Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

Le Lac des Cygnes [ONP Bastille 16/02/2019-19/03/2019]
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 11, 12, 13 ... 23, 24, 25  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
shylock



Inscrit le: 04 Jan 2004
Messages: 367
Localisation: Nanterre

MessagePosté le: Lun Fév 18, 2019 9:13 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'étais à la représentation du 16 et ai retrouvé avec émotion ce merveilleux ballet après une longue interruption. Mais, n'étant pas au mieux de ma forme ce soir-là, je n'en ai pas goûté toutes les beautés. Je n'ai pas retrouvé avec Léonore Baulac l'autorité ni l'absolue maîtrise d'une Delphine Moussin ou d'une Agnès Letestu, mais bon, le rôle est si difficile et c'était, je crois, une prise de rôle. Le corps de ballet était vraiment impeccable, surtout dans les actes blancs. A l'applaudimètre, le vainqueur a été Rothbart, dont la variation de l'acte 3 a déclenché un tonnerre d'applaudissements. Enfin, l'émotion était bien rendez-vous et c'est là l'essentiel.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
delphes_p



Inscrit le: 22 Oct 2017
Messages: 7
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun Fév 18, 2019 11:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

heu... elle a été nommée sur ce rôle !


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
tuano



Inscrit le: 27 Mar 2008
Messages: 709
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar Fév 19, 2019 8:44 am    Sujet du message: Répondre en citant

haydn a écrit:
Philippe Noisette nous livre sa critique de la première : convaincu par le corps de Ballet et par le Prince de Germain Louvet

Il lâche juste l'adjectif "convainquant" pour qualifier sa prestation à l'acte I, ce n'est peut-être pas le plus beau compliment pour un tel rôle lorsque l'on est réellement convaincu. Il semble durant tout l'article critiquer une répétition de jeunes artistes plutôt qu'une représentation aboutie


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
vincentledanseur



Inscrit le: 01 Fév 2018
Messages: 35
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar Fév 19, 2019 9:16 am    Sujet du message: Répondre en citant

haydn a écrit:
Merci shylock

il se fait plus discret sur l'Odette / Odile de Léonore Baulac, qu'il aborde de manière purement descriptive.

https://weekend.lesechos.fr/culture/spectacles/0600722472750-a-bastille-leternelle-jeunesse-du-lac-2245764.php


Peut-être car celle-ci a fait seulement 24 fouettés sur les 32 attendus par son rôle et par son titre?
Simple supposition.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
delphes_p



Inscrit le: 22 Oct 2017
Messages: 7
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar Fév 19, 2019 9:48 am    Sujet du message: Répondre en citant

Pour ma part, la représentation du 16 m'a surtout permis d'apprécier le talent de l'orchestre (malgré un triangle frénétique) et le travail du corps de ballet, danseurs comme danseuses. Les décors et costumes mettent magnifiquement en valeur leur énergie et leurs mouvements. Dès l'apparition des cygnes, on comprend pourquoi ce ballet incarne aux yeux d'un large public, initiés comme néophytes, une sorte d'idéal de la danse classique : les danseuses sont légères, délicates. J'étais très près de la scène et le jeu des jambes qui défilent, se croisent et se décroisent, des pointes délicatement posées, était un enchantement. Des amis placés plus haut m'ont confirmé les alignements impeccables dans tous les tableaux. Pour ce qui est des rôles, Paul Marque a été le premier à emporter mon adhésion dans le pas de 3, Sae Eun Park est souriante, légère, enjouée, Hannah O'Neill m'a semblé montrer un soupçon de raideur dans le haut du corps mais j'avais tellement de joie à la revoir sur scène que c'est un micro-détail. Pour ce qui est des rôles principaux, rien à ajouter sur la prestation de François Alu, fort justement applaudi, mais j'attends impatiemment de voir la distribution Marchand/Gilbert pour vraiment apprécier toute la complexité du personnage de Siegfried et la virtuosité du rôle Odette/Odile.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
shylock



Inscrit le: 04 Jan 2004
Messages: 367
Localisation: Nanterre

MessagePosté le: Mar Fév 19, 2019 4:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

...et j'oubliais de mentionner la joie de renouer avec le ballet après une longue interruption. Et Dansomanie est toujours là!


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
colette



Inscrit le: 02 Avr 2017
Messages: 37

MessagePosté le: Mar Fév 19, 2019 5:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le site de l'Opéra indique un changement de distribution : Laura Hecquet est remplacée par Sae Eun Park.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ombeline



Inscrit le: 09 Déc 2017
Messages: 80
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar Fév 19, 2019 6:11 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour cette information Colette : Crying or Very sad aïe pour Laura Hecquet ! Je croise fort les doigts pour elle.
C'est donc Sae Eun Park que j'aurai l'occasion de voir le 5 mars.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
keriluamox



Inscrit le: 24 Aoû 2017
Messages: 26

MessagePosté le: Mar Fév 19, 2019 6:34 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Quelques impressions de ce dimanche 17, en amateur.

J’ai trouvé Dorothée Gilbert extraordinaire. On passerait l’après-midi à regarder son port de bras, même ses poignets, ses épaules. Ses équilibres... C’est fou de mettre une danse si propre et si maîtrisée au service de tant de fragilité. (Et elle était blessée ?!) Frappante aussi en Odile, hilare de soumettre ce beau garçon.

Même chose pour Hugo Marchand, qui possède déjà le rôle. Il a une manière de projeter son mètre quatre-vingt-douze de puissance dans l’émotion que ressent Siegfried, Weltschmerz, coup de foudre, désespoir, culpabilité… un jeu entier, bien que pas sans nuances. Quelle torsion dans tout son corps quand il a compris que le cygne noir l’avait dupé ! Il faisait penser à son Onegin de l’acte III. (Et je rêverais de voir sa variation lente de Désiré..)

Prise de rôle réussie aussi en Rothbart pour Thomas Docquir, qui tenait le rôle sans pour autant véritablement tenir la scène ; sacré défi pour un coryphée d’endosser ce qui a somme toute été le costume de Nureev. Il m’a semblé techniquement au point, malgré un gros désaxage dans les premiers tours en l’air de sa variation, et une interprétation encore un peu inexpressive voire marmoréenne, mais il faut lui souhaiter de se détendre sur ses prochaines dates.

Corps de ballet très en forme, l’enchantement jouait à plein. Jérémy-Loup Quer très applaudi dans le pas de trois.

P.-S. — Si les distributions complètes ne sont pas publiées, c’est peut-être que la direction ne les a pas sous la main : Daniel Lozano Martín, si je l’ai bien reconnu, était dans le corps de la danse hongroise, sans être sur la fiche.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
rothbart



Inscrit le: 09 Avr 2008
Messages: 322

MessagePosté le: Mer Fév 20, 2019 10:06 am    Sujet du message: Répondre en citant

Quelques retours sur la représentation du 19.
Baulac et Louvet ne m'ont pas totalement convaincu. Danse propre et appliquée, mais encore verte et manquant de virtuosité et de confiance en soi. Des rattrapes au sol un peu fébriles, un manque de ballon pour lui. Un jeu pas très convainquant pour elle. À roder sans doute.
Alu a emporté tous les succès à l'acte 3, il est parfait dans le rôle. S'il y a Raymonda, il serait un parfait Abderam.
Joli pas de trois, mais surtout un excellent corps de ballet. Là, il y a des lignes parfaites. Quel beau travail!
Coté orchestre, on aimerait un beau son clair des cuivres.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24452

MessagePosté le: Mer Fév 20, 2019 12:38 pm    Sujet du message: Répondre en citant

En tout cas pour Dorothée Gilbert c'est rassurant, étant donné qu'elle était blessée, merci keriluamox Smile



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
SVASVA



Inscrit le: 31 Mai 2017
Messages: 48

MessagePosté le: Mer Fév 20, 2019 4:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Culture Box
Live stream - Opéra Bastille
Le Lac des Cygnes 21/02 à 19h30

https://culturebox.francetvinfo.fr/opera-classique/opera/l-opera-de-paris/le-lac-des-cygnes-de-tchaikovski-a-l-opera-de-paris-285692


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
tuano



Inscrit le: 27 Mar 2008
Messages: 709
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer Fév 20, 2019 5:52 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Quelques vidéos ont été publiées sur la chaîne Youtube de l'Opéra. On y voit un peu Germain Louvet.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Entrechat 4



Inscrit le: 05 Mai 2009
Messages: 96

MessagePosté le: Mer Fév 20, 2019 9:13 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Vu la représentation du 19 février. Alu magnifique, maléfique à souhait dans le rôle de Rothbart / précepteur, dommage qu'il danse si peu... Les cygnes sont parfaites et l'acte 4 reste mon préféré. J'ai beaucoup aimé Paul Marque dans le pas de trois, ainsi que ces acolytes Park et O'Neill. Une mention aussi pour Marine Ganio dans la danse napolitaine. Quant aux deux étoiles, j'ai été assez déçue. Melle Baulac est un peu faible techniquement, le haut du corps est trop raide et on ne voit pas qu'elle cherche à s'envoler dans ses développés... Elle a cependant de beaux équilibres et les pirouettes sont planées, ce qui rattrape un peu le côté trop terrestre de son Odette. Son Odile ne montre, elle aussi, pas assez d'assurance technique (les fouettés ne sont pas tous réussis...) pour jouer vraiment son rôle de méchante déguisée en gentille... Quand à M. Louvet, il est passable, on ne voit pas vraiment ce que ressent son Siegfried.
Malgré cela, une très belle soirée. La musique, les costumes, le corps de ballet en forme, de beaux solistes et surtout.... de la DANSE CLASSIQUE à l'Opéra.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Idamante



Inscrit le: 29 Nov 2015
Messages: 60

MessagePosté le: Mer Fév 20, 2019 9:20 pm    Sujet du message: Répondre en citant

delphes_p a écrit:
La représentation du 16 m'a surtout permis d'apprécier le talent de l'orchestre (malgré un triangle frénétique) et le travail du corps de ballet

Peut-être ne sommes nous plus capables de supporter le triangle comme instrument de percussion d’un orchestre aux couleurs de la 2° partie du XIX° ?

Je me demande si c’était le cas pour l’orchestre des origines du Lac . D’après Wikipedia, Tchaïkovski semble avoir composé un petit ballet en 1871 avec Léo Delibes à l’esprit, dont il poursuivra l’écriture jusqu’à la création du Lac des cygnes dans les années 90.

Or j’ai souvenir d’avoir écouté à maintes reprises un enregistrement de la répétition par Charles Munch et son orchestre de Boston, de l’ouverture de « La Princesse Jaune » . Ecrit et créé en 1871-1872, ce petit opéra comique du jeune Saint-Saens est une oeuvre japonisante utilisant pour la 1ere fois la gamme pentatonique dans la musique occidentale, et laissant deviner les talents d’orchestrateur du jeune homme.
Avec les tempi soutenus du chef d’orchestre , la première partie révélait une partition fluide , mélodique, un Andantino très inspiré de la ligne de chant exigée du ténor aux soupirs langoureux, perdu dans les brumes de l’opium devant son estampe qui s’animait .
Puis subitement, l ‘Allegro qui suivait, timbales harpes et gong bien en place , voyait bondir le grand Charles qui vociférait à pleine voix avec son savoureux accent français ... Que le malheureux triangle n’avait rien compris à l’oeuvre , qu’il fallait jouer plus sonore et presque brutal « It’s a con-cer-to for tri- an-gle, do you un-der-stand ? A Concerto for Triangle !!! » De fait ,le musicien s’exécutait, l allegro devenait plus giocoso que jamais , piqué de percussions ultra sonores presque dissonantes … et la reprise finale menée à un train d'enfer, mais dans une clarté et une précision remarquable , provoquait chez le chef un soupir d’aise et un « Voilà » retentissant .
Or il ne reste presque rien de cela dans la version de Charles Munch parue au disque en 1952. https://www.youtube.com/watch?v=MI3b5OfIuFA . Et , hélas, la bande audio en question , couplée sur You Tube avec la répétition de la valse de Ravel, semble avoir disparu.

Fantaisie de chef ou connaissance profonde de la couleur de la musique française par ses maîtres ? Moins de moelleux mais plus d’ étrangeté. ( Dans l’opéra, la folie furieuse des clochettes reprenait sur le même thème chanté par un choeur invisible, derrière le rideau) . Voilà une problématique qu’un russe ne pouvait manquer...
J’ai maintenant hâte d’écouter ce Lac autant que de le voir … ( le 15 mars )


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 11, 12, 13 ... 23, 24, 25  Suivante
Page 12 sur 25

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous pouvez voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com