Dansomanie Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher Dansomanie Index du Forum

La danse au cinéma : Sorties de films
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 119, 120, 121 ... 131, 132, 133  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
paco



Inscrit le: 28 Oct 2005
Messages: 2829

MessagePosté le: Lun Jan 22, 2018 12:41 am    Sujet du message: Répondre en citant

En tous cas, un grand moment de lucidité fut lorsque Igor Tsvirko, dans son interview, a avoué qu'il n'avait pas besoin d'interpréter Mercutio car il était déjà Mercutio dans sa vie quotidienne. C'est tellement vrai lorsque l'on suit ses mises en situation loufoques sur son compte Instagram Laughing


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 18630

MessagePosté le: Lun Jan 22, 2018 12:51 am    Sujet du message: Répondre en citant

Tsvirko et Lantratov, loquaces et sereins, impressionnants de naturel et de professionnalisme, sans la moindre trace de fatigue, lors des interviews d'entractes.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Elaine



Inscrit le: 08 Mar 2012
Messages: 48

MessagePosté le: Lun Jan 22, 2018 10:06 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai noté dans la représentation d'hier les mêmes variantes que vous, Paco, et les trouve effectivement intéressantes. Cette légèreté de Roméo, toujours épaulé, est introduite dès la scène du début où il est pris par sa lecture, s'agit-il d'inconsistance ?
La vulgarité est également moins présente ici, tant mieux, mais malgré tout certains mouvements du corps de ballet ne sont pas toujours très recherchés (bras vers l'avant secoués bizarrement, et à plusieurs reprises). D'autres scènes de groupe reprennent brièvement l'esthétique soviétique de l'ère Grigorovitch, de même que certains portés pourraient se trouver dans Spartacus. Cela me gêne un peu dans Roméo et Juliette.
Je crois que personne n'a encore relevé la beauté des éclairages, encore plus travaillés que dans la version Noureev. Et pourtant cette version Noureev, que Sophia juge vieillie, me touche davantage. La force de l'habitude ? Ou parce que la scène de bal chez les Capulet, qui y si marquante, est remplacée ici par une scène d'épée moins dansante, que la narration est parfois un peu trop appuyée aussi, moins subtile en général (par exemple lors de la découverte de l'endormissement de Juliette, mais pas seulement).
Enfin le Mercutio de Allister Madin à l'ONP m'avait semblé encore plus enlevé, plus désinvolte, et finalement encore plus tragique car au bord du vide, que celui de Tsvirko. Il semblerait que Ekaterina Krissanova, comme Dorothée Gilbert, n'ait plus tout à fait l'âge de Juliette, ce qui n'empêche pas que dans les deux cas le personnage soit entièrement crédible.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 18630

MessagePosté le: Lun Jan 22, 2018 10:16 am    Sujet du message: Répondre en citant

Elaine a écrit:
cette version Noureev, que Sophia juge vieillie,


Ce n'est pas aussi simple. Et quand bien même elle serait vieillie ou datée (ce que sont aussi, pour d'autres raisons, les versions de Lavrovsky ou de Grigorovitch), elle n'en aurait pas moins droit de cité.
J'apprécie le côté grandiose de la mise en scène, dans le style grande fresque à la Zeffirelli, qui comporte des tableaux marquants : le prologue, le bal des Capulet, la mort de Tybalt et les lamentations de Juliette (alors que dans les autres versions, on voit Lady Capulet). Mais je n'aime pas la chorégraphie en revanche, les pas de deux laborieux, et toute cette vulgarité qu'elle comporte.

J'ai aussi noté, chez Ratmansky, quelques souvenirs de l'ère soviétique dans certains portés, des combinaisons de pas parfois un peu bizarres aussi, mais la musicalité l'emporte néanmoins.

Je suis assez d'accord avec la comparaison Kryssanova / Gilbert. Kryssanova n'a rien d'une "petite fille" un peu nunuche (la gêne que provoque si souvent la scène initiale avec la Nourrice...), elles dégage d'emblée une grande force, ce qui n'oblitère pas la métamorphose du personnage. Je pense que ce tempérament convient bien à la version de Ratmansky, qui est très respectueuse de la tradition de mise en scène du ballet, mais lui apporte une inflexion actuelle, avec des personnages plus "réels" (et une violence quelque peu émoussée, je suis d'accord).




Dernière édition par sophia le Lun Jan 22, 2018 11:20 am; édité 2 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24277

MessagePosté le: Lun Jan 22, 2018 10:42 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'avais anticipé la réaction de sophia dans mon propre commentaire, et si certains Noureev ne passent plus la rampe aujourd'hui - je pense notamment à la Cendrillon qu'on va nous resservir l'an prochain - d'autres comme son Roméo et Juliette restent de belles productions et je ne vois pas en quoi elle serait inférieure à celle de Ratmansky.



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 18630

MessagePosté le: Lun Jan 22, 2018 10:47 am    Sujet du message: Répondre en citant

Qui a parlé de classement? Il y a des versions plus ou moins "de référence", mais tout cela reste une question de goût.
La production Noureev/Frigerio est une belle production, fastueuse même, je n'ai pas dit le contraire, pour peu qu'on adhère à ce style de mise en scène. Chorégraphiquement, elle se discute davantage aujourd'hui.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
CatherineS



Inscrit le: 09 Mai 2015
Messages: 837

MessagePosté le: Lun Jan 22, 2018 3:21 pm    Sujet du message: Répondre en citant

sophia a écrit:
J'ai aussi senti (il faut dire que le jeu des uns et des autres était très clair) une légère inflexion sentimentalo-moralisatrice dans les relations entre ces messieurs. Roméo un peu trop "peace and love" à mon goût!
J'ai été frappée en général de l'absence de vulgarité, tellement présente tant chez Noureev que chez MacMillan.

Parti-pris du chorégraphe à mon avis.


La vulgarité est dans la pièce de Shakespeare et dans les pièces Elisabethaine. Il ne faut pas l'oublier. Je n'ai pas encore vu cette version, mais c'est bien pour cela que j'adore la version Noureev car elle est la retranscription de la pièce et non une triste et belle histoire d'amour.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
paco



Inscrit le: 28 Oct 2005
Messages: 2829

MessagePosté le: Lun Jan 22, 2018 3:32 pm    Sujet du message: Répondre en citant

sophia a écrit:
Je suis assez d'accord avec la comparaison Kryssanova / Gilbert. Kryssanova n'a rien d'une "petite fille" un peu nunuche (la gêne que provoque si souvent la scène initiale avec la Nourrice...), elles dégage d'emblée une grande force, ce qui n'oblitère pas la métamorphose du personnage. Je pense que ce tempérament convient bien à la version de Ratmansky, qui est très respectueuse de la tradition de mise en scène du ballet, mais lui apporte une inflexion actuelle, avec des personnages plus "réels" (et une violence quelque peu émoussée, je suis d'accord).

En revanche, m'a manqué la sensualité des Pas de Deux de la version Mc Millan. Sensualité plus présente également chez Noureev et même dans la production très très classique du Mariinsly (que je n'aime pas du tout).
Bien qu'ayant trouvé cette production vraiment très intéressante et agréable, je n'ai pas été ému un seul instant. Finalement je suis ressorti ébouriffé du one-man show de Mercutio, enthousiasmé par la fluidité de la chorégraphie et la beauté des images, mais au final, d'un point de vue émotionnel, je n'ai pas vu Roméo et Juliette, mais plutôt un très beau ballet se déroulant dans une Vérone stylisée avec de formidables danseurs-acteurs.

Je ne sais pas si cela est dû à la version Ratmansky ou plutôt à la distribution : intuitivement je me dis que la fragilité et l'ultra-sensibilité intrinsèque d'un Chudin m'auraient forcément davantage touché que la danse majestueuse et très puissante de Lantratov. Ce sera intéressant, dans les prochains mois, d'essayer de trouver des captations vidéo des autres distributions, pour voir justement quelle est la part attribuable à Ratmansky et ce qui est simplement le fait de la distribution d'hier.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
céline



Inscrit le: 21 Oct 2016
Messages: 344
Localisation: province

MessagePosté le: Lun Jan 22, 2018 3:37 pm    Sujet du message: la danse au cinema Répondre en citant

C'est vrai. Mais le "jusqu'au boutisme" de Noureev, ne tenant pas compte du mythe romantique populaire, peut être une erreur. Beaucoup de gens attendent un pas de deux du style de celui de Don Quichotte (au clair de lune). Il aurait pu le placer plus loin dans le ballet que la scène du balcon et garder son style.
Pour l'instant, il reste mon préféré.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 18630

MessagePosté le: Lun Jan 22, 2018 7:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne vois pas bien qui attend un pas de deux du style Don Quichotte dans un ballet comme Roméo et Juliette, qui est néo-classique. Noureev est de toute façon fidèle à la structure du ballet établie par Lavrovsky/Prokofiev, son style est une autre question.
Pour ce qui est de la trivialité, bien sûr qu'elle est présente dans la tragédie shakespearienne, mais elle n'est pas là pour elle-même. Elle se situe au niveau du langage et cohabite toujours avec autre chose. C'est même cela le propre du théâtre baroque. Maintenant, on ne peut pas "copier-coller" dans un ballet d'essence néo-classique une esthétique résolument autre, qui est avant tout verbale. Eh oui, il y a un risque certain d'affadissement (raison pour laquelle je ne suis nullement fan de tous ces ballets de Cranko, MacMillan & consorts).
Pour le reste, je pense que ce sont davantage des interprètes particuliers que des versions en soi qui nous émeuvent, ou alors des interprètes qui répondent parfaitement aux exigences d'une version, quelles que soient ses qualités et défauts. En ce qui me concerne, c'est chose extrêmement rare et si j'ai pu adorer certains interprètes (Batoeva et Stepin dans Lavrovsky récemment), je me sens bien incapable d'en parler et d'analyser le degré d'intérêt ou d'émotion qu'ils ont pu susciter.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
paco



Inscrit le: 28 Oct 2005
Messages: 2829

MessagePosté le: Lun Jan 22, 2018 10:34 pm    Sujet du message: Répondre en citant

sophia a écrit:
Pour le reste, je pense que ce sont davantage des interprètes particuliers que des versions en soi qui nous émeuvent

C'est aussi un peu la conclusion que je me suis faite, c'est pour cela que je suis impatient de revoir cette version par d'autres interprètes, Chudin notamment.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 18630

MessagePosté le: Mar Jan 23, 2018 9:51 am    Sujet du message: Répondre en citant

Les autres couples sont :
Stashkevitch / Lopatin
Kretova / Chudin (qui n'avait pas dansé en novembre dernier)
Obraztsova / Belyakov (qui a aussi dansé avec Kryssanova)

A noter que si vous êtes sur le territoire russe, le ballet (qui n'a pu être retransmis dimanche en raison d'un bug du site) sera diffusé en streaming sur la chaîne du Bolchoï ( http://media.bolshoi.ru/play/#/vod/play/352 ) du 23/01 (9h) au 24/01 (9h). C'est comme ça que dernièrement, Le Corsaire était resté visible de France pendant quelques heures... Mais bon, là, apparemment, ça ne marche pas. Laughing


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cantalabute



Inscrit le: 29 Jan 2013
Messages: 151
Localisation: Valence - France

MessagePosté le: Mar Jan 23, 2018 1:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

sophia a écrit:
C'est comme ça que dernièrement, Le Corsaire était resté visible de France pendant quelques heures...


... et personne n'a eu l'idée de l'enregistrer Wink !?! ... car Bel Air Classique n'a aucune intention de le publier en DVD, pas plus que Don Quichotte ... "the Bolshoi Ballet HD collection" semble être tombée dans l'oubli Sad !


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophia



Inscrit le: 03 Jan 2004
Messages: 18630

MessagePosté le: Mar Jan 23, 2018 2:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pour ce qui est du Corsaire, on l'a déjà dit, je crois que c'est plutôt Ratmansky qui était réticent.
Quant à Don Quichotte, l'enregistrement existe, il était prévu qu'il sorte, mais depuis, le ballet a été transféré sur la scène historique, la scénographie a été changée, les protagonistes ne sont plus au Bolchoï, bref, plus vraiment d'actualité... Ils le refilmeront sans nul doute un jour prochain.
Pour le reste, le DVD est-il un support encore viable commercialement? J'en doute.


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haydn
Site Admin


Inscrit le: 28 Déc 2003
Messages: 24277

MessagePosté le: Mar Jan 23, 2018 6:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Rediffusion de cette captation dans les cinémas Pathé Live le dimanche 4 février à 16h00 :






haydn a écrit:
C'est Edvin Revazov, star du Ballet de Hambourg, qui sera le partenaire de Svetlana Zakharova pour la retransmission de La Dame aux camélias en direct du Bolchoï le dimanche 6 décembre 2015 à 16h00 heure de Paris.


Pour vous faire patienter, un petit album photo :

























Et également la bande-annonce vidéo :






En bonus, les nouvelles bandes-annonces :


LA DAME AUX CAMÉLIAS - Le Bolchoï au cinéma (bande-annonce officielle)



THE LADY OF THE CAMELLIAS - Bolshoi Ballet in Cinema (Official trailer)



_________________
Un petit "j'aime" sur la page Facebook de Dansomanie : http://www.facebook.com/Dansomanie/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dansomanie Index du Forum -> Tout sur la danse Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 119, 120, 121 ... 131, 132, 133  Suivante
Page 120 sur 133

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous pouvez voter dans les sondages de ce forum


Nous Contacter
Powered by phpBB © phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com