Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

Création Crystal Pite [ONP Garnier 25/10-03/11/2019]
Aller à la page Précédente  1, 2, 3
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 18819

MessagePosté le: Jeu Oct 31, 2019 9:10 am    Sujet du message: Répondre en citant

Encore de la presse :

Raphaël de Gubernatis sur Toute la culture : https://toutelaculture.com/spectacles/danse/body-and-soul-une-choregraphie-de-crystal-pite-pour-le-ballet-de-lopera-de-paris/
Les Echos : https://weekend.lesechos.fr/culture/spectacles/0602141581336-crystal-pite-a-corps-perdus-2303024.php
Le Monde : https://www.lemonde.fr/culture/article/2019/10/30/a-l-opera-garnier-la-machine-spectaculaire-de-crystal-pite_6017439_3246.html
Maze : https://maze.fr/2019/10/danse-body-and-soul-les-cafards-de-crystal-pite-ensorcelent-lopera-garnier/
Le Figaro : https://www.lefigaro.fr/culture/danse-le-grand-show-de-crystal-pite-a-l-opera-garnier-20191029

Une partie du public adoooooore, mais on est quand même loin du triomphe critique!


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lauriston



Inscrit le: 13 Déc 2017
Messages: 7

MessagePosté le: Mer Nov 06, 2019 9:19 am    Sujet du message: Répondre en citant

Apparemment, à l’époque de Shakespeare les spectacles au théâtre du Globe se terminaient avec tous les comédiens regroupés sur scène en train de danser une ronde – y compris après Hamlet, Othello, et toutes les autres histoires sombres, nécessitant la résurrection des personnages principaux du tas de cadavres empilés devant les yeux des spectateurs au cours du dernier acte. La disparition de cette pratique fait partie de la sacralisation subséquente de l’œuvre Shakespeare, qui a sûrement ses côtés négatifs mais qui a indéniablement intensifié son impact émotionnel et esthétique (pour nous la résonance émotionnelle d’un Roi Lear – la pièce que Dr. Johnson n’osait pas regarder trop souvent, du fait de la souffrance qu’il infligeait – souffrirait énormément d’un tel épilogue).

J’y ai pensé hier soir quand l’acte III de Body and Soul a pris son virage disco, soulevant une vague d’enthousiasme dans la salle juste à temps pour déclencher les applaudissements à la tombée du rideau. Je ne nie pas l’efficacité du choix du chorégraphe, mais c’était quand même céder la tentation de la facilité (un œil malveillant y trouverait également un empreinte de cynisme).

Body and Soul a des qualités – il y a de la précision dans les pas de deux et les mouvements de foule qui évite le sentiment de gâchis souvent ressenti quand le ballet de l’Opéra se trouve attelé à un ballet qui ne nécessite pas ses compétences. A ma surprise (j’y suis allé avec peu d’attentes), j’ai trouvé la soirée plutôt intéressante et agréable. Mais je doute que ça soit un ballet qui mérite d’être vu et revu. Il y a des ballets qu’on peut voir avec délice trois ou quatre fois dans l’espace d’un mois (c’est mon projet pour Raymonda, par exemple, et je ne regrette nullement mes nombreuses visites pour voir le dernier Lac des Cygnes), mais rien ne suggère que Body and Soul révèlerait des subtilités, des richesses cachées, ou des nuances d’interprétation si j’y retournais demain. L’anonymisation des danseurs y est pour quelque chose (quoique c’est frappant de voir que la tentative apparente de désexualisation se heurte vite à ses limites – les filles arachnides se distinguaient facilement de leurs confrères masculins, en étant à la fois plus gracieuses et plus menaçantes – les pointes n’ont rien perdu de leur efficacité dans ce domaine). Et puis il y a la question de la cohérence interne: est-ce qu’Acte III fait vraiment partie du même ballet qu’Actes I et II ? Les deux premiers actes peuvent se lire comme un commentaire sur l’ambiguïté inhérente à tout texte, qui nécessite d’être incarné pour adopter un sens claire et unique, mais le voyage dans la fourmilière qui suit laisse totalement perplexe (même s’il est le moment le plus spectaculaire de la production).

Toutefois, on peut toujours se réconforter avec la réflexion que Body and Soul est largement supérieur à At the Hawk’s Well – la tendance de la saison va dans le bon sens, et on peut attendre Raymonda avec impatience.




Dernière édition par Lauriston le Dim Nov 10, 2019 10:50 pm; édité 5 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
doudou



Inscrit le: 03 Mai 2005
Messages: 1058
Localisation: PARIS

MessagePosté le: Ven Nov 08, 2019 10:11 am    Sujet du message: Répondre en citant

Marie-Valentine Chaudon dans la Croix n'est pas totalement convaincue.
https://www.la-croix.com/Culture/Retour-demi-teinte-Crystal-Pite-lOpera-Garnier-2019-11-08-1201059279

Citation:

Création la plus attendue de ce début de saison, « Body and Soul » de la canadienne Crystal Pite est à l’affiche du ballet de l’Opéra de Paris. Un travail d’orfèvre du mouvement, gâché par un troisième acte tapageur.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24385

MessagePosté le: Dim Nov 10, 2019 10:21 am    Sujet du message: Répondre en citant

La réaction de la presse "officielle" est plutôt inattendue. On se préparait à une déferlante de louanges, pour de bonnes ou de mauvaises raisons d'ailleurs : il fallait absolument une figure de proue féminine pour la chorégraphie du XXIème siècle, que l'on puisse présenter comme la "nouvelle Pina Bausch".

Bizarrement, les trompettes de la renommée n'ont joué qu'en sourdine, et l'accueil a été mitigé, même dans des médias habituellement plutôt complaisants avec l'Opéra de Paris.


Lauriston a écrit:
Toutefois, on peut toujours se réconforter avec la réflexion que Body and Soul est largement supérieur à At the Hawk’s Well – la tendance de la saison va dans le bon sens, et on peut attendre Raymonda avec impatience.



Entièrement d'accord, et paradoxalement, avec At the Hawk’s Well, qui est tout de même une pièce assez indigente, la critique avait été assez (trop) gentille.

Body and Soul est, je pense, plombé par un mauvais titre. Cela peut paraître anecdotique, mais ça compte. La pièce a des qualités. En tout cas, elle met en évidence la principale qualité de Crystal Pite, qui est la maîtrise de la chorégraphie des ensembles. Ce n'est pas donné à tout le monde, loin s'en faut. Mais elle a été à bonne école, chez William Forsythe.

Pour moi la partie à la fois la meilleure et la plus problématique est l'acte III. C'est là que Crystal Pite montre ce qu'elle sait faire quand il s'agit de diriger une grande troupe. Et en même temps - pour paraphraser qui vous savez - il y a cette débauche de kitsch qui gâche un peu la pièce (il n'y a pas de lecture possible au second degré).

J'irai quand même revoir Body and Soul à l'occasion des adieux d'Alessio Carbone et de Muriel Zusperreguy. Beaucoup de choses n'étaient pas encore totalement au point lors de la première, il est possible qu'il y ait eu des évolutions depuis.



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
céline



Inscrit le: 21 Oct 2016
Messages: 352
Localisation: province

MessagePosté le: Dim Nov 10, 2019 2:31 pm    Sujet du message: création Crystal Pite Répondre en citant

Je suis peut-être la seule qui s'exprime, pour qui tous les fils en cours convergent vers Raymonda (Lauriston fait le lien également, autrement). La compagnie travaille entre la création de cette chorégraphe et Raymonda. Les conditions sont différentes au sein de cette saison pour la seconde création de Pite. Il lui manque un challenger en vie (ce n'est pas du sport, on est d'accord).


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 18819

MessagePosté le: Dim Nov 10, 2019 3:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne comprends pas trop le propos, les répétitions se partagent actuellement entre Le Parc et Raymonda.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24385

MessagePosté le: Dim Nov 10, 2019 3:17 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Moi j'interprétais les propos de céline comme regrettant l'absence d'une autre chorégraphe femme de haut niveau, qui aurait pu créer une "concurrence" stimulante. Mais peut-être suis-je dans l'erreur?



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 18819

MessagePosté le: Dim Nov 10, 2019 3:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Crystal Pite réussit quand même à faire mieux que 95% des créations ONP (et je pense bien davantage à Play - création occupant une soirée - qu'au récent At the Hawk's Well - qu'il n'était pas bien difficile de "challenger", si tant est que ce soit le propos). Le problème vient plutôt de la commande - à savoir lui avoir confié une soirée entière d'1h30, alors qu'il y avait peut-être matière à faire trois pièces "sympas", autonomes, en complément d'autre chose. Cousues ensemble, on garde l'impression d'un ballet incohérent, tirant à la ligne.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
céline



Inscrit le: 21 Oct 2016
Messages: 352
Localisation: province

MessagePosté le: Lun Nov 11, 2019 2:22 pm    Sujet du message: création Crystal Pite Répondre en citant

Je regrette que l'ONP ne communique pas sur Raymonda, mais je regrette aussi l'absence d'un chorégraphe classique vivant dans cette compagnie. Haydn a relevé la proximité de Forsythe et Pite, cela m'a rappelé que la création d'In The Middle et autres étaient travaillées avec les re-création de Noureiev. On sent de la passion dans les archives autant côté contemporain que classique.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
fandorine



Inscrit le: 29 Avr 2012
Messages: 251

MessagePosté le: Lun Nov 11, 2019 6:57 pm    Sujet du message: Re: création Crystal Pite Répondre en citant

céline a écrit:
Je regrette que l'ONP ne communique pas sur Raymonda, mais je regrette aussi l'absence d'un chorégraphe classique vivant dans cette compagnie. Haydn a relevé la proximité de Forsythe et Pite, cela m'a rappelé que la création d'In The Middle et autres étaient travaillées avec les re-création de Noureiev. On sent de la passion dans les archives autant côté contemporain que classique.


Il y a potentiellement Jean-Guillaume Bart comme chorégraphe classique à disposition dans la maison. Il faut croire que commander un nouveau ballet classique ne fait pas partie des priorités de l'Opéra.

La création de Crystal Pite tient plutôt la route par rapport à des tas de choses qu'on a vues récemment à l'Opéra. Elle a seulement le tort d'arriver à la suite de toutes ces créations moyennement réussies. Imaginons (mais c'est de la science-fiction Wink) qu'on ait eu avant 2 pleines saisons avec beaucoup de classiques, Body and Soul aurait sans doute été bien mieux accueilli.
C'est un spectacle qui me semble conçu pour un vaste public (y compris de néophytes de la danse), on ne s'ennuie pas, la chorégraphe a construit quelque chose d'ambitieux (avec un vrai travail derrière, pas quelques arguments fumeux comme certains de ses collègues). Il y a un petit côté blockbuster du ballet qui peut indisposer les critiques "élitistes".
Pour ma part, après quelques jours de réflexion, c'est la première partie qui m'a le plus marquée. Je trouve qu'il y a une progression quasi dramatique (même si c'est un ballet abstrait), une tension qui s'installe petit à petit jusqu'au final sur le thème du deuil avec Muriel Zusperreguy et Alessio Carbone. Après l'entracte, on perd tout cela: je trouve que Chopin ne colle pas du tout avec l'univers dystopique de Crystal Pite, et, si les ensembles sont toujours surprenants, je suis plus réservée sur les pas de deux. Cela manque d'équilibre entre le masculin et le féminin: la chorégraphe est à l'aise avec des figures de femmes fortes / "guerrières", moins lorsqu'il s'agit d'exprimer fragilité et sensibilité.
La dernière partie avec la transposition du concept dans une société d'insectes est surtout spectaculaire, mais c'est inférieur à Émergence, un autre de ses tubes, découvert il y a 2 ans aux Étés de la Danse, qui s'intéressait à un essaim d'abeilles.

Petit apparté : dans le programme de salle distribué pour le Quiet Evening of Dance de William Forsythe vu ce dimanche, le maître donne une interview. Citation amusante: " A Quiet Evening peut fonctionner dans une galerie, dans un lycée, n'importe où. Le seul élément nécessaire, c'est une paire de gants. J'ai un peu pensé cette soirée également comme une leçon pour les jeunes chorégraphes, pour leur dire: c'est bien d'avoir des accessoires, des costumes, mais est-ce que vous pouvez faire sans? "
Que resterait-il de la dernière partie de Body and Soul si on enlevait le décor pharaonique et les costumes en latex?


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
céline



Inscrit le: 21 Oct 2016
Messages: 352
Localisation: province

MessagePosté le: Lun Nov 11, 2019 9:01 pm    Sujet du message: création Crystal Pite Répondre en citant

Merci pour ce retour. C'est drôle que vous évoquiez aussi les costumes, je n'ai pas vu le ballet mais l'ONP a laissé voir quelques pas de deux. Plutôt que de voir une androgynie délibérée dans le combo pantalon/marcel pour tout le monde, les duos m'ont plus donné l'impression d'une absence de costume. Une nouvelle piste après sa pause de création, j'espère.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Marie-Ange



Inscrit le: 12 Déc 2010
Messages: 268
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar Nov 12, 2019 9:18 am    Sujet du message: Répondre en citant

Fandorine, vous savez, si on enlève costumes et décors de grands ballets classiques, l’indigence chorégraphique est de taille !


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3
Page 3 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous pouvez voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com