Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

Nouvelles du Ballet de l'Opéra de Bordeaux
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 65, 66, 67
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24385

MessagePosté le: Lun Juil 01, 2019 6:21 am    Sujet du message: Répondre en citant

On ne sait pas trop ce que cela signifie, mais Marc-Emmanuel Zanoli, le danseur qui gérait également depuis plusieurs années les comptes twitter et facebook du Ballet de Bordeaux, vient d'annoncer qu'il "passait la main" en des termes qui laissent transparaître une certaine amertume :




_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24385

MessagePosté le: Ven Juil 12, 2019 6:36 am    Sujet du message: Répondre en citant

Le compte-rendu de Jean-Marc Jacquin, qui a vu Notre-Dame de Paris dimanche dernier à Bordeaux, est à présent en ligne, avec un album-photo réalisé par Julien Benhamou, que les habitués de l'Opéra de Paris connaissent bien. Les clichés ont été pris lors de la répétition générale et ne correspondent malheureusement pas à la distribution chroniquée, sauf pour le Frollo de Neven Ritmanic.






    07 juillet 2019 : Notre-Dame de Paris (Roland Petit) au Grand Théâtre de Bordeaux

      Avec Notre-Dame de Paris, c’est une nouvelle entrée au répertoire de grand prestige dont bénéficie le Ballet de l’Opéra national de Bordeaux, grâce à son partenariat actif avec l’Opéra de Paris. Le ballet de Roland Petit, créé en 1965, marqua son époque par les moyens qu’il mobilisait et par le succès populaire qu’il rencontra, succès qui ne s’est jamais démenti depuis. L’incendie dramatique qui a consumé la charpente millénaire de la cathédrale, sous les yeux horrifiés des Parisiens, donne tout d’un coup un éclairage nouveau à cette reprise et le public venu remplir le Grand-Théâtre était certainement animé de sentiments divers. Quoi qu’il en soit le ballet de Roland Petit est devenu un classique du XXème siècle dans le genre du ballet à grand spectacle. Il témoigne d’une époque où la création chorégraphique en France rencontrait un nouveau public, le public du baby boom. Au même moment, le rival de toujours Maurice Béjart créait sa Neuvième symphonie, puis la Messe pour le temps présent, dans un esprit humaniste très sixties qu’on retrouve en partie ici. C’est en pensant à ce contexte qu’il faut regarder Notre-Dame de Paris, avec ses qualités, ses points faibles, ses aspects datés et ses résonances actuelles.

      --> Lire la suite



      Album-photo (cliquer sur la mosaïque) :




_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lammermoor



Inscrit le: 20 Jan 2008
Messages: 290

MessagePosté le: Sam Sep 21, 2019 8:13 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Une nouvelle saison qui a commencé au Ballet de l'Opéra avec quatre engagements : A Hyun Shyn, Anaelle Mariat, Kylian Tilagone, Riku Ota.
Trois départs ont clôturé la saison précédente : Felice Barra, Austin Lui, Léo Lecarpentier.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24385

MessagePosté le: Lun Oct 07, 2019 9:38 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J -10 pour la reprise des spectacles au Ballet de Bordeaux :






    MCGREGOR / PRELJOCAJ / EKMAN :
    LES GRANDS CHOREGRAPHES DU XXIe SIECLE EN OUVERTURE DE LA SAISON DU BALLET DE L’ONB


    Trois regards chorégraphiques différents pour le premier rendez-vous du Ballet de l’Opéra National de Bordeaux au Grand-Théâtre : tel est le programme proposé en cette rentrée par Eric Quilleré, directeur du Ballet de l’ONB, et ses danseurs, du 17 au 27 octobre 2019. Point de départ d’une saison de danse volontairement éclectique, ne comptant que des entrées au répertoire entremêlant grands classiques et chorégraphes les plus en vue du moment !




    OBSIDIAN TEAR DE MCGREGOR, ENTRE EXPLORATIONS TRIBALES ET ANTICIPATION

    Première entrée au répertoire de la saison pour le Ballet de l’ONB : Obsidian Tear de Wayne McGregor, chorégraphe star du Festival d’Avignon cette année. La nuit — Nyx pour le compositeur et chef d’orchestre Esa Pekka Salonen — divinité archaïque, aussi sombre et froide qu’une roche, l’obsidienne, est la métaphore filée du chorégraphe, telle une déchirure, une larme... La distribution 100% masculine oscille entre explorations tribales et monde futuriste, donnant une chorégraphie saluée par le New-York Times lors de sa création en 2016.




    GHOST DE PRELJOCAJ :
    UN HOMMAGE A MARIUS PETIPA
    ET AU PROCESSUS DE CREATION


    La Nuit ? Nous la retrouvons quelque peu dans Ghost, où Angelin Preljocaj souligne la trace que laissent dans notre inconscient collectif les grands maîtres du passé, dont Marius Petipa, venant hanter notre présent à la faveur de la nuit. Pièce créée en 2018 à l’occasion du bicentenaire de la naissance du grand chorégraphe, Angelin Preljocaj se projette dans l’imaginaire de Petipa quand lui vint l’idée du Lac des Cygnes. Rappelons que le Ballet de l’ONB entame cette saison sa deuxième année de partenariat avec le chorégraphe, signé pour 3 ans en septembre 2018. Un partenariat de longue durée qui permettra aux danseurs des deux compagnies de partager la scène sur cette œuvre.




    CACTI PAR EKMAN :
    ENTRE HUMOUR ET CHOREGRAPHIE ENGAGEE


    Cacti, du Suédois Alexander Ekman, ferme le bal. Celui qui fit sensation à l’Opéra national de Paris avec Play (décembre 2017) propose ici une pièce qui évoque non sans humour les errements de la danse contemporaine à l'aide d'un symbole singulier : les cactus ! Mais ne vous y trompez pas : l’intention du chorégraphe est loin de n’être que triviale. Ekman met en scène la réponse des artistes à une dichotomie vieille comme le monde, opposant rituels anciens, cultures extérieures et pratiques modernes. L’art remédie à ces oppositions par la collaboration entre diverses pratiques et inspirations, qui « assurera la survie de la vision romantique d’une société jusque là vouée à l’échec. (…) Dans cette oeuvre – la Chapelle Sixtine de l’artiste - l’on est invité dans l’utopie d’une nouvelle décennie ». (Ekman – note d’intention). A noter : la musique de cette pièce sera interprétée en live par le Quatuor Prométhée.



    DANS LE CADRE DU FAB (Festival des Arts de Bordeaux) 2019

    Les représentations du 17 au 19 octobre font partie de la programmation officielle du FAB 2019 (4-17 octobre à Bordeaux Métropole). Pour cette nouvelle édition du festival, l’Opéra National de Bordeaux propose à nouveau de multiples rendez-vous, avec également Macbeth / Qui a peur du loup de la compagnie Le Veilleur / Ars Nova et un récital surprise à Bassens, Saint-Vincent de Paul et Saint-Médard-en-Jalles. Avec Adrian Bignagni Lesca, mezzo-soprano, Cyrielle Ndjiki Nya, soprano et Sophie Teboul, piano.




    OBSIDIAN TEAR
    Production Opéra National de Bordeaux
    Pièce pour 9 danseurs, créée le 28 mai 2016,
    Royal Opera House, Londres ;
    Chorégraphie et scénographie, Wayne McGregor
    Musique, Esa-Pekka Salonen
    Costumes, Katie Schillingford
    Lumières, Lucy Carter
    Dramaturgie, Uzma Hameed
    Design Associate, Catherine Smith
    Mise en scène, Amanda Eyles
    Coaching, Neil Fleming Brown
    Lumières – réalisation, John-Paul Percox


    GHOST
    Production Ballet Preljocaj et Opéra National de Bordeaux
    dans le cadre du partenariat ; Pièce pour 5 danseurs,
    créée le 20 novembre 2018, Pavillon Noir, Aix-en-
    Provence.
    Chorégraphie, Angelin Preljocaj
    Musiques, Piotr Iliytch Tchaïkovski, Eddie Cooley et Otis
    Blackwell, 79D
    Costumes, Marie Blaudie
    Lumières, Eric Soyer
    Avec la participation des danseurs
    du Ballet Preljocaj
    Ballet de l’Opéra National de Bordeaux
    Costumes et décors réalisés par les
    Ateliers de l'Opéra National de Bordeaux
    Obisidian Tear : location des costumes au
    Royal Opera House


    CACTI
    Production Opéra National de Bordeaux
    Pièce pour 16 danseurs, créée le 25 février
    2010, Lucent Dans Theater, La Haye ;
    Chorégraphie, scénographie et costumes,
    Alexander Ekman
    Musique, Joseph Haydn, Ludwig
    van Beethoven, Franz Schubert (arr.
    orchestré par Andy Stein), interprétée par
    le Quatuor Prométhée
    Lumières, Tom Visser réalisées par
    Douwew Beernink
    Texte, Spenser Theberge


    GRAND-THÉÂTRE

    jeudi 17 octobre 20h00
    vendredi 18 octobre 20h00
    samedi 19 octobre 20h00
    mardi 22 octobre 20h00
    mercredi 23 octobre 20h00
    jeudi 24 octobre 20h00
    vendredi 25 octobre 20h00
    dimanche 27 octobre 15h00


    Durée : 1h30 environ
    de 25 à 50 € en tarif normal



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24385

MessagePosté le: Lun Nov 04, 2019 9:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Jean-Marc Jacquin a fait une petite infidélité à son cher Capitole pour chroniquer la dernière représentation du spectacle «Grands chorégraphes du XXIème siècle» au Ballet de Bordeaux. Voici son compte-rendu. Les photos d'illustration ont été prises à la répétition générale, et ne correspondent que partiellement à la distribution qu'il a vu.







    27 octobre 2019 : «Grands chorégraphes du XXIème siècle» au Ballet de Bordeaux

      Ce programme intitulé «Grand chorégraphes du XXIème siècle» affiche trois chorégraphes contemporains, de trois générations différentes, mais qui sont parmi les plus en vogue du moment. Réunir ces trois noms est un gage de succès pour le Ballet de Bordeaux et il semble bien que le public a répondu en force. Ces trois entrées au répertoire affirment de toute évidence une volonté de s'ancrer dans la modernité la plus actuelle.

      Les trois pièces choisies nous plongent dans des atmosphères radicalement différentes. McGregor nous entraîne d'emblée avec Obsidian Tear dans une aventure mystérieuse et captivante de bout en bout. Conçue pour neuf danseurs masculins, sur la musique expressive et envoûtante de Esa-Pekka Salonen, que l'on regrette d'entendre à travers une bande enregistrée, la pièce s'inspire de manière très imagée des propriétés de la pierre d'obsidienne. Pouvant être plus tranchante que le verre, cette roche volcanique aux sombres reflets chatoyants proviendrait selon la légende des larmes versées sur les combattants amérindiens, préférant se jeter dans le vide plutôt que de se soumettre aux envahisseurs.

      --> Lire la suite




_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 65, 66, 67
Page 67 sur 67

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous pouvez voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com