rôle "au pied levé") n'est pas assurée dans ses mouvements: elle finit avant la musique et perd l'équilibre à la fin de la variation. Il faut dire que l'enchaînement de fouettés, ce n'est pas ce qu'il y a de techniquement plus facile. En revanche, il faut souligner l'aisance d'Aurélie Dupont, magnifique tout au long du spectacle. Je préfère sensiblement l'acte III, plus épuré que les précédents, et sans ce kitsch oriental distrayant un moment mais vite lassant. Les variations des trois "ombres" étaient aussi très réussies. En fin de compte, je n'étais pas déçue de ce spectacle, bien au contraire, car il a mis en avant la dimension humaine de la danse. A la fin, tout le monde a applaudi encore plus que d'habitude, et en particulier Mathilde Froustey. J'ai trouvé très émouvant ce soutien de la salle aux danseurs en dépit de tous ces incidents.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24824

MessagePosté le: Mer Mar 21, 2012 10:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bienvenue Alice K. Smile

Il est quand même (heureusement) rare que le public s'en prenne à un danseur qui a chuté ou qui a eu un problème physique. Il est plutôt d'usage de l'applaudir pour le "consoler" ou lui donner du courage pour reprendre le spectacle.



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bloup



Inscrit le: 30 Mar 2011
Messages: 113

MessagePosté le: Jeu Mar 22, 2012 2:43 am    Sujet du message: Répondre en citant

Les danseurs ont sûrement trop de Baya dans les jambes...

Le nombre de blessés sur cette série est impressionnant.
Des nouvelles de Sarah Kora Dayanova? Est-elle blessée?


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 19788

MessagePosté le: Jeu Mar 22, 2012 9:02 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne crois pas qu'il y ait eu jusqu'à présent beaucoup de représentations de La Bayadère : quatorze (?) spectacles au total, plus espacés dans le temps que d'ordinaire, c'est beaucoup moins que certaines séries.
Le problème, je pense, est plutôt à chercher dans l'organisation de la saison : deux mois presque vides en-dehors de Pina et d'une mini-tournée à Singapour, et ça repart sur les chapeaux de roue avec trois ballets de styles radicalement différents en parallèle (Bayadère, Robbins, Ek). Certains danseurs sont/étaient sur au moins deux d'entre eux (Gilbert et Paquette notamment + tous les remplacements qu'ils font à longueur de mois et d'année). Il faut penser aussi que les répétitions de Manon (encore un autre style - pas dansé depuis dix ans ou presque) ont également commencé. Le phénomène "blessures en rafale" s'accentue peut-être, mais depuis des années, ce sont toujours les mêmes causes et les mêmes effets...


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Esto40



Inscrit le: 19 Déc 2006
Messages: 22

MessagePosté le: Jeu Mar 22, 2012 11:02 am    Sujet du message: Répondre en citant

A H-12 de la retransmission en direct, sait-on exactement qui sera distribué ce soir ?
Et j'assisterai à la représentation du 24 en matinée, Sara Kora Dayanova est-elle rétablie ou verrons-nous également Mathilde Froustey en Gamzatti ?
C'est assez incroyable le sort qui s'acharne sur ce rôle ! Shocked


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cymbales



Inscrit le: 06 Nov 2011
Messages: 283

MessagePosté le: Jeu Mar 22, 2012 11:21 am    Sujet du message: Répondre en citant

Hier soir les affiches à Garnier indiquaient bien Dupont/Hoffalt/Froustey/Thibault.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 27, 28, 29 ... 48, 49, 50  Suivante
Page 28 sur 50

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous pouvez voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com