Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

Le Lac des Cygnes [ONP Bastille 16/02/2019-19/03/2019]
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 16, 17, 18 ... 23, 24, 25  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
alila



Inscrit le: 31 Déc 2009
Messages: 282
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer Fév 27, 2019 10:33 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai également assisté à la représentation d'hier soir avec Amandine Albisson, Florian Magnenet et François Alu.

Très bonne surprise dans le cygne blanc d'Albisson, sans être dans le même registre de Dorothée Gilbert où il était question de fragilité. Albisson projete un cygne amoureux, surtout dans l'Acte 4, qui ne veux pas se résigner jusqu'à la dernière danse ou presque. Sa danse est magnifique, propre, elle use bien des bras, des cambrés et ports de tête. Son travail artistique pour le cygne blanc est d'autant plus marquant qu'elle est beaucoup plus cygne noir, disons elle a plus de facilités à l'incarner. Impériale, elle écrase le prince de Florian Magnenet dans la technique et dans le jeu.

J'ai des sentiments partagés sur la danse et l'interprétation de Florian Magnenet et sur le couple qu'il forme avec Albisson, que j'ai trouvé déséquilibré (et il y a eu un couac à l'Adage de l'acte II, sur le moment posé piqué développé arabesque, où il me semble c'est lui qui a pas assuré). Il était plus dans la retenue effectivement, dans la rêverie. Le problème c'est que vu du fond des balcons cela faisait trop fade et lisse. Et sa danse n'est pas toujours propre, les réceptions sont moyennes, ce qui est relatif bien sûr quand le personnage est intéressant. La combinaison hier soir faisait qu'on n'accrochait pas du tout au personnage de Magnenet. Peut être que si je l'avait vu avant la très belle prestation d'Hugo Marchand je serais moins sévère, mais la comparaison est quand même terrible pour le premier danseur.

Alu était moins flamboyant que ce à quoi je m'attendait, contrairement à Thomas Docquir vu samedi, il campe un Rothbart beaucoup plus dans la nuance dans son jeu (toujours vu du fond du balcon, où les expressions faciales se distinguent moins bien). J'apprécie beaucoup son usage des gestes et des ports de tête qui à distance son bien visibles et mettent du sel et du poivre dans son interprétation. La variation était bondissante à souhait, avec un beau manège de fin dans lequel le plateau de Bastille était trop petit pour lui. Il me semble qu'il travaille plus sur les détails, port de bras et de tête, et qu'il maîtrise un peu mieux sa force et rapidité pour être plus propre dans la danse, un constat que j'avais déjà eu en le voyant danser le producteur dans Cendrillon.

Sur les rôle secondaires: une magnifique danse espagnole de Sae Eun Park, Hannah O'Neil, Jéremy Loup Quer et Pablo Legasa, dans une musicalité fine! Bianca Scudamore souriante et bondissante dans le pas de trois, mais qui a encore à faire le travail que Alu semble faire depuis quelques temps, elle y va parfois avec un peu trop de force (on l'entendait jumper sur ses pointes en échappé!). Est-ce que c'est bien Bianca Scudamore qui a dansé la soliste dans la danse napolitaine? Francesco Mura a montré des beaux sauts et tours en l'air sur la variation, mais il est encore légèrement trop préoccupé par la technique, là où Paul Marque nous faisait oublier qu'il fait des choses difficiles. Alice Catonnet très bien, mais un peu en difficulté à la fin de la coda (sur un pas de trois qui est un vrai marathon, on la pardonnera!).

Et sinon, Fanny Gorse avec ses bras merveilleux devrait un jour danser Odette!


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24459

MessagePosté le: Mer Fév 27, 2019 4:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

A mon tour de revenir sur cette soirée d'hier, marquée par deux prises de rôles [recte : une prise de rôle].

L'histoire que nous ont racontée Amandine Albisson, Florian Magnenet et François Alu était radicalement différente de la vision donnée de l'ouvrage par le trio Gilbert / Marchand / Docquir. Ici, pas de psychanalyse ou de sous-entendus plus ou moins sulfureux. On serait plutôt dans l'esprit de "Cosi fan tutte" (littéralement : "elles sont toutes les mêmes"), avec dans le rôle de Don Alfonso, blasé et cynique, François Alu (Rothbart), en Fiordiligi /Odette ("Comme un roc, je serais droite et fidèle" - alors que le passage à la casserole est déjà acté) et en Dorabella ("c'est péché mais c'est si bon quand même") / Odile, et, au choix en Ferrando ou en Guglielmo, Florian Magnenet (Siegfried), jeune beau qui finit cocu pour s'être quelque peu illusionné sur la durabilité des sentiments amoureux.

En résumé, cela donne :

- Siegfried : Rothbart, mon bon maître, il est temps, je songe à l'amour, je rêve d'une tendre jeune fille, belle et fidèle.

- Rothbart / Le précepteur : mon petit Siegfried, faut tout t'apprendre, il n'y en a pas une pour racheter l'autre, méfie-toi de cette engeance.

- Siegfried : mais non, je suis sûr de moi, je l'ai vue dans mes rêves, une femme-cygne tout de blanc vêtue...

- Rothbart : bon, ben, puisque tu t'entêtes... je vais te le chercher, ton cygne blanc. Tu l'auras voulu. Mais attention, pour faire la cour aux dames, c'est pas un jeune coq comme toi qui vas m'en remontrer...

=> Variation lente de Siegfried, rêvant à sa dulcinée à plumes qui débarque à la scène suivante : Odette, je t'aime / Siegfried, je t'aime, on ne se quitte plus, je m'occupe de convaincre maman, rendez-vous pour le mariage à l'acte trois.

Taritara, on festoie, elle est où, la fiancée?

- Rothbart : le voila, ton cygne, c'est un modèle tout pareil, on lui a juste un peu teint le plumage.

- Siegfried : heu, t'est sûr?

- Rothbart : Oui oui, tout pareil...

- Odile : tu viens, mon Siegfried chéri, on monte? Avec moi, ça va fouetter.

-Siegfried : Oui oui mon Odette, mais tu veux dire quoi...?

- Rothbart : tu parles Charles, c'est Odile, ma gagneuse, je t'ai bien eu, pauvre niais. Viens, Odile, on a assez perdu de temps avec ce cave...

- Siegfried : sniff, j'ai perdu mon Odette, rien n'égale mon malheur

- Rothbart : bon, petit, t'est c..., mais je t'aime bien quand même, je te la ramène à l'acte IV, ton Odette.

- Rothbart : tiens, la revoilà, mais cette fois, fais gaffe, il n'y aura pas d'autre chance.

- Siegfried : promis, oh mon Odette, je me meurs, tu es la plus belle la plus merveilleuse la plus tout tout...

- Rothbart : tu recommences, c'est pas comme ça qu'on s'y prend avec les femmes. Démonstration. [a se stesso : ben finalement, elle est pas mal du tout cette meuf, je me la garderai bien pour moi, tant pis pour le jeune crétin]

- Siegfried : mon Odette, je brûle d'amour pour toi [musique douce, sons de harpe]

- Odette [a se stessa] : me fait ch... celui-là, avec ses couinements mais le vieux, lui, il a l'air d'en avoir dans le slip...

- Rothbart : Odette...

- Odette : Rothbart...

- Siegfried : et moi....?

- Rothbart, Odette : t'es plus dans le coup, pauv'mec. On se barre.

- Siegfried : aaaaaaaaaaaahrg

Rideau.


Bon, redevenons sérieux.

Personnellement, je ne partage pas l'avis d'alila sur le couple Albisson / Magnenet, que j'ai trouvé plutôt harmonieux. Florian Magnenet a l'allure princière que réclame le rôle, et sait mettre en valeur sa partenaire. Il y a effectivement eu un souci dans l'acte II, imputable au Prince et non à Odette, mais cela ne me semble pas de nature à remettre en cause l'impression générale que donnait le duo. Comme je l'ai expliqué de manière triviale juste au-dessus, Florian Magnenet n'interprète pas du tout le même personnage que Hugo Marchand. Il est dans une logique beaucoup plus "traditionnelle" : amoureux, encore ignorant des choses de la vie, et prompt à s'enflammer. Sa danse est élégante, propre, avec une jolie batterie comme il se doit à l'Opéra de Paris, mais évidemment, il n'a plus tout à fait le même "jus" que M. Marchand, qui est au faîte de sa condition physique. Toujours est-il qu'il a fait le travail qu'on attendait de lui, avec une prestation digne de la compagnie qu'il représente.

En revanche, comme alila, j'ai préféré Amandine Albisson en Cygne blanc, même si, en Odile, elle nous a gratifiés d'une belle série de fouettés (j'en ai compté trente, mais il y en avait peut être bien trente-deux...), exécutés avec beaucoup d'énergie dans le Pas de trois du cygne noir.

Dans l'acte II en particulier, Amandine Albisson a cultivé une ressemblance stupéfiante avec Aurélie Dupont. Il ne s'agit pas simplement d'une ressemblance physique, mais bien d'une similitude, qui, à mon avis, ne peut être que volontaire, tellement elle est travaillée, dans l'expression, les ports de tête, les ports de bras... Cela apparaît de manière un peu moins extrême dans l'acte IV, mais la figure tutélaire de l'actuelle Directrice de la danse est bien présente...

François Alu, lui, a campé un Rothbart brutal et conquérant. Il ne se préoccupe pas forcément de respecter les moindres détails d'une chorégraphie qui, de toute façon, a évolué au fil des reprises, depuis la disparition de Noureev, mais il sait ce qui fait mouche auprès du public. Ceux qui ne l'apprécient pas pourront lui reprocher une certaine forme de cabotinage, mais quelle fougue, quel engagement, quelle générosité dans la danse. Tours en l'air époustouflants, ballon à l'avenant. Il a abordé le manège dans sa variation (pas de trois du Cygne noir) avec une telle ardeur que les danseurs et figurants disposés côté jardin ont dû reculer précipitamment pour éviter une collision aux conséquences potentiellement fâcheuses... Non seulement M. Alu utilise tout l'espace disponible sur le plateau, mais il en demande davantage encore! Il danse très "grand", et rappelle en cela Ivan Vassiliev dans ses belles années.


Passons à présent aux autres rôles.

Le Pas de trois de l'acte I était un peu traité comme une succession de variations pour solistes, et manquait un peu d'unité. En revanche, pris individuellement, les interprètes étaient tous très bons, même si Alice Catonnet a fait montre d'une certaine fébrilité (trac?). Bianca Scudamore a une technique superbe. Francesco Mura a beaucoup de présence, et un ballon impressionnant.

On le retrouvait avec plaisir au troisième acte dans la danse napolitaine, aux côtés de Marine Ganio (aucun doute là dessus, alila), toujours très vive.

La danse espagnole était, comme souligné par alila, luxueusement distribuée, avec deux premières danseuses "étoilables", Hannah O'Neill et Sae-Eun Park. La Coréenne a fait forte impression dans un registre où on ne l'attendait pas vraiment, celui des danses de caractère, mais il est vrai que dans son pays natal, elle a travaillé avec des professeurs russes. Ceci explique peut-être cela. Les deux "dames à l'éventail" étaient bien accompagnées par Jérémie-Loup Quer et Pablo Legasa.

Le corps de ballet était toujours impeccable dans les actes blancs. Cela ne m'avait pas frappé samedi 23/02, lors de la représentation avec Dorothée Gilbert et Hugo Marchand, mais au début du 4ème acte, lorsqu'il y a les croisements en grands jetés, l'atmosphère était quasiment guerrière, avec des Cygnes qui prenaient des allures d'amazones. Pour un peu, on se serait cru dans Sylvia! Mais on ne va pas se plaindre, des rangs si bien ordonnés font plaisir à voir.



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/


Dernière édition par haydn le Mer Fév 27, 2019 11:29 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
LucyOnTheMoon



Inscrit le: 18 Nov 2008
Messages: 979

MessagePosté le: Mer Fév 27, 2019 6:22 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Haydn, votre réécriture de l'argument du ballet est excellente et mériterait de figurer dans le programme, rubrique "Le Lac expliqué aux ados" Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
chien en peluche



Inscrit le: 29 Oct 2011
Messages: 1242

MessagePosté le: Mer Fév 27, 2019 6:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

LucyOnTheMoon a écrit:
Haydn, votre réécriture de l'argument du ballet est excellente et mériterait de figurer dans le programme, rubrique "Le Lac expliqué aux ados" Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing

+1 Wink Elle m'a beaucoup amusée. De plus, Cosi fan tutte m'avais beaucoup plu quand je l'avais vu au palais Garnier en 2011 Mr. Green Laughing Very Happy


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
shylock



Inscrit le: 04 Jan 2004
Messages: 367
Localisation: Nanterre

MessagePosté le: Mer Fév 27, 2019 10:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Excellent!


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
LysNoir



Inscrit le: 18 Déc 2009
Messages: 330

MessagePosté le: Mer Fév 27, 2019 10:42 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Hé bien Haydn! J'ai bien ri!


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mel D



Inscrit le: 05 Oct 2018
Messages: 18

MessagePosté le: Mer Fév 27, 2019 10:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Haydn pour cette réécriture du Lac. 😂 Ça donne envie de voir cette distribution pour vérifier que tout y est.
En 2016, dans la distribution Albisson/Ganio/Alu, Siegfried n’avait pas l’air très branché oie blanche et plutôt sensible au charme de Rothbart. Dans tous les cas, c’est Alu le bourreau des cœurs qui gagne à la fin...

haydn a écrit:
A mon tour de revenir sur cette soirée d'hier, marquée par deux prises de rôle.

D’ailleurs, vous parlez de deux prises de rôle mais je ne vois que celle de Florian Magnenet (qui fait à lui tout seul deux prises de rôle, mais pas le même soir).


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24459

MessagePosté le: Mer Fév 27, 2019 11:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Au temps pour moi, Amandine Albisson avait déjà dansé Le Lac des cygnes en 2016...

http://www.forum-dansomanie.net/forum/viewtopic.php?p=99642


Je n'avais pas vu cette distribution à l'époque (où François Alu dansait déjà Rohtbart) mais les retours des lecteurs de dansomanie sur Odette/Odile d'Amandine Albisson étaient plutôt positifs.



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 18962

MessagePosté le: Jeu Fév 28, 2019 9:08 am    Sujet du message: Répondre en citant

Pas vu non plus! Mais la représentation avait été filmée (déjà!) et diffusée sur medici.tv. Les critiques ne portaient pas sur la technique, mais plutôt sur un certain manque d'émotion.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
fandorine



Inscrit le: 29 Avr 2012
Messages: 254

MessagePosté le: Jeu Fév 28, 2019 10:09 am    Sujet du message: Répondre en citant

Lors de la dernière série, le hasard avait fait que j’avais vu 3 des prestations d’Amandine Albisson, associée à Mathieu Ganio et François Alu.
La captation cinéma n’était pas satisfaisante sur le plan du jeu et de l’émotion. Notamment, j’avais été très déçue par Mathieu Ganio.
Par contre, sans le prisme de l’écran, l’impression était toute autre.
Leur dernière représentation était même très belle.
La preuve (mais qui en doutait?) que, c’est en abordant plusieurs fois (et fréquemment) un rôle sur scène, qu’on progresse.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 18962

MessagePosté le: Jeu Fév 28, 2019 1:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Florian Magnenet ne dansera finalement pas Rothbart. Il est remplacé sur le rôle par Thomas Docquir les 12, 15 et 19 mars.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 18962

MessagePosté le: Jeu Fév 28, 2019 1:32 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Si c'est pas une annonce, ça y ressemble :
http://www.lefigaro.fr/culture/2019/02/27/03004-20190227ARTFIG00171-paul-marque-une-etoile-a-naitre.php


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24459

MessagePosté le: Jeu Fév 28, 2019 2:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Apparemment, il a répété avec Claude de Vulpian et Irek Mukhamedov, venu spécialement du Bolchoï. Cela semble de bon augure.



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
alila



Inscrit le: 31 Déc 2009
Messages: 282
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Fév 28, 2019 2:22 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Très intéressant comme article qui détaille bien le travail des nuances, les conseils plein d'images et de sensations aux danseurs. J'avais remarqué dans la feuille de distributions la venue d'Irek Muhamedov, ce serait intéressant de savoir ce qu'il aporte en plus. Ayant vu Myriam Ould Barahm lors de la dernière reprise, je ne peux que recommander son cygne, elle était magnifique, quoique pas la technicienne des fouettés, mais justement elle proposait une plastique et des émotions bien à elle. Paul Marque on ne le recommande plus! À vos paris pour samedi?

Cher Haydn, j'ai aussi bien ri avec votre superbe création! Mais en vous lisant je suis d'autant plus déçue de n'avoir rien vu de tel chez Magnenet et je blâme l'avant dernier rang du balcon pour cela. C'est vraiment dommage de passer à côté d'une interprétation qui était là visiblement.




Dernière édition par alila le Jeu Fév 28, 2019 3:10 pm; édité 2 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 18962

MessagePosté le: Jeu Fév 28, 2019 2:27 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Mukhamedov est "du Bolchoï", mais il ne travaille plus au Bolchoï depuis longtemps. Il doit, je pense, coacher dans différents endroits. Actuellement, il est surtout répétiteur à l'ENB.
L'article dit qu'il a surtout fait travailler l'adage.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 16, 17, 18 ... 23, 24, 25  Suivante
Page 17 sur 25

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous pouvez voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com