Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

Onéguine, ONP, Garnier du 09 12 au 31 12 2011
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 22, 23, 24
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
serge1 paris



Inscrit le: 06 Jan 2008
Messages: 875

MessagePosté le: Jeu Déc 29, 2011 4:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bien vu Solveig !

Je constate que cela n'a pas évolué et votre compte rendu décrit très exactement l'Onéguine de Pech pour leur première le 10 décembre...

Idem pour Froustey et Osta !


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
chien en peluche



Inscrit le: 29 Oct 2011
Messages: 1409

MessagePosté le: Jeu Déc 29, 2011 5:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je remercie toujours a Gaeriel pour les liens signales ci-dessus.
Le premier lien est un grand plaisir aux yeux (Quelles belles jambes de Mlle Ciaravola!).
Le deuxieme m'interesse plus, parce qu'on peut entrevoir comment M. Ganio interprete Oneguine surpris des retrouvailles inattendues avec Tatiana.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24957

MessagePosté le: Jeu Déc 29, 2011 7:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bienvenue Solveig et merci pour ce long compte-rendu en guise de première intervention sur le site! Very Happy



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24957

MessagePosté le: Sam Déc 31, 2011 12:13 am    Sujet du message: Répondre en citant

Grâce à l'élan de générosité d'une lectrice de Dansomanie (elle se reconnaîtra), j'ai pu assister ce soir à l'ultime prestation d'Isabelle Ciaravola dans Onéguine, qui doit être un peu son ballet-fétiche, et qui lui a en tout cas valu sa nomination d'étoile.

Elle fut clairement la reine de la soirée, et c'est aussi, de tout évidence, elle que les afficionados étaient venus voir. Isabelle Ciaravola s'est depuis quelques années déjà imposée comme "la" spécialiste des héroïnes néoclassiques à l'Opéra de Paris, et c'est dans ce répertoire, qui la mène de Cranko à Neumeier en passant par Roland Petit, qu'elle donne le meilleur d'elle-même. On pourra certes lui reprocher ici ou là de forcer le trait, mais ce qui prime, dans ce type d'ouvrage, c'est la lisibilité de la narration, et de ce point de vue, sa Tatiana ne souffrait pas la critique.

Face à elle, Muriel Zusperreguy était une Olga vive et mutine, d'une force dramatique évidemment moindre, mais qui a bien su se différencier de Tatiana et imposer son personnage.

Là où les choses se sont un peu corsées, c'est du côté des messieurs. Associer, dans une même distribution, Mathieu Ganio, Florian Magnenet et Christophe Duquenne, qui possèdent tous trois plutôt un profil de "beau gosse" au sourire princier, pouvait paraître une idée pour le moins étrange. Il est vrai aussi que suite à l'hécatombe de solistes dont a été victime l'Opéra de Paris en cette fin d'année 2011, la direction n'avait guère le loisir d'entrer dans de savantes considérations d'ordre artistique, et qu'il fallait faire avec ce qui restait de combattants valides.

Pris individuellement, aucun des danseurs cités n'a démérité, même si, en Grémine, ma préférence va à Karl Paquette, dont le maintien plus martial sied mieux à un officier de l'armée du Tsar.

Sur le plan technique, MM. Ganio et Magnenet étaient parfaits, et faisaient honneur à l'école française. Bel en-dehors, placement irréprochable, travail de jambes à l'avenant et élégance exquise. De quoi porter haut les couleurs de l'Opéra de Paris sur n'importe quelle grande scène internationale. Si nous avons eu plusieurs fois l'occasion de vanter les mérites de Josua Hoffalt au cours des derniers mois, il est évident que M. Magnenet est promis très prochainement, lui aussi, à une destinée faste, d'autant que sa puissance physique lui permet de danser avec quasiment toutes les partenaires de la compagnie. Le hic, c'est que dans un ballet tel qu'Onéguine, tout cela est un peu trop beau, trop chic ; dans la scène du duel, où l'intensité dramatique atteint son paroxysme, on avait plus l'impression d'un rendez-vous entre deux gentlemen pour une partie de ball-trap qu'à un combat singulier censé s'achever sur une mort d'homme.

Mathieu Ganio a fait de louables efforts pour afficher une expression plus sévère que de coutume, mais la noirceur, l'ambiguïté, ne sont pas sa vraie nature artistique, beaucoup plus lumineuse et univoque. Dans une mesure moindre, on pourrait dire cela également de Florian Magnenet. En soi, il n'était pas saugrenu de les mettre à l'affiche d'Onéguine, dont les rôles principaux pouvaient leur permettre de mûrir leur jeu théâtral. Une telle stratégie a d'ailleurs porté ses fruits avec Dorothée Gilbert, qui, à force d'être confrontée à des rôles dramatiques assez lourds, a, aujourd'hui, acquis de réelles qualités d'actrice. L'incongruité réside plutôt dans le fait de les avoir associés en une même distribution (Florian Magnenet, avec un partenaire adéquat, aurait sans doute pu aborder également le rôle-titre, même si le troisième acte aurait constitué pour lui un véritable défi).

Loin de ces considérations complexes, on signalera la belle présence de Natacha Gilles, babouchka plus vraie que nature, qui parvient à donner consistance au rôle mimé de la Nourrice, personnage indispensable (et souvent clé) de tout ouvrage romanesque russe.

Les "fins de série" en période de fêtes donnent souvent lieu à quelques errements dans le corps de ballet, où l'on fait appel aux "remplaçants des remplaçants" pour pallier aux défections des titulaires. Cette représentation aura fort heureusement dérogé à cette "tradition" et les ensembles ont été parfaitement exécutés. On relevait, au sein de la troupe, quelques belles individualités, Claire Gandolfi ou Léonore Baulac notamment, auxquelles il conviendrait de donner un jour l'opportunité de se mettre réellement en avant.

L'orchestre Colonne ne s'est pour sa part pas transformé en Philharmonie de Berlin par quelque coup de baguette (de chef) magique, mais les cordes notamment, ont semblé plus justes, plus homogènes que lors des précédentes représentations auxquelles j'ai assisté. Idem pour les cors, même si les cuivres restent le principal point faible de cette formation (les bois sont eux plus conformes à ce qu'on est en droit d'attendre dans la fosse du Palais Garnier). Il est vrai aussi que dans le second et le troisième acte, les parties de cors et de trombones sont d'une écriture si maladroite qu'il est presque impossible d'en tirer quoi que ce soit de correct.



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Angela



Inscrit le: 29 Avr 2011
Messages: 164

MessagePosté le: Mer Jan 04, 2012 2:13 pm    Sujet du message: Répondre en citant

A new review about the Paris performances in German language, which is not really happy with Evan McKie and Isabelle Ciaravola:

http://www.tanznetz.de/kritiken.phtml?page=showthread&aid=36&tid=21976


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
paco



Inscrit le: 28 Oct 2005
Messages: 3096

MessagePosté le: Jeu Jan 05, 2012 11:46 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est plus fort que moi, je ne peux m'empêcher de vous copier ici le mail que j'ai reçu du Royal Opera House, présentant le remplacement in extremis de Mrs Netrebko dans la Traviata par Mrs Jaho. A comparer au silence total qui avait accompagné, à l'ONP, le sauvetage (et avec quel panache !!) d'Oneguine par Evan McKie, sans un mot de remerciements, sans un mot d'explications sur cet exploit, rien, le vide, le néant sidéral de communication (c'était pareil un mois avant avec le remplacement d'Alvarez dans la Forza del Destino, sans annonce, sans communication, rien, le néant, "payez bonnes gens et fermez-la"...).

Je ne sais si l'ONP lit les forums de temps en temps, mais j'espère qu'un jour ils comprendront, en voyant comment Londres traite ses artistes et ses spectateurs, à quel point l'écart de considération est sidérant. A Londres non seulement ils informent, non seulement ils s'excusent, mais regardez avec quelle délicatesse ils souhaitent la bienvenue à la remplaçante !! Conséquence inévitable : on va au spectacle avec un esprit positif, pas grognon comme à Paris.

"I am writing to you today because you have booked one or more tickets for Verdi's La traviata on 17 or 20 January, with Anna Netrebko singing the role of Violetta. Unfortunately, I do not write to you with good news. Anna Netrebko has been forced to withdraw from these two performances, as well as from concerts in Germany this month, in order to undergo surgery to alleviate severe pain in her foot.
While we have received this news with deep regret, we do of course understand and respect Ms. Netrebko's need to have the surgery done as quickly as possible and to take care of her health and well-being, and I am sure you will also understand that it is with a heavy heart she had to make this decision and that she sends her deep regrets to you.
Before writing, we were keen to ensure that we had firm news of a replacement for Ms. Netrebko, and the Opera Company has been working hard on this over the past couple of days. I am very happy to inform you that we have managed to secure Ermonela Jaho for these two performances. Ms. Jaho is a brilliant Violetta and deeply moving in the part. You may have had the chance to experience her wonderful singing and acting earlier in the Season when she performed the role of Suor Angelica in Puccini's Il trittico, moving audiences and critics to tears with her stunning performance. We are certain that you will enjoy Richard Eyre's beautiful production of La traviata with this wonderful singer.
If you prefer to exchange your tickets for the same or higher priced tickets to any of the remaining operas in our winter Season – Don Giovanni, Così fan tutte, Le nozze di Figaro and Rusalka – please contact our Box Office on +44 (0)20 7304 4000 at your earliest convenience. As per our usual exchange policy, we must receive your original tickets a minimum of three working days before the date of your booked performance, but we would greatly appreciate if you could return them to us as soon as possible.
However, we very much hope that you will still attend what promises to be an exciting evening at the Royal Opera House.


Yours sincerely

KASPER HOLTEN
Director of Opera


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Florine



Inscrit le: 16 Juil 2006
Messages: 287
Localisation: Londres

MessagePosté le: Ven Jan 06, 2012 2:12 am    Sujet du message: Répondre en citant

paco a écrit:
Before writing, we were keen to ensure that we had firm news of a replacement for Ms. Netrebko, and the Opera Company has been working hard on this over the past couple of days. I am very happy to inform you that we have managed to secure Ermonela Jaho for these two performances.


On a écrit cela, je crois, parce qu'on leur avait reproché de ne pas avoir déjà annoncé l'absence de Mlle Netrebko, qui avait été annoncée sur internet quelques jours plus tot.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 20029

MessagePosté le: Ven Jan 06, 2012 9:33 am    Sujet du message: Répondre en citant

C'est justement là que le bât blesse. A la limite, le fan de base sera toujours plus rapide que l'institution. Mais l'ONP, confiné dans sa tour d'ivoire, continue imperturbablement d'ignorer les reproches - ou les simples demandes - que les spectateurs peuvent légitimement émettre.
Leur compte Twitter - véritable muraille de langue de bois - en est un exemple éloquent : il leur sert pour l'essentiel à balancer des communiqués triomphalistes et auto-satisfaits du genre "un nouveau triomphe pour le Ballet de l'Opéra", "grand succès populaire (sic) des spectacles de Noël", "salle comble encore une fois"... Le meilleur des mondes, quoi! Mr. Green


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
nabucco



Inscrit le: 14 Mar 2007
Messages: 1462

MessagePosté le: Ven Jan 06, 2012 9:52 am    Sujet du message: Répondre en citant

... et aussi de tenter de faire de la retape pour ce qui ne se vend pas (sur l'air "Achetez les places qui restent parce que sinon tout est complet - léger paradoxe !), alors que c'est exactement l'inverse de l'esprit de Twitter, où tout le monde est censé être gentil et désintéressé !


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24957

MessagePosté le: Ven Jan 06, 2012 10:20 am    Sujet du message: Répondre en citant

Restons sérieux... on peut regretter disons un certain manque d'interactivité (le Royal Ballet ou le Mariinsky par exemple "mouillent la chemise" beaucoup plus facilement et n'hésitent pas à dialoguer de manière presque instantanée avec leurs abonnés via twitter). En même temps, on ne va pas demander à l'Opéra de s'auto-flageller et de débiner ses propres productions, même si un ton exagérément triomphaliste peut avoir l'effet inverse de celui recherché.

Par ailleurs, la France a une solide tradition bureaucratique, et j'ignore complètement qui se trouve derrière le compte twitter officiel de l'ONP. Il est parfaitement possible que ce soit une personne extérieure à la maison, qui se contente de reproduire les communiqués transmis par la direction, et qui n'a aucune latitude pour réagir aux remarques des balletomanes et lyricomanes présents sur le site de micro-blogging. Au Royal Ballet, à l'ENB ou au Mariinsky, ce sont directement les attachés de presse qui répondent.



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
nabucco



Inscrit le: 14 Mar 2007
Messages: 1462

MessagePosté le: Ven Jan 06, 2012 10:57 am    Sujet du message: Répondre en citant

Mais je suis parfaitement sérieux... Je ne demande pas au Twitter de l'Opéra de dire du mal des productions de l'Opéra, mais de ne pas faire de Twitter un lieu où le but est simplement de vendre des places. Ce n'est vraiment pas l'esprit de Twitter.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 20029

MessagePosté le: Ven Jan 06, 2012 11:56 am    Sujet du message: Répondre en citant

Et ce n'est pas "un certain manque d'interactivité", c'est "pas d'interactivité du tout", alors qu'ils se vantent par ailleurs de développer leurs supports multimédia.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 22, 23, 24
Page 24 sur 24

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous pouvez voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com