Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

13 juillet 2011

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> La presse au quotidien
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24793

MessagePosté le: Mer Juil 13, 2011 10:52 am    Sujet du message: 13 juillet 2011 Répondre en citant

Carcassonne. Sylvie Guillem, sacré monstre (La Dépêche du midi)

Citation:
Sylvie Guillem au théâtre Jean-Deschamps, ah ! pince-moi je rêve… Peut-être ne vous en rendez-vous pas compte, mais passé l'aveu de cette absence totale d'objectivité dès lors qu'il est question de l'étoile la plus tout de la danse mondiale, l'occasion de voir Sylvie Guillem à Carcassonne doit être appréciée à sa juste valeur : inestimable. Nommée étoile de l'Opéra de Paris à 19 ans par Noureev, interprète de tous les grands rôles classiques, d'un caractère trempé qui lui vaut la liberté de n'en faire qu'à sa tête, Sylvie Guillem est surtout une incroyable danseuse à la puissance d'interprétation inégalée. Inventive et curieuse d'explorer toutes les nouvelles traverses artistiques, pourvu qu'elles aient un rapport à la danse, elle se produit ce soir avec le danseur et chorégraphe Akram Khan...


Aïda de Verdi donné aux Chorégies d'Orange 2011, par Raphaël de Gubernatis (Le Nouvel Observateur)

Citation:
Une idée remarquable, apparue au deuxième tableau de l’acte II, veut que l’on ait fait du ballet qui accompagne l’entrée triomphale de Radamès un moment de bravoure. Les ballets d’opéra sont d’habitude des pensums un peu niais, au mieux de charmants divertissements. Et le ballet d’ «Aïda » n’échappe pas souvent à cette malédiction. Ici, cependant, on en fait un acte fort. Au lieu de le faire exécuter par des danseurs qui seraient ceux de la cour de pharaon -en l’occurrence ceux de la cour khédivale-, on le donne à danser à ceux qui figurent les prisonniers éthiopiens. Ce faisant, on confère à la danse une dimension de protestation musclée. Vaincus et captifs, les Ethiopiens affirment leur identité et leur fierté devant les vainqueurs avec la dernière énergie. Jean-Charles Gil, danseur étoile du Ballet de Marseille et des Ballets de Monte-Carlo, a eu l’intelligence de concevoir une chorégraphie simple, brutale, primitive, correspondant fort bien à l’image qu’on se faisait au XIXe siècle des mondes africains. Du coup, cette danse acquiert une dimension « politique » qui apporte à la scène un supplément de puissance. Le public des Chorégies ne s’y est pas trompé qui a réservé une ovation aux danseurs et au concepteur, non pas tant pour leur prestation technique, que pour ce que représente cet acte ingénieux et fort...


Béjart revisité (Hebdo Al-Arham - Le Caire)

Citation:
Béjart revient mais s’adapte à la révolution. Quand le chorégraphe français de renom Maurice Béjart dédie son spectacle Pyramide Al-Nour à l’Egypte en 1990, il voulait fêter l’histoire de ce pays depuis l’ère pharaonique jusqu’à nos jours. A travers la danse moderne, il célébrait l’Egypte et ses aspects exotiques, légendaires et spirituels qui l’ont touché. Il a fouiné dans la période arabe et andalouse et a choisi Dhu Al-Nun, ancien savant égyptien, comme un témoin liant les scènes entre elles...


Disparition du danseur et chorégraphe Roland Petit, par Jean-Pierre Léonardini (L'Humanité)

Citation:
Roland Petit est mort hier, à l’âge de quatre-vingt-sept ans, à Genève. En lui le danseur et le chorégraphe – d’une inventivité soutenue, selon les critères de son temps – n’ont pas chômé. Sa vocation n’entraîne pas d’emblée l’adhésion du père, Edmond, qui tient dans « le ventre de Paris » la brasserie Au Massif central. Il accepte que le fils danse au seul prix d’une épreuve imposée. Il l’inscrit au concours du Ballet de l’Opéra de Paris, avec pour condition expresse d’être dans les trois premiers. Le petit Roland sera deuxième. Serge Lifar, alors le dieu qui fait pleuvoir, apprécie le talent vif de ce jeune homme longiligne et lui confie de beaux rôles, mais Roland Petit brûle d’être son propre maître...


Wayne McGregor, très loin de Francis Bacon, par Delphine Goater (Res Musica)

Citation:
Reportée pour cause de grève, l’unique création mondiale de la saison signée du Britannique Wayne McGregor déçoit. Une pluie d’étoiles ne suffit pas à compenser l’absence d’inspiration du chorégraphe. Au lendemain de la mort de Roland Petit, disparu le 10 juillet à Genève, auquel cette représentation était dédiée, on mesure avec d’autant plus de cruauté l’absence de créativité et d’inventivité du chorégraphe Wayne McGregor. L’affiche était pourtant alléchante : pas moins de sept étoiles, dont le grand retour d’Aurélie Dupont après son congé de maternité, un hommage au peintre Francis Bacon et une partition jazz de Mark Anthony Turnage en neuf mouvements, jouée par un Ensemble InterContemporain au meilleur de sa forme...


Le grand maître du ballet Roland Petit est décédé (China.org)

Citation:
Le 10 juillet, Roland Petit, l'un des trois plus grands chorégraphes de ballet du monde, s'est éteint à l'âge de 87 ans à Genève. Les causes de son décès n'ont pas été précisées par sa famille. En 2005, 2006 et 2008, il avait collaboré avec le Ballet national de Chine et avait fait répéter à la troupe des pièces de son répertoire classique comme Carmen, L'Arlésienne et Pink Floyd ballet. Hier, en entendant la tragique nouvelle, la directrice artistique du Ballet national de Chine Feng Ying a écrit sur son microblog le message suivant : « Je ne veux vraiment pas y croire. Il semble que son regard pénétrant était posé sur nous encore hier. Son esprit et son œuvre resteront éternels »...


‘Giselle in 3D’: Dancing is impressive, the filming less so, par Sarah Kaufman (The Washington Post)

Citation:
The Royal Ballet performed “Romeo and Juliet” last month at London’s O2 Arena, projecting the work’s delicate passions to the upper deck with the aid of JumboTrons in a setting more familiar to Britney Spears than the Royal Philharmonic Orchestra. The experiment worked so well that another British ballet company is planning a run of “Nutcrackers” in the arena this winter. Bully for them, I say: Anything that brings ballet to a wider audience is worth investigating. When the news landed that Russia’s venerable Mariinsky Theatre would be appearing in a 3-D film at a local multiplex, I thought: Why not?...


Stars, Standing Ovations for 'Anna Karenina', par Valentine Uhovski (The Wall Street Journal)

Citation:
After a 10-year absence, the Mariinsky Ballet made its return to the Metropolitan Opera with a production of "Anna Karenina," earning a unanimous standing ovation on Monday from audience members like Carolina Herrera and Prosper Assouline...


Illicit Love and All Its Consequences, par Alastair Macaulay (The New York Times)

Citation:
As bad ballets go, Alexei Ratmansky’s two-act “Anna Karenina” is one of the best. It tells its potted version of Tolstoy’s novel with a fair bit of narrative clarity; it manages many complex changes of scene deftly; its décor and costumes (by Mikael Melbye) are generally elegant; its extensive use of video projections (by Wendall Harrington) is unusual and effective; and most of its leading characters are immediately identifiable and distinct. But these virtues don’t suffice. The ballet is a complete waste of everybody’s time...


White Russian: The Mariinsky Ballet and White Nights’ Gala, par Elise Knutsen (The New York Observer)

Citation:
Last night, the Mariinsky Ballet returned to New York for the first time in 10 years for opening night of Anna Karenina. The event was held at Lincoln Center, where, just hours earlier, the cast of Harry Potter appeared before thousands of frantic fans at the premiere of the final installment of that series. Stragglers still hoping to catch a glimpse of Harry, Ron and Hermione sat on the steps of Lincoln Center nursing their sunburns as guests made their way into the Metropolitan opera house for the ballet. Inside, the lobby of the Opera was packed. Women in elegant gowns dabbed at their glistening brows as they advanced against a sea of people to get through the ticket-checkers...


White Russian: The Mariinsky Ballet and White Nights’ Gala, par Jim Bessman (The Examiner)

Citation:
Russia's renowned Mariinsky Ballet returned to the Lincoln Center Festival last night with the first of eight performances at the Metropolitian Opera House. The Saint Petersburg-based company, which is also known by its former Soviet name the Kirov Ballet, debuted with the U.S. premiere of Anna Karenina, with music by the leading Soviet composer Rodion Shchedrin and choreography by Alexei Ratmansky, the former artistic director for the Bolshoi Ballet and current artist-in-residence at the American Ballet Theatre...


Anna Karenina : Mariinsky Ballet at the Metropolitan Opera House as part of Lincoln Center Festival 2011, par Lisa Jo Sagolla (Back Stage)

Citation:
With its ravishing performance of "Anna Karenina," ingeniously choreographed by Alexei Ratmansky, the Mariinsky Ballet (known as the Kirov during Soviet times and the Imperial Russian Ballet before that) kicked off its one-week run at the Lincoln Center Festival with all the magnificence one expects from what is perhaps the most historically revered ballet company in the world...


Theatre Obituaries : Roland Petit (The Daily Telegraph)

Citation:
An outstanding classical dancer as a youth, Roland Petit swiftly decided on a career as a rebel against the traditionalism of the Paris Opera Ballet, and before the age of 25 had created two of his most iconic ballets, Le jeune homme et la mort and Carmen, with the sultry young Jeanmaire as the lethal female destroying a hapless male in both. These ballets caused a sensation worldwide and Petit and Jeanmaire swiftly became the most exciting names in French dance, closely associating with Jean Cocteau, Edith Piaf, Yves Montand and the new intellectuals of Left Bank Paris...


Gelungener Auftakt zum ImPulsTanz-Festival (Kurier - Vienne) [avec galerie photo / mit Bildergalerie]

Citation:
Dynamisch, virtuos, schaurig-schön: Mit "New Work by Édouard Lock" sorgte Locks kanadisches Kultensemble La La La Human Steps im Volkstheater für den Auftakt des diesjährigen ImPulsTanz-Festivals. Ein viel versprechender Beginn mit einer von ImPulsTanz koproduzierten Choreografie, die im Jänner 2011 in Amsterdam uraufgeführt wurde und zum Besten zählt, das zeitgenössisches Ballett vermitteln kann...


ImPulsTanz startete mit Hochgeschwindigkeitsmythen (Die kleine Zeitung - Vienne)

Citation:
Mit Hochgeschwindigkeitsmythen und Spitzensportantike hat am Dienstag das heurige ImPulsTanz Festival im Wiener Volkstheater seinen Anfang genommen. Noch vor der offiziellen Eröffnung am Mittwoch zeigte der kanadische Choreograph Edouard Lock sein "New Work" für seine Compagnie La La La Human Steps. Mit ihrer einzigartigen Technik brausten die Tänzer durch die Geschichten von Dido und Aeneas sowie Orpheus und Eurydike. Das dunkle Spektakel zwischen Barock und Athletik wurde vom turbohypnotisierten Publikum eifrig gefeiert...


VIP-Schaulaufen statt Polit-Ballett , par Gisela Sonnenburg (Vorwärts.de)

Citation:
Seltsamer Auftakt zur Deutschland-Tournee vom Alvin Ailey American Dance Theater. Um 18 Uhr wurde vor der Deutschen Oper Berlin der rote Teppich für die Gäste vom Alvin Ailey American Dance Theater (AAADT) aus New York ausgerollt. In der Urlaubszeit übrig gebliebene Prominente – von der Aktrice Meret Becker bis zum Merkel-Frisör Udo Walz, von Dauer-Playboy Rolf Eden bis zum schwulen Filmregisseur Rosa von Praunheim – hatten sich angesagt. Nebst einigen CDU-Politikern. Das zuständige Pressemanagement (ZOOM Medienfabrik i.A. von bb promotion), namentlich sein Geschäftsführer Felix Neunzerling, passte sich dem ausgesprochen schlecht an: Die „Klatschlästermäuler“ der Regenbogenpresse wurden bevorzugt, seriöse Fachinterviews trotz vorheriger Zusage von bb „vergessen“. Darum gibt es hier leider kein Statement von Robert Battle, dem aktuellen künstlerischen Leiter des amerikanischen Starensembles...



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> La presse au quotidien Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com