Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

07 juin 2011

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> La presse au quotidien
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24390

MessagePosté le: Mar Juin 07, 2011 10:02 am    Sujet du message: 07 juin 2011 Répondre en citant

Stravinski, compositeur des chorégraphes (Sud-Ouest)

Citation:
Après la projection de films inédits du Bolchoï lundi à l'UGC, le Cercle Stravinski retourne au spectacle vivant. Au théâtre Jean-Vilar d'Eysines, où le trio habituel de cette société musicale _ le violoniste Olivier Charlier, le violoncelliste Josef Feigelson et le pianiste Roustem Saitkoulov _ sera rejoint par deux danseurs du Ballet Moskowia (formés au Bolchoï) et quatre danseurs de l'Opéra de Bordeaux...


L'élégance selon Leslie Caron, par Marie-Noëlle Tranchant (Le Figaro)

Citation:
Leslie Caron sera lundi soir l'invitée de la Cinémathèque française, à l'occasion de la publication de ses Mémoires, Une Française à Hollywood (Éditions Baker Street). Suivant un conseil amical, «donne des détails, n'aie pas peur d'exprimer tes sentiments», elle raconte joliment, d'une plume précise et sans fioriture, à la pointe malicieuse. À 80 ans, elle a gardé un charme pétillant, et se retourne avec une souplesse de ballerine sur les hauts et les bas d'une vie où «les mauvais moments ont été aussi enrichissants que les bons». Le Hollywood de ses débuts ne ressemble pas aux clichés. Ni paradis sophistiqué de stars et de producteurs flamboyants ni enfer de rivalités mortelles, d'alcool et de dépression. C'est le monde studieux des studios où on travaille dur, huit heures par jour six jours sur sept, et des petits hôtels sans confort que découvre l'adolescente débarquant là à 18 ans au bras de sa mère, en 1950. Elle a connu une enfance dorée dans la grande bourgeoisie, puis les privations de la guerre, la discipline des danseurs, et les premiers succès sur scène. Gene Kelly, qui l'a vue danser à Paris dans un ballet de Roland Petit, l'a fait engager par la MGM pour être sa partenaire dans Un Américain à Paris.


De la statuette au ballet, par Marie-Astrid Gauthier (Res Musica)

Citation:
Pour Patrice Bart, la statuette de la Petite Danseuse, œuvre d’Edgar Degas, représente bien plus qu’une sculpture : elle est un témoignage vivant d’une époque et d’un monde, celui des coulisses de l’Opéra à la fin du XIXème siècle. S’entourant du compositeur Denis Levaillant, du décorateur italien Ezio Toffolutti et de la créatrice de costumes Sylvie Skinazi, Patrice Bart décide, en 2003, de transposer cette histoire en ballet. Celui-ci est aujourd’hui disponible en DVD...


Christophe, danseur : «Se construire une 2ème vie», par Ju. B. (Le Républicain Lorrain)

Citation:
Christophe Béranger a toujours dansé au Ballet de Lorraine. À 38 ans, il a quasi vingt ans de carrière dans la compagnie nancéienne. « Je me suis toujours projeté, mais cela passe tellement vite, et on s’y retrouve en se disant : "qu’est-ce que je vais faire ?"», dit-il. Il ne se voit pas quitter le monde de la danse, même s’il pense avoir fini de jouer les interprètes. « La gestuelle n’est jamais la même, explique cet athlète. Je ne peux plus passer du classique à du contemporain en quelques jours. »...


Legging it into history…, par Adrienne Sichel (The Independent On Line - Afrique du Sud)

Citation:
The true measure of a good tertiary performing arts institution is how the former students take their acquired skills into the world. On that score, alone, the Tshwane University of Technology’s Dance and Musical Theatre department qualifies with flying colours. Scores of triple threat (actor-singer-dancers) musical theatre graduates have excelled in imported Broadway shows and specifically the homegrown African Footprint. This commercial theatre dance course, introduced in 1986, is part of a very important facet of South African contemporary dance development. In 1981 lecturer Susan Botha, a ballet teacher and dance visionary (with overseas experience), and part-time music lecturer Josef du Preez took a huge leap of faith, with the blessing of rector Josias van der Merwe, and started a one-year ballet course with six students...


At 170, a Venerable Ballet Returns to Its (Quicker) Roots, par Alastair Macaulay (The New York Times)

Citation:
Giselle,” the two-act Romantic ballet about (among much else) love beyond death, will be 170 on June 28. Because Peter Boal’s new production for Pacific Northwest Ballet is based on research by the dance historians Doug Fullington and Marian Smith, and in particular on three detailed production records from between 1842 and 1903, I went expecting to see features I had never encountered in the many productions I have watched over the last 36 years. I was not disappointed...


Houston Ballet Gets Theatrical with Taming of the Shrew, par Caroline Evans (Houston Press)

Citation:
​Pretty much everyone knows at least a line or two from Shakespeare's comedy The Taming of the Shrew, if not by studying the actual play, then by virtue of pop culture: the lovelorn Lucentio's line "I pine, I burn, I perish" was uttered by the character's modern-day counterpart in '90s teen movie 10 Things I Hate About You, and Petruchio's bombastic "Kiss Me, Kate" served as the title for a musical about the antics of an on-again, off-again couple cast in the play's leading roles. With Shakespeare's words so indelible in our collective minds, how can dance communicate such decidedly dialogue-based comedy without the one-liners? "As far as theatricality in dance goes, comedy's the hardest thing to pull off," says Melody Mennite, the Houston Ballet principal who will dance the part of the tempestuous Kate in the company's production of The Taming of the Shrew, which opens Thursday. "It's all about timing, and it's all about actually not trying to be funny."...


Sizzling sensuality at American Ballet Theatre, par Lauren Gallagher (The San Francisco Examiner)

Citation:
Sex sells for a reason. Everyone has it, or wants it. It relates to the ever-unifying theme of love, and all art forms have capitalized on it. Ballet is no exception. American Ballet Theatre’s “Lady of the Camellias,” a tragic love story based on the same novel that gave birth to “La Traviata,” is full of the heavy-breathing, necking, nuzzling and bodice-ripping passion that great romance is made of, and choreographer John Neumeier doesn’t shy away from the specifics.The lovers’ choreography is rough yet elegant, swift and sweaty, never crude, yet startlingly sensual. Now in her 25th season with ABT, Julie Kent remains a technical and dramatic powerhouse of a dancer, performing the role of the doomed courtesan Marguerite Gautier with a deep, almost grave, sense of humanity...


Ballett spendet 55.000 Euro für Erdbebenopfer in Japan (Hamburger Abendblatt)

Citation:
Das Hamburg Ballett hat mit einer Benefizvorstellung rund 55.000 Euro für die Opfer der Erdbebenkatastrophe in Japan eingespielt. Die Aufführung am Montag in der Hamburgischen Staatsoper war fast ausverkauft, wie die Organisatoren mitteilten. Der Betrag sei allein durch den Erlös des Kartenverkaufs erzielt worden. Die Spenden kommen den Angaben zufolge dem Roten Kreuz in Japan zu. „In Japan sind die Tage des Unglücks noch nicht zu Ende“, sagte der Hamburger Ballettintendant, John Neumeier. Noch immer seien die Folgen für das Land und die Menschen nicht absehbar. Daher dürfte auch der Spendenstrom nicht abbrechen, sagte Neumeier...


Staatstheater Stuttgart vor weiterer Umbruch-Spielzeit (Schwäbische Zeitung)

Citation:
Wider Erwarten kann die Spielzeit im Herbst nicht im für 24 Millionen Euro sanierten Schauspielhaus eröffnet werden, da sich die Arbeiten länger hinziehen. Der Umzug ist nun für Januar geplant. Noch vor der offiziellen Spielzeiteröffnung kommt am 23. September ein Theaterprojekt zum «Schwarzen Donnerstag» und den Zusammenstößen zwischen Polizei und Stuttgart-21-Demonstranten vom 30. September 2010 auf die Bühne. Am Ende der Spielzeit 2011/2012 steht für das Stuttgarter Ballett ein bitterer Abschied: Haus-Choreograph Christian Spuck übernimmt 2012 die Leitung des Zürcher Balletts. Sein Abschiedsgeschenk ist das neue abendfüllende Handlungsballett «Das Fräulein von S.» nach E.T.A. Hoffmann, das am 10. Februar 2012 uraufgeführt wird...


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> La presse au quotidien Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com