Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

Giselle, 8-30 décembre 2006
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 17, 18, 19, 20, 21, 22  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 26156

MessagePosté le: Dim Déc 24, 2006 10:49 am    Sujet du message: Répondre en citant

Le lien fonctionne parfaitement, merci Petite Etoile! On y voit notamment Laetitia Pujol entrain d'essayer le costume de Giselle.

Et au bout de la séquence, il y a, pour l'ami Pierre, un petit extrait de Candice [sic! à force de passer des séries américaines bas de gamme, ça déteint...] de Bernstein au Châtelet...


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Pierre



Inscrit le: 31 Déc 2003
Messages: 982
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim Déc 24, 2006 7:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Quand on va sans conviction à l'Opéra...
Allez une petite dernière fois ! Pour entendre cette délicieuse musique d'Adolphe Adam, tous ces thèmes merveilleux d'une musique bien construite avec leitmotiv pour chaque entrée des personnages, ses solos de harpe, d'alto, de violon et de violoncelle; cet excitant roulement de timbale au deuxième acte pour le morceau de bravoure d'Albrecht et ses entrechats six...
On attend rien de plus d'une enième vision de ce ballet où l'on sens le ballet fatigué d'avance par une représentation de routine pour cette après-midi de Noël, et puis pas une star du ballet à l'horizon d'autant que nous étions assez fâché de la dernière apparition de Benjamin Pech dans Copélia... donc on traîne les pieds et... c'est là que le miracle se produit.

MM Osta, Pech, Phavorin, et tout le corps de ballet ont donné cette après-midi la plus belle, la plus touchante, la plus équilibrée de toutes les représentations de cette série de Giselle.

J'y reviendrai avec un peu plus de temps devant moi si d'autres n'ont pas posté leur enthousiasme d'ici là.

Benjamin Pech nous voilà réconciliés Wink . Vous étiez magnifique et Melle Osta étiez la synthèse parfaite entre le premier acte tant apprécié de Melles Hurel/Pujol et le deuxième de Melle Dupont. Quant à Myrtha, Melle Cosette se hisse à la hauteur de la Générale Gillot.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
shylock



Inscrit le: 04 Jan 2004
Messages: 367
Localisation: Nanterre

MessagePosté le: Dim Déc 24, 2006 9:33 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Suplice de Tantale...Etre durablement éloigné de Paris et ne pouvoir assister à aucune représentation de ce ballet mythique, initiatique, qui marque si profondément tout spectateur. Enorme frustration que d'en être réduit à devoir, à travers les comptes-rendus des heureux dansomaniaques, imaginer les superbes prestations des DUPONT/LEGRIS, HUREL/GANIO, PUJOL/LE RICHE, LETESTU/MARTINEZ (Ah, ces deux-là!), OSTA/PECH, tous au sommet de leur art, sans compter les "seconds" rôles...Un peu surpris de ne pas trouver mention dans les distributions de ma chère Delphine MOUSSIN, Myrtha souveraine et terrifiante à souhait...


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aurélie



Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 1285
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim Déc 24, 2006 9:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Vous n'aurez pas besoin d'imaginer Pujol et Le Riche dans les rôles, puisque Giselle sera diffusée sur France 3 le 1er janvier à 23h30!


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
shylock



Inscrit le: 04 Jan 2004
Messages: 367
Localisation: Nanterre

MessagePosté le: Dim Déc 24, 2006 9:58 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Aurélie, merci de cette information qui me console un peu sans me satisfaire complètement. Meilleurs voeux à vous!


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 26156

MessagePosté le: Lun Déc 25, 2006 1:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Julien Meyzindi est malheureusement blessé et c'est Mathias Heymann qui devrait danser le Pas de deux des Paysans avec Laura Hecquet pour la représentation de ce 25 décembre.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
laurence



Inscrit le: 16 Juin 2006
Messages: 430
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun Déc 25, 2006 9:27 pm    Sujet du message: Répondre en citant

La représentation de cet après midi fut une surprise une de ces aventures de dernière minute qui vous enchante parce qu' inattendue Le passage dans une féérie convaincante est un moment délicieux
Agnès Letestu : une Gisellel mutine et spirituelle digne de charmer les princes "son air de la folie" met en évidence un temps différent C'est sobre et terriblement juste
José Martinez semble de temps en temps un peu hautain un peu lointain sans doute a t il dansé Albrecht de nombreuses fois et il s'en dégage une sorte danse dont la perfection désincarne un peu le personnage les gestes sont là mais le coeur n'y est plus
Le couple des vendangeurs Laura Hecquet et Mathias Heymann plus à l'aise quand ils dansent séparément (un peu de chemin à parcourir dans la vie à deux) ont très honorablement dansé ce pas de deux
Pas facile de prendre la suite de M.A. Gillot qui restera pour moi une Myrtha inégalée et somptueuse Stéphanie Romberg est quelqu'un que j'apprécie beaucoup mais je là préfère dans des ballets plus contemporains
Yann Bridard campe un Hilarion tout à fait convaincant
Merci aux Willis de nous enchanter une fois de plus et à cet orchestre de l'ONP pour cette musique qui reste le plaisir dont on ne se lasse pas C'était un très beau Noel


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 26156

MessagePosté le: Lun Déc 25, 2006 9:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

laurence a écrit:
Le couple des vendangeurs Laura Hecquet et Mathias Heymann plus à l'aise quand ils dansent séparément


Sur ce point, on ne saurait leur en tenir grief, puisque Mathias Heymann a remplacé au pied levé Julien Meyzindi, malheureusement blessé, et qu'il n'avait certainement pas eu beaucoup de temps pour répéter le rôle avec sa partenaire imprévue.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
shylock



Inscrit le: 04 Jan 2004
Messages: 367
Localisation: Nanterre

MessagePosté le: Mar Déc 26, 2006 1:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Sait-on pourquoi Delphine MOUSSIN a disparu des distributions?


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 26156

MessagePosté le: Mar Déc 26, 2006 2:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Elle avait repris en début de saison dans le rôle de l'Ombre, des Mirages, mais elle s'est semble-t-il mal remise d'une blessure et a du annuler sa participation à Coppélia. Espérons qu'elle ira mieux rapidement et qu'elle pourra danser Cendrillon, rôle qui lui avait valu sa nomination d'Etoile.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 26156

MessagePosté le: Mar Déc 26, 2006 10:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Suite à des blessures, c'est Mathieu Ganio qui a dansé Albrecht ce soir dans Giselle au lieu de Benjamin Pech initialement prévu, et Emmanuel Thibault qui a interprété le Pas de deux des paysans aux côtés d'Alexandra Cardinale en remplacement d'Alessio Carbone.


Je vous reparlerai plus en détail de la Giselle d'aujourd'hui un peu plus tard.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 26156

MessagePosté le: Mer Déc 27, 2006 1:49 am    Sujet du message: Répondre en citant

Deux changements majeurs donc pour cette Giselle du 26 décembre, avec le remplacement de Benjamin Pech par Mathieu Ganio dans le rôle d’Albrecht, et Emmanuel Thibault qui se substituait à Alessio Carbone dans le Pas de deux des paysans.

Même s’il s’agit ici d’une association qui n’avait pas été prévue initialement, on a déjà pu se convaincre de l’harmonie du couple formé de Clairemarie Osta et de Mathieu Ganio lors de la très belle prestation de ces deux artistes dans La Dame aux camélias. Le duo fonctionne toujours très bien, et la bonne entente entre les deux protagonistes était perceptible en dépit du très peu de temps de répétition dont ils ont dû disposer.

La Giselle de Mlle Osta n’a pas déçu. Elle possède la vivacité, la spontanéité, le physique qui conviennent au rôle. Si, au niveau du mime facial, Clairemarie Osta ne possède pas l’incroyable variété d’expressions que sait déployer Agnès Letestu, sa scène de la Folie n’en était pas moins fort réussie. Par ailleurs, elle s’est acquittée de son rôle dans des conditions quelque peu acrobatiques ; souffrant d’un genou, elle a dû exécuter les ballonnés à contresens. Pourtant, les mouvements étaient d’une précision et d’une élégance parfaite, rivalisant avec les performances de Mlles Pujol et Hurel dans cet exercice périlleux. Mais c’est au second acte que Clairemarie Osta a donné toute la mesure de son talent, incarnant une Giselle solide techniquement (les arabesques étaient parfaites, sans un tremblement), mais diaphane, frêle, quasi-immatérielle en ce qui concerne la caractérisation du personnage, qui touchait ici à l’idéal.

Mathieu Ganio a pour sa part toujours été au service de sa partenaire, sans chercher à accaparer abusivement la vedette. Sa pantomime était d’une grande lisibilité, sa danse élégante et propre. Seules quelques réceptions un peu approximatives au second acte peuvent prêter à critique. Il s’est par ailleurs acquitté avec brio d’une série de 27 entrechats six, renonçant lui aussi à accompagner cet exercice d’un manège. Quoi qu’il en soit, l’Albrecht de M. Ganio était fort touchant, et a su conquérir aussi bien le cœur de sa partenaire que celui du public, qui lui voue une sympathie manifeste.

Autre «chouchou» de l’assistance, Emmanuel Thibault, qui s’est de nouveau taillé un joli triomphe personnel dans le Pas de deux des Paysans, s’y montrant dans une forme éblouissante ce soir. Ses sauts ont paru plus aériens, son élévation plus spectaculaire que jamais. A ses côtés, Alexandra Cardinale n’a jamais démérité, donnant de la jeune paysanne une interprétation pétillante de vie.

On aura une fois de plus apprécié Stéphane Phavorin, Hilarion à l’exceptionnel sens théâtral. En revanche, la Myrtha d’Eleonora Abbagnato n’a pas semblé vraiment convaincante, en regard évidemment de celle difficilement surpassable de Marie-Agnès Gillot, mais aussi de celles de Béatrice Martel et de Laura Hecquet, qui en ont donné une interprétation mieux construite.

Enfin, mention particulière pour Mlle Martel, justement, Bathilde de grande classe, ainsi que pour Laura Hecquet [recte] et Marie-Solène Boulet ; cette dernière, manifestement motivée par son récent succès au concours de promotion, a réalisé une très jolie performance technique et artistique dans le rôle de la première des deux Willis.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Scratch



Inscrit le: 01 Juin 2006
Messages: 12
Localisation: PARIS

MessagePosté le: Mer Déc 27, 2006 11:18 am    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour à toutes et à tous et surtout à Haydn!!

J'espère que vous avez passé un bon réveillon de Noël!!

Je n'ai pas eu la chance d'aller admirer Giselle, aussi en plus des différents commentaires qui suscitent grandement mon intérêt, avez-vous quelques magnifiques clichés à nous faire partager? Very Happy

Vous connaissez mon admiration pour Laura Hecquet, et je regrette beaucoup de ne pas l'avoir vu dans le rôle de Myrtha! sans les avis des participants à ce forum, je serais restée sur ma faim!!

Un grand merci à tous!!!


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 21742

MessagePosté le: Mer Déc 27, 2006 11:20 am    Sujet du message: Répondre en citant

Marc Haegeman publie dans Danceview Times sa critique de Giselle par le Ballet de l'Opéra de Paris
http://www.danceviewtimes.com/2006/Autumn/13/pobgiselle.html

Sans grande surprise, il encense littéralement Aurélie Dupont:

Citation:
Aurélie Dupont once again revealed herself as one of the Paris Opera’s most superlative ballerinas. Impeccably danced, the character was lovingly established from the moment she walked through that cottage door, by a well-judged blend of clear mime and naturalistic acting, and a perfect understanding of the ballet’s fabric. The Parisian ballerinas seem to be coached to bring the mad scene with a minimum of effects and to arrive at the essence without sacrificing its complexity. No larger-than-life histrionics with arms and hair all over the place, but in its natural simplicity no less touching.

Yet what made Dupont’s Giselle really outstanding — and what should book her a firm place among the great Giselles of today — was her ability to create the emotion in the 2nd Act solely by the quality of her dancing. Totally transformed, otherworldly, there was just the radiance of her movement: uninterrupted ethereal lines, whispered arabesques, all ravishing delicacy — and it was utterly telling. Even in the final scene when she helped Albrecht up she remained unattainable, yet the passion was overflowing. Classical ballet at its most beguiling.


Plus descriptif sur le jeu de Nicolas Le Riche, il trouve néanmoins son partenariat avec Aurélie Dupont exemplaire (sic):

Citation:
Much of the success of this evening was a result of the fine rapport between Aurélie Dupont and Nicolas Le Riche.
[...]
His dancing was intense and powerful, his partnering exemplary.



Marc Haegeman a aussi assisté à la prestation de Laetitia Pujol, moins engagée, selon lui, qu'Aurélie Dupont dans les scènes d'ouverture, et à la danse moins précise.

Citation:
In another cast I found Laëtitia Pujol (also with Le Riche) less engaging in the opening scenes. A sweet village girl, her smile rapidly turned into a frozen mask. Her mime wasn’t as clear and her dancing didn’t have the smoothness nor the precision of Dupont’s. As a result, her dramatic transformation during the mad scene was all the more surprising. It seemed as if Albrecht’s deceit pulled her out of a slumber and made her realize she would have to fight for him. She died like a falling leaf. Pujol’s best moments came in the 2nd Act. Less of a spirit than Dupont, she nonetheless excelled by her consistently lyrical dancing, again strongly partnered by Le Riche.


Dans les autres rôles, la Myrtha de Marie Agnès Gillot, jugée "tremendous", a droit aussi à des éloges:

Citation:
Marie-Agnès Gillot was, in her ultra-physical manner, a tremendous Myrtha. She conquered the stage with impeccable bourrées, rock-solid balances, clear beats and floating jumps in the final section. She possesses the technique and stamina to build excitement and her almost whispered entrance had turned into an explosion at the climax of the nightly rituals.


tandis que celle d'Eleonora Abbagnato ne semble l'avoir guère convaincu.

Citation:
Eleonora Abbagnato may be a more emotionally subtle Myrtha, but her dancing seemed at times a bit too laborious to wholly convince.


Le Hilarion de Stéphane Phavorin est "sincère et sympathique", tandis que celui de Wilfried Romoli est "ennuyeux et sans vie".

Enfin, le très difficile pas de deux des paysans avait bien besoin, toujours selon Marc Haegeman, d'un Emmanuel Thibault pour être exécuté avec aisance et fluidité. Aux côtés de la toujours remarquable Myriam Ould-Braham, ce pas de deux fut dansé de la plus belle des manières. Aubane Philbert, dans une autre distribution, y fit un début prometteur.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hughes



Inscrit le: 02 Nov 2006
Messages: 5

MessagePosté le: Mer Déc 27, 2006 1:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Marc Haegeman a aussi assisté à la prestation de Laetitia Pujol, moins engagée, selon lui, qu'Aurélie Dupont dans les scènes d'ouverture, et à la danse moins précise.


Il vaudrait mieux traduire
Citation:
less engaging
par : moins attachante. Il parle en effet de son sourire qui devint un masque figé. (Le français engagé se traduirait par committed, involved)
D'où une prestation peu convaincante dans la scène de la folie.

Merci Sophia d'avoir porté à notre connaissance cette critique de Marc Haegeman, et merci en particulier à Haydn pour avoir créé ce site, et à toute l'équipe de Dansomanie pour la grande qualité de leurs interventions. Ce site est une bouffée d'air frais [édité par la modération Wink ]


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 17, 18, 19, 20, 21, 22  Suivante
Page 18 sur 22

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous pouvez voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com