Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

17 septembre 2011

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> La presse au quotidien
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 23852

MessagePosté le: Sam Sep 17, 2011 10:53 am    Sujet du message: 17 septembre 2011 Répondre en citant

Maguy Marin envoie valser les médias, par Marie-Christine Vernay (Libération)

Citation:
Pour son grand retour à l’Opéra de Lyon, la chorégraphe Maguy Marin propose avec «Faces» une création enlevée sur les dérives liberticides de l’ère du tout-info. Depuis 1979, date à laquelle elle signa Contrastes, Maguy Marin n’a cessé de faire des allers retours, de sa compagnie à l’institution lyonnaise de formation classique - une des premières à s’ouvrir au contemporain. Elle y visitera des ballets classiques, Cendrillon, en 1985, dont le succès ne s’est jamais démenti (400 représentations à ce jour), ou Coppélia, en 1993. Elle mettra en scène les Sept Péchés capitaux de Brecht et transmettra des pièces de son propre répertoire...


Danse : "Faces", une sombre évocation de l’histoire de l’Humanité, par Raphaël de Gubernatis (Le Nouvel Observateur)

Citation:
A l’encontre de tant d’artistes français qui semblent n’avoir que leur nombril pour centre d’intérêt ou qui se noient dans de pauvres concepts dont l’hermétisme sert à masquer l’inanité, Maguy Marin a des convictions. Non pas de ces convictions dont on fait état pour se poser dans le monde, mais de celles, sincères, qu’on se fait un devoir de défendre et d’exprimer. Cela s’était manifesté avec une extraordinaire puissance dans "Umwelt", avec une force amère dans "Ah, ah". Dans "Faces", ouvrage épique créé avec les danseurs du Ballet de Lyon, Maguy Marin brosse sa vision de l’histoire et de l’évolution de la société humaine. Une vision tragique, mais qui n’est jamais que le reflet d’une réalité sombre qui chaque année donne à penser que l’humanité sera toujours aussi douloureusement destructrice et immature. L’ensemble est exposé en une multitude de tableaux-éclairs entrecoupés de noirs diffus, qui font apparaître chaque séquence comme une résurgence fugitive de souvenirs gravés dans la plus lointaine mémoire. Ou comme des documents d’actualité qui défileraient sur un écran sans commentaire...


Blanca Li fait classe, par Philippe Noisette (Paris-Match)

Citation:
Pour Blanca Li, l’été fut parisien et studieux. En effet, la fougueuse Espagnole s’est lancée dans un projet un peu fou : transformer le Grand Palais en cours et pistes de danse géants. L’idée lui est venue après sa participation, il y a deux ans, à la Nuit blanche de Madrid. « Je voulais faire danser les gens dans la rue, tout simplement, en utilisant des écrans géants sur lesquels les professeurs donnaient un cours », se souvient-elle. Le succès inattendu de ce projet lui a donné l’envie de renouveler l’expérience. Et bien sûr à Paris, sa ville d’adoption. Connue pour son franc-parler et ses créations un rien déjantées, Blanca Li a séduit la direction du Grand Palais. Quelques jours libres pour la nef et voici Blanca qui impose son idée. Elle voit le Grand Palais comme une place de village sublime qu’elle compte investir avec des danseurs de tous horizons. « Des pros ou non, des familles ou des bandes de ­copains. Il y a une magie propre à ce lieu et je veux renouer avec l’esprit des fêtes populaires. »...


Les danseurs d'Abou Lagraa face au public (Sud-Ouest)

Citation:
Le chorégraphe Abou Lagraa a constitué il y a à peine un an un ballet contemporain à Alger. Il est allé jeudi avec ses danseurs à la rencontre du public, qui fut très touché par ces parcours étonnants, dans l'affranchissement des corps et de la pensée. « Nya », le spectacle présenté le soir à la Gare du Midi, manquait malheureusement de chair...


Simon Tanguy et Noé Soulier réiventent la danse au Théâtre de la Ville (Toute la Culture)

Citation:
A la sortie la semaine dernière du spectacle de Sofian Jouini, la question était, comment les 2e et 1er prix du concours Danse élargie nous séduiront encore plus ? La question était mauvaise. La réponse n’était ni dans la quantité ni dans la qualité mais dans la différence. Simon Tanguy pour le deuxième prix et Noé Soulier pour le premier ont juste quelque chose de totalement nouveau. Une soirée belle et rare à ne pas rater au Théâtre de la Ville-Les Abbesses...



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> La presse au quotidien Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com